Le top 10 de la semaine

Films, concerts, spectacles, expos, restos : le meilleur de la semaine par Time Out

0

Commentaires

Ajouter +

Cette semaine, il va falloir mettre le nez dehors. Parce que ça fait quand même belle lurette que l'on ne vous a pas vu le nez collé à une œuvre d'art, vous déchainer sur de la musique techno, où dépenser votre salaire dans une boutique. Trop longtemps que vous n'êtes pas allé voir une pièce humoristique, que vous n'avez pas croqué dans une bonne pièce de porc ou maté un bon film en noir et blanc, lunettes au bout du nez. Il est temps que ça change.

Pois • Chiche Capon : LA 432

  • Note: 4/5

Bienvenue au carnaval des dingos, au G4 des névropathes, au congrès des obsessionnels incurables. Si cette réputation de fous-furieux précède depuis quelques années les Chiche Capon, on ne s’attendait quand même pas à un délire aussi intégral et jouissif. Impossible de résister : dès les premières minutes, nous voilà plongés dans un comique de répétition simple et primal, où le rire s’impose tout seul, dans la durée, parfois à la limite de la syncope. Les mécanismes sont certes basiques (un pétard qui ne pète pas, l’absurde toujours au coin de la scène, le public pris à partie), mais la mise en scène s’avère... Lire la suite

  1. Européen 5 rue Biot, 17e
  2. Jusqu'à mercredi 3 décembre
Plus d'infos

Silhouettes • Miriam Cahn : Corporel / Körperlich

  • Note: 4/5
  • Gratuit

Du haut de notre XXIe siècle déjà bien entamé, on a parfois l'impression que les questionnements artistiques liés au féminisme, au rôle du corps, à la violence, au sexe, s'ils étaient provocants dans les années 1970-80, peineraient à choquer aujourd'hui. Miriam Cahn nous remet vite à notre place. Pourfendant la normalisation ambiante, son œuvre n'a rien perdu de son impact et de sa virulence. Dessins, carnets, photographies (de ses graffitis sur les bâtiments publics notamment), peintures : ces trente-cinq dernières années, l’artiste suisse a utilisé... Lire la suite

  1. Centre culturel suisse 32 et 38 rue des Francs-Bourgeois, 3e
  2. Jusqu'à dimanche 14 décembre
Plus d'infos

Un peu de courage • Poule mouillette

  • prix: 2/4

Un magasin de jouets, un salon de thé et des ateliers pour éveiller les sens des bébés, Poule mouillette c'est tout ça : un cadre rassurant où les mamans peuvent passer du temps avec leur(s) bout(s) de chou(x). La boutique est particulièrement intéressante : des mini-instruments de musique côtoient des hochets en coton de création française, des produits d'épicerie fine se disputent l'espace avec des lampes de déco... A l’origine du projet, deux congés maternité simultanés qui ont donné des idées à Isabelle et Amélie. Le concept... Lire la suite

  1. 13 rue des Récollets, 10e
Plus d'infos

Sauvage • King Kong Théorie

  • Note: 3/5

Il y a ceux que Virginie Despentes irrite, et les autres. Ceux qui ont lu ‘King Kong Théorie’. « J'écris de chez les moches, pour les moches, les frigides, les mal baisées, les imbaisables, toutes les exclues du grand marché à la bonne meuf, aussi bien que pour les hommes qui n'ont pas envie d'être protecteurs, ceux qui voudraient l'être mais ne savent pas s'y prendre, ceux qui ne sont pas ambitieux, ni compétitifs, ni bien membrés. Parce que l'idéal de la femme blanche séduisante qu'on nous brandit tout le temps sous le nez, je crois bien qu'il n'existe pas » écrit la sulfureuse Virginie Despentes... Lire la suite

  1. Théâtre de la Pépinière 7 rue Louis Le Grand, 2e
  2. Jusqu'à samedi 27 décembre
Plus d'infos

Masqué • Baal

  • Note: 3/5

La résurrection d’une adaptation inédite de la pièce de Brecht, mise en scène par Volker Schlöndorff avec Rainer Werner Fassbinder dans l’un de ses tout premiers rôles au cinéma : voici donc une curiosité vintage drôlement barrée. Interdit de diffusion pendant près de 45 ans par les ayants droit de Bertolt Brecht, 'Baal' refait donc surface aujourd’hui, avec de bonnes vieilles effluves de krautrock et d’idéologie libertaire soixante-huitarde. Il faut dire que la pièce elle-même, la première écrite par le futur théoricien de la distanciation, ressemble à un appel pur et simple à l’insurrection et à l’anarchie... Lire la suite

  1. En salles le mercredi 26 novembre

Divine intervention • In Paradisum Séminaire

Entre les nombreuses soirées clubbing chaque week-end, la myriade de collectifs hyperactifs et des festivals pointus comme le récent Transient, Paris vit ces dernières années une effervescence techno impressionnante. Qui n'est vraisemblablement pas prête de s'arrêter : fin novembre, l'excellent label parisien In Paradisum investit le Trabendo (jeudi 27 novembre) puis le Petit Bain (vendredi 28 novembre) pour deux soirées sous le signe des musiques électroniques sombres et intenses. Un premier séminaire en forme de célébration 5 étoiles pour ses deux créateurs, Paul Régimbeau... Lire la suite

  1. Trabendo et Petit Bain
  2. Jeudi 27 et vendredi 28 décembre

Chaud • Tempero

  • Note: 5/5
  • prix: 1/4

Souvent, elle se plaint. Simplement mauvais, trop imposant ou a contrario minimaliste, vieillot, trop moderne… Au déjeuner comme au dîner, l’épreuve est toujours de taille. Mais la découverte de Tempero vient changer la donne : voici l’un des très rares lieux ayant réussi à convaincre mon insatisfaite de mère. Et pour cause, la pétillante Alessandra Montagne fait des merveilles avec des produits simples, peu onéreux, magnifiés en une cuisine néo-bistrotière pour des assiettes élégantes et conséquentes, ayant de quoi ravir ogres et esthètes. De l’entrée (impeccables croustillants de porc avec une mayonnaise... Lire la suite

  1. 5 rue Clisson, 13e
Plus d'infos

Renaissance • Le Pérugin, Maître de Raphaël

  • Note: 4/5

Trois ans après sa très belle rétrospective sur Fra Angelico, le musée Jacquemart-André se penche sur un autre artiste de la Renaissance italienne : Pietro Vannucci, dit Le Pérugin (1450-1523). Au fil d'une cinquantaine de toiles, l'exposition revient sur l'un des grands modernisateurs de la peinture au tournant des XVe et XVIe siècles, qui a su s'approprier aussi bien les codes de l’art vénitien que ceux de l'école florentine pour nourrir son propre style. Que ce soit dans ses représentations de la Vierge et de l'enfant - leitmotiv d'une œuvre largement dominée... Lire la suite

  1. Musée Jacquemart-André 158 boulevard Haussmann, 8e
  2. Jusqu'à lundi 19 janvier
Réservez

Bastion dela résistance • Le Syndicat

  • Note: 4/5
  • prix: 2/4

« Rendez-vous au 51 rue du Faubourg Saint-Denis. Demandez le Syndicat. » Dans un souffle, nous avions l’adresse. Nous savions qu’il y avait là un bastion de la résistance. Une organisation très secrète qui luttait contre l’oubli. Des éléments ? Nous n’en avions pas plus. C’est donc le pas pressé et le col de notre imper remonté jusqu’au menton que nous nous sommes hâtés dans ce quartier désormais très prisé du 10e arrondissement. Une façade décrépite, des affiches placardées sur une épaisseur de 5 centimètres… Mais où... Lire la suite

  1. 51 rue Faubourg St Denis, 10e
Plus d'infos

Non canimus surdis • La Semaine des cafés lyriques

« Rien n'est sourd à nos chants » dit la locution latine en exergue, et c'est la semaine ou jamais pour le constater. Grâce à la Semaine des cafés lyriques, le Quartier latin retrouve enfin sa vocation d'amoureux des arts et des lettres, à l'italienne qui plus est. A cet égard, quoi de mieux que sortir l'art lyrique de son image snob pour l'amener dans les cafés des 5e et 6e arrondissements ? Sous l'impulsion des associations Vivre le Quartier latin et Symphonies culturelles, des chanteurs lyriques et des musiciens classiques venus de chaque côté des... Lire la suite

  1. Quartier Latin
  2. Lundi 24, mercredi 26 et jeudi 27 novembre

L’avis des utilisateurs

0 comments