Le meilleur de votre ville

10 matches de la Coupe du monde 2014 à ne pas rater

Le Brésil devant sa télé

  • 1/ Brésil-Croatie

    Pourquoi ? Parce que, une fois n'est pas coutume, c'est un match d'ouverture prometteur. Le Brésil aura à cœur de vite prouver à son public qu'il est déterminé à remporter une sixième étoile chez lui, tandis que les Croates fourniront une opposition technique et roublarde à toute épreuve. Ces derniers pourront d'ailleurs compter sur une attaque de feu, Ivica Olic et Mario Mandzukic devant, Luka Modric à la baguette, pour tenter de déstabiliser l'énorme Thiago Silva du PSG. Le Brésil, lui, reposera ses forces sur le prodige Neymar, mais aussi sur quelques jeunes talents comme Oscar et Paulinho.

    Quel pronostic ? Brésil 2-1 Croatie.

    Quand ? Le 12 juin à 22h.

    1/ Brésil-Croatie
  • 2/ Espagne-Pays-Bas

    Pourquoi ? Parce que c'est la revanche du retour de la vengeance de la finale de 2010, gagnée par l'Espagne. Les champions du monde en titre contre les vice-champions, autant de stars sur la pelouse que dans un film de Wes Anderson, de la technique, des coups et des simulations. Voici tout ce que promet cette rencontre où la maestria de Andrés Iniesta rencontrera les coups de génie d'Arjen Robben.

    Quel pronostic ? Espagne 1-1 Pays-Bas.

    Quand ? Le 13 juin à 21h.

    2/ Espagne-Pays-Bas
  • 3/ Angleterre-Italie

    Pourquoi ? Parce que les Italiens ont battu les Anglais aux tirs au but à l'Euro 2012. Parce que ce sera l'opposition entre deux styles, le catenaccio stratégique des Italiens, capables de contre-attaques foudroyantes, et les attaques pleines de fighting spirit des Anglais. Emmenés par le jeune Wilshere et Rooney, ceux-ci risquent toutefois de souffrir face à une équipe d'Italie qui a su retrouver un élan après la débâcle de 2010 en allant en finale de l'Euro il y a deux ans. Avec un milieu redoutable (Pirlo et les deux Parisiens Verrati et Thiago Motta) et un attaquant fou (Balotelli), les Azzurri ont toutes leurs chances.

    Quel pronostic ? Angleterre 0-2 Italie.

    Quand ? Le 14 juin à minuit.

    3/ Angleterre-Italie
  • 4/ France-Honduras

    © Lionel Bonaventure

    Pourquoi ? Parce que c'est l'entrée dans la compétition de l'équipe de France, qui affrontera pour la première fois de son histoire l'équipe du Honduras. Autant dire qu'on ne sait pas trop ce que va donner cette rencontre probablement à sens unique vue la différence de niveaux. Il faudra des Français appliqués et pleins de vivacité pour vite marquer face au mur de défenseurs qui les attendra.

    Quel pronostic ? France 3-0 Honduras.

    Quand ? Le 15 juin à 21h.

    4/ France-Honduras
  • 5/ Allemagne-Portugal

    © Jeff Pachoud

    Pourquoi ? Parce que c'est devenu un classique des phases finales de compétitions internationales, avec quatre oppositions depuis 2000 à l'Euro et à la Coupe du monde. Forts de trois victoires contre une défaite, les Allemands ont l'avantage, ainsi qu'une jeune génération de milieux de terrain en or (Reus, Götze, Müller, Özil), là où les Portugais ont du mal à se renouveler. C'est finalement Cristiano Ronaldo qui sera le principal atout de l'équipe aux écus, même si Moutinho ou Nani savent se montrer redoutables.

    Quel pronostic ? Allemagne 3-1 Portugal.

    Quand ? Le 16 juin à 18h.

    5/ Allemagne-Portugal
  • 6/ Belgique-Algérie

    Pourquoi ? Parce que les Belges font partie des grands outsiders de la Coupe du monde, grâce à de jeunes joueurs confirmés ou prometteurs : Kompany en défense, Kevin de Bruyne au milieu, Eden Hazard en attaque. Face à eux, les Fenecs retrouvent la phase finale de Coupe du monde pour la deuxième fois d'affilée, mais on ne sait pas bien encore quelle valeur possède l'équipe de Vahid Halilhodzic, étant donné que son groupe de qualification n'était pas très relevé.

    Quel pronostic ? Belgique 1-0 Algérie.

    Quand ? Le 17 juin à 18h.

    6/ Belgique-Algérie
  • 7/ Colombie-Côte d'Ivoire

    Pourquoi ? Parce que c'est le choc entre deux attaquants mythiques, Falcao pour la Colombie, Drogba pour la Côte d'Ivoire. Comme d'habitude, la Colombie arrive avec d'excellents résultats en éliminatoires (deuxième de la zone Amérique du Sud derrière l'Argentine) et risque de se casser la gueule en poules, malgré les Monégasques Falcao et James Rodriguez, flingueurs patentés des surfaces de réparation. Un scénario qui s'était déjà déroulé en 1994, quand la Colombie avait caracolé en tête des éliminatoires en pulvérisant l'Argentine 4 à 0 chez elle, avant de s'écrouler à la Coupe du monde, ce qui avait provoqué l'assassinat tragique d'un joueur ayant marqué contre son camp. La Côte d'Ivoire, elle, reste un éternel grand espoir déçu des grandes équipes africaines, échouant toujours à sortir des poules et à rejoindre le Cameroun, le Sénégal ou le Ghana dans les équipes ayant réalisé un beau parcours en Coupe du monde.

    Quel pronostic ? Colombie 1-2 Côte d'Ivoire.

    Quand ? Le 19 juin à 18h.

    7/ Colombie-Côte d'Ivoire
  • 8/ Italie-Uruguay

    Pourquoi ? Parce qu'il s'agit sans doute du match le plus excitant de ce début de Coupe du monde. Opposition latine entre deux footballs différents, tactique italienne avec un milieu Pirlo-Motta-De Rossi (voire Verratti) d'un côté, grinta uruguayenne de l'autre, cette combativité désespérée, peu esthétique mais d'une efficacité redoutable. Les deux stars de l'équipe, Luis Suarez (Liverpool) et Edinson Cavani (PSG) illustrent à merveille cette capacité à ne rien lâcher, à avaler les kilomètres, à se sacrifier au besoin (cf. la main de Suarez face au Ghana qui a fait couler beaucoup d'encre). Si elle n'a pas beaucoup brillé en qualifications, on peut compter sur l'Uruguay pour répondre présent le jour J. Plus qu'un match, un spectacle avec des trucages, des larmes, des roulades, de la comédie et du foot de haut niveau aussi.

    Quel pronostic ? Italie 1-2 Uruguay.

    Quand ? Le 24 juin à 18h.

    8/ Italie-Uruguay
  • 9/ Nigéria-Argentine

    Pourquoi ? Parce que là aussi c'est un classique des phases finales, à tel point qu'on se demande si les deux pays ne réclament pas à la FIFA d'être dans le même groupe de qualification tous les quatre ans, par plaisir pour l'Albicéleste, par sadomasochisme pour les Nigérians. 1994, 2002, 2010, à chaque fois les deux pays se rencontrent, et à chaque fois l'Argentine l'emporte, sur la plus petite des marges. Flamboyants autrefois, les Super Eagles de John Obi Mikel ont perdu de leur superbe, alors que les Argentins continuent d'empiler les grands joueurs, surtout en attaque (Messi bien entendu, mais aussi Lavezzi, Tevez, Higuain, Agüero). Seule option pour le Nigéria : compter sur la vivacité de ses attaquants pour tromper les défenseurs à la retraite argentins. Mais vous savez ce qu'on dit : jamais trois sans quatre, ça sent le sapin pour les petits hommes verts.

    Quel pronostic ? Nigéria 1-3 Argentine.

    Quand ? Le 25 juin à 18h.

    9/ Nigéria-Argentine
  • 10/ Bosnie-Herzégovine-Iran

    © Fehiim Demir

    Pourquoi ? Parce que c'est la première fois de son histoire récente (le pays est indépendant depuis 1992) que la Bosnie participe à une phase finale de Coupe du monde. Attention, ne sous-estimez pas son équipe pour autant, celle-ci a fini première de son groupe qualificatif, éreintant au passage le Luxembourg (0-8) et la Lettonie (0-5) chez eux. On compte en effet dans l'équipe de très beaux joueurs tels que Miralem Pjanic (passé par Lyon, à la Roma aujourd'hui) et Edin Dzeko (Manchester City), de quoi faire flipper l'Iran, qui n'a jamais brillé en Coupe du monde depuis sa première en 1978. Bref, ce match sera sans doute l'occasion de voir une jolie fessée. Une preuve qu'en foot, la valeur n'attend pas le nombre des années.

    Quel pronostic ? Bosnie-Herzégovine 5-1 Iran.

    Quand ? Le 25 juin à 18h.

    10/ Bosnie-Herzégovine-Iran

1/ Brésil-Croatie

Pourquoi ? Parce que, une fois n'est pas coutume, c'est un match d'ouverture prometteur. Le Brésil aura à cœur de vite prouver à son public qu'il est déterminé à remporter une sixième étoile chez lui, tandis que les Croates fourniront une opposition technique et roublarde à toute épreuve. Ces derniers pourront d'ailleurs compter sur une attaque de feu, Ivica Olic et Mario Mandzukic devant, Luka Modric à la baguette, pour tenter de déstabiliser l'énorme Thiago Silva du PSG. Le Brésil, lui, reposera ses forces sur le prodige Neymar, mais aussi sur quelques jeunes talents comme Oscar et Paulinho.

Quel pronostic ? Brésil 2-1 Croatie.

Quand ? Le 12 juin à 22h.


City links

Global links