Le top 10 de la semaine

Films, concerts, spectacles, expos, restos : le meilleur de la semaine par Time Out

0

Commentaires

Ajouter +
Pieter Hugo, 'Green Point Common', Le Cap, 2013 / © Pieter Hugo / Courtesy Galerie Stevenson

Pieter Hugo, 'Green Point Common', Le Cap, 2013 / © Pieter Hugo / Courtesy Galerie Stevenson

On a enfin dépassé les mois les plus froids de l'année. Place au printemps (presque), aux arbres fleuris (bientôt) et aux jupes colorées (on y croit). Et pour nous plonger dans des températures plus élevées, rien de mieux qu'un aller-retour à Los Angeles, en Italie, à la campagne, ou même carrément dans la jungle. Allez, un mois de mars, et ça repart.

Il s'appelle Ziggy • David Bowie à Paris

Sa célébrité astronomique, son impact sur la culture populaire, ses mèches rebelles rebelles et sa faculté à ch-ch-ch-changer de registre musical comme de fard à paupières : bref, tout (ou presque) ce qui fait de David Bowie l'une des plus grandes icônes pop des quarante dernières années sera exploré dans la première exposition de la Philharmonie de Paris. Un hommage foudroyant au père de Ziggy Stardust et de Major Tom, qui réunira glam rock, funk, soul, disco, électro, costumes, films, photos, dessins... Ah bah oui, une exposition David Bowie comme celle-là, ça donne envie... Lire la suite

  1. Philharmonie de Paris - 221 avenue Jean Jaurès, Paris 19e

That 70's show • Inherent Vice

  • Note: 3/5

Los Angeles, début des années 1970. Lorsqu'il n'est pas occupé à se rouler des spliffs de la taille d'un avant-bras, Doc Sportello (Joaquin Phoenix) officie comme détective privé. Un soir, Shasta (Katherine Waterston), son ex, l'oriente vers le cas d'un milliardaire mystérieusement disparu, avec lequel elle entretenait des rapports intimes. L'enquête commence donc pour Doc, bourrée de chausse-trappes, de plages ensoleillées, de drogues, de coups fourrés, de putes, d'attente, à nouveau de drogues, de malfrats... Lire la suite

  1. En salles le mercredi 4 mars

Africanisme • Pieter Hugo : Kin

  • Note: 3/5

Dans la série 'Kin', commencée à la naissance de son premier enfant, Pieter Hugo pose la question de la cohabitation, de la famille, du « home », du chez-soi. Ou comment trouver sa place au sein d'une société asphyxiée par le poids du passé, dans laquelle chaque geste porte en lui les terribles erreurs des générations précédentes. Comme le dit le photographe dans la petite interview vidéo projetée à la fin de l'exposition de la Fondation Henri Cartier-Bresson, faire des photos en Afrique du Sud est forcément un acte politique ; forcément une façon d’exposer au grand jour les béances du monde... Lire la suite

  1. Fondation Henri Cartier-Bresson 2 impasse Lebouis, 14e
  2. Jusqu'à Dim avr 26
Plus d'infos

Cantine idéale • Folks and Sparrows

  • Note: 4/5
  • prix: 2/4

Si le hipster parisien devait dessiner sa cantine idéale, elle ressemblerait probablement au Folks and Sparrows, ce nouveau coffee-shop bien pensé où le néo-hippy et très sympathique Franck réinvente chaque jour le traditionnel jambon-beurre. Il est 13h au 14 rue Saint-Sébastien, une bande de copains squattent la large table en bois logée dans l’entrée. Certains croquent encore avidement leur sandwich, d’autres sirotent lentement leur café confortablement assis dans le coin lecture. Ici on s’installe sur les petits cubes de bois qui longent le mur en pierre... Lire la suite

  1. 14 rue Saint-Sébastien, 11e
Plus d'infos

La règle et • Lekker

  • prix: 2/4

Une boutique à Paris où l’on se sent comme chez soi ? Oui, c’est possible et ça se passe chez Lekker, la nouvelle place to be du quartier des Abbesses. Si l’endroit vaut le détour, c’est grâce à une décoration bien pensée, mais les gérantes très sympathiques et toujours de bonne humeur y sont aussi pour beaucoup ! Sophie et Solène se sont rencontrées sur les bancs de l’université du côté de chez nos voisins hollandais. À leur retour à Paris, elles ont eu envie de créer un espace convivial où tout est permis. Lekker, qui signifie « agréable » en néerlandais, n’est pas un concept store comme les autres... Lire la suite

  1. 35 rue des Trois Frères, 18e
Plus d'infos

La Belle et Mowgli • La Bête dans la jungle

  • Note: 5/5

C'est dans les couloirs silencieux d'un château, en retrait d'une fête, que Catherine Bertram et John Marcher se rencontrent. Ou plutôt se retrouvent : les deux héros de la nouvelle d'Henry James, adaptée par Marguerite Duras, se sont déjà vus. Mais tandis que lui (incarné par John Arnold) ne reconnaît que vaguement le visage de la femme, elle (interprétée par Valérie Dréville) a de leur première entrevue un souvenir très net. Et pour cause : ce jour-là, à Naples, alors qu'il ne la connaissait pas, il lui avait confié un secret : « Vous m’avez dit que... Lire la suite

  1. Colline 15 rue du Malte Brun, 75020
  2. Jusqu'à Dim mars 22
Réservez

En passant par le Point F • Metz

Chaînon manquant entre Toronto et la Lorraine, dignes successeurs de Nirvana et Jesus Lizard ou grosse claque intemporelle : ce sera comme vous voudrez. Une chose est sûre, le trio canadien Metz foulera les planches du Point Ephémère le 5 mars prochain, pour un concert qui s’annonce on ne peut plus électrique. Entre la frappe bien appuyée du batteur Hayden Menzies, la basse réactive de Chris Slorach et la déferlante de riffs d’Alex Edkins, on peut déjà s’attendre à du très grand live. Non seulement parce que leur premier album (on vous en parlait ici) met déjà la fièvre, mais aussi car leur réputation sur scène est des meilleures... Lire la suite

  1. Point Ephémère 200 quai de Valmy, 10e
  2. Jeu mars 5
Plus d'infos

Pièce canardée • Daisy

Que serait une année de théâtre sans le trublion Rodrigo Garcia ? L’homme capable de mettre ensemble sur scène Jésus, Ronald MacDonald et des vers de terre. Pour cette nouvelle incartade au Rond-Point, le metteur en scène espagnol a choisi de nous invectiver à baiser davantage. Ca ferait du bien à la planète, selon lui. Jamais avare de provocations, Rodrigo Garcia s’attaque cette fois-ci à nos chambres à coucher, à la vie quotidienne, ses charentaises qui puent sous le lit et les chemises de nuit jaunies par les lavages en machine. Comment respirer dans ce monde de merde ? Bonne question. Après les vers de terre et les poussins de ‘Muerte y reencarnacion... Lire la suite

  1. Théâtre du Rond-Point 2 bis avenue Franklin D. Roosevelt, 8e
  2. Jusqu'à Dim mars 8
Plus d'infos

Che bello ! • La Dispensa

  • Note: 4/5
  • prix: 2/4

Aller à La Dispensa, c’est mettre un pied dans la Botte. A peine le pas-de-porte franchi, qu’un souriant « buongiorno » retentit. Votre regard se fige alors sur la vitrine de charcuterie et fromagerie largement achalandée, au-dessus de laquelle trône une majestueuse machine à trancher. Vos oreilles sont ensuite bercées par une douce musique traditionnelle. Sans tomber dans le cliché, on s’attend presque à voir débouler la mama de l’arrière-boutique, pour vous embrasser sur les deux joues. Dans le fond, côté restaurant, sont imbriquées des boîtes de pâtes aux formes improbables qui... Lire la suite

  1. 9 rue Taylor, 10e
Plus d'infos

Film de cancre • L'Ennemi de la classe

  • Note: 4/5

Dans un entretien faisant suite à son prix au festival de Clermont-Ferrand, Laurent Peretjatko, réalisateur de 'La fille du 14 juillet', s’interrogeait, fort à propos, sur le « peu d’adaptations de fables de La Fontaine (au cinéma) ». Bien que le format de celles-ci n’aide pas les éventuels projets de transpositions cinématographiques du poète (tout comme il fut impossible à John Kaye et James Byron de recréer la chanson de Dylan, “Lily, Rosemary & The Jack of Heart“), l’interrogation ne manque sans doute pas de souligner la difficulté que le septième art... Lire la suite



L’avis des utilisateurs

0 comments