Le blog

Ici et maintenant

    Le petit train de la gare de l’Est

    Dim mars 29

    Un voyage merveilleux au sous-sol de la gare, tous les samedis après-midi Attendre le train. Feuilleter des magazines pas bien au Relay H avant de se faire virer par le préposé ? Boire un mauvais café en le regrettant dès la première gorgée qui ébouillante? Piétiner entre les valises à surveiller et les enfants à tenir loin des voies ? Plutôt sortir de la gare, descendre la rampe d'accès du parking Alsace, porte 9, sonner, pénétrer dans le dédale de marches et de portes en suivant les flèches et parce que c'est samedi, et découvrir les trésors insoupçonnés de l'Association Française des Amis des Chemins de fer. Un groupe de fondus du rail, aussi décalés qu'accueillants, blottis dans les sous-sols de la gare depuis 1937. C'est ici qu'ils fomentent des voyages en trains tous azimuts, publient le bimestriel Chemins de fer, archivent la vie du rail dans un impressionnant centre de documentation spécialisé et se livrent sans vergogne au modélisme ferroviaire....

    Le guide de Londres by les Inrocks

    Ven mars 27

    Welcome to Underground City ! S'il fallait un mot pour résumer ce guide des Inrocks sur Londres, « complet » serait sûrement le plus approprié. Loin des parcours touristiques habituels, ce hors-série paru vendredi 27 mars sera votre fidèle allié pour une escapade de l'autre côté de la Manche. Il propose de redécouvrir le Londres artistique, de son évolution historique aux lieux emblématiques qui ont fait de cette capitale un repère cosmopolite et multiculturel. En feuilletant les pages vous pourrez tour à tour marcher dans les pas de grands réalisateurs qui ont marqué de leur empreinte la ville, comme Stanley Kubrick et son dérangeant 'Orange mécanique', chiner dans des friperies et partir à la recherche du vinyle qui manquait à votre collection grâce à la liste des disquaires incontournables. Vous vous voyez déjà traverser le passage clouté d'Abbey Road avec l'élégance des Beatles, cheveux et barbe au vent ? Nous, oui. Mais libre à vous de...

    Et la meilleure baguette de Paris en 2015 est...

    Ven mars 27

    « Comment est votre baguette? » aurait pu demander Hubert Bonisseur de La Bath, alias OSS 117. Pour répondre à cette question ô combien importante (et pas seulement pour les Parisiens), les 15 membres du jury sont invités à goûter et départager pas moins de 231 baguettes produites par des artisans boulangers parisiens. Un concours organisé en partenariat avec la Chambre Professionnelle des Artisans Boulangers-Pâtissiers de Paris.Guillaume Gomez, le chef cuisinier du palais de l’Elysée, fait lui aussi partie du jury, puisque le lauréat aura le privilège de fournir la corbeille à pain du président François Hollande sur une période d’un an, une récompense qui s'ajoute au pécule de 4000 euros. Et chose suffisamment rare et exceptionnel pour le préciser, c’est Djibril Bodian qui a remporté pour la deuxième fois le prix de la meilleur baguette de Paris. Le boulanger du Grenier à pain avait déjà été primé en 2010. Il recevra son prix (une baguette...

    Maquillés comme des camions pakistanais

    Ven mars 27

    Pimp my ride Une coccinelle peinte de toutes les couleurs ? Non, vous n'êtes pas à San Francisco dans les années 1960, mais bien à Paris, place Varsovie près du Trocadéro. Les 26 et 27 mars a eu lieu là-bas une compétition de tuning d'un genre un peu particulier. Dans le cadre de l'exposition itinérante sur le Truck Art pakistanais organisée par l'ambassade du Pakistan, des voitures ont été peintes en public suivant les traditions du pays. Sur les clichés ci-dessous vous pouvez contempler le chantier : pots de peinture, couleurs vives et représentations orientales faites d'animaux, de fleurs, et de calligraphie. Chacun s'imagine facilement au volant, roulant les cheveux au vent sur des routes ensablées d'un désert du sous-continent indien. >>> Truck Art : Les 30 mars et 1er avril place Jacques Rueff (Paris 7e), de 11h à 19h. Les 2 et 3 avril place Raoul Dautry (Paris 15e), de 11h à 19h.Crédits photos : © Julie Louchet. Cliquez sur les flèches pour faire défiler...

    Art Paris Art Fair

    Jeu mars 26

    Foire aux galeries, du 26 au 29 mars 2015 L'ancien Art Paris, devenu Art Paris Art Fair, s'installe cette année encore sous la nef du Grand Palais, du 26 au 29 mars. Un salon international qui prend décidément de l'envergure, s'affirmant de plus en plus comme le rival printanier de la FIAC. D'ailleurs, c'est quasiment aussi cher que chez la concurrence (22 euros l'entrée s'il vous plaît) et presque aussi immense (ici aussi, on est à la limite de la surenchère) : avec plus de 145 galeries invitées, la foire réunit environ 2 000 artistes en 2015 avec, toujours, un penchant marqué pour l'Est (Chine, Thaïlande, Russie, Bosnie-Herzégovine, Corée, Cambodge, Croatie, Ukraine...). D'ailleurs, la place d'invité d'honneur revient cette année à Singapour et l'Asie du Sud-Est.Côté galeries, si Art Paris Art Fair n'est pas encore parvenue à réunir les monstres de l'art contemporain que sont Emmanuel Perrotin, Gagosian ou Kamel Mennour, elle peut se vanter de recevoir les non...

    Ingrid Bergman s’affiche à Cannes

    Mer mars 25

    Le 29 août prochain verra le centenaire de la naissance d’Ingrid Bergman. L’actrice suédoise succède donc logiquement à Marcello Mastroianni comme égérie du prochain Festival de Cannes. C’est bien la moindre des choses Née il y a donc un siècle, d'une mère allemande (qui meurt alors que sa fille n'a que 3 ans) et d'un père suédois qui l'élève jusqu'à sa mort, une dizaine d'années plus tard, Ingrid Bergman passe son adolescence chez ses oncles et tantes. C'est vers la vingtaine qu'elle débute au cinéma à Stockholm, où elle se voit bientôt remarquée par le producteur de George Cukor, David O. Selznick, dans le film 'Intermezzo' de Gustaf Molander, dont Selznick décide de produire un remake américain avec son actrice d'origine : dès sa sortie, celui-ci fera d'Ingrid Bergman une véritable star à Hollywood. En 1942, 'Casablanca' de Michael Curtiz l'immortalise, aux côtés d'Humphrey Bogart, dans un rôle qui restera sans doute son plus célèbre, et lui...

    La Pillow Fight 2015 : une bataille de polochons géante

    Mar mars 24

    © Andrey Vyrodov

    A vos oreillers ! Faites une bataille de polochons, pas la guerre ! Inoffensive et ancestrale, la bataille de polochons a ravi des générations d'enfants. Et si ces derniers lui préfèrent désormais les Power Point et les dégustations de whisky, rien n'est perdu. Le collectif Flash Mob Party organise en effet chaque année depuis 5 ans sa bataille de polochons à portée internationale. De Kuala Lumpur à Hong Kong, en passant par New York et Boston, de nombreuses villes participent cet événement hors du commun qui nous encourage pendant quelques heures à retomber en enfance. Pour une fois qu'on nous en donne le droit, profitons-en pour attraper nos armes « en plumes, pour plus de fun » et mettre une belle raclée à nos copains. « Oreillers, déguisements, respect » sont les clés d'une bataille réussie qui doit se dérouler dans la bonne humeur et la vigilance. Tout le monde peut venir, petits comme grands, et participer à ces combats bon enfant (voyez les photos des...

    Des concerts à chœurs ouverts

    Mar mars 24

    © TruPraise

    Le festival 10 de chœurs : le chant choral amateur mis à l'honneur Nous revoilà en piste pour le marathon du chœur dans le 10e arrondissement. Sur une semaine, le festival 10 de chœurs revient dans une demi-douzaine de lieux pour vous faire connaître le chant choral dans toute sa diversité. Eglise, chapelle, conservatoire, salle des fêtes accueilleront au fil des jours des groupes venant de tous les horizons. Chœur de petits enfants, chœur de grands chanteurs, jazz et swing ou philarmoniques et classiques, il y en aura pour tous les goûts. Vu les ondes émotionnelles qu'on s'attend à recevoir, on a intérêt à avoir le cœur bien accroché.>>> Jusqu'au 29 mars 2015. Dans le 10e arrondissement de Paris. Toute la programmation sur le site officiel. Le blog à OK Choral Fauchon ouvre un kiosque à madeleines Burger and Fries : comme à la maison Entretien avec un Salch gosse de la BD La performance camouflage de Liu Bolin

    10 projets parisiens à découvrir sur KissKissBankBank

    Mar mars 24

    1. Le Polaroid Festival Le projet ? Un festival dédié à la photographie instantanée à travers des expositions, des ateliers, des projections, des rencontres. Il aura lieu du 18 au 24 avril.Objectif ? 1 250 € pour payer les charges de la galerie et les buffets.>>> Pour soutenir le Polaroid Festival sur KissKissBankBank. 2. A bicyclette, cantine itinérante Le projet ? Livrer en produits frais les entreprises et bureaux qui n'ont pas de cantine. Au menu, salades, soupes et tartes.Objectif ? 2 500 € pour acheter une partie du matériel.>>> Pour soutenir A Bicyclette, cantine itinérante sur KissKissBankBank. 3. Qui miel me suive Le projet ? Installer trois ruches à but non lucratif sur le toit d'une maison de ville du Pré-Saint-Gervais.Objectif ? 1 500 € pour l'installation complète d'un rucher de trois colonies.>>> Pour soutenir Qui miel me suive sur KissKissBankBank. 4. Le BAM Truck Le projet ? Lancer un camion karaoké privatif qui voyage dans toute la France.Objectif ?...

    C'est la fête de la récup' !

    Mar mars 24

    L’époque où vous balanciez votre électroménager désuet dans la poubelle verte est enfin révolue. Aujourd’hui, des ressourceries récupèrent la bouilloire en plastique que vous avez remplacée, la veste en cuir dans laquelle vous ne vous reconnaissez plus et les petits jouets du dernier. Ils réparent, bricolent et revendent à bas prix, offrant ainsi aux objets plusieurs vies. Une mentalité éco-friendly qui fait du bien à la planète d’abord mais qui a l’énorme avantage de préserver notre compte bancaire. C’est donc avec enthousiaste que l’on présente la Fête de la Récup’, un événement organisé sur deux jours à la halle des Blancs Manteaux. Et voici (si vous en aviez encore besoin) trois raisons d’y traîner ses guêtres : 1. L’entrée est gratuite. Et ça, c’est une excellente raison. 2. Pas moins de 13 ressourceries seront mobilisées pour cette grande fête de la récup’ dont les très chouettes Petite Rockette et Ma ressourcerie. 3. Il...

    Daydream, le festival « Flower Power » du Nüba

    Mar mars 24

    Première édition : dimanche 29 mars 2015 Une fête hippie sur les toits de Paris. C'est ce que propose Daydream, un événement apparu sur Facebook il y a un peu moins d'un mois, et qui grimpe en nombre de participants à vue d'œil. La raison de cet engouement : une part de mystère, une thématique originale et des activités alléchantes. Ca se passe dimanche, sur un rooftop bien connu des Parisiens : le Nüba. Les 3 000 m2 du lieu seront aménagés façon Coachella, avec une décoration orchestrée par la directrice artistique de We Love Green. Un jardin et un patio accueilleront des concerts en début d'après-midi (dont le groupe Montmartre) et des DJ sets en début de soirée. Il y aura aussi des expositions, un atelier floral, des stands DIY, un food-truck, un stand de jus healthy, des séances de méditation et même une diseuse de bonne aventure (qui prédira certainement qu'après cette journée, vous ne verrez plus le monde comme avant). Cinq mille privilégiés...

    Des pros du break dance au Panthéon

    Mar mars 24

    © Nick Nguyen

    Il fut un temps où l'on entrait au Panthéon comme Jean Moulin. Aujourd'hui, l'endroit semble se démocratiser et se diversifier, loin des inhumations des grandes figures historiques françaises. Après avoir accueilli les selfies collectés par l'artiste JR récemment, le Panthéon accueillera cette fois-ci du break dance ! Dix jeunes talentueux danseurs du Cent-quatre ont été sélectionnés pour y danser les 14 et 15 avril prochains. Sous la direction de Radhouane El Meddeb pour la chorégraphie, cette petite troupe va dynamiser et rafraîchir le lieu. Une représentation qui intervient justement dans le cadre du projet « Monuments en mouvement » consacré à la danse et à toute autre forme de gesticulation. Les « coupoles », « backspin » et « air flares » des break dancers vont redonner un peu de peps à l'édifice, majestueux certes, mais qui demeure aujourd'hui effacé du paysage culturel urbain.>>> Le 14 et 15 avril 2015. Au Panthéon, place du Panthéon...

    Un quartier parisien dessiné entièrement à la main

    Mar mars 24

    D’une précision impressionnante, le trait de Guillaume Cornet (aka Mr Guil) ne tremble pas et nous livre un Paris fourni d’une multitude de détails, de clins d’œil et d’hommages. A tel point qu’il vous faudra une loupe pour ne pas passer à côté de certains éléments glissés un peu partout. Ici les citadins sont remplacés par des petits animaux et autres monstres de toutes les couleurs, grouillant çà et là dans les rues de ce quartier parisien fictif. Intitulé ‘Parisian Neighbourhood’, ce petit chef-d’œuvre graphique réalisé à l’encre et aux feutres couleur nous provient du site Society6 et a nécessité pas moins de 75h de travail de la part de cet illustrateur français, le tout résumé dans ce superbe time lapse de 2 minutes. Ne cherchez pas Charlie, même si le style s’en rapproche, il n’est pas de ce monde. Mais qui sait, peut-être tomberez-vous sur des personnages familiers ?>>> Pour en voir davantage, promenez-vous sur le site de...

    5 moyens de transport écologiques pour Paris

    Mar mars 24

    © Tunisian Globe trotter

    Lequel préférez-vous ? Aujourd'hui, l'heure est aux pots d'échappement. Que Paris ait véritablement été la ville la plus polluée du monde mercredi dernier ou non (et visiblement c'est non), la nécessité d'améliorer la qualité de l'air s'impose désormais à tous, pouvoirs publics comme citoyens. Ce n'est pas la circulation alternée qui pourra mettre un terme durable aux récurrents pics de pollution. C'est pourquoi nous avons réfléchi aux moyens de transport alternatifs non polluants à mettre en place le plus rapidement possible à Paris. Deux critères sont ici respectés : l'éco-responsabilité (ou presque), mais surtout l'aspect ludique. Ces transports publics du futur doivent être excitants à emprunter pour que les Parisiens renoncent définitivement à leur voiture et son cortège de CO2. Attention, nous ne sommes que les cerveaux de ces beaux projets, nous laissons aux ingénieurs le soin de leur réalisation technique. Des télésièges Bénéficiez en pleine...

    On y était • Performance-camouflage de Liu Bolin

    Ven mars 20

    Photo : © TB / Time Out

    Les pages Art les plus lues Les meilleures expos Expositions gratuites Trouver une exposition à Paris : toutes les expos Les expos du printemps Expositions photo Guide des galeries Art contemporain en banlieue Derniers jours Il s'est déjà volatilisé dans des rayons de supermarché, des kiosques à journaux, des champs de tournesols. Eclipsé sous la nef du Grand Palais, lors d'une performance en juillet 2011. Effacé devant des murs de tags, des rondins de bois ou 'La Liberté guidant le peuple' de Delacroix. On vous en parlait pas plus tard qu'hier : jouer les caméléons en se recouvrant de peinture de la tête aux pieds pour se fondre dans un décor, Liu Bolin en a fait sa spécialité. Un filon tout simple, à la lisière de la photographie, de la peinture et de la performance, que l'artiste chinois exploite (avec une virtuosité étonnante) depuis une dizaine d'années maintenant, partageant son travail entre Paris et la Chine. Si le concept peut sembler un poil...

    L'artiste Liu Bolin se camoufle dans le paysage

    Jeu mars 19

    © Liu Bolin / courtesy of Galerie Paris-Beijing

    Assistez à la performance de Liu Bolin à la galerie Paris-Beijing A côté de l'artiste chinois Liu Bolin, le Charlie de 'Où est Charlie ?' est un amateur. Qu'il soit dans une librairie, dans la chambre forte d'une banque ou dans un champ, Liu Bolin se fond dans le paysage comme un caméléon, un travail qui exige des heures de pose. Photographe, performeur, modèle, peintre, l'artiste revient à la galerie Paris-Beijing avec une nouvelle série de portraits-camouflages réalisés à Paris et en Chine. Pour marquer le coup, la galerie invite dix-sept personnes à se faire peindre de la tête aux pieds par l'artiste chinois, le soir du vernissage, c'est-à-dire aujourd'hui. A partir de 18h, le public peut assister à la fin de la performance, qui promet d'être visuellement éblouissante. A condition d'arriver à repérer l'artiste.>>> Performance artistique de Liu Bolin, le 19 mars à 18h à la galerie Paris-Beijing, 62 rue de Turbigo, Paris 3e. Le blog s'est camouflé en site...

    Comment faire du neuf avec du vieux

    Jeu mars 19

    © ENRIQUE CESPEDES

    Voici l'occasion parfaite pour ressortir votre vieux perfecto ou votre veste en poils de chameau, histoire de vous pavaner dans les allées du Retro Vintage Market à la recherche de bonnes affaires. Cette brocante, qui regroupe 45 stands des meilleures friperies et brocantes parisiennes couvrant la période 1900-1980, propose toutes sortes d’objets rétro allant du meuble design aux vêtements vintage (cela va de soi), en passant par les disques vinyles et autres accessoires old school, type vieille montre à la papi ou écharpe à froufrous de votre grand-mère. Et pour coller dans ce décor des Années folles, une petite permanente façon Elvis vous est proposée au stand coiffure par Nicky The Barber. Bien entendu, buvette et restauration sur place assouviront votre appétit et étancheront votre soif. Une fois votre portefeuille délesté de vos dernières économies, vous pourrez danser plus léger sur la piste, qui ouvre à 17h. Au programme : du blues et du rockabilly, de...

    Salon du livre 2015

    Jeu mars 19

    Pantagruélique comme à son habitude, le Salon du livre investit cette année encore le Parc des expositions de la porte de Versailles. A l'honneur en 2015 : la littérature brésilienne, les villes de Cracovie et Wroclaw, les récits d'aventure et les héros, supers ou pas. Et puis, bien en évidence, un peu tout ce qu'on peut acheter au rayon « culture » de Carrefour, de 'Cinquante nuances de Grey' au dernier Guillaume Musso. Vaste programme, donc, couronné par les publications de plus de mille exposants, parmi lesquels une majorité de distributeurs et d'éditeurs. Si le prix des stands a flambé depuis belle lurette, quelques lilliputiennes maisons (Monsieur Toussaint Louverture, Cent Pages, Zulma, Cambourakis, Tusitala...) ont tout de même su se frayer une place parmi les grosses enseignes de l'édition (Gallimard, Flammarion, Dupuis, Actes Sud...) présentes à ce Salon de plus en plus difficile d'accès pour les petites structures - et donc de moins en moins...

    Salon de l'érotisme ou Salon du livre ?

    Mer mars 18

    Petit guide pour choisir entre la prose et les mateurs Vous aimez l'effeuillage sous toutes ses formes ? Alors un dilemme cornélien se présente à vous ce week-end. Bousculade dans le calendrier, horreur, malheur, le Salon du livre et celui de l'érotisme ont lieu concomitamment en 2015 et il va falloir choisir judicieusement entre les deux. Les stars du X ou les écrivains célèbres ? Promenade intello ou déambulation porno ? Sex toy ou Tolstoï ? Belles Lettres à la file ou les très belles filles ? Lunettes ou quéquettes ? Tant de questions, et un début de réponse fourni par Time Out Paris dans cette étude sérieuse. Voir aussi Le Salon du livre 2015 Pantagruélique comme à son habitude, le Salon du livre investit cette année encore le Parc des expositions de la porte de Versailles. A l'honneur en 2015 : la littérature brésilienne, les villes de Cracovie et Wroclaw, les récits d'aventure et les héros, supers ou pas. Et puis, bien en évidence, un peu tout ce...

    Burger and Fries, un burger comme à la maison

    Mer mars 18

    Il faut croire que les Parisiens n'ont plus le temps de manger au restaurant pendant des heures comme autrefois tant la culture du fast-food s'est désormais bien installée dans la ville. On ne compte plus le nombre d'enseignes américaines et françaises qui s'implantent ou se développent, de Burger King à Blend, en passant par Five Guys. Depuis décembre 2014, c'est au tour de Burger and Fries de venir grossir une offre qui monte en gamme, puisqu'il s'agit ici de burgers faits maison inspirés par la chaîne californienne In-N-Out. Pour les découvrir, direction Strasbourg-Saint-Denis et son cortège de bars. La déco ne paye pas de mine : plus sobre et on se retrouvait avec quatre murs blancs. L'aspect austère est renforcé par la relative absence de foule. Tant mieux, vous attendez moins et le personnel, plutôt sympa, s'occupe de vous promptement. Si les prix sont légèrement plus élevés qu'au MacDo, ils restent honnêtes par rapport au contenu, même si vous serez...
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 46