Le meilleur de votre ville

Vélib' : 10 problèmes qui vous arriveront forcément

1/ Quand le vélo reste coincé dans son point d'attache

Le problème : Impossible de retirer ce foutu Vélib', il est accroché à son point d'attache comme une moule à son rocher. Vous avez beau jurer, pester, tirer de toutes vos forces, secouer le vélo dans tous les sens, vous ne le faites pas bouger d'un millimètre.

L'astuce : Si vos multiples efforts n'ont rien donné, essayez de vous mettre de l'autre côté du point d'attache, à droite du vélo, car la position facilite le détachement du vélo. Conseil d'un employé municipal dévolu à l'entretien des Vélibs.

2/ Quand les vitesses sont bloquées sur le premier plateau

Le problème : Vous ressemblez à un hamster dans une roue ou à un abruti sur un vélo d'appartement en train de pédaler dans le vide. Il vous faut 200 tours de pédalier pour progresser de trois mètres, comme dans un mauvais rêve où l'on court au ralenti.

L'astuce : Soyez malins : n'empruntez que des montées, si possible bien raides. Evitez les pentes comme la peste.

3/ Quand une pédale se détache

Le problème : Essayez donc de pédaler d'un seul côté si vous pouvez, vous comprendrez très vite pourquoi on voit si peu d'unijambistes en vélo.

L'astuce : Vous avez déjà vu ces vélos sans pédales pour enfants ? Hé bien, vous en tenez désormais un dans les mains. Il suffit de donner de grandes impulsions avec les pieds sur le bitume pour avancer. Oui, c'est très chiant.

© Cyril Folliot AFP

4/ Quand un pneu éclate

Le problème : "BOUM" ! Mince alors, on vous tire dessus ? Pourquoi ces gens dans la rue vous font-ils des signes de la main, vous ne les connaissez pas ! Ha mais vous avez crevé.

L'astuce : Un bon chewing-gum Malabar pour boucher le trou, une soufflette dans la jante et il n'y paraîtra plus. Non, en vrai, c'est mort, vous allez devoir changer de Vélib'.

5/ Quand les freins marchent trop bien

Le problème : Les freins qui ne marchent pas, vous connaissez, vous gérez. Mais les freins neufs ? Ceux qui vous font piler sec à la moindre pression de la main, si bien que vous manquez de voir le vélo vous passer cul par-dessus tête dans un violent fracas ?

L'astuce : Vous êtes sur un cheval qui s'emballe, alors ne freinez pas, attendez juste que le Vélib' s'arrête de lui-même. Il finira bien par se fatiguer. Sinon, tirez sur les rênes au niveau du mors et flattez son flanc une fois qu'il s'est calmé.

6/ Quand le guidon part en sucette

Le problème : vous dirigez le guidon à droite mais le vélo continue tout droit. Sans doute la raison pour laquelle on repêche chaque année une soixantaine de Vélibs dans la Seine...

L'astuce : Tournez à gauche pour aller à droite, restez en face pour aller à droite, et à droite pour aller en face. C'est facile, non ?

7/ Quand la selle s'enfonce tout d'un coup

Le problème : Vous sentez soudainement le sol s'affaisser sous vous et un choc vous arrête. Votre selle s'est enfoncée, vous avez l'impression d'être au volant d'un chopper, sauf que que là, vous n'avez pas trop le look 'Easy Rider' et plutôt l'impression de jouer dans un remake de 'Chérie, j'ai rétréci les gosses'.

L'astuce : N'oubliez jamais votre tabouret portatif, qui permet en toute circonstance de reprendre de la hauteur sur les choses de la vie.

 

8/ Quand vous oubliez votre sac dans le panier avant

Le problème : Une fois le vélo reposé, vous êtes parti comme une fleur, oubliant dans le panier votre sac de courses, vos gants, votre écharpe et ce bouquin que vous essayez de terminer depuis deux ans.

L'astuce : Attachez-vous à vos effets personnels à l'aide d'une chaine antivol de scooter à gaine transparente en PVC.

9 / Quand la pédale vient frotter contre l’armature en plastique

Le problème : C’est agaçant, hein.

L’astuce : Mettez-y un bon coup de tatane dans le vélo, pour montrer qui c'est qui commande.

10 / Quand vous brûlez un feu rouge

Le problème : Le policier vous a vu, vous arrête et réclame une pièce d’identité. Hélas, vous avez perdu votre carte et votre passeport est dans un tiroir du bureau. Ne reste plus que votre permis, que vous tendez, conscient qu’il s’agit du bâton pour vous faire battre. L’agent est affligé : “Hé bah, vous n’avez vraiment aucune excuse, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas”.

L’astuce : Dites que vous ne le referez plus jamais, que vous avez compris votre erreur, que vous n’avez pas stoppé votre course parce que vous deviez vous rendre à votre travail, qui vous permet de payer la clinique pour Tobby, votre golden retriever atteint du cancer du museau, que vous avez péché mais que Dieu est pardon.

 

BONUS : Quand les poignées du guidon sont nues

Le problème : Les poignées nues du guidon Vélib' procurent une sensation très désagréable au toucher, et en plus, ça glisse. C'est aussi atroce que de voir l'os du tibia après une méchante chute.

L’astuce : Enfilez vos gants au guidon, ça lui ira comme un… bref, vous avez compris.

 



City links

Global links