Jinx 103

Ajoutez à votre coupes de coeur
0 J'aime
© Grégory Batardon
Libre

C’est autour d’un carré circonscrit de spectateurs que Jozsef Trefeli et Gabor Varga entament leur ‘Jinx 103’. « Un espace pour être vus de près et de tous les côtés. » A leurs pieds, les deux danseurs hongrois installent une bande de plastique rouge et blanche pour délimiter l’espace. Les couleurs du drapeau d’Arpad (grand-prince des Magyars de 896 à 907) pour une création qui mêle le moderne et l’ancien, la danse folklorique hongroise à un vocabulaire chorégraphique plus contemporain. Issus de la diaspora hongroise (l’Australie pour Jozsef et la Russie pour Gabor), les deux danseurs créent avec ‘Jinx 103’ un hommage aérien à leur héritage hongrois. Faite d’entrelacements, de sauts et de percussions, la danse magyare impressionne par sa puissance et la finesse de sa rythmique. Mais si ici, les deux danseurs ne tapent pas de leurs paumes de main sur leurs bottes (comme c’est le cas traditionnellement), ils gardent cependant l’extrême précision des coups, faisant de leur propre corps un instrument à part entière. Diagonales, lignes droites et jeux de miroir se déploient ainsi sur scène pour un hommage contemporain aux traditions toujours vivaces de la Hongrie séculaire.

LiveReviews|0
1 person listening