Le meilleur de votre ville

Un label Bee Friendly pour encourager le développement des abeilles à Paris

Paris, nouveau foyer pour les abeilles

© Tangi Bertin


C'est le chaos au royaume des abeilles. Jeunes et vieilles abeilles abandonnent leurs reines et désertent leur ruche natale pour ne plus jamais revenir. Des comportements anormaux et tout à fait inquiétants, dus en grande partie aux ondes électromagnétiques, connues pour brouiller les repères de ces hyménoptères et les empêcher de retrouver leur colonie. Outre la détresse des apiculteurs, dont le métier s'est vu frappé par une baisse de 40 % du rendement depuis 2004 et la mort de nombreuses abeilles, c'est tout notre écosystème qui est menacé. Car qui assurerait la pollinisation nécessaire à la reproduction de la flore mondiale sans ces petits insectes ? Certainement pas nous.

Dans la volonté de faire à nouveau bourdonner la ville de Paris, de nombreuses ruches ont été installées dans divers endroits végétalisés et adaptés. Ces initiatives permettront aux essaims parisiens de venir butiner à leur guise en haut des immeubles, comme sur le toit de Beaugrenelle, ou au fond des jardins publics. Lundi 9 mars, Edith Gallois, conseillère UDI du 13e arrondissement, a d'ailleurs déposé un voeu devant le Conseil de Paris pour que la ville postule au label Bee Friendly (pour la protection des abeilles). Une action qui fait d'autant plus sens à l'approche de la conférence internationale sur le climat qui aura lieu dans la capitale du 30 novembre au 11 décembre. Une initiative à valeur d'exemple européen, qui ne nous empêche pas de saliver en pensant au futur miel de Paris, produit directement des toits de nos immeubles, et surtout de soutenir ce type d'initiatives.


City links

Global links