0 J'aime
Epingler

Rendez-vous au Carreau du Temple

Week-end d'ouverture, du vendredi 25 au dimanche 27 avril

Pour son week-end d'ouverture, le Carreau du Temple a choisi de faire converger tous ses événements vers une seule thématique : le corps sous toutes ses coutures. Spectacle de cirque, démonstration d'arts martiaux, stage d'acrobatie ou encore de sophrologie, il y en aura pour tous les goûts, tous les âges et tous les porte-monnaie. L'occasion parfaite pour découvrir ce chef-d'oeuvre de fer et de verre.

 

Notre sélection

A corps et à cirque !

Avec un directeur issu du CNAC (Centre national des arts du cirque), pas étonnant que la programmation du Carreau du Temple fasse la cour aux arts du cirque. Dès le vendredi après-midi, les curieux pourront assister à 'A corps et à Cirque', deux formes circassiennes d’environ une heure. Rendez-vous d’abord avec Chloé Moglia et son ‘Opus Corpus’. Un solo au trapèze martelé par des percussions puissantes. Seule face à son agrès, elle met ses muscles à l’épreuve de la lenteur et de la tension. Suivie de près par les ‘Papiers découpés’ de Jean-Baptiste André. Sur un sol tapissé de journaux, l’acrobate va épuiser l’espace dans sa verticalité autant que dans son horizontalité à l’aide d’un habile concept vidéo.

Vendredi 25 avril

Mélissa Laveaux + Salif Keita

Il fallait bien un concert pour clore cette première journée d'ouverture. La direction artistique du lieu a fait appel à deux artistes venus d’ailleurs pour mettre le feu à la grande halle et à son précieux parquet. C’est donc à Melissa Laveaux qu’il a été donné la grande responsabilité d’ouvrir le bal. Cette Canadienne d’origine haïtienne promet une première partie douce, exotique, poétique (son dernier album ‘Diyng is a wild Night’ fait référence à Emily Dickinson) et de folk. Une parfaite introduction au grand concert d’ouverture orchestré par le Malien Salif Keita. Un avant-goût acoustique de son prochain album dans un écrin de choix.

Vendredi 25 avril

Voguing ! The face of Cleopatra

Si vous avez eu la chance de tomber sur le documentaire ‘Paris is burning’ de Jennie Livingston, vous savez sûrement déjà qui est Willi Ninja. Icône gay et mère proclamée de la "House of Ninja" (drag ball à New York), maître ès voguing. Vous avez donc déjà rencontré - au moins en 2D - des vogueurs, et été initié à l’art étincelant du voguing et à son extravagance chic. Pour les autres, sachez que cette danse emblématique née à NYC s’inspire du magazine du même nom et emprunte aux poses des mannequins son incroyable gestuelle. Pour cette nuit du 26, ce sont Lasseindra Ninja et Stéphane Mizrahi qui officieront sous une thématique en or : l’Egypte.

samedi 26 avril

Stage de sophrologie

Vous n’avez aucune idée de ce que peut bien être la sophrologie ? Pas de panique, vous n’êtes pas le seul, et on ne réussira certainement pas à vous l’expliquer en quelques centaines de caractère. Contrairement à ce que ses sonorités pourraient laisser entendre, aucune souffrance dans cette pratique, mais du zen, beaucoup de zen. Un art du bien-être que Lingxia Zhou, expert en arts martiaux, viendra prodiguer selon sa propre méthode : le Chan Wu. Une série de mouvements influencées par le taoïsme et le bouddhisme pour évacuer le stress : tout un programme !

Dimanche 27 avril

Commentaires

0 comments