Sonia Delaunay : Les Couleurs de l'abstraction

  • Art
  • Peinture
© Pracusa 2013057 / © Musée d'Art moderne de la Ville de Paris / Roger-Viollet
Sonia Delaunay, 'Rythme couleur', 1964

Longtemps, Sonia Delaunay a été présentée comme « l'épouse de » Robert Delaunay – genre la femme qui fait tout pareil que lui. On ne peut dès lors que se réjouir de voir se monter une rétrospective conséquente, nourrie d'une importante documentation, sur celle qui a largement contribué à l'avènement de l'art abstrait. Débutée dans le sillage des fauves, sa carrière s'oriente vers ce qu'Apollinaire appellera l'orphisme, un travail sur la modernité, la simultanéité, qui tend vers une épure dans l'abstraction. Ici, c'est la couleur, ses contrastes, son dynamisme, son pouvoir de construction, qui sont célébrés. Le tourbillonnant 'Bal Bullier', en 1913, synthétise ces jeux de teintes, d'où se détachent des couples enlacés, dansant parmi les couleurs, se fondant dans une tempête bigarrée.



En retraçant l'évolution de sa peinture – des expérimentations de la Belle Epoque aux œuvres monumentales des années 1970 –, la monographie du musée d'Art moderne tâche d’éclairer la variété des recherches formelles de cette artiste née en Ukraine, qui ira jusqu'à se libérer du chevalet pour tenter, aussi, d'imposer sa poésie abstraite dans la mode textile ou la reliure. L'importance des arts décoratifs dans son travail est bien mise en avant par le parcours (tissus, vêtements, tapisseries, meubles, décors, etc.), explicitant l'ambition de l'amie de Tristan Tzara de « faire entrer l'art dans la vie ».

Cela dit, l'exposition peine à nous emballer complètement : quel que soit le support qu'elle utilise, Sonia Delaunay reste fidèle à ses idées, et le parcours, assez monotone, s'en ressent. Peut-être aurait-il mieux valu la présenter en la confrontant à d'autres artistes, et en sélectionnant ses travaux les plus remarquables, plutôt que de dérouler une monographie sagement chronologique qui finit par rendre la constance de Sonia Delaunay répétitive.

> Horaires : du mardi au dimanche de 10h à 18h, nocturne le jeudi jusqu’à 22h.

> Voir aussi :

Exposition Robert Delaunay au Centre Pompidou L'exposition de Robert Delaunay au Centre Pompidou, du 15 octobre au 12 janvier.

LiveReviews|0
1 person listening