Le meilleur de votre ville

Bienvenue en Enfer

Un cabaret sataniste à Paris


Approchez, approchez, et pénétrez dans l'antre de Satan ! Non, vous n'êtes pas à une vulgaire fête foraine devant l'entrée du train fantôme, mais bel et bien en Enfer. Ou plus exactement, au café-cabaret L'Enfer. En cette période d'Halloween, on a décidé de dépoussiérer un lieu que Paris garde trop bien caché dans sa mémoire. Alors on fait un bond dans le passé, au début du siècle dernier. A cette époque, les Parisiens se ruaient dans les cabarets, adorant le drame, les vaudevilles ou le théâtre sanglant du Grand-Guignol. Mais un lieu tira son épingle du jeu en proposant une thématique singulière. Créé à la fin du XIXe siècle et situé juste à côté d'un autre cabaret intitulé Le Ciel, L'Enfer subsista jusqu'au milieu du XXe siècle, avant que les autorités ne le considèrent comme un lieu de débauche et de provocation tournant la religion en dérision.

Au 53 boulevard de Clichy à Paris, la façade (immortalisée par le photographe Atget en 1898) impressionnait les passants avec des corps de femmes suppliciées et une gueule de monstre prête à dévorer qui s'aventurait par là. Un portier annonçait d'emblée aux passants les réjouissances qui les attendaient à l'intérieur : « Entrez et soyez damnés ! » Les clients, tous habillés très chic, descendaient alors dans une sorte de cave ornée de statuettes obscènes, et buvaient un breuvage satanique, servi par des serveurs déguisés en diables. Là, ils assistaient à des one-man shows et autres chansonnettes scabreuses en tout genre. Encore un lieu malheureusement tombé dans les oubliettes, remplacé depuis par un super magasin... Monoprix.


City links

Global links