7 plages où chiller à Paris cet été
7 plages où chiller à Paris cet été icon-chevron-right
Les festivals de musique de l'été 2018
Les festivals de musique de l'été 2018 icon-chevron-right
Les meilleures terrasses de Paris
Les meilleures terrasses de Paris icon-chevron-right

Dernières critiques

Double Dragon
icon-location-pin Saint-Ambroise
Double Dragon

Pour les gastronomes à l’affût des bons plans

Ô Divin (Guy Môquet)
icon-location-pin Epinettes
Ô Divin (Guy Môquet)

Pour qles becs de zinc siffleurs de ballons

Zebra
icon-location-pin 16e arrondissement
Zebra

A deux pas de Radio France, niché au coeur d'un hôtel 5 étoiles, le tout nouveau resto de la team Roco, Daroco & Co !

MOBILIS IN MOBILI
icon-location-pin Les Halles
MOBILIS IN MOBILI

Choisissez vos fruits de mer, la manière de les cuisiner... le chef s'exécute !

La robe et la mousse
icon-location-pin Odéon
La robe et la mousse

Vin nature + binouzes artisanales françaises, le combo gagnant de l’apéro

Tounsia
icon-location-pin Poissonnière
Tounsia

Plongée dans la Grande bleue, avec le premier tunisien dépoussiéré de la capitale.

Le Five
icon-location-pin Odéon
Le Five

Un club pour connaisseurs. Des cocktails pas bus partout, qui racontent des histoires

Au Petit Panisse
icon-location-pin Charonne
Au Petit Panisse

Pour qui ? Les habitués du quartierPlat culte ? Poulet fermier en crapaudine pour deux (28 €) "La panisse", la spécialité provençale ? Cool, direction la Méditerranée, les légumes gorgés de soleil, le rosé… Las, si vous vous attendez à être transporté (par la cuisine et dans le Sud-Est), c’est mauvaise pioche ! L’ambiance bistrot dans son jus a ses adeptes, et on l’admet, celui-là a beaucoup de charme : les murs grattés, le bois sombre partout (tables, comptoir, escalier…), les jolis carreaux de ciment… Mais la carte, à l’image du service, est assez nonchalante. La salade de chou pak choï, poitrine de cochon et œuf en saumure (7 €) relève de l’assemblage ; trois feuilles de chou ne font pas une salade et on cherche encore la saumure. Le rôti de veau mi-cuit en carpaccio avec scarmoza fumée râpée et céleri rémoulade (17 €) se laisse manger, même tristounet, tout comme le faux-filet (20 €, bon point pour la sauce tartare quand même !) Pour finir, le fontainebleau à la compotée d’abricot (7 €) est léger mais manque un poil de sucre. Alors oui, c’est un bistrot sans prétention, qui a le mérite d’exister dans le quartier (et qui possède une belle terrasse) mais il pourrait pousser un peu plus loin le voyage culinaire.

Mary Gelateria
icon-location-pin Le Marais
Mary Gelateria

Pour les puristes amateurs de vraies glaces et sorbets plein fruit !

L'Attache
icon-location-pin Roquette
L'Attache

Encore une cave à vins nature. Encore en plein 11e. Bons vins, service en dents de scie

icon-chevron-right
icon-chevron-right

Les dernières actus

Ce soir, karaoké géant dans le parc de la Villette

Actualités

Ce soir, karaoké géant dans le parc de la Villette
La Mairie de Paris annonce le retour de l’encadrement des loyers

Actualités

La Mairie de Paris annonce le retour de l’encadrement des loyers
Le Cinéma en plein air de la Villette est de retour tout en chansons

Actualités

Le Cinéma en plein air de la Villette est de retour tout en chansons
Un immense trône en or installé sous la Pyramide du Louvre

Actualités

Un immense trône en or installé sous la Pyramide du Louvre
Ce week-end, street food, musique et arts visuels au Point  Ephémère

Actualités

Ce week-end, street food, musique et arts visuels au Point Ephémère
La gentrification, sauce Bezbar

Actualités

La gentrification, sauce Bezbar
Un immense jardin vient d'ouvrir en plein 11e

Actualités

Un immense jardin vient d'ouvrir en plein 11e
Lune géante, cirque et ténors du théâtre : l'incontournable festival Paris l’été est de retour

Actualités

Lune géante, cirque et ténors du théâtre : l'incontournable festival Paris l’été est de retour
Les plus belles photos de Paris célébrant la Coupe du Monde

Actualités

Les plus belles photos de Paris célébrant la Coupe du Monde
Perruche, le nouveau resto-bar perché sur le rooftop du Printemps Haussmann

Actualités

Perruche, le nouveau resto-bar perché sur le rooftop du Printemps Haussmann
icon-chevron-right
icon-chevron-right

A ne pas rater cette semaine

Lune géante, cirque et ténors du théâtre : l'incontournable festival Paris l’été est de retour
Actualités Lune géante, cirque et ténors du théâtre : l'incontournable festival Paris l’été est de retour

Jusqu’au 4 août et comme depuis 28 ans, le festival Paris l’été investira Paris et ses environs avec une offre culturelle plus riche et diverse que jamais. Présentation de l’été 2018. A tous les Parisiens en balade ces trois prochaines semaines, regardez, observez, il se pourrait bien qu’un événement du festival Paris l’été se déroule non loin de vous. Et au vu des spectacles proposés, vous auriez tort de ne pas être curieux et de ne pas vous rendre dans l’un des 25 lieux investis par le festival.   Prenez cet openning au Centquatre durant lequel l’on pourra de nouveau admirer « Ça ira (1) Fin de Louis » de Joël Pommerat, tout simplement l’une des pièces de théâtre les plus marquantes de ces dernières années. Autre moment fort côté planches, la reprise de L'Iliade de Luca Giacomoni, où plus d’une dizaine d’acteurs joueront pour la première fois à la suite les dix chapitres de cette monumentale fresque d’une durée totale de… 10 heures. Mais à bien y regarder, LE plan de ce festival est incontestablement l’œuvre « Museum of the Moon » du plasticien anglais Luke Jerram. Jugez plutôt ce concept fou : une lune interactive de 7 mètres de diamètre, installée au-dessus du bassin principal de la piscine Pailleron. A l’intérieur de cette structure gonflée à l’hélium, ce sont des images de la Lune issus des photos de vacances la NASA qui seront projetées, le tout en très haute résolution. Bref, de quoi avoir des étoiles plein les yeux. Au rayon musique, cette

Perruche, le nouveau resto-bar perché sur le rooftop du Printemps Haussmann
Actualités Perruche, le nouveau resto-bar perché sur le rooftop du Printemps Haussmann

C'est l'été, tout Paris cherche un nouveau perchoir, une terrasse à la coule, où se poser pour picorer et piailler en liberté. Ça tombe bien en voici une, et pas des moindres : Perruche, 500 m², une oasis de verdure nichée sur le toit du Printemps Haussmann, loin du bruit et de la fureur, loin de la pollution aussi des pots d'échappement.  Perruche, un nom qui sonne bon l’exotisme et qui symbolise la rencontre de deux bandes, celle de Daroco formée par Alexandre Giesbert et Julien Ross et celle de l’Ouest parisien entraînée par Gilles Malafosse et Laurent de Gourcuff (Monsieur Bleu au palais de Tokyo). Un design chaleureux signé Toro & Liautard (bois clair, plantes exotiques), une vue panoramique... Pour déjeuner, boire un verre, admirer les couchers de soleil ou faire la fête, ce jardin suspendu qui devrait ouvrir aux alentours du 20 juillet laisse bien augurer. Carte courte, produits scrupuleusement sourcés, oscillant entre terre et mer (caille des Dombes, cochon noir de Bigorre, mais aussi ceviche de mulet noir, poulpe grillé, couteaux...) Et ce bar, construit comme une pool house, avec cocktails signés Nico de Soto (Danico) : rhum old fashioned, pina colada et fruit daiquiri revisités dans l'esprit Tiki... Embarquement immédiat pour la Polynésie, c'est party ! Où ? Au sommet du magasin Printemps de l’Homme-Printemps du Goût, 2, rue du Havre, 75009 ParisQuand ? Autour du 20 juillet 2018, tous les jours de midi à 2h du matin 

Le Garage MU festival revient avec une programmation de champion du monde
Musique Le Garage MU festival revient avec une programmation de champion du monde

Le Garage MU – collectif hôte de la Station – festival revient du 19 au 22 juillet pour une troisième édition. Comme vous pouvez vous en douter, question programmation, ça dégomme les frontières stylistiques tout en visant juste. A toi qui a peur du syndrome dépressionnaire post-Coupe du Monde, la Station a ce qu’il te faut. Le remède s’appelle Garage MU festival et a l’allure du parfait festival de l’été, où soif de découvertes et soif de bières sont les maîtres mots.  Plus que jamais, on va se saigner sur les Gibson Oh mais ce panard que les fans de rock vont se prendre avec cette multitude de groupes pépites assimilés au genre cher à Philippe Manœuvre. Rien que cette soirée d’ouverture où l’on chopera un torticolis avec les épileptiques punks Sud-Africains de Make-Overs ou le surf punk des Israéliens de Häxxan, défonce à coups de barres à mine 95 % des festivals contenant le terme rock dans leur nom. Pis quand on sait qu’on croisera également le krautpunk des gadjos de Noyades ou la coldwave shoegazée bonne à entretenir ta dépression des Danois de The KVB, on ne peut qu’avoir hâte d’être à ce week-end.  Son côté électronique, jamais la Station oubliera A côté de ce déferlement de reverb, fuzz et autre delay, le Collectif MU régalera tout autant les bidouilleurs de machines électroniques. Le vendredi, on s’irisera notamment l’oreille interne lors d’une nuit spéciale consacrée à l’éclectique label berlinois Instrument of Disciplines. Et il ne faudra surtout pa

L'Eté du Canal jette de nouveau l'ancre : street art, plages éphémères et DJ sets
Actualités L'Eté du Canal jette de nouveau l'ancre : street art, plages éphémères et DJ sets

Chaque année, à défaut de pouvoir profiter de la mer en plein centre-ville (maudits Barcelonais !), les Parisiens se tournent vers les berges de la Seine (Paris Plages) ou de l'Ourcq (Eté du Canal). Ok, ce n'est pas le grand bleu, mais il s'y passe presque autant de choses que dans les fonds marins. Déjà plus de 10 ans que les berges du canal de l'Ourcq accueillent l'Eté du Canal, deux mois d'activités ludiques et culturelles, sportives et festives : des bals populaires, des plages éphémères, des DJ sets, des croisières à moins de 2 € et une piste cyclable sur toute la longueur. Cette année, les réjouissances se dérouleront tous les week-ends du 7 juillet au 26 août.  Eté du Canal © Seine-Saint-Denis Tourisme Et comme depuis 3 ans, c'est du côté du Port de Loisirs que se situera le centre névralgique du lieu et particulièrement au Parc de la Bergère attenant où les participants pourront désormais s'ébrouer sur près de 15 hectares. De 13h à minuit chaque week-end, ça chillera, ça se déboitera les malléoles pendant les cartes blanches laissées aux différents collectifs et ça se goinfrera grâce aux différents stands de restauration présents. Parmi les plans musicaux à cocher, on ira voir les frères adultérins de la Mamie's et de Cracki Records les 4 et 5 août et surtout la triplette de l'enfer Hydropathes-Camion Bazar-Alter Paname les 18 et 19 août.  Macki Music Festival © Remy Golinelli L'autre versant de l'été du Canal se concentre autour du fameux... Canal. On po

Les Extatiques, l'expo en plein air à la Défense
Art Les Extatiques, l'expo en plein air à la Défense

On dit de lui qu’il est austère, ennuyeux, sans âme... Un grand nombre d’étiquettes — peu flatteuses — collent à la peau du quartier de Paris La Défense. Pour tordre le cou à cette réputation, il suffit de deux mots, soit quatre syllabes : les Extatiques.  Si vous n’en n’avez pas encore entendu parler, Il s’agit tout simplement d’un parcours artistique exceptionnel qui va vous en mettre plein les rétines du 5 juillet au 21 octobre prochain. Au menu : une dizaine d’artistes qui vous présenteront des œuvres qui se dévoileront sous un large éventail de techniques. Pour démarrer la balade, c’est simple. Pointez-vous sur l’Esplanade au niveau du coloré bassin Takis et laissez-vous guider par un parcours qui prendra des allures de labyrinthe au fur et à mesure que vous progresserez. Vous commencerez l'expérience par un film sonore du collectif Soundwalk, façon originale de découvrir l’architecture et le parc de Paris La Défense autrement. Vous tomberez ensuite sur le gigantesque Banc Public de Lilian Bourgeat aka le maître des jeux d’échelle. La traversée artistique se poursuivra avec le portrait d’un personnage surdimensionné, créé par le très en vogue artiste et designer indien Hanif Kureshi... Sans oublier, juste à côté, les tournesols de Fanny Bouyagui, véritable hommage à Van Gogh. On pourrait aussi vous parler du travail de l’artiste argentin Leandro Erlich, sorte de fragment d’immeuble littéralement renversé ou de l'œuvre totalement immersive installée dans la salle des col

Un adventure game géant aux Tuileries, gratuit !
Actualités Un adventure game géant aux Tuileries, gratuit !

Après la folie des Escape games (celui du Parc des Princes et de l'Opéra Garnier), voici donc celle des adventure games. Ou, en bon français dans le texte, des chasses aux trésors de notre enfance. Sauf que celui-ci n'est pas fait pour les marmots en bas-âge, mais plutôt pour un public adulte. Et le bon plan c'est qu'il est 100% gratuit, ouvert jusqu'au 26 août prochain... Et qu'il permet d'explorer les 23 hectares d'un des plus beaux écrins de verdure de la capitale. Et si le plus grand jardin parisien n’avait pas encore révélé tous ses secrets ? Conçu par le musée du Louvre et les jardins des Tuileries, "Mystères aux Tuileries" vous emmène en balade sur les pas du célèbre André Le Nôtre, jardinier du roi Louis XIV – c'est lui qui a imaginé le parc et les jardins du château de Versailles, mais aussi ceux de Vaux-le-Vicomte et Chantilly.  Le pitch ? Cette grosse star du jardin à la française aurait dessiné de mystérieuses colonnes au sein des Tuileries, menant à une missive cachée. Pendant 1h30 environ, à l’aide d’un plan d’époque, de gravures historiques et de lettres cryptées, vous devrez résoudre différentes énigmes avant d’arriver à cette fameuse lettre… A la clef ? Des billets d’entrée pour visiter le musée !  Un grand jeu d’aventure à vivre en famille (à partir de 10 ans), ou entre potes ou collègues, par équipe de 2 à 4 personnes. Sachez qu'il y a plusieurs niveaux et qu'il est traduit en anglais. Que le meilleur gagne !  Quand ? Du 7 juillet au 26 août 2018,

Le Palais de Tokyo vous replonge en enfance avec sa nouvelle expo
Art Le Palais de Tokyo vous replonge en enfance avec sa nouvelle expo

Qui n’a jamais rêvé de revenir à l’enfance. Cet espace temporel où la folie n’est pas seulement tolérée mais bienvenue, ce morceau de vie où le champ lexical de la responsabilité n’existe pas. Fantaisie et insouciance, un juste résumé de ce qu’évoque la période la plus légère de nos existences. Avec « Encore un jour banane pour le poisson-rêve », cet été, le Palais de Tokyo vous plonge dans vos souvenirs les plus lointains tout en vous montrant en quoi ils ont agi sur votre identité aujourd’hui. D’œuvre en œuvre, vous parcourrez une exposition — sous forme de conte — qui interrogera les imaginaires de l’enfance, et ce sont tous vos sens qui atteindront leur pic de sensibilité. Entre enchantement et inquiétude, l’exposition (conçue grâce au partenariat avec la Fondation Bettencourt Schueller) s’adresse aussi bien aux enfants qu’aux adultes. A travers des productions d’une vingtaine d’artisans d’art et d’artistes, dont six japonais (notamment une collaboration inédite avec le dessinateur de manga Yûichi Yokoyama), Andy Warhol ou Megan Rooney pour ne citer qu'eux, elle tente d’apporter un éclairage sur la capacité enfantine à inventer des mondes fantastiques et définir comment les peurs et angoisses se construisent. Une parenthèse enchantée au milieu d’une réalité sociétale implacable... Brutale et poétique à la fois. Une chance unique de redevenir l’enfant que vous avez été (et que vous êtes toujours), la vision d’adulte en plus, le temps d’un voyage imaginaire. Plus d’infos

Des télescopes gratuits pour observer les planètes dans 7 parcs parisiens
Actualités Des télescopes gratuits pour observer les planètes dans 7 parcs parisiens

L’ouverture nocturne de certains parcs et jardins parisiens, c’est l’occaz parfaite pour sortir la nappe et le panier à pique-nique et trinquer. Ou, pour les derniers survivants (s’il en reste), le moyen de chasser les pokémon rares. Du 6 juillet au 1er septembre, ça sera aussi le bon plan pour s’approcher un peu plus près des étoiles. Durant tout l’été, l'AFA (Association Française d'Astronomie), en association avec la Mairie de Paris, organise des soirées d'observation du ciel gratuites pour tous. Pour accompagner l’événement, une compagnie d’animateurs de l’AFA viendra équipée de lunettes et télescopes pour envoyer vos rétines vers les cieux étoilés. Vous allez pêle-mêle observer Jupiter et ses satellites, Saturne et ses anneaux, les mers et cratères lunaires et débattre sur la couleur de la planète Mars. Un petit geste de la Mairie de Paris, un grand sourire pour les parisiens.  Le programme complet :  Paris sous les étoiles au Parc Montsouris du 6 juillet au 1er septembre de 21h à 1h.Adresse : 2 rue Gazan, Paris 14e. Paris sous les étoiles au Jardin des Grands Explorateurs le 15 juillet de 21h à 1h.Adresse : Avenue de l’Observatoire, Paris 6e. Paris sous les étoiles au Square Louis-XIII le 20 juillet de 21h à 1h.Adresse : 30 places des Vosges, Paris 4e. Paris sous les étoiles au Square Georges Méliès le 21 juillet de 21h à 1h.Adresse : 3 rue Albert Malet Paris 12e. Paris sous les étoiles au Square Séverine le 22 juillet de 21h à 1h.Adresse : 7 rue le Vau, Paris 20e

Fitness gratuit avec un coach tous les mercredis dans le 15e
Actualités Fitness gratuit avec un coach tous les mercredis dans le 15e

Vous n'aurez plus d'excuse qui vaille ! Front de Seine, le club de sport parisien, vous offre des séances de sport gratis en ouvrant un bootcamp en plein air non loin des quais de Seine, sur sa piste d’athlétisme dans le 15e arrondissement. Trois séquences : un cours avec renforcement musculaire en suspension (TRX), une partie running et une partie entraînement à poids de corps. Les séances durent 55 minutes, et ont lieu uniquement le mercredi. Attention, les places sont limitées à 45 participants et il faut vous inscrire sur la page du club de sport pour réserver son créneau : 12h45, 18h30, 19h45, ou 21h.  Quoi ? Bootcamp gratuit avec un coachQuand ? Jusqu'au 11 juillet 2018Où ? Front de Seine, 44 rue Emeriau, 75015 ParisCombien ? Gratuit sur résa ici      

La plus grosse rétrospective de Willy Ronis à Paris, et gratuite
Actualités La plus grosse rétrospective de Willy Ronis à Paris, et gratuite

C’est la plus importante des rétrospectives consacrées au géant français de la photographie. Et coup de bol, elle est gratis ! Avec cette pluie diluvienne, ça tombe à pic non ? « Willy Ronis par Willy Ronis » réunit pour la première fois 590 clichés du monstre sacré français de la photographie (1910-2009), commentés par lui-même. Avec Robert Doisneau ou Sabine Weiss, c'est l’un des représentants les plus importants de la photographie humaniste française. Une école qu'il définissait comme « le regard du photographe qui aime l'être humain ». Et c'est peu dire qu'il a su capter comme personne l'âme de ces Parisiens et Parisiennes. A Belleville ou Ménilmuche -ses quartiers préférés- Willy Ronis saisit sur le vif des scènes de vie. Dans un intérieur cosy, une femme nue. Mais ce sont surtout ses portraits engagés du monde ouvrier, précieux témoignage sur l'époque, qui font de lui un grand photo-journaliste. Lauréat du Grand Prix national de la photographie (1979) et du prix Nadar (1981), Ronis est mort presque centenaire, en 2009. Il laisse derrière lui une œuvre foisonnante. A exposition d'exception, lieu d'exception : la Mairie du 20e prête pour l'occasion son Pavillon Carré de Baudouin, une folie du 18e siècle à l'architecture somptueuse. Exposés au mur, 190 tirages du maître. Des petits films où l'artiste raconte son travail sont également diffusés. Pour le reste, à vous de jouer ! Grâce à des tablettes numériques, vous pouvez consulter 400 autres clichés et projeter les œuvre

icon-chevron-right
icon-chevron-right

Inscrivez-moi!

Les meilleurs événements, les dernières ouvertures et toutes les nouvelles actus sont dans notre newsletter.
Loading animation
Merci et bienvenue sur Time Out ! Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment ou vous désabonner en cliquant sur le lien préférences en haut de tous nos emails.
Oups! Il y a eu un petit problème... Veuillez recommencer

Le meilleur de Paris

Les 100 meilleurs restaurants à Paris
Restaurants Les 100 meilleurs restaurants à Paris

Les 100 meilleurs bars à Paris
Bars Les 100 meilleurs bars à Paris

101 choses à faire à Paris
Que faire 101 choses à faire à Paris

Guide des clubs
Clubbing Guide des clubs

Les 100 meilleurs hôtels de Paris
Hôtels Les 100 meilleurs hôtels de Paris

Petit guide des friperies
Shopping Petit guide des friperies

Guide du street art
Art Guide du street art

Les meilleurs bars pas chers
Bars Les meilleurs bars pas chers

Le meilleur du brunch à Paris
Restaurants Le meilleur du brunch à Paris

Les musées incontournables
Art Les musées incontournables

icon-chevron-right
icon-chevron-right