Tadashi Kawamata, 'Under The Water'

Notre sélection
© Tadashi Kawamata / Courtesy Galerie Kamel Mennour, Paris
Tadashi Kawamata, 'Under the Water'
Libre

Si vous cherchez le ciel des yeux au 47 rue Saint-André des Arts, vous n'y verrez que du bois. Des planches balafrées, des portes qui devaient autrefois appartenir à des placards, des têtes de lit arrachées à leur sommier, des tiroirs, des pieds de table, des morceaux de bureaux tailladés… Pour sa seconde exposition personnelle à la galerie Kamel Mennour, Tadashi Kawamata est allé fouiller la matière de son installation monumentale dans les dépotoirs d’Emmaüs, en région parisienne : une chape de débris sortis d’on ne sait trop où flotte sur la cour extérieure et s’accroche au plafond du rez-de-chaussée, menaçant notre foi en les lois de la gravité.

Référence aux catastrophes naturelles survenues dans la région de Fukushima en 2011, ce nouveau projet comporte une charge dramatique inhabituelle dans l'oeuvre de l'artiste japonais. Conçue comme une vague inerte et oppressante, la répétition des fragments morcelés, abîmés, anarchiquement étalés les uns contre les autres, submerge le regard, évoquant le désastre provoqué par le tsunami pour mieux distordre nos repères. Jusqu’à ce que la surface de l’eau semble nous tomber sur la tête : en sillonnant la galerie, le nez en l’air, on pense à ces kilomètres de déchets disséminés sur la surface de l’océan Pacifique, comme autant de cicatrices infectes du cataclysme.

Au sous-sol, une coupure de journal, des plans et un diaporama de lieux en friches pour concrétiser la réflexion. On y trouve des croquis pour un projet d’installation éphémère, qui devrait voir le jour, prochainement, près du Palais de Tokyo : une tour de détritus, en provenance de Fukushima, que Kawamata plantera au cœur de Paris (avant de la détruire) une fois le projet approuvé par la mairie (ce qui prend du temps, au vu de la radioactivité potentielle de certains déchets). Une belle idée qui aurait mérité de plus amples explications : n’hésitez pas à solliciter les galeristes si l’envie vous prend d’en savoir plus.

Site Web de l'événement http://www.kamelmennour.com/
LiveReviews|0
1 person listening