Winston Jarrett

0 J'aime
Epingler
Winston Jarrett
DR
Winston Jarrett

Rastafari jamaïcain de la première heure, Winston Jarrett tourne depuis près de cinquante ans sur les planches internationales et a chanté avec les plus grands reggaemen de son île. Né comme Bob Marley à Saint-Ann, il rejoint son frère dans le ghetto de Trench Town à Kingston. C’est là qu’il débute sa carrière aux côtés du grand chanteur de rocksteady Alton Ellis en 1965, avec qui il signe des titres légendaires tels que "Cry Tough", "Better Get Ready" ou "Sunday Coming". Il prend la tête du groupe The Flames lorsqu’Alton décide de quitter l’île pour partir vivre en Angleterre. Ce nom le mènera jusqu’à la gloire mais lui portera aussi malheur, puisque Winston Jarrett perd sa maison et tous ses souvenirs dans un incendie. Il collabore avec Coxsone Dodd, Horace Andy et les Wailers à la fin des 70’s sur l’album dub ‘The Kingston Rock’, du dub avant-gardiste pour l’époque. Puis il laisse le roots derrière lui pour se lancer dans le ska, dont la pépite "Easy Come, Easy Go" et les albums ‘Wiseman’ et ‘Kingston Vibrations’ (avec les Roots Radics) restent dans les mémoires. Winston Jarrett est un musicien qui déborde de « good vibrations » et passera au New Morning chanter son message de paix, d’humilité, d’écologie et de respect qui constitue la religion panafricaine rastafari.

Par Camille Griffoulières

Site Web de l'événement http://www.myspace.com/winstonjarrett