Hautes Tensions

Cirque et danse hip-hop du 2 au 13 avril 2014 au parc de la Villette

0

Commentaires

Ajouter +

© Stéphane Tasse


Deux semaines rythmées par des numéros de cirque et des battles de hip-hop, vous en rêviez ? La Villette l'a fait. Après trois éditions de très haute qualité, le festival, qui mélange arts circassiens et danses hip-hop revient secouer baggys, nez rouges et autres clichés. Place à Hautes tensions, quatrième du nom !

Finie (ou presque) l'époque où la danse hip-hop rasait le bitume en mal de reconnaissance institutionnelle. Financées en kopeks, regardées parfois avec mépris par les théâtreux grassement subventionnés, les danses urbaines sont aujourd'hui les vedettes de festivals de haute volée tel que Suresnes cités danse. Si au parc de la Villette, elles partagent l'affiche avec le cirque, c'est pour mieux souligner leur parenté. Des arts marginaux qui font de la performance physique un sacre, de la gravité un défi. Une mise en dialogue évidente que l'on retrouve avec plaisir pour une quatrième année.

  • Oktobre

    © Daniel Michelon

    Oktobre
  • Tania's paradise

    © Benoit Antoine Gelin

    Tania's paradise
  • Drafters, les Courants d'air

    © Stéphane Tasse

    Drafters, les Courants d'air
  • La Meute

    © Queralt Vinyoli

    La Meute
  • Marée basse

    © Vincent d'Eaubonne

    Marée basse
  • Bal.exe

    Bal.exe
  • Le Syndrôme de l'exilé

    © Frede

    Le Syndrôme de l'exilé
  • O'Trip House

    O'Trip House
  • Oktobre

    © Daniel Michelon

    Oktobre
  • Fighting Spirit

    Fighting Spirit
  • Associes crew

    Associes crew
  • Drafters, les Courants d'air

    © Stéphane Tasse

    Drafters, les Courants d'air
  • In caravane with Raoul !

    In caravane with Raoul !
  • La Meute

    © Queralt Vinyoli

    La Meute
  • In caravane with Raoul !

    © Philippe Robert

    In caravane with Raoul !
  • Me, myself & us

    © Frederic Veilleux

    Me, myself & us
  • Me, myself & us

    © Frederic Veilleux

    Me, myself & us
  • Oktobre

    © Daniel Michelon

    Oktobre
  • Plateau international

    Plateau international
  • Rek on

    © David Colas

    Rek on
  • Tania's paradise

    © Benoit Antoine Gelin

    Tania's paradise
  • Vu

    © Camille Chalain

    Vu

Oktobre

© Daniel Michelon

• Nos coups de cœur

Cru

Avant de venir se produire au théâtre du Fil de l'Eau, 'Cru' était une petite forme de rue. Un spectacle de quelques minutes à peine, imaginé par le duo d'acrobates espagnols Marta Torrents et Pau Portabella. Lire la suite

  1. Théâtre du Fil de l'eau 20 rue Delizy, 93500
  2. Mercredi 9 et jeudi 10 avril
Plus d'infos

Oktobre

C'est au Lido, l'école de cirque de Toulouse, que ces trois-là se sont rencontrés. Jonathan, Eva et Yann : un Italien, une Espagnole et un Français, des sensibilités différentes et un même goût pour l'extravagance. Lire la suite

  1. Théâtre Paris-Villette 211 avenue Jean Jaurès, 19e
  2. Mercredi 9 et jeudi 10 avril
Plus d'infos

Marée basse

  • Note: 4/5
  • notre sélection

Il y a foule devant le chapiteau blanc. Et dans la file d’attente, on se demande même si le lieu va pouvoir contenir tout ce petit monde. Le spectacle n’est pas encore commencé que déjà la magie opère. Bien installés sur des gradins en bois, les enfants bruyants aux premiers rangs, les adultes trop grands au fond. ‘Marée basse’ peut commencer, un duo de clowns-acrobates-manipulateurs d’objets. Ne vous attendez pas à voir fleurir au bout de leur nez une sphère rouge, ces clowns-là ont plutôt la mine renfrognée et le regard craintif lorsqu’ils se lancent dans un numéro. Lire la suite

  1. Espace Chapiteaux du parc de la Villette 211 avenue Jean-Jaurès, 75019
  2. Du mercredi 2 au dimanche 6 avril
Plus d'infos

• La programmation

Soirée partagée

Une soirée, deux compagnies de danse. En ce tout début avril, le festival Hautes tensions démarre avec goût et ce qu’il faut de militantisme. Le hip-hop, un milieu masculin ? Plus vraiment. La preuve en deux spectacles et une scène partagée. Avec ‘Révélation (intérieur)’, la chorégraphe Tishou Aminata Kane a décidé de rendre hommage aux femmes victimes de violences physiques et morales. Sur scène, cinq danseuses et une chanteuse lyrique vont faire vibrer ensemble la capoeira, le langage des signes, le top rock ou encore le buto. Un métissage d’influences et un langage pluriel que l’on retrouvera également dans ‘Fighting Spirit’, une création d’Ousmane Sy pour huit danseuses aux techniques et formations multiples.

  1. Théâtre Paris-Villette 211 avenue Jean Jaurès, 19e
  2. Mercredi 2 et jeudi 3 avril
Plus d'infos

Drafters

Leur visage est imperceptible derrière les sweats à capuche gris. Mais n’imaginez pas que parce qu’ils ont le regard caché, leur danse n’est pas expressive. Bien au contraire. Chorégraphié par Pierre Bolo, ‘Drafters’ met l’accent sur l’individu, son mouvement, sa trajectoire dans l’air. Point de décor pour brouiller les pistes, les sept danseurs évoluent dans un plateau dénudé, un espace entièrement dévolu à leurs vigoureux headspins, à leurs courses-poursuites musclées et leur break cadencé. Un vocabulaire hip-hop réduit à son strict minimum, comme pour apprécier au mieux la musique des corps.

  1. Grande Halle de la Villette 211 avenue Jean Jaurès, 19e
  2. Mercredi 2 et jeudi 3 avril
Plus d'infos

In caravane with Raoul

Voilà un spectacle, pas tout à fait ordinaire. Ni dans sa durée (17 min) ni dans sa facture. Dans une petite caravane rouge, le « crooner-looser presque digitateur » Raoul Lambert (le comédien Mathieu Pasero) accueille une petite vingtaine de spectateurs – un public bientôt converti en groupies. De la variété des années 1980 remises au goût du jour par l’humour décapant de ce show-man hors du commun, des tours de magie et de l’impro à gogo, tout ça pour la modique somme de 4 €.

  1. Espace Chapiteaux Parc de la Villette, 19e
  2. Du mercredi 2 au dimanche 6 avril
Plus d'infos

Sakalapeuch

Vous n’avez peut-être pas encore entendu parler d’eux, et pourtant. Championne de France de show chorégraphié (catégorie Varsity), cinquième au championnat mondial de Las Vegas, la jeune troupe Undercover mérite toute notre attention. D’abord parce qu’elle réunit une poignée de très jeunes artistes (les plus vieux ont 22 ans), puis parce qu’elle signe avec ‘Sakalapeuch’ une première création. Désireux de sortir des circuits compétitifs pour s’atteler à l’écriture chorégraphique d’un spectacle, le quatuor s’est entouré de la chorégraphe Julie Dossavi (que l’on a déjà vue en duo avec Thierry Thieû Niang). Un spectacle à bien des égards inédit, et qui devrait mixer avec fraîcheur l’univers de la fantasy, le funk et l’électro-technoïde.

  1. Théâtre du Fil de l'eau 20 rue Delizy, 93500
  2. Du jeudi 3 au vendredi 4 avril
Plus d'infos

Bal.exe

N'en déplaise aux esprits étriqués, ce n'est pas parce qu'il s'agit de danses urbaines qu'il faut nécessairement coller du hip-hop dans les enceintes. La preuve avec 'Bal.exe', dernière création de la chorégraphe Anne Nguyen sur de la musique de chambre. Un bal « mécanique » sur le quintette pour clarinette et cordes de Brahms, opus 115, et d'autres courts morceaux. Un corps de ballet de huit danseuses issues du popping et cinq représentants de l'orchestre régional de Basse-Normandie sur scène pour réinventer la danse, voire même en inventer une nouvelle : la looping pop. Des mouvements saccadés, et une rigidité du corps pour un ensemble empreint de mélancolie.

  1. Théâtre 71 3 place du 11 Novembre, 92240
  2. Mardi 1er et mercredi 2 avril
Réservez


L’avis des utilisateurs

0 comments