Festival June Events

Du 4 au 19 juin à la Cartoucherie et au jardin de Reuilly

0

Comments

Add +

© Jean-Jacques Louchet


Qui n'a jamais mis les pieds à la Cartoucherie de Vincennes, manque sans doute un des plus beaux espaces scéniques de la capitale. Au milieu de la forêt, le théâtre du Soleil d'Ariane Mnouchkine côtoie les Ateliers de Paris de Carolyn Carlson, le théâtre du Chaudron celui de la Tempête. Déposé devant sa porte par une petite navette à l'ancienne, on y est accueilli par les hennissements du centre équestre... Un espace unique où chorégraphes, metteurs en scènes, danseurs, comédiens et dramaturges viennent créer de nouveaux mondes.


Une septième édition au top

C'est à quelques mètres de la porte d'entrée, au bout d'une artère de pierres,  que l'on trouve les Ateliers de Paris, une large bâtisse rectangulaire couleur brique.


A l'intérieur, le cœur de la danse bat la cadence. De jeunes danseurs viennent y pratiquer leur pas de basque et apprendre à mêler avec soin les arts entre eux (théâtre, danse, musique, vidéo...) tandis que des chorégraphes confirmés s'escriment à leur transmettre un peu des moissons de leur carrière. Un lieu où l'on enseigne, où l'on pratique et où l'on crée. Ambition qui trouve chaque année son firmament lors de June Events. Ce festival de danse invite plus de 23 compagnies à se produire dans plusieurs lieux de la Cartoucherie, au jardin de Reuilly et sur les Berges de Seine (du 12 au 16 juin). Au total, près de huit créations et plus d'une trentaine de représentations viendront ponctuer la septième édition de cette rencontre imaginée par la célèbre Carolyn Carlson. De la danse contemporaine, mais aussi du Gumboots venus d'Afrique du Sud, des installations vidéo avec la Russe Anna Abalikhina et le surréalisme version Ambra Senatore pour dépoussiérer définitivement l'image guindée de la danse contemporaine.


Tout le programme du festival


La Cartoucherie


Notre sélection

© Gaîa Bouvier

Ô Montagne

Au départ, 'Ô Montagne' devait s’intituler 'Sous les yeux de la jument nocturne', titre on ne peut plus énigmatique pour un spectacle de danse inhabituel. Car chez Loïc Touzé encore plus qu’ailleurs, les arabesques ne suffisent pas : ici le théâtre s’invite, la poésie s’installe, les comédies musicales font des apparitions... On chante, on parle, on danse. Un art total qui s’organise sur une scène au décor minimal et peuplé de six danseurs-chanteurs. Depuis les flancs de cette montagne, on croise les figures tutélaires de la mythologie grecque de Médée aux Bacchantes en passant par Thésée. Une pièce hybride taillée dans la pierre du théâtre antique.

  1. Théâtre de l'Aquarium Route du Champ de Manœuvre, 12e
  2. Mardi 4 juin
Plus d'infos

© Patrick Berger

Punkt

Honneur à la création ! La septième édition de June Events sera l’occasion d’un premier lever de rideau pour quatre projets conçus en résidence dans les studios de l’Atelier de Paris. ‘La Mémoire courte’ de Nathalie Collantes, ‘Pièce à vivre’ d’Anna Abalikhina et deux projets issus d’une commande de la SACD : ‘Ongoing’ de Lenio Kaklea et Lucinda Childs et ‘Punkt’ des danseurs Marie Barbottin et Pierre Pontvianne. Espace de travail, d’expérimentation et de rencontres entre interprètes et chorégraphes, le « Vif du sujet itinérant » (drôle de nom, on vous l’accorde) se fonde sur un croisement des talents et des énergies pour ficeler des spectacles expressifs. Peu de choses ont filtré sur le spectacle, mais les quelques infos échappées présagent d’un travail acrobatique. Une pièce courte de 25 minutes sur une création sonore de Benjamin Gibert et Nicolas Martz.

  1. Cartoucherie de Vincennes (Théâtre du Soleil) Route du Champ de Manoeuvre, Bois de Vincennes, 12e
  2. Du jeudi 6 au samedi 8 juin
Plus d'infos

© Jean-Jacques Louchet

John

Puisque le mouvement c’est la vie, puisque danser c’est être vivant, les créations d’Ambra Senatore s’attachent à investir le quotidien pour mieux le faire voler en éclats. Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles. Figure montante de la danse contemporaine, la charismatique chorégraphe et danseuse italienne présentera le 12 juin sa nouvelle création ‘John’, pour la première fois à Paris, dans le cadre de June Events. Autant fantaisistes que connectés au réel, ses spectacles convoquent des personnages qui se dévoilent et se racontent à travers leur danse. Des situations simples, qui déraillent et dérapent pour devenir burlesques. Avec un art consommé du détail, Senatore imbrique des objets et situations qui prennent progressivement tout leur sens, dans des chorégraphies subtiles et précises. Avec ‘John’, pièce pour deux danseuses et deux danseurs, elle explore plus avant la gestuelle masculine et la relation au public. Qui viendra, verra !

  1. Théâtre de l'Aquarium Route du Champ de Manœuvre, 12e
  2. Mercredi 12 juin
Plus d'infos

© Annely Boucher

Katlehong Cabaret

Parmi les accointances internationales du festival, il y a l’Afrique du Sud. Territoire créatif qui a vu naître au milieu des années 1990, la Via Katlehong Dance ; une compagnie constituée dans l’un des plus gros townships du pays (on dit Katlehong célèbre pour sa participation aux soulèvements des années 1980). Imaginé par la chanteuse Hlengiwe Lushaba, ce cabaret énergique dansé par neuf interprètes, mélange mouvements de tap (frappe au sol), chant traditionnel, pantsula (mime des scènes de vie dans les townships) et gumboots – une danse percussive créée par les mineurs et pratiquée à l'aide de bottes de caoutchouc. Un art métisse, au carrefour entre folklore et modernité.

  1. Théâtre de la Tempête Route du Champ de Manœuvre, 12e
  2. Jeudi 13 juin
Plus d'infos

© Valérie Lanciaux

La Mémoire courte

Est-ce pour conjurer cette « mémoire courte » évoquée dans le titre que Nathalie Collantes a décidé, en 1999, de réaliser vingt-quatre heures d’entretiens filmés avec son ancien professeur Jacqueline Robinson ? « Fixer » et « transmettre » semblent en tout cas faire partie de son vocabulaire artistique. Ainsi, elle prend pour point de départ ces échanges pour créer un diptyque dont la première partie se présente comme une pièce dansée pour deux interprètes (avec Julie Salgues) avec support vidéo, tandis que la deuxième opte pour la forme moins conventionnelle du site Internet. Ou comment tisser des liens entre mouvement et réseau, pour stimuler autant l’émotionnel que l’intellect. De quoi donner à penser, en attendant la première du spectacle le 19 juin.

  1. Atelier de Paris - Carolyn Carlson route du Champ de Manoeuvre, 75012
  2. Mercredi 19 juin
Plus d'infos

L’avis des utilisateurs

0 comments