A War

Cinéma, Drame
Recommandé
4 sur 5 étoiles
A War

Time Out dit

4 sur 5 étoiles

Un film de guerre danois captivant et subtil, loin des clichés du genre

« Une » guerre et pas « la » guerre. Dès son titre, ce nouveau long métrage de Tobias Lindholm laisse espérer autre chose qu’un énième film d’action prenant pour sujet un conflit armé. Et effectivement, ‘A War’ se présente comme un film de guerre « basse tension », avec certes ses scènes d’action, mais aussi et surtout en contrepoint la banalité du monde civil, et une vraie réflexion sur l’articulation de ces deux mondes. On suit donc autant le soldat interprété par l’excellent Pilou Asbaek et ses troupes en Afghanistan, que sa femme et leurs deux enfants dans leur ville danoise.

Ainsi, loin du spectaculaire hollywoodien et des héros en uniforme, nous avons ici affaire à une armée de métier qui se montre comme telle, et à des professionnels sans autre idéal que de rentrer sains et saufs à la maison. Jouant comme souvent dans ses films sur l'opposition et la dualité (voir les très bons ‘R’ sur l’univers carcéral ou ‘Hijacking’ sur une prise d’otages en pleine mer pour s’en convaincre), Lindholm parvient ici à une épure tout à fait fertile dans le traitement de son sujet. Surtout dans la deuxième partie du film, lorsque le commandant Claus M. Pedersen (interprété par Pilou Asbaek donc) est inculpé de crime de guerre suite à une décision prise sur le terrain, lourde de conséquences.

‘A War’ se recentre alors sur une salle d’audience, le civil contamine le militaire, et soulève chez le spectateur un malaise et une série de questions sur l’éthique militaire et la valeur des vies en Europe et au Moyen-Orient. Plus étonnant encore : le réalisateur pousse son film sur des rivages « méta », lors du procès qui prend des airs d’analyse de séquence ; le commandant Pedersen a-t-il eu raison de demander ce bombardement pour sauver ses hommes, quitte à mettre la vie de civils en danger ? Une question à laquelle Lindholm ne répond pas, nous laissant face à nos propres repères moraux.

Captivant et subtil, voilà un long métrage qui offre une vision dépassionnée et froide de la guerre, loin de l’idéologie et de la politique. Une vision humaniste, finalement encore plus terrible que celle d’un film d’action sanglant.

Infos

Détails de la sortie

Date de sortie
mercredi 1 juin 2016
Durée
114 mins

Crédits

Réalisateur
Tobias Lindholm
Scénariste
Tobias Lindholm
Acteurs
Pilou Asbæk
Tuva Novotny
Dar Salim