Le top 10 de la semaine

Films, concerts, spectacles, expos, restos : le meilleur de la semaine par Time Out

Cette semaine, entre les terrasses qui surchhhauffent et l'ombrrre glaglacée des salles climatisées, il va falloir trancher. En tout cas, pas question de rester dans votre bain à vous tourner les pouces pendant que votre thermomètre monte au septième ciel. Oh que non. D'ailleurs, c'est bien pour ça que vous avez atterri sur cette page (bienvenue, et félicitations). Concerts, films, festivals, expos, bars, restos, boutiques... Time Out vous donne au moins dix bonnes raisons de mettre le nez dehors pendant les sept (longs) jours à venir. Alors, vous la prendrez comment votre canicule ? On the rocks, dans un hamac ou avec une bonne pincée de musique psychédélique ?

Terrasse-sur-cour • Café Cour

Il est 19h, vous sortez du Centre Pompidou, il fait chaud, il fait soif, mais où que vos yeux se posent, nulle place aux terrasses. Que faire ? Vous errez sans but précis rue des Francs-Bourgeois, quand soudain un petit passage et sa grille ouverte attirent votre attention. Vous pourriez y mettre votre main à couper, vous qui connaissez si bien le quartier : ce n'était pas là auparavant. Etrange. Dans votre esprit se forment des théories du complot, des invasions secrètes d'extra-terrestres, vous vous voyez déjà dans un épisode de 'Sliders et les mondes parallèles' : il n'y avait pas de passage à cet endroit auparavant... Et pour cause !

En savoir plus
Par La Rédaction

Parisdélique • Paris International Festival Of Psychedelic Music

Deuxième édition pour l’audacieux et underground Paris International Festival of Psychedelic Music, fils légitime mais non reconnu des festivals psychédéliques d'Austin et de Liverpool. Cet événement pluridisciplinaire entre musique, arts visuels et cinéma se tiendra dans différentes salles parisiennes (La Machine du Moulin Rouge, le Trianon, la Gaîté Lyrique, le Point Ephémère et le Monseigneur), du 1er au 5 juillet 2015.

En savoir plus

Ecrans solaires • Fête du cinéma

Du dimanche 28 juin au mercredi 1er juillet inclus, la Fête du cinéma rempile pour sa trentième et unième édition, pour laquelle toutes les séances, sans exception, seront à 4 €. Du coup, Time Out ne résiste pas à l'envie de vous concocter sa sélection du moment, pour vous orienter vers les meilleurs films actuellement en salles.

En savoir plus

Beau marché • Maison Plisson

Restaurant, épicerie, crèmerie. Mais aussi boulangerie et cave à vins. Et la liste ne s'arrête pas là. Dur de résumer tout ce que propose la Maison Plisson. A grand renfort de publicité, cet établissement estampillé « alimentation générale » a pris ses quartiers en mai dernier sur le boulevard Beaumarchais, dans le 3e arrondissement. Sur 500 m2, il propose un double espace : à droite, une mini-halle regroupant des centaines de produits frais et d'épicerie, triés sur le volet et sélectionnés dans toute la France.

En savoir plus
3e arrondissement

Etendart • Mona Hatoum

Notre sélection

« Tant de choses que je voudrais dire ». C’est la phrase obsédante que Mona Hatoum répète en boucle à l’entrée de son exposition au Centre Pompidou – une sorte de générique monocorde qui donne le ton, agrémenté d’une vidéo où l’on voit l’artiste se couvrir la bouche avec les mains (‘So much I want to say’, 1983). Détrompez-vous : l’autocensure n’est pas le genre de la maison. Des choses à dire, cinglantes pour la plupart, l’artiste britannique d’origine palestinienne en a un paquet, et elle n’a pas pour habitude de se réfréner.

En savoir plus
Centre Pompidou (Musée national d'Art moderne) Jusqu'au lundi 28 septembre 2015

Ici Paris • Nous n'irons pas à Avignon

« Fabrique d'objets artistiques en tout genre », Gare au Théâtre à Vitry-sur-Seine organise pour la dix-septième année consécutive son festival Nous n'irons pas à Avignon, du 1er au 26 juillet 2015. Au programme, 34 spectacles dont 15 créations. Une belle occasion pour découvrir un lieu atypique, animé par le désir de faire du théâtre ailleurs et autrement. Chaque année, le festival Off d'Avignon soulève toutes sortes de critiques. Trop de spectacles, pas assez de lisibilité, salles à prix prohibitifs...

En savoir plus
Par Anaïs Heluin

Polar-séquence • Victoria

Alors que le plan-séquence bidonné d'un 'Birdman' passionnait les cinéphiles (mais pas les foules si l'on en croit ses entrées) à partir d'une histoire sans intérêt et nombriliste, 'Victoria' s'impose comme son antidote. Véritable plan-séquence réalisé sans trucages, le film étire ses 2h25 sans faillir et nous emmène avec lui, le spectateur devenant un protagoniste de plus qui ne quittera jamais les personnages principaux. Ici, pas de mise en abyme du cinéma sur lui-même, mais un essai de réalisme vibrant pour un polar qui ménage ses tensions dramatiques.

En savoir plus

Son nom, c'est • Jesper Just

Notre sélection

Jesper Just nous avait habitués à ses vidéos enchanteresses, notamment aperçues lors de la très belle exposition que lui avait consacrée le MAC/VAL en 2012. Cette fois, le procédé a évolué. Plutôt que de présenter plusieurs films indépendants les uns des autres, le Danois a imaginé ‘Servitudes’ comme un ensemble harmonieux : dans cette installation labyrinthique, les vidéos se font écho, se répondent, se renvoient la balle.

En savoir plus
Palais de Tokyo : Site de Création Contemporaine Jusqu'au dimanche 13 septembre 2015

Dodo, ré, mi • Hamac Festival

Du jeudi 2 au dimanche 5 juillet, direction le Hamac festival pour quatre jours de détente et de fous rires. Un événement qui investira le 9e arrondissement, de République à Pigalle avec un programme animé par de nombreux musiciens et humoristes venus des quatre coins du globe : Angleterre, Belgique, Québec et France. Des organisateurs qui ont pensé à tout, et surtout à la canicule, puisque entre deux spectacles on pourra se délasser au village détente. Bars éphémères, petits coins gourmands, tournois de ping-pong et de pétanque et bien sûr hamacs pour se sentir en vacances.

En savoir plus
Par Justine Reix

On ira tous à • Eiden

L'histoire de Sonia, la propriétaire de ce joli magasin de bijoux, est de celles qui font sourire. A l'origine, cette jeune femme travaillait dans la finance et ne faisait que dessiner des modèles à ses heures perdues. Jusqu'au jour où elle s'est acheté quelques ustensiles pour fabriquer un bijou de ses propres mains. Une révélation : « Comme un premier jour de fête, une première nuit d’amour », s'émeut-elle sur son site web. En 2013, elle saute le pas et quitte carrément son job pour ouvrir une boutique-atelier.

En savoir plus
9e arrondissement

Commentaires

0 comments