Days Off 2014

Les infos sur l'édition 2014 seront en ligne prochainement…

0

Comments

Add +

Les infos sur l'édition 2014 seront en ligne prochainement…


Des concerts exigeants dans des salles à l'acoustique parfaite : Days Off propose depuis quatre ans l'un des festivals les plus exaltants de la capitale, rayon pop-rock-folk-électro.


Après y avoir versé quelques larmes d'émotion devant l'hommage de Mondkopf à Brian Eno, et découvert le talent mutin de St. Vincent, nous aurons la chance cette année d'applaudir de jeunes talents (Sohn, Jacco Gardner), des princes du folk (Band Of Horses, Patrick Watson) et des machines à tubes (Two Door Cinema Club, Beck). On frétille d'impatience.


Toute la programmation

©Christopher Wilson

Lambchop + Band Of Horses

Originaire de Nashville, Lambchop s’est imposé au fil d’une longue carrière comme un pilier de la country alternative. Leur musique repose avant tout sur la voix de Kurt Wagner, posée et très reconnaissable, mais aussi sur des claviers et une guitare toute en finesse, marchant d’un tempo tranquille et « laidback ». Les arrangements ont beau être minimalistes, ils sont primordiaux : un discret tuba ou une percussion originale peuvent venir faire toute la différence. Unique bémol, la cohérence quasi monolithique du style de Lambchop peut confiner à l’ennui mélodique au bout d’un moment. Lire la suite

  1. Cité de la musique 221 avenue Jean Jaurès, 19e
  2. Lundi 1er juillet
Réservez

DR

Lou Doillon + Jacco Gardner

Elle avait tout pour se faire descendre par la critique: une actrice « fille de » reconvertie dans la chanson, il y a de quoi être sceptique. Et pourtant avec ce premier album, Lou Doillon signe un succès inattendu. Tout juste 30 ans et déjà une carrière de mannequin et de comédienne derrière elle, elle décide d'ajouter à son CV le métier de chanteuse, que sa belle-soeur, Charlotte Gainsbourg, et encore avant elle, sa mère, Jane Birkin, exercent aussi avec brio. Difficile de se faire une place dans une famille aussi talentueuse; le pari est néanmoins gagné. Lire la suite

  1. Salle Pleyel 252 rue du Faubourg Saint-Honoré, 8e
  2. Mardi 2 juillet
Plus d'infos
Beck

Beck

Beck

Jeune surdoué de la pop nineties, Beck avait mis un monumental coup de pied dans l’industrie de la musique californienne avec ses collages œcuméniques, ralliant tout à la fois le folk, la country, le rap, le rhythm’n’blues, ou le rock. Une poignée d’albums – 'Odelay', 'Mutations', 'Midnite Vultures' – vont alors l’imposer comme figure de proue de l’avant-garde pop, avant un petit coup de mou dans les années 2000. Mais ce multi-instrumentiste sait rebondir en travaillant pour d’autres (Charlotte Gainsbourg, Jamie Liddell, Thurston Moore) ou encore en réalisant la musique originale de l’excellent film 'Scott Pilgrim'. Lire la suite

  1. Cité de la musique 221 avenue Jean Jaurès, 19e
  2. Mardi 2 juillet
Réservez

Rover + The Magnetic North

Des vagues s’écrasent violemment sur les falaises anthracites des îles Orcades. On sent le vent soulever des odeurs d’iode. On entend le murmure de la mer sur le sable froid. Ici, au nord de l’Ecosse, dans cet archipel hanté par les vikings et percé de vastes lacs, l’océan s’étend à perte de vue. Un paysage mystérieux célébré par un trio anglo-saxon fraîchement formé : l’Anglais Simon Tong à la guitare, le chanteur Ecossais Gawain Erland Cooper et la musicienne irlandaise Hannah Peel. Ensemble, ils ont composé une bande-son symphonique au carrefour entre pop et folk, à la fois colérique, et poétique. Lire la suite

  1. Cité de la musique 221 avenue Jean Jaurès, 19e
  2. Mercredi 3 juillet
Plus d'infos

DR

James Blake + Sohn

Sohn Il y a d’abord cette voix. Cristalline, émouvante, posée avec délicatesse sur des nappes électro. Une voix intérieure magnifiée par des accords minimalistes, hypnotiques. Londonien d’origine, le multi-instrumentiste a rapidement séduit la toile. Il lui aura suffi d’un seul et premier single, "The Wheel", pour convertir ses auditeurs à son électro-soul. Et de cinq titres pour se produire en première partie de James Blake à la Cité de la musique. Gageons que l’épure électronique et la précision sonore de ce jeune émigré viennois saura conquérir le public francophone. Lire la suite

  1. Cité de la musique 221 avenue Jean Jaurès, 19e
  2. Jeudi 4 juillet
Plus d'infos

©DR

Aloe Blacc + Yaël Naïm

Aloe Blacc En 2010, vous avez forcément fredonné “I Need A Dollar”, l’énorme tube soul qui a envahi les ondes des radios, extrait de l’album pépite ‘Good Things’ d’Aloe Blacc. Des arrangements magiques à la Shaolin Soul, des guitares funky wah wah, des titres puissants comme “Take me Back”, “Green Lights”, “So Hard” – on pourrait finalement tous les citer –, le nouvel Al Green est né, vive Aloe ! Les fans de hip-hop connaissaient déjà l’animal depuis quelques années. En 1995 ce rappeur de L.A. toastait en duo dans Emanon et collaborait aux côtés des frenchies de Jazz Liberatorz. Lire la suite

  1. Salle Pleyel 252 rue du Faubourg Saint-Honoré, 8e
  2. Jeudi 4 juillet
Réservez

Chilly Gonzales + Serafina Steer

Virtuose de la harpe, la Londonienne Serafina Steer, produite par Jarvis Cocker, avait séduit le public parisien lors de sa venue en 2011 au festival Les Femmes s’en mêlent. La voici de retour dans l’Hexagone en première partie du démoniaque Chilly Gonzales. Pas de doute quant à la qualité du son puisque c’est à la salle Pleyel que ça se passe. A l’aide de son instrument fétiche, la jeune femme à la voix de louve devrait nous guider à travers le micro-quartier de Brick Lane, dans des jardins cachés... Lire la suite

  1. Salle Pleyel 252 rue du Faubourg Saint-Honoré, 8e
  2. Vendredi 5 juillet
Réservez

Patrick Watson + Lisa Hannigan

Si l’Irlandaise Lisa Hannigan n’est pas une débutante dans le métier, puisqu’elle a collaboré avec Damien Rice sur le superbe ‘O’, sa carrière solo est en revanche plus récente. Après un premier disque remarqué, 'Sea Sew' (2008), elle vient de lui donner une suite : 'Passenger'. Un album de sept titres qui groove, porté par l’excellent single "What’ll I Do", au refrain efficace et facile à entonner. Gageons que la jolie brune enivrera la salle Pleyel avec sa pop-folk légère et surannée. Lire la suite

  1. Salle Pleyel 252 rue du Faubourg Saint-Honoré, 8e
  2. Dimanche 7 juillet
Réservez

DR

Two Door Cinema Club + Gaz Coombes

Ce nom ne vous dit peut-être rien, et c’est normal. Pourtant vous avez sans doute déjà vu le visage de Gaz Coombes, lead singer de Supergrass, ce groupe emblématique de la britpop des années 1990. On se souvient surtout d’eux pour leur album ‘In It For The Money’, et plus particulièrement leur tube “Alright”, hymne à la joie sorti en 1995. Fort de six albums, le groupe a continué ses activités jusqu’en 2010. Si Gaz Coombes n’a donc pas perdu de temps pour faire son retour solo, ses premiers morceaux, “Hot Fruit” et “Sub Divider”, ne sont pas renversants. Lire la suite

  1. Cité de la musique 221 avenue Jean Jaurès, 19e
  2. Mardi 9 juillet
Plus d'infos

Notre coup de cœur - Scène iDTGV jeunes talents

Pendentif

Pendentif

Pendentif

  • notre sélection
  • Gratuit

Dans le sillon d’Aline, La Femme ou Fauve, toute une pléiade de groupes qui chantent en français tracent à leur tour leur chemin, formant presque une petite famille. Parmi eux, les Pendentif sont probablement l’un des plus talentueux. Originaires de Bordeaux, Cindy Callède et ses acolytes ont développé un son plus surf, plus californian way of life (d’où les refrains en anglais), fait pour sentir la houle et la brise sur une plage atlantique. C’est frais, léger, presque naïf, et ça fonctionne admirablement bien. Exemple avec les premiers singles du groupe, "Riviera", "Jerrycane" ou encore "Embrasse-moi", des sucreries pop joliment troussées qui n’attendent que le succès. Avant la sortie d’un album à la rentrée. Pendentif jouera à la Cité de la musique début juillet dans le cadre de la scène IDTGV jeunes talents. On s'y rendra d'autant plus volontiers que l'entrée est libre.

  1. Cité de la musique 221 avenue Jean Jaurès, 19e
  2. Mercredi 3 juillet
Plus d'infos

L’avis des utilisateurs

0 comments