George Sand, ma vie, son oeuvre

Théâtre, Musicals
  • 3 sur 5 étoiles
0 J'aime
Epingler
George Sand, ma vie, son oeuvre
DR

Difficile de ne pas avoir son tube dans la tête. De ne pas fredonner « c'est la ouate qu'elle préfère » lorsque Caroline Loeb apparait sur scène. La chanteuse au rouge à lèvres carmin et à la clope au bec a laissé derrière elle les années 1980 pour le milieu du XIXe siècle. 'George Sand, ma vie, son œuvre !' nous plonge dans la vie mouvementée de l'écrivaine : son écriture éclectique, ses amours avec Chopin et Musset, ses enfants Maurice et Solange, ses sublimes lettres d'amour, son féminisme courageux. Une vie racontée au travers de monologues pleins d'entrain et de chansons inspirées accompagnées à l'accordéon par Gerald Elliott et au piano par Patrick Laviosa.

Un duo de musiciens installé en arrière-scène, derrière un voile qui s'évanouit pendant les chansons et les sépare du plateau le reste du temps. Devant eux, Caroline Loeb s'affaire dans ce qui représente son appartement, le lieu où elle crée. Une chaise en bois, des tapis amoncelés, des piles de livres, un téléphone à cadran...

Car si le spectacle mis en scène par le célèbre Alex Lutz évoque George Sand en de multiples détails, il raconte également à la manière d'un journal intime le processus créatif de l'artiste : ses doutes, ses trouvailles, ses longues conversations avec sa mère, sa fille, son producteur. Entre choc générationnel et ode à la dame de Nohant, l'on assiste à la fois au spectacle et à sa création en 1h15. Un moment agréable, mais qui ne restera pas dans les annales non plus.

Par Elsa Pereira

Publié :

Site Web de l'événement http://www.theatredugymnase.com
LiveReviews|0
1 person listening