Yia art fair

Courtesy Galerie Jérôme Poggi, Paris
Julien Crépieux, 'Re: wind blows up', 2010

On connaissait les YBA (Young British Artists), leurs vaches découpées (Damien Hirst), leurs poupées siamoises (les frères Chapman) et leurs draps tachés de sang (Tracey Emin). On a désormais affaire à une toute autre espèce, beaucoup plus sage, beaucoup moins starifiée, bien plus éclectique : les YIA (Young International Artists), qui se réunissent du 16 au 21 octobre sous la jolie verrière du Bastille Design Center dans le cadre d'un des "Off" de la FIAC. Derrière ce nom un brin racoleur se cache non pas un mouvement, ni même une véritable pensée commune, mais tout simplement 25 artistes émergents, présentés par 25 galeries qui partagent un certain, quoique timide, engagement politique, culturel, artistique ou social. La liste d'invités reste assez conventionnelle, Anne Barrault, Jérôme de Noirmont, Anne de Villepoix, Filles du Calvaire, Laurent Godin, Dominique Fiat ou Polaris figurant parmi les grands classiques du marché de l'art parisien, largement concentré dans le Marais. Côté artistes, pas mal d'installations, de propositions conceptuelles et de créations insolites : c'est notamment l'occasion de découvrir les vidéo-collages de Julien Crépieux, les installations interventionnistes et critiques de Simon Nicaise ou les monochromes de Samuel François, élaborés avec des couvertures de survie. Reste à savoir si cet aperçu des "jeunes artiste internationaux", mais quand même majoritairement français, vaut vraiment la somme de 20 €, prix du billet d'entrée.

> Pour toute la programmation, c'est par ici.

> Entrée sur invitation uniquement du 16 au 19 octobre de 10h30 à 19h30 / Ouvert au public le 20 et le 21 de 10h à 19h30, billet d'entrée 20 €.

Site Web de l'événement http://www.yia-artfair.com
LiveReviews|0
1 person listening