Modeste proposition

0 J'aime
Epingler
Modeste proposition
DR

Le support de la pièce, c’est ‘Modeste proposition…’, un pamphlet satirique du XVIIIe siècle écrit par Jonathan Swift, qui semblait tellement d’actualité à Enora Boëlle qu’elle a décidé de l’adapter au contexte d’aujourd’hui. Terriblement cynique, c’est un homme seul qui parle sur scène, dans ce que l’on suppose être une conférence sur l’utilité économique d’un enfant. En d'autres termes, il s'agirait d'une proposition qui permettrait d’éradiquer les pauvres de la surface de la terre. A l’appui, arguments rationnels chiffrés et schémas incompréhensibles, qui risquent de laisser les spectateurs songeurs sur l’avenir d’un éventuel futur bébé. Une proposition de sortie de crise des plus étranges, qui permet plus de s’interroger sur la perte des valeurs et des repères de notre époque, plutôt que sur de véritables solutions économiquement viables. A prendre au second degré, donc.

Par Pia Bou Acar