Noces

0 J'aime
Epingler
Noces
© Elizabeth de Sauverzac
Noces

Rares sont les événements de la vie sociale aussi anxiogènes que des noces. Disputes entre la future mariée et sa belle-mère, désaccords variés à propos du menu, prises de tête diverses entre les invités… Un rituel que la compagnie l’Art mobile a décidé de mettre en scène le temps de sept histoires commandées à différents auteurs (Bruno Allain, Luc Tartar, Carole Thibault…). Sur le plateau, quatre comédiens (dont l’éblouissant Ludovic Pinette) interprètent tour à tour une mariée empreinte de doutes, un couple pressé de se marier avant la guerre, les copains jaloux qui assistent à la noce depuis le café d’en face… Des scénettes plus ou moins réussies qui témoignent de l’extrême énergie des acteurs et d’une mise en scène rythmée et entraînante.

Mais la réelle trouvaille de ces ‘Noces’ n’est pas tant le sujet que la scénographie. Un « théâtre portatif » – véritable marque de fabrique de la compagnie – depuis lequel les personnages entrent en scène parés de leur costume et investis de leur rôle d’époux, de fiancée ou encore de témoin. Un astucieux décor qui se tourne, se transforme et qui tel une malle au trésor apporte son lot de surprises.

De ces histoires racontées par Gil Bourasseau et Cécile Tournesol, on retiendra alors le souci du détail (notamment du côté des personnages secondaires) et la bonne humeur qui en découle.

Par Elsa Pereira

Publié :