Hubert-Félix Thiéfaine

Notre sélection
Ajoutez à votre coupes de coeur
0 J'aime
F.LOOCK
Hubert-Félix Thiéfaine

Hubert-Félix Thiéfaine, dit HFT pour les intimes, a réussi une longue et riche carrière à l’ombre des médias. Après avoir fait ses armes dans les années 1970 comme chanteur rive gauche, une tradition chansonnière et engagée que Renaud revigore aussi à la même époque, ce Jurassien commence à connaître le succès en 1982 avec l’album 'Soleil Cherche Futur', certifié double disque d’or. Durant la décennie, celui qu’on dit marginal et écorché vif accouche de classiques de la chanson française : "Alligators 427", "Lorelei sebasto cha", "113e cigarette sans dormir", ou encore le fabuleux "Les Dingues et les paumés", s’ajoutent à "La Fille du coupeur de joints", son titre le plus fameux. Paradoxalement, son refus d’entrer dans le jeu des médias permettra au chanteur de passer le cap des années 1990 sans souci, là où d’autres sombreront dans l’oubli. Symbole de cette réussite aux franges du système, Thiéfaine remplit Bercy en 1998 sans faire le moindre battage publicitaire ! Il faut dire que la personnalité du bonhomme séduit aussi bien les anciens que les plus jeunes, qui connaissent ses vieux morceaux par cœur. Grâce à des textes superbement ficelés et un charisme scénique indéniable, le chanteur se transcende en concert, il remanie son répertoire et sait jouer à la perfection de sa voix pour remuer la foule. Sa manière incantatoire de scander les paroles rappelle d’ailleurs beaucoup Léo Ferré, dont il est clairement l’héritier le plus direct. Peu importe si sa geste chansonnière tourne parfois à la caricature du maître, l’engagement politique qu’il insuffle ici ou là dans ses chansons plaît beaucoup aussi, au point de devenir des moments forts lors de ses spectacles (il suffit d’entendre sa performance sur "Exercice de provocation avec 33 fois le mot « coupable »" pour être saisi par le tour de force). Son dernier album, 'Suppléments de mensonge', est paru en 2011. Inspiré par l’enfance de Thiéfaine, il se veut plus noir et nostalgique que les précédents, mais toujours en verve puisqu’il a reçu la Victoire de la musique 2012 du meilleur album de chansons.

LiveReviews|0
1 person listening