Paris

L’essentiel des arts, de la culture et des sorties parisiennes


Le meilleur du moment




Dernières critiques

Film • Saint Laurent

  • Note: 5/5
  • notre sélection

En général, le biopic (ce fameux biographical picture qu’on pourrait souvent traduire par « hagiographie du pauvre ») est un genre à fuir. Lourdaud, pléonastique, parfois mystificateur. Heureusement, quelques contre-exemples, rares (‘Last Days’ de Gus Van Sant, ‘Napoléon’ d’Abel Gance, ‘Camille Claudel 1915’ de Bruno Dumont…), ont su avoir le mérite de se concentrer sur une période restreinte, ou un aspect unique,

  1. En salles le 24 septembre

Expo • William Eggleston

  • Note: 4/5
  • notre sélection

Des charriots entassés sur des parkings de supermarchés. Des Cadillac buvant jusqu’à plus soif à la station-service locale. Des briques de lait identiques, serrées les unes contre les autres dans des rayons interminables. Et surtout, des gens. Des gens qui achètent de quoi boire, de quoi manger, de quoi remplir leurs réservoirs d’essence, qui dépensent, qui consomment. Bref, des gens qui vivent le rêve américain. Bienvenue dans le sud

  1. Fondation Henri Cartier-Bresson 2 impasse Lebouis, 14e
  2. Jusqu'au dimanche 21 décembre
Plus d'infos

Film • Mange tes morts

  • Note: 4/5
  • notre sélection

Entre fable initiatique, polar à la sauce Pieds Nickelés et docu-fiction chez les Manouches, ‘Mange tes morts’ réussit à slalomer avec une cohérence inattendue et un ton d’une drôlerie inédite, en marge d’une tension dramatique qui pourrait évoquer celle d’un ‘Ocean’s Eleven’ en mode gitan. Chez les Yéniches, communauté tsigane du nord de la France, l’horizon paraît violemment bouché. Deux seules possibilités

  1. En salles

Shopping • Sauver le monde des hommes

  • prix: 2/4
  • notre sélection

Force est de constater que la mode masculine est à la mode en général ce que Donald est à Picsou : un parent pauvre. Peu de boutiques, peu de choix, peu d’audace. Alors quand bien même Sauver le monde des hommes ne révolutionne pas le genre, on ne peut que saluer sa récente naissance. Ici, on trouvera surtout des classiques de l’élégance XY, symbolisés par les intemporels Stan Smith (95 euros) ou la marinière Saint James (69 €), par

  1. 8 rue Beaurepaire, 10e
Plus d'infos

Expo • Tim Parchikov : Suspense

  • Note: 3/5
  • notre sélection

Mais qu'est-ce qui rend les photos de Tim Parchikov aussi mystérieuses ? Un camion garé sur le bas-côté, froidement éclairé par la lune. Une ombre qui se découpe, en kaléidoscope, sur le mur d'un escalier à l'écart de la ville. Une chaise, cernée par un halo lumineux, qui semble attendre que quelqu'un vienne s'y asseoir. Dans le fond, ces compositions n'ont rien de surprenant, et seraient même familières si Parchikov n'y avait insinué

  1. Maison Européenne de la Photographie 5-7 rue de Fourcy, 4e
  2. Jusqu'au dimanche 30 novembre
Plus d'infos

Film • L'Institutrice

  • Note: 4/5

L’art sur l’art n’est jamais évident. Réussir à faire exister la poésie au cinéma, c’est la délicate arabesque que vient pourtant de réaliser Nadav Lapid. Dans son dernier film, 'L’Institutrice', le réalisateur israélien met en scène l’histoire d’un enfant poète de 5 ans, dont les talents se trouvent dévoilés et cultivés par son institutrice. Cette dernière, amatrice de vers et apprentie poétesse, est subjuguée par la

  1. En salles
+ de critiques


Le calendrier de vos sorties 2014




Time Out Paris garde vos enfants

Gagnez un an de baby-sitting et sortez toute l'année avec Time Out Paris.