Expositions gratuites

Galeries, musées : une sélection d'expos à voir sans débourser quoi que ce soit

© Rubens Ben
SPEEDY GRAPHITO, "Résolution, Galerie Polaris

Si c'est gratuit, pourquoi se priver ?

En ce moment

EXPO4ART

Du vendredi 12 au dimanche 14 février, le salon EXPO4ART revient pour une 2e édition sous la Halle des Blancs Manteaux. Trois jours durant lesquels 70 artistes-peintres, sculpteurs, photographes et designers pourront échanger avec les amateurs d'art autour de leur thème de prédilection. Des ateliers pratiques et créatifs mêlant dessin, peinture ou sculpture seront même proposés au public le plus audacieux.

En savoir plus

Hors Piste chez Sergeant Paper

A partir du 4 février, la galerie d'art Sergeant Paper se met aux couleurs des pistes de ski en accueillant Appelle Moi Papa. Ce collectif nantais propose sa vision minimaliste de la montagne, abordée à travers les notions de pente, d’équilibre et de denivelé. Des oeuvres réalisées grâce à diverses techniques d’impression comme la sérigraphie, le giclee print ou la risographie. Un véritable slalom artistique, le nez dans la poudreuse. 

En savoir plus

Paper Party 3

Pour sa troisième édition, l’événement mettra à l’honneur le travail de cinq urban-artistes dont l’Anglais Paul Insect.

En savoir plus
Jusqu'à Dim fév 14

Arlene Gottfried, l'insouciance d'une époque

Il est possible de restituer toute la palette d’une époque grâce à des photos en noir et blanc. Et de faire de simples clichés argentiques des témoignages lumineux. Voilà ce que nous prouve Arlene Gottfried avec ‘L’Insouciance d’une époque’, traduit en anglais par « Sometimes Overwhelming » (« parfois accablant »). 

En savoir plus
Les Douches - La Galerie , 10e arrondissement mercredi 17 février 2016 - samedi 5 mars 2016

Fête du Graphisme 2016

On dit souvent que Paris est une ville musée. Mais dès le 6 janvier, et jusqu’au 16 février, Paris se transformera en galerie d’art à ciel ouvert. Pour la troisième édition de la Fête du Graphisme, une quarantaine d’affichistes du monde entier sont en effet invités à exposer leurs créations dans les plus hauts lieux de la Ville Lumière. Des quais de Seine à l’Hôtel de Ville, de la Cité internationale des arts à la Médiathèque musicale de Paris, ces designers feront valoir leur discipline, aussi repandue que méconnue, autour d’un thème : « Célébrer la ville ».

En savoir plus
Hôtel de ville , 4e arrondissement Jusqu'au mardi 16 février 2016

Ai Weiwei : Child's play

Pendant un mois, le Bon marché Rive Gauche accueille dans ses rayons des cerfs volants et des dragons réalisés par l'artiste chinois Ai Weiwei avec des bambous, du papier de soie et des plumes. Un univers enfantin inspirés des légendes de l'Asie antique.

En savoir plus

Variations saisonnières

Paul Pouvreau n’a pas attendu la COP21 pour faire dans le recyclage. Mais attention, pas n’importe lequel : le « recyclage visuel ». Depuis plusieurs années déjà, l’artiste s’attache en effet à l’étude des formes variées que peuvent prendre les emballages qui peuplent (un peu trop) notre quotidien. Donner une seconde vie artistique à ces objets hautement basiques, telles est la marque de fabrique de Paul Pouvreau. Usant de tous les moyens qu’offre l’art (dessin photographie, installation ou vidéo), il transforme ainsi un empilement de sacs plastiques en joncs balayés par le vent et des boîtes de Granola vides en buildings new-yorkais… Une autre façon de voir nos déchets à découvrir du 17 janvier au 28 février à la Galerie Jean Collet de Vitry-sur-Seine.

En savoir plus

'Molitor' vu par Gil Rigoulet

Depuis le 16 décembre 2015 et jusqu'au 29 février 2016, le Bar de la Piscine Molitor accueille 'Molitor 1985-2015'. Trente années de clichés réalisés par Gil Rigoulet sur le bord des bassins de Molitor. Gratuite, l'exposition mêle photographies noir et blanc et série de Polaroid-Impossible Project réalisée depuis la réouverture de l’établissement aquatico-art-déco en mai 2014. Parallèlement, les visiteurs pourront s'immerger un peu plus dans l'ambiance du lieu grâce à une projection de « Molitor, le corps et l’eau » de Mathilde Pouzergues. Voilà qui met l'eau à la bouche !

En savoir plus

Pop Culture Delicatessen

Joshua Budich, illustrateur américain largement influencé par l'univers des séries, films et dessins animés contemporains, expose pour la première fois en France à la French Paper Gallery. Du 10 février au 5 mars, ce graphiste de talent, digne héritier de Roy Lichtenstein, croque les héros de la "pop culture". Mais pas n'importe comment, d'une manière inédite ! Ceux-ci ne sont en effet reconnaissables qu'à travers leurs mets favoris : le donut pour Homer Simpson, la pomme empoisonnée pour Blanche-Neige ou le milk-shake cherry pour Mia Wallace de 'Pulp Fiction', entre autres... Vous avez un mois pour tous les deviner.

En savoir plus

F.A.I.R.E.S

Faire : une seule syllabe et un si petit verbe d’action qui conduit parfois à de grandes réalisations. Pas étonnant donc que le 116 de Montreuil ait choisi cet intitulé pour sa nouvelle exposition, qui se tiendra du 20 janvier au 16 avril 2016. Car F.A.I.R.E.S met en lumière le geste concepteur à travers les œuvres de cinq artistes plasticiens aux techniques aussi innovantes qu’insolites. 

En savoir plus
Le 116 , Montreuil mercredi 17 février 2016 - samedi 16 avril 2016

De toi à la surface

« L’accessoiriste place sur le plateau des objets essentiels à l’histoire qui va s’y dérouler mais doit-on nécessairement la raconter ? » Voilà comment s’ouvre l’intrigante exposition 'De toi à la surface' présentée au Frac jusqu’au 10 avril 2016. On y rencontre une vingtaine d’œuvres produites par douze artistes d’âges et de sensibilités différents, fabriqués, exploités, détournés. Des objets qui s’exposent et se font le support de l’histoire que l’on y projette. 

En savoir plus
Plateau , 19e arrondissement Jusqu'au dimanche 10 avril 2016

Faces Cachées - photographie chilienne

L'exposition, qui se tiendra du 12 février au 30 avril à la Maison de l'Amérique Latine, rassemble trois générations de photographes chiliens, allant de Zaïda González à Luis Navarro et Leonora Vicuña. Des clichés originaux et pleins de sensibilité qui reflète le traumatisme né de l’histoire récente du Chili. Riche d’expériences intimes, de contrastes et de souvenirs, chaque photographie révèle l'âme de ce pays à la géographie tourmentée. Un voyage visuel et poignant que nous offre là 'Faces cachées'.

En savoir plus
+ d'expos gratuites

Prochainement

Le Salon Fantastique

Alors que le Salon Fantastique se tient habituellement en octobre, aux alentours d’Halloween, son édition 2015 a été repoussée… en 2016. Du 26 au 28 février plus précisément. Le temps d’un week-end, l’Espace Champerret vibre donc au rythme de la fantasy médiévale, de la science-fiction et du steampunk. Mais aussi et surtout des Légendes Abyssales, thème central de cette année. Entre les monstres cyclopéens de Lovecraft et les créatures pélagiques issus de l’univers fantasmagoriques d’un Jules Vernes ou autres, les curieux pourront s’initier à la reconstitution historique comme au jeu de rôle Grandeur Nature. A moins qu’ils ne préfèrent, plus simplement, rencontrer des écrivains de littérature fantastique, des illustrateurs de bande-dessinée, des artisans ou des costumiers inspirés par le monde du merveilleux.

L’entrée est gratuite pour les visiteurs costumés et ceux ayant réservé leur place à l’avance sur http://www.salon-fantastique.com/billetterie/

En savoir plus

L'Art Urbain

Le "street art" ou art urbain trônera au siège de l'Alliance française du 1er au 25 mars 2016. S'exposeront les oeuvres monumentales de MADC, Daleast ou encore Soten, des artistes venus des quatre coins du monde pour en mettre plein les yeux des Parisiens. Des spectacles, des expositions et des concerts viendront compléter cette programmation déjà haute en couleurs. 
A noter que des rencontres et des ateliers d’initiation au graffiti seront organisés avec Seth, Nilko et Marko93, les 1er, 15 et 22 mars.

En savoir plus

Serge Gainsbourg

25 ans après la disparition de Serge Gainsbourg, la Galerie de l’Instant rend hommage à l'artiste au travers d'une expo photos qui se tiendra du 11 mars au 31 mai 2016. Des clichés souvent intimistes, parfois poétiques, témoignages de moments tendres avec sa famille ou ses amis proches. Allant de sa période music-hall aux années 1960-1970, passant de Gainsbourg à Gainsbarre, cette exposition suit les tribulations d’un pillier de la chanson française, immortalisé par l'objectif bienveillant de Tony Frank. Photographe yé-yé, figure du magazine Salut les Copains, à qui l'on doit notamment les fesses de Polnareff.

En savoir plus

Voir aussi

© Oliver Knight / Time Out
1/3

Guide des galeries

On oublie parfois que l'offre artistique de la capitale ne s'arrête pas à la porte des musées. Loin de là. Paris renferme des centaines de galeries privées qui proposent des expositions accessibles à tous, gratuitement. Pas la peine d'avoir le portefeuille de François Pinault, des mocassins en croco et un bac +12 en théorie de l'art contemporain pour pouvoir pousser la porte de ces vitrines qui soutiennent des artistes de tous bords, de la star intersidérale au plus petit talent émergent.

En savoir plus
Par Tania Brimson
© Oliver Knight / Time Out
2/3

Musées gratuits le 1er dimanche du mois

Si le prix des expositions temporaires flambe, la tradition de la gratuité des musées le premier dimanche du mois, elle, perdure dans bon nombre d'établissements. Et heureusement, car cette journée de trêve reste une rare occasion de prendre un bon bol d'art frais sans devoir hypothéquer, en contrepartie, sa collection de Tupperware. L'attente peut certes être longue et douloureuse, mais c'est le prix à payer pour ne pas payer. Une sélection de musées qui jouent encore le jeu.

En savoir plus
Photo : © Didier Messina
3/3

Musées • Les meilleurs musées gratuits

Si le projet de "gratuit-ification" des musées nationaux - proposé par Nicolas Sarkozy en 2007 mais finalement restreint à quelques adresses uniquement - est loin d'avoir ouvert les portes des plus prestigieuses collections parisiennes (Orsay, Pompidou, Louvre, Grand Palais...), quelques expos permanentes, petites pour la plupart, ont définitivement fermé leur guichet - aux dépens, parfois, du tarif de leurs expos temporaires, de plus en plus chères. Mais qu'importe : de Cernuschi à Carnavalet en passant par Cognaq-Jay, l'accès libre à bon nombre de musées, éparpillés à travers la capitale, reste une excellente nouvelle. Qui fera surtout sourire les amateurs de collections insolites.

En savoir plus

Commentaires

0 comments