Nuit Blanche 2012 • Le guide de l'insomniaque

Art, bars, monuments, clubs, restos : Time Out vous accompagne tout au long de la nuit du 6 octobre

0

Commentaires

Ajouter +



Une fois n'est pas coutume : cette année, la Nuit Blanche se déploie tout au long des quais de Seine, d'est en ouest, entre Ivry et le pont de Grenelle. Zigzaguant sur une dizaine de kilomètres de part et d'autre de la colonne vertébrale de Paris, cette onzième édition, ambitieuse, ne place pas tant l'art que la capitale sous les feux de la rampe. Orchestrée par le directeur du Centre Pompidou-Metz Laurent Le Bon, la veillée du 6 octobre a surtout été pensée comme une forme de célébration de la Ville Lumière – de sa créativité, de son patrimoine, de son architecture contemporaine et même de ses chantiers –, à laquelle participent quelque 120 sites et musées. En plus de découvrir certaines des 40 œuvres d'art créées pour l'occasion, c'est donc le moment de butiner librement de musées en galeries et de monuments en soirées, sans avoir à se cantonner à un parcours strictement ficelé.

Et parce que dans « Nuit Blanche » il y a « nuit blanche », rien ne vous empêche de sortir des sentiers battus pour vous délecter, avant et par-dessus tout, de Paris la nuit : en plus de vous aider à débroussailler la sélection officielle d'œuvres d'art et d'événements, Time Out a donc élaboré un guide des meilleurs bars, restaurants, clubs et soirées que vous risquez de croiser sur votre chemin, selon la zone que vous choisissez de sillonner. De quoi irriguer son gosier, se remplir la panse et tirer, avec un peu de chance, le meilleur de la nuit parisienne la plus longue – ou la plus courte, selon les points de vue – de l'année.

Bonne nouvelle : cette année, la variété des propositions, des disciplines artistiques et des lieux condensés dans le centre névralgique de la ville, laisse aux Parisiens une certaine marge de manœuvre. Il n'y aura pas une Nuit Blanche mais des nuits blanches, réparties sur cinq zones, que nous avons sélectionnées, facilement praticables à pied. Des toits de la BnF à la terrasse du Quai Branly, on pourra par exemple passer la soirée en altitude, perché en haut de belvédères habituellement fermés au public (attention, forte affluence à prévoir) ; ou bien s'offrir une nuit en plein air à glisser le long de la Seine de surprises en surprises (poubelles artistiques sur l'île Saint-Louis, feux de cheminées industrielles colorés du côté d'Ivry, lance-flammes ambulants sur la péniche du Groupe F...).



Autres options : la formule classique en forme de circuit d'art contemporain (40 œuvres éphémères à découvrir, donc), la tournée des musées pour profiter de la gratuité de l'entrée au Louvre, aux Arts Déco ou encore au Muséum d'histoire naturelle, ou bien la Nuit des Savoirs, sorte de « speed conferencing » proposé au Palais de Tokyo, en forme de marathon de débats longs d'environ trois minutes chacun. Autant de possibilités auxquelles s'ajoute notre sélection de bons plans et de bonnes adresses, havres de réconfort et de restauration soigneusement choisis pour vous aider à lier le tout.

> Pour en savoir plus sur les oeuvres, les bons plans, les bars, les restaurants et les soirées de cette Nuit Blanche, parcourez notre guide de l'insomniaque, quartier par quartier.

> Et pour plus d'infos sur la programmation, rendez-vous sur le site de la Mairie de Paris : par ici.

L’avis des utilisateurs

0 comments