2 J'aime
Epingler

Expositions gratuites

Galeries, musées : une sélection d'expos à voir sans débourser quoi que ce soit

© Flickr/G10web

Si c'est gratuit, pourquoi se priver ?

En ce moment

Les années 1980, l'insoutenable légèreté

Le Centre Pompidou opère un retour dans le temps, dans les années 1980, à travers les œuvres photographiques et vidéos critiquant, pour la plupart, la culture et la société. Mise en scène réaliste ou fantaisiste, pastiche, détournement du décor... Bref, cette exposition a l’instantanéité du Polaroid et la fraîche ironie d'un jogging fluo.

En savoir plus

Red is Beautiful

Le rouge, couleur primaire, est équivoque. Le sang de la vie et de la mort, l'amour et la passion violente, source d’énergie créative... Le rouge est beau et décline donc ses nuances carmin à la Galerie 1831 jusqu'au 28 mai. Une exposition pleine de poésie vivifiante gravitant autour des photographies de Marc Guéret, des peintures d'Aude Herlédan ou encore des sculptures en céramique de Séverine Duparcq. Entre autres surprises…

En savoir plus

Obsolescence déprogrammée

La Galerie Isabelle Gounod accueillera, du 30 avril au 28 mai, la première exposition de l'artiste française Anne-Sophie Cochevelou. Plasticienne et performeuse, celle-ci questionne le corps de la femme dans notre société en l'affublant de robes faites d'objets récupérés et souvent issus de la pop culture. Crinoline en Lego, parure de crinières 'My Little Poney' ou Kimono de poupées Barbie :ses créations exubérantes explorent le concept de 'Wearable art' tout en affirmant défendre des valeurs féministes.

En savoir plus

Ruines & Sens de Katre

Les oeuvres de Katre, qui adore errer dans les sites industriels à l’abandon, s'inscrivent à la croisée de la photographie et du graffiti. Mêlant l’atmosphère pesante de lieux voués à la destruction avec ses lettres de feu oniriques, l'artiste transporte le spectateur dans un univers étrange et envoûtant qui semblent peuplé de monstres tentaculaires et enflammés. Alors, si vous voulez tenter ce voyage fantastique, rendez-vous à la Galerie Wallworks avant le 28 mai.

En savoir plus

Vis-à-vis

Espionne ? Voyeuse ? Ni l'un ni l'autre. Même si la photographe américaine Gail Albert Halaban invite son objectif dans l'intimité de ses voisins parisiens et new-yorkais (avec leur autorisation toutefois !), ce n'est pas pour jouer les curieuses malpolies. Mais bien pour révéler, via des clichés touchants de quotidienneté, toute l'humanité qui peut se nicher dans les petites activités du domicile. Se brosser les dents, regarder la télévision, donner le bain à ses enfants ou simplement admirer la ville par la fenêtre, songeuse, une tasse de café à la main... Autant de pièces de théâtre banales mais fascinantes, sur laquelle on lève le rideau de notre individualité.

En savoir plus

Serge Gainsbourg

25 ans après la disparition de Serge Gainsbourg, la Galerie de l’Instant rend hommage à l'artiste au travers d'une expo photos qui se tiendra du 11 mars au 31 mai 2016. Des clichés souvent intimistes, parfois poétiques, témoignages de moments tendres avec sa famille ou ses amis proches. Allant de sa période music-hall aux années 1960-1970, passant de Gainsbourg à Gainsbarre, cette exposition suit les tribulations d’un pillier de la chanson française, immortalisé par l'objectif bienveillant de Tony Frank.

En savoir plus

Dix-neuf mille affiches

Au château de Rentilly, le Frac île-de-france consacre sa nouvelle exposition à l’artiste belge Michel François. Une série d’affiches qui a déjà fait l’objet de deux précédents événements. Regroupées au sol, ses productions photographiques peuvent être emportées par les visiteurs. Une façon pour eux de s’approprier en toute liberté certaines créations de l’artiste. Qui révèlent nombre des préoccupations de l’artiste ainsi que son rapport à l’espace.

En savoir plus

Une Education sentimentale

Du 6 février au 24 septembre 2016, la Maison Chaumet, fameuse joaillerie parisienne de la Place Vendôme, transforme sa boutique en musée éphémère pour présenter l'exposition 'Une Education sentimentale'. Des bijoux et diadèmes du Premier Empire à nos jours, de dessins délicats et photographies : deux siècles de patrimoine Chaumet emportent le visiteur dans un univers éclatant de virtuosité et de poésie.

En savoir plus
+ d'expos gratuites

Prochainement

My Crazy World

Plongez avec avidité dans le monde créé par Christophe Catelain à travers des montages photos ardent. Une explosion de formes et de couleurs, élaborée à partir de plusieurs centaines voir milliers de photo superposées. Caque oeuvre aborde thème relatif à la société qui nous entoure, et notamment celle de la surconsommation, par le biais de nombreuses références pop-culture. Des sujets forts cependant traités avec l'esprit positif et le ton joyeux dont sait faire preuve ce jeune artiste plein de talents.

En savoir plus

Voir aussi

© Oliver Knight / Time Out
1/3

Guide des galeries

On oublie parfois que l'offre artistique de la capitale ne s'arrête pas à la porte des musées. Loin de là. Paris renferme des centaines de galeries privées qui proposent des expositions accessibles à tous, gratuitement. Pas la peine d'avoir le portefeuille de François Pinault, des mocassins en croco et un bac +12 en théorie de l'art contemporain pour pouvoir pousser la porte de ces vitrines qui soutiennent des artistes de tous bords, de la star intersidérale au plus petit talent émergent.

En savoir plus
Par Tania Brimson
© Oliver Knight / Time Out
2/3

Musées gratuits le 1er dimanche du mois

Si le prix des expositions temporaires flambe, la tradition de la gratuité des musées le premier dimanche du mois, elle, perdure dans bon nombre d'établissements. Et heureusement, car cette journée de trêve reste une rare occasion de prendre un bon bol d'art frais sans devoir hypothéquer, en contrepartie, sa collection de Tupperware. L'attente peut certes être longue et douloureuse, mais c'est le prix à payer pour ne pas payer. Une sélection de musées qui jouent encore le jeu.

En savoir plus
Photo : © Didier Messina
3/3

Musées • Les meilleurs musées gratuits

Si le projet de "gratuit-ification" des musées nationaux - proposé par Nicolas Sarkozy en 2007 mais finalement restreint à quelques adresses uniquement - est loin d'avoir ouvert les portes des plus prestigieuses collections parisiennes (Orsay, Pompidou, Louvre, Grand Palais...), quelques expos permanentes, petites pour la plupart, ont définitivement fermé leur guichet - aux dépens, parfois, du tarif de leurs expos temporaires, de plus en plus chères. Mais qu'importe : de Cernuschi à Carnavalet en passant par Cognaq-Jay, l'accès libre à bon nombre de musées, éparpillés à travers la capitale, reste une excellente nouvelle. Qui fera surtout sourire les amateurs de collections insolites.

En savoir plus

Commentaires

0 comments