Jean-Louis Aubert chante Michel Houellebecq

Ajoutez à votre coupes de coeur
0 J'aime
DR

Alors oui, sur le papier, Jean-Louis Aubert qui chante Houellebecq, c'est une provocation pour certains détenteurs du bon goût parisien, prêts à dégainer leur revolver sur la simple annonce de ce duo. Aubert, ex-gloire de Téléphone, honni par ceux qui pensent que le rock ne se chante pas en français et qui se moque de son surnom de « Jagger français ». Houellebecq, lui, est un écrivain célèbre et reconnu. Français. Voilà qui suffit à lui vouer la haine d'une partie du microcosme parisien, même si ses prises de position osées lui ont également aliéné une partie du public. Alors il faut prendre son courage à deux mains pour écouter 'Les Parages du vide', composé autour de seize textes du vainqueur du Prix Goncourt en 2010.

On s'attend au pire même si on apprécie Houellebecq, un peu moins Jean-Louis Aubert, et finalement on est surpris. Le chanteur a non seulement réussi à mettre sa voix dans les mots de l'écrivain mais il a aussi trouvé les arrangements parfaits pour leur tonalité. Loin de rendre le single "Isolement" plus déprimant que le texte ne l'est déjà, Aubert lui insuffle un espoir qu'on ne connaît pas à Houellebecq mais qui passe avec brio. Et puis il y a ce clip insensé, fou, presque bouleversant. Les deux artistes sont juste assis à la table d'une cuisine, ils discutent, chantent parfois les paroles. Les deux hommes ont le même âge, et pourtant. Houellebecq pourrait être le père du musicien tant sa décadence physique mine son visage de manière dramatique. Quand la chanson dit « Dites-moi qui je suis / Regardez-les mes yeux », la caméra présente un gros plan du visage de l'auteur des 'Particules élémentaires', qui dodeline mécaniquement de la tête et nous fixe avec un air de défi, celui de quelqu'un qui s'est oublié lui-même.



Téléphone de l'événement 01 40 28 28 40
Site Web de l'événement http://www.chatelet-theatre.com
LiveReviews|0
1 person listening