Eugene McGuinness

Notre sélection

Très précoce, Eugene McGuinness a commencé sa carrière à l’âge de 19 ans avec un premier EP, 'The Early Mornings Of Eugene McGuinness', qui sort en 2007 chez un sous-label de Domino Records. L’essai est concluant et la maison de disques lui confie rapidement la réalisation d’un album éponyme, dont le répertoire est constitué de chansons pop dans la plus pure tradition britannique. L’esprit, le talent et les intentions sont là, mais les tubes manquent encore. En 2011, le jeune homme de 24 ans désormais accompagne provisoirement Miles Kane à la guitare sur le disque 'Colour Of The Trap' et joue avec lui durant la tournée. Une expérience qui lui sera visiblement profitable puisque Eugene commence alors à composer pépite sur pépite. Les singles "Lion" puis "Thunderbolt" et "Shotgun" sont diffusés sur le web courant 2012, parfois en téléchargement gratuit. Bingo ! Les morceaux sont des tueries rock et le bouche-à-oreille fonctionne à plein, si bien que le disque 'The Invitation To The Voyage' sort en août et devient album du mois chez Rock & Folk. L’érudition mélomane du chanteur éclabousse tout l’album, qui cite ses références en leur donnant un nouveau lustre bienvenu. En effet, "Lion" est un rock’n’roll entraînant et moderne, tandis que "Shotgun" emprunte le riff très connu du "Peter Gunn Theme" pour en faire quelque chose de tout à fait différent. Après avoir enthousiasmé le Point Ephémère cet automne, Eugene revient à la Maroquinerie le 9 février prochain. Une nouvelle histoire d'amour commence entre la France et lui, c'est certain.