Gagosian vs. Ropac

Deux nouvelles galeries en Seine-Saint-Denis / Deux expos d'Anselm Kiefer

Le Seine-Saint-Denis style s'est offert une nouvelle garde-robe cet automne. Aux survêts Sergio Tacchini tombés du camion sont venus s'ajouter quelques costards Armani taillés sur mesure : uniformes d'une armée de collectionneurs, marchands et spécialistes de l'art contemporain qui ont traversé le périph' pour célébrer l'inauguration de deux nouvelles galeries, aux ambitions de musées pour œuvres monumentales.

D'un côté, l'annexe de la galerie Thaddaeus Ropac (déjà présente dans le Marais), qui a ouvert ses portes à Pantin le 12 octobre 2012, dans une ancienne usine réaménagée. De l'autre, le nouvel espace de la Gagosian Gallery (déjà présente dans le 8e arrondissement), qui, le 18 octobre, a coupé le ruban d'un bâtiment industriel relooké par Jean Nouvel, en pleine zone aéroportuaire du Bourget. Les deux premiers grands exodes du marché de l'art vers le « neuf-trois » se sont donc déroulés à une semaine d'intervalle à peine. Drôle de coïncidence. Et comme si cela ne sentait pas suffisamment la rivalité acharnée, Thaddaeus Ropac et Larry Gagosian (qui prétendent à une simultanéité involontaire de leurs agendas) ont tous deux invité le peintre Anselm Kiefer à créer des séries inédites pour leur exposition inaugurale.

Voilà qui était beaucoup trop gros pour que l'on résiste à l'envie perfide d'arbitrer un petit bras de fer (voir nos critiques ci-dessous). Verdict : entre le parcours lumineux et intimiste présenté à la galerie Ropac-Pantin, qui sublime les œuvres de Kiefer, et l'immensité impersonnelle de Gagosian-Bourget qui confère à l'art des airs d'industrie lourde et sensationnelle, on a fait notre choix.

Anselm Kiefer chez Ropac-Pantin : 'Die Ungeborenen'

Notre sélection

Une page se tourne pour la proche banlieue. Après le Centre national de la danse et la Dynamo de Banlieues Bleues, la galerie Thaddaeus Ropac brouille encore un peu la frontière entre Paris et la Seine-Saint-Denis en introduisant l'art contemporain dans le paysage d'immeubles, de quatre voies et de friches industrielles de Pantin... Lire la critique

En savoir plus
Galerie Thaddaeus Ropac - Pantin Jusqu'au dimanche 27 janvier 2013 Libre

Anselm Kiefer chez Gagosian-Bourget : 'Morgenthau Plan'

Une semaine après l’inauguration de la galerie Thaddaeus Ropac à Pantin, qui consacre sa première exposition à Anselm Kiefer, la toute-puissante galerie Gagosian vient, elle aussi, d’ouvrir (le 18 octobre) une annexe en Seine-Saint-Denis. Avec une première exposition consacrée à… Anselm Kiefer. Une drôle de coïncidence... Lire la critique

En savoir plus
Gagosian Gallery Jusqu'au samedi 26 janvier 2013 Libre

Commentaires

0 comments