Paris

L’essentiel des arts, de la culture et des sorties parisiennes


Sortir à Paris




Dernières critiques

Expo • Miroir, ô mon miroir

  • Note: 4/5
  • notre sélection
  • Gratuit

Une exposition collective inespérée, intelligente, (gratuite) et qui fonctionne sur plusieurs niveaux de lecture : c’est suffisamment rare pour être salué à coups de clins d’œil frétillants et de pouces vigoureusement levés. En allant faire un tour au Pavillon Carré de Baudouin, on ne s’attendait pas à tomber sur des œuvres de Bertille Bak, Julien Salaud ou Virginie Barré, entourées de pré-ados subitement

  1. Pavillon Carré de Baudouin 121 rue de Ménilmontant, 75020
  2. Jusqu'au samedi 23 mai
Plus d'infos

Théâtre • Schizophonies - partition impossible

  • Note: 4/5

Sur scène, ils sont quatre : trois gars (Julien Crépin, Sergueï Ryschenkow, Geoffroy Vernin), une fille (Nadège Sellier). Quatre comédiens pour autant de personnages, additionnés à leurs doubles fictifs ou réels (où commence le personnage ? où finit le comédien ?), fantasmés par eux-mêmes comme par l’auteure de cette « partition impossible » et pirandellienne, Morgane Lory, qui n’hésite pas à commenter,

  1. La Loge 77 rue de Charonne, 11e
  2. Jusqu'à Ven avr 3
Plus d'infos

Film • A trois on y va

  • Note: 4/5

Du très célèbre ‘Jules et Jim’ de Truffaut aux ‘Amours imaginaires’ de Dolan, en passant par ‘La Maman et la Putain’ de Jean Eustache, ‘César et Rosalie’ de Claude Sautet, sans oublier le ‘Vicky Cristina Barcelona’ de Woody Allen, le très fameux ‘The Dreamers’ de Bertolucci ou ‘Les Chansons d’amour’ de Christophe Honoré, le thème du triangle amoureux a inspiré de bien grands cinéastes. Le

  1. En salles

Expo • Pierre Bonnard

  • Note: 4/5
  • notre sélection

On le croyait peintre de la douceur de vivre. Témoin des petits bonheurs bourgeois, simples comme une bouchée de tarte aux fraises engloutie au fond du jardin ; sensuels comme une femme nue qui prend un bain d’eau et de lumière. Et on n’avait pas tort : Pierre Bonnard a bien passé sa vie d’artiste à sublimer des scènes du quotidien, peignant le plus souvent ses proches dans des lieux intimes, imbibés des couleurs de

  1. Musée d'Orsay 62 rue de Lille, 7e
  2. Jusqu'au dimanche 19 juillet
Plus d'infos

Shopping • Neptune

  • prix: 1/4

Peu visible de la rue, caché dans une petite cour, Neptune est une sorte de bric-à-brac comme on en voit rarement. L'endroit fait penser au grenier ou à la cave de son arrière-grand-mère, encombré qu'il est de milliers de choses. Set de couverts, sacs en cuir, jouets, fils de couture, on y trouve de tout. Et ce, à des prix exceptionnels qui débutent à partir d’un euro. Un peu plus haut dans la même rue, c’est la

  1. 32 boulevard Paul Vaillant Couturier, 94 100
Plus d'infos

Film • Big Eyes

  • Note: 2/5

Oubliez ces grands yeux et demandez-vous si la performance de l'acteur Christoph Waltz n’a pas été surestimée dans ce curieux et décevant biopic de Tim Burton, désormais plus enclin à réaliser des films à gros budget (et relativement ratés eux aussi) tels qu''Alice au pays des merveilles' ou 'Charlie et la chocolaterie'. Ici, Burton laisse de côté sa boîte à outils d’effets spéciaux et son acteur-fétiche (voire

  1. En salles
+ de critiques