0 J'aime
Epingler

Molitor : les bassins de la colère

La célèbre piscine a rouvert ses portes le 19 mai, dans la déception et l'indignation

Diaporama / Piscine Molitor (© EP / Time Out Paris)
1/23
© EP / Time Out Paris

Faites glisser la souris sur l'image pour activer le diaporama.

Piscine Molitor (© EP / Time Out Paris)
2/23
© EP / Time Out Paris
Piscine d'été
Piscine Molitor (© EP / Time Out Paris)
3/23
© EP / Time Out Paris
Piscine Molitor (© EP / Time Out Paris)
4/23
© EP / Time Out Paris
Détail de cabine de la piscine d'hiver
Piscine Molitor (© EP / Time Out Paris)
5/23
© EP / Time Out Paris
Piscine Molitor (© EP / Time Out Paris)
6/23
© EP / Time Out Paris
Piscine d'été
Piscine Molitor (© EP / Time Out Paris)
7/23
© EP / Time Out Paris
Salle du restaurant
Piscine Molitor (© EP / Time Out Paris)
8/23
© EP / Time Out Paris
Restaurant
Piscine Molitor (© EP / Time Out Paris)
9/23
© EP / Time Out Paris
Piscine Molitor (© EP / Time Out Paris)
10/23
© EP / Time Out Paris
SPA Clarins
Piscine Molitor (© EP / Time Out Paris)
11/23
© EP / Time Out Paris
Salle de massage / SPA Clarins
Piscine Molitor (© EP / Time Out Paris)
12/23
© EP / Time Out Paris
Salle de "street-art" au sous-sol de l'hôtel
Piscine Molitor (© EP / Time Out Paris)
13/23
© EP / Time Out Paris
Sous-sol de la galerie d'art
Piscine Molitor (© EP / Time Out Paris)
14/23
© EP / Time Out Paris
Rolls taguée dans le hall de l'hôtel
Piscine Molitor (© EP / Time Out Paris)
15/23
© EP / Time Out Paris
Piscine Molitor (© Elsa Pereira )
16/23
© Elsa Pereira
Piscine Molitor / L'entrée du SPA et du bar
Piscine Molitor (© EP / Time Out Paris)
17/23
© EP / Time Out Paris
Salle de fitness
Piscine Molitor (© EP / Time Out Paris)
18/23
© EP / Time Out Paris
Salon de la piscine d'hiver
Piscine Molitor (© EP / Time Out Paris)
19/23
© EP / Time Out Paris
Piscine d'hiver
Piscine Molitor (© EP / Time Out Paris)
20/23
© EP / Time Out Paris
Piscine d'été
Piscine Molitor (© EP / Time Out Paris)
21/23
© EP / Time Out Paris
Piscine d'été vue de la terrasse
Piscine Molitor (© EP / Time Out Paris)
22/23
© EP / Time Out Paris
Fausses cabines autour de la piscine d'été
Piscine Molitor (© EP / Time Out Paris)
23/23
© EP / Time Out Paris
Piscine d'été
Parce qu'il voulait être le premier à se baigner dans l'eau turquoise, Sébastien Bazin (directeur du groupe hôtelier Accor) s'est jeté à l'eau. Une longueur de piscine en costard devant un parterre de photographes et journalistes médusés. C'était lundi 19 mai et la piscine Molitor venait de rouvrir après 25 ans de fermeture et des millions d'euros de travaux. Depuis sa création en 1929, jusqu'à sa renaissance en 2014, Molitor aura fait couler beaucoup d'encre. Celle des bombes de peinture, lorsqu'abandonnée à la rouille, elle est réinvestie par les grapheurs ; puis celle des journalistes qui, depuis le début du chantier, se sont questionnés sur son avenir. Face à ce géant bleu et jaune, la réponse nous brise le cœur. Molitor n'est plus. Le souvenir des raves sauvages a été enseveli sous de la mosaïque dorée et les tags ont été recouverts : il ne reste plus de ce lieu mythique qu'une débauche de mobilier hors de prix et des chaises longues à l'accès réservé à ceux capables d'en payer le prix. Vous pensiez pouvoir piquer une tête ? Pas de problème, mais pour cela, il faudra débourser la bagatelle de 180euros (pour une journée) ou s'abonner pour l'année (comptez plus de 3 000 euros hors frais d'inscription). Les deux bassins, ses superbes cabines, ses coursives et son toit seront donc accessibles, mais aux riches et aux établissements scolaires (mais privés) à certaines heures. Hors de question que la plèbe vienne y tremper les orteils ou chahuter dans le petit bain.

Alors on pourrait argumenter qu'après tout, puisqu'il s'agit de fonds privés (Colony Capital avec Accor et Bouygues), et parce que chacun fait ce qu'il veut avec son compte en banque, il n'y a aucun souci à faire de Molitor un objet de convoitise. Sauf qu'il n'est pas tant question de faire d'une piscine légendaire - classée Monument historique - une adresse de luxe, que d'en prohiber par le biais de l'argent son accès à la plupart des Parisiens. Surtout lorsque son directeur, Vincent Mezard, son exploitant Sébastien Bazin et l'ancien maire de Paris se gargarisent d'en avoir sauvé « l'âme ». « (...) La Piscine Molitor, auquel tant de Parisiennes et de Parisiens sont attachés, qui fait partie de la mémoire collective de la ville, de son imaginaire aussi » raconte Bertrand Delanoë dans le livre 'Molitor, ceci n'est pas une piscine'. Pour les habitants de Paris et alentour, Molitor avait été l'un des derniers bastions de l'underground parisien, le théâtre de soirées folles, un bassin en béton brut entièrement tagué, et le lieu d'avènement du bikini.

Le souffle de Molitor aujourd'hui ? Un slogan en trois mots (et en anglais, c'est plus classe) vide de sens et d'authenticité : « Pool - Art - Life ». On retrouve donc le passé street-art de Molitor au sous-sol de l'hôtel, dans une pièce surnommée "La Manufacture" s'appropriant de manière tellement maladroite et institutionnelle les clichés du genre qu'elle en devient ridicule.

On ne reviendra donc plus à Molitor, puisque de toute façon on n'en a pas les moyens.

Commentaires

7 comments
Clotilde G
Clotilde G

Deux ans après la réouverture du lieu, je demeure choquée par la dimension élitiste dont se pare la nouvelle piscine Molitor, monument parisien emblématique devenu symbole d'un luxe hermétique à la "populace". Quoi, les smicards sentent le caniveau ? Les porte-monnaie bien garnis ont peur qu'on pollue leur bassin avec nos verrues plantaires ? 

Comme le dit judicieusement Elea P., il aurait mieux valu laisser cet endroit fermé à tous plutôt qu'ouvert à une communauté restreinte... 

Pierre M
Pierre M

Judicieusement placé entre Roland Garros et le parc des Princes, l'hôtel sera un vrai désert toute l'année mais rempli à craquer à des prix aberrants à certaines dates, et certainement pas de parisiens. 

Un lieu de plus qui perd son âme, j'imagine déjà les encarts dans le magazine Air France et des gérants qui regarderont leurs courbes chaque matin.

Lauren L
Lauren L

Bitter, much? Molitor does not exist for your generation. It's been restored to its former glory and that comes at a price. Go have a nice cocktail on the terrasse above the pool and get over your self. I expect so much more from Time Out than this whiny, pessimistic drivel. Where is the bar/ restaurant information that is actually useful for your readers?

Elea P
Elea P

Se vanter d'avoir sauvé un monument parisien pour en faire un lieu inaccessible ! 

Ils auraient mieux fait de le laisser en squat : au moins le lieu était investi par des personnes créatives...

Soraya P
Soraya P

Article (malheureusement) très juste :(