Happa Tei

  • Restaurants
  • Japonaise
Notre sélection
© Time Out
Opéra

Si vous vous êtes aventurés dans la rue Saint-Anne, la devanture d’Happa Tei et sa file d'attente ne vous auront certainement pas échappés. Le boui-boui, tout de rouge vêtu, semble sorti d'un manga. A l'intérieur, ça s’agite et ça fume. Le chef, dressé au-dessus de ses plaques chauffantes, envoie okonomiyaki et takoyaki – deux spécialités d’Osaka – aussi vite que défilent ses clients affamés. On attend devant lui si on veut disparaître avec son menu ou bien on grimpe à l’étage pour manger tranquillement. Ambiance nippone au rendez-vous : tables basses à gauche pour les puristes ou plus classiques dans la pièce de droite. On commence en faisant son choix parmi les takoyaki proposées, des boulettes fourrées au poulpe. Elles arrivent, recouvertes de fromage et aromatisées au curry. On aperçoit juste à temps un petit panneau "Attention, c'est chaud". L’avertissement est loin d’être un euphémisme. Mais le résultat est aussi bon qu’il est brûlant. Les takoyaki sont croquantes à l'extérieur, fondantes à souhait et extrêmement goûteuses.

Débarquent ensuite les onokomiyaki, copieuses omelettes garnies de viandes, de légumes ou de crustacés (entre 15 et 20 euros). Il suffit de tendre l'oreille pour entendre le crépitement de la pâte qui s'agite encore dans l’assiette. Si vous avez faim, tant mieux : ce plat est capable de venir à bout de tous les appétits. Au niveau des papilles, ça s'emballe. Les différentes couches de saveurs se font parfaitement sentir, formant une belle harmonie. Seul petit bémol sur les nouilles, parfois un peu trop cuites.

Voilà, vous l’aurez compris, une adresse inévitable pour tous les estomacs curieux. Pour un prix plutôt raisonnable (comptez entre 20 et 25 euros), on découvre toute une tradition culinaire, une autre face du Japon, étrange et délicieuse.

Nom du lieu Happa Tei
Contact
Adresse 64 rue Sainte-Anne
2e
Paris

Heures d'ouverture Du lundi au samedi, de midi à 15h et de 19h à 22h30. Fermé le dimanche.
Transport Métro : Quatre-Septembre, Bourse ou Opéra
LiveReviews|0
1 person listening