Le blog

Ici et maintenant

    Un petit musée de photographie à hauteur d'enfant

    Jeu janv 29

    « Cher papa, cher maman, mersi de m'avoir emené au musée. Jé vu plein de chauçures rigolotes et trè trè grendes, c'été comme si qu'on été dans Tom & Jéry. » Vous pensiez que les sorties culturelles développeraient son sens artistique, mais à  la place vous avez fait de lui un petit spécialiste du revêtement de sol, de l'ourlet de pantalon et de la chaussette fantaisie ? C'est le moment de rectifier le tir. 'Circulation(s)', le rendez-vous annuel de la jeune photographie européenne, a pensé à votre chère et tendre progéniture, en imaginant une version miniature de son exposition. Ici, pas la peine de demander au petit de se faire un torticolis pour qu'il puisse apprécier les œuvres de cette nouvelle génération de photographes, débordante d'énergie et de talent. A 'Little Circulation(s)' (accès gratuit), les images, sélectionnées avec soin pour un public junior, défilent à hauteur d'enfant dans le sous-sol du Centquatre. A vous, donc, de courber...

    Au cinéma cette semaine

    Mer janv 28

    En salles cette semaine : 'Imitation Game' de Morten Tyldum, 'Les Nuits d'été' de Mario Fanfani et 'Snow Therapy' de Ruben Östlund. Des avalanches, du travestissement et des geeks contre les nazis Les Nuits d'été Pour son premier long métrage, Mario Fanfani nous donne à voir un aspect peu commun du quotidien pendant la guerre d’Algérie. A Metz, en 1959, malgré la douceur des soirs d’été, l’atmosphère est lourde et de jeunes soldats sont envoyés sur le front. Pour oublier les tourments d’« une guerre qui n’a pas de sens », un petit groupe d’hommes, tous amateurs des étoffes de ces dames, décident de se travestir et d’apprendre à devenir femmes, légères et volubiles. Ensemble, ils trouvent refuge dans la résidence secondaire de Michel (Guillaume de Tonquédec) rebaptisée la Villa Mimi, où ils fondent... Lire la suite Snow Therapy En Suède, une blague courante veut que le maître local de la comédie ne soit autre qu’Ingmar Bergman. Avec autant...

    Festival Air d'Islande 2015

    Mer janv 28

    © Didier Jansen

    Enveloppée d'un certain mystère, l'Islande éveille sans cesse la curiosité. Les maisons colorées de Reykjavik, les sources thermales, les volcans éteints (ou réveillés), les champs de lave, les rivières glacées, les aurores boréales... Beaucoup rêvent d'y mettre les pieds. Envouté par la beauté naturelle de l'île, on oublie facilement le dynamisme artistique de son peuple qui mérite aussi notre attention. Au cours des prochaines semaines, le Festival Air d'Islande remédie à cela et nous révèle cette culture qui ne nous est pas forcément facile d'accès. Du 23 janvier au 8 février, le Point Ephémère présente des concerts de groupes islandais (Mammut, Sóley, Low Roar, Rökkurró), finlandais (Neøv) et danois (Darkness Falls) ; la chorégraphe Erna Ómarsdóttir et le musicien Valdimar Jóhannsson (en résidence ce mois-ci au Point Ephémère) donnent une performance au Centre Pompidou ; et la Cinémathèque Française s'y met également avec des projections...

    Paris en 2050

    Mer janv 28

    C'est Luc Schuiten qui doit être content. Cet architecte belge, frère du grand dessinateur François Schuiten et inventeur de l'archiborescence, voit enfin sa vision d'une architecture en harmonie avec la nature au goût du jour. Dans le cadre du Plan Climat 2050, qui vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 75%, la ville de Paris a commandé à l'architecte belge (comme Schuiten, il n'y a pas de hasard) Vincent Callebaut d'imaginer un Paris futuriste et écologique. Le moins qu'on puisse dire, c'est que Vincent Callebaut a bien compris la démarche, puisqu'il fait passer la ville au « greenwashing » le plus radical. De la verdure, des arbres, de la pelouse... dans d'immenses tours au design bio. Certains, comme le site Urbanews, font remarquer à juste titre que ce « Central Park vertical » n'est ni réaliste, ni souhaitable d'un point de vue esthétique. Avec Paris Smart City 2050, nous sommes encore loin de la Cité Végétale inventée par Luc...

    We Love Green 2015 : les premiers noms !

    Mer janv 28

    Un programme vert-igineux. We Love Green, le festival eco-conçu qui anime le Parc de Bagatelle en période estivale depuis 2011, a dévoilé les premiers noms de sa prochaine édition. Les 30 et 31 mai, on pourra voir la française Christine and The Queens et sa pop élégante, mais aussi les Ecossais de Django Django. Ces derniers viennent de dévoiler le premier extrait de leur prochain album, un morceau pop eighties intitulé 'First Light', petite mise en bouche pour la suite. On ira aussi du côté hip-hop avec le génie Joey Bada$$ qui nous jouera en live son premier et excellent album aux influences old school  "B4.DA.$$" (Before Da Dollars) sorti la semaine dernière. Un autre viendra également défendre son premier album : il s'agit du Londonien Ghost Culture, protégé d'Erol Alkan et partisan d'une musique électronique post new-wave. Nos chouchous Allah Las et leur pop/surf/psychédélique venue tout droit de Californie seront également de la partie, ainsi...

    Salon Vivez Nature

    Mer janv 28

    © DR

    Bio et bon à la fois Bien plus qu'une mode passagère, le phénomène bio prend à Paris (et ailleurs) des airs de philosophie de vie. Restos, bars, boutiques spécialisées et même supermarchés : le vert déferle sur la ville. Parfois jusqu'à l'overdose de produits sains, lorsque le bien manger remplacer le manger bon. Tom Boothe, cofondateur du supermarché coopératif La Louve, nous confiait d'ailleurs il y a peu : « Quand j'entre dans certains magasins bio, j'ai un peu l'impression d'être dans une pharmacie, ça ne me donne pas envie de manger. A la Louve, nous souhaitons mettre également en avant le côté bon vivant, bonne bouffe à la française, qui peut tout à fait s'accommoder de principes de santé. » Difficile de lui donner tort. Et raison de plus pour visiter le salon du bio Vivez Nature, qui se tiendra du vendredi 30 janvier au lundi 2 février sous la Grande Halle de la Villette. Car ici, le bon et le bio sont réunis dans la bonne humeur, avec plus de 100...

    20 photos de Paris, ville fantôme

    Mar janv 27

    New York se transforme actuellement en ville fantôme sous l'effet d'une des plus grandes tempêtes de blizzard de son histoire, une certaine « Juno ». Le maire de la ville, Bill de Blasio, a lui-même recommandé aux gens de rester chez eux le plus possible. Du coup, les photos de la Big Apple déserte commencent à fleurir sur le Web. Et si Paris, elle aussi, se vidait de ses habitants ? Le risque de tempête de neige semble moins probable chez nous, mais les raisons d'imaginer les rues de la capitale sans aucun être humain ne manquent pas. Virus, exode, inondations... Le fantasme n'est pas nouveau, il a déjà inspiré pas mal d'artistes, de Eric et Ramzy avec leur film 'Seuls Two' jusqu'au photographe Nicolas Moulin et son projet 'Vider Paris'. Voici quelques extraits de ces œuvres, mais aussi des photos d'amateurs qui se sont intéressés au vide à Paris : Parce qu'il n'y a pas que New York qui peut se vider Remplir le blog La Louve est entrée dans Paris Paris Face...

    Quoi de neuf dans le rock en 2015 ?

    Mar janv 27

    Les débuts d'année sont rarement propices aux sorties d'albums, mais ce n'est pas une raison pour bouder celles qui font exception à la règle. Comme souvent, nous avons surtout privilégié les petits labels, ces milliers de poumons miniatures qui permettent au rock et à la création de respirer même quand l'air se fait rare. Mountain Bike • 'Mountain Bike' LP/CD 'Mountain Bike' by Mountain Bike Cerrone • 'Best Of' On aime aussi les Bruxellois de Mountain Bike, capables de réaliser de jolies ballades acoustiques comme ce "Just Good Friends", mais aussi de torcher un tube pop ("I Lost My Hopes"), de vrombir des riffs en mode garage rock ("Torture") ou de signer un classique entre Stones, Blur et Arctic Monkeys ("Word Land"). 8 disques à ne pas louper Duck Duck Grey Duck • 'Here come...' by Duck Duck Grey Duck On adorait le groupe suisse sauce cajun Mama Rosin, on aime tout autant leur nouveau projet Duck Duck Grey Duck. Du rock aux accents bluesy, plein d'écho, de...

    Rodrigo Garcia perd la boule

    Mar janv 27

    Rodrigo Garcia n'a pas fini de nous surprendre. Après avoir fait vomir ses comédiens, installé des poussins dans un aquarium et fait grouiller des cafards sur scène, le metteur en scène hispano-argentin s'improvise coiffeur. A l'occasion de son spectacle 'Et balancez mes cendres sur Mickey' au théâtre de la Commune à Aubervilliers du 28 janvier au 15 février, Rodrigo Garcia propose aux Franciliens de devenir figurants d'un soir, pour cela il suffit d'avoir des cheveux longs (jusqu'à la nuque minimum), d'avoir entre 18 et 60 ans et d'autoriser l'homme de théâtre à vous raser la tête. Une performance « rémunérée » 200 euros. Un petit pactole pour un moment de gloire éphémère, la boule à zéro. Alors on vous fait quoi aujourd'hui ?  > pour candidater, c'est ici !  Le blog s'arrache les cheveux La Louve est entrée dans Paris Paris Face Cachée 2015 En photos : La grande crue de 1910 Festival Télérama 2015 Le monsieur vous rase le citron pour 200 balles

    5 choses à faire pour la Saint-Valentin

    Mar janv 27

    © Sascha Kohlmann / CC BY-SA 2.0

    De quoi éviter la panne... d'inspiration Une soirée à fort potentiel culturel à l'Opéra ? Une nuit les oreilles dans de la techno vrombissante ? La visite d'un aquarium champagne à la main ? Voici cinq idées d'activités pour ne pas manquer le coche. Cette année, la Saint-valentin, ce sera avec vous. Bon, vous pouvez aussi vous rouler des pelles dans un escalator comme ce couple d'amoureux pressé ou « swiper » sur Tinder, c'est à vous de voir.   Une expo câline EXPO • Des cerisiers en fleurs aux bouches en cœur, il n’y a qu’un pas : au printemps, le musée Maillol ne saura plus où donner de la tête avec cette ambitieuse exposition consacrée au bécot dans l’histoire de l’art occidental, de la Renaissance à nos jours. Vaste sujet qui réunira peinture, sculpture, photo, cinéma, bande dessinée, et nous amènera à croiser Fragonard, Rodin, Picasso, Brancusi, Pierre & Gilles, ORLAN et autre David Lynch. Une soirée à l'opéra BALLET • Difficile...

    Kyoto Contemporary aux Ateliers de Paris

    Lun janv 26

    © Damien du Toit

    L'artisanat du Japon entre les mains de designers français C'est en parallèle à l'établissement d'un partenariat créatif entre les villes de Kyoto et Paris que le projet Kyoto Contemporary a vu le jour. Au cours de l'année 2014, des artisans japonais et des créateurs français résidents des Ateliers de Paris ont été invités à visiter les deux villes afin de comparer leurs méthodes de travail et créer des objets hybrides, entre le moderne et l'artisanal, entre l'occidental et l'asiatique.  En cherchant à comprendre et à pratiquer une méthode traditionnelle, les designers français ont puisé leur inspiration dans l'artisanat japonais, et les artisans japonais ont en retour bénéficié d'approches novatrices sur leurs méthodes de travail anciennes. Les types d'artisanat et les matériaux employés varient de la céramique au tissage de kimonos, en passant par du linge de nuit, des luminaires, des miroirs, des accessoires en bois et en bambou, des objets en fonte...

    La BD est Charlie

    Lun janv 26

    © Nicolas Tabary

    Des poings tendus qui tiennent des crayons, des Marianne endeuillées, des terroristes ridicules, Cabu, Wolinski, Charb et les autres au paradis... Les dessinateurs n'ont pas attendu longtemps pour réagir à l'attentat effroyable qui a touché la rédaction de Charlie Hebdo le 7 janvier dernier. En s'attaquant à la liberté d'expression, les meurtriers ont aussi frappé une profession qui, bouleversée, s'est vite mobilisée. A l'occasion du Festival d'Angoulême, le Syndicat national de l'édition annonce aujourd'hui la sortie de 'La BD est Charlie', un ouvrage qui recense 183 dessins en hommage aux caricaturistes. A l'intérieur de ces pages pleines de mordant, de tristesse et de convictions, le lecteur retrouvera les traits acérés de dessinateurs connus : Zep, Yslaire, Robert Crumb, Eric Salch, Manu Larcenet, Blutch, Guy Delisle, Philippe Geluck, Didier Tarquin pour ne citer qu'eux. D'autres, moins célèbres ou arrivés trop tard dans le projet, voient leurs...

    Panic Reverse, le cinéma à l'envers

    Lun janv 26

    © Grégory Sacré

    The End 'Scotch' « plus collant tu meurs », 'Tuer des mouches au tournevis !' « d'après une histoire vraie », 'Reste pas derrière, je pète !' « une femme, un mari, quatre amants, une histoire qui pue ». Ces films et leur slogan n'ont jamais été tournés, du moins pas encore, pourtant leur affiche existe bien. C'est le principe de Panic Reverse 2015, un festival décalé qui propose aux graphistes de créer une affiche de film totalement fictive, sans aucune autre forme de contrainte que celles qui s'imposent pour une véritable affiche (crédits, titre, mais aussi le nom du festival ou son logo). Dans un second temps, des vidéastes seront invités à réaliser un court métrage ou une bande-annonce à partir de l'affiche de leur choix.Ou comment prendre le processus de création à rebours, en d'autres termes. Après tout, il y a bien des romanciers qui commencent par la fin et terminent par le prologue. D'ailleurs, rien ne dit que ce qui ressemble à un exercice de...

    Les Nuits au Max

    Lun janv 26

    Pas obligé d'être un sportif pour se taper un marathon. La preuve avec les nuits cinéphiles, durant lesquelles des amis se retrouvent pour voir l'intégralité d'une trilogie, la saison entière d'une série, ou bien des classiques autour d'un thème précis. Ajoutez à cela un écran géant de 107 m2, trois étages (orchestre, balcon, mezzanine), du café gratuit toute la nuit, un petit déjeuner, le tout pour 15 euros, et vous obtenez les Nuits au Max. Créées en 2011 par la belle salle du Max Linder Panorama, ces Nuits varient les plaisirs tous les mois : hommage à un comédien (Robin Williams), animes japonais (Miyazaki, série 'Sword Art Online'), nuit consacrée à un cinéaste (John Carpenter) et surtout franchises célèbres ('Retour vers le futur', 'Jurassic Park', 'Terminator', 'Alien'...). Après 'Rocky' en janvier dernier, c'est tour de la trilogie des frères Wachowski d'être à l'affiche ce mois-ci. C'est parti pour un marathon à travers la matrice, le premier...

    Musée du Quai Branly • Soirée BEFORE 'Tatoueurs tatoués'

    Lun janv 26

    Hambourg, 1966 / Photo : Schwarz-Weiß / © Courtesy Herbert Hoffmann and Galerie Gebr. Lehmann, Dresden/Berlin

    Vous avez toujours rêvé d'arborer une jolie pin-up sur votre biceps gauche ? (Mais vous avez renoncé, de crainte de ne pouvoir faire onduler sa croupe en contractant vos muscles, invisibles à l'œil nu.) Heureuse nouvelle : le musée du Quai Branly a trouvé une solution temporaire à vos frustrations (de tatouage, pas de taille de biceps), à l'occasion d'une soirée organisée autour de l'exposition 'Tatoueurs, tatoués', durant laquelle les artistes Batmanu et Mathieu Cousin viendront dessiner des tatouages éphémères tout ce qu'il y a de plus classiques (marins, têtes de mort, filles à poil, roses épineuses...), sur l'épiderme des visiteurs en mal d'encre effaçable. A défaut de vous offrir la carrure d'acier, vous pourrez donc au moins vous offrir (gratuitement) la pin-up le temps d'une soirée, sans avoir à lui jurer fidélité pour l'éternité. Ce « BEFORE » (les rendez-vous trimestriels du musée, toujours articulés autour d'une expo temporaire) permettra...

    4 whiskies conseillés par Steven de la Maison du whisky

    Lun janv 26

    Un malt pour un bien Janvier. Février. Désolé pour ceux qui fêtent leur anniversaire ces mois-ci, mais voilà une période qui ne fait pas franchement rêver. Les fêtes de fin d'année paraissent loin derrière, sans parler du printemps tant attendu. Alors quitte à rester chez soi pour éviter de slalomer entre les plaques de verglas, autant mettre à profit la saison en testant quelques merveilles mises en bouteille. Pour l'occasion, nous avons bravé le froid et poussé la porte de l'une de nos boutiques parisiennes préférées : la Maison du whisky, où Steven nous a chaleureusement accueilli. Voici donc une sélection de 4 bouteilles pour en finir avec l'hiver, à des prix raisonnables (ah le whisky, ce spiritueux de luxe), privilégiant les petites distilleries et pour tous les goûts. A consommer avec modération, et surtout une bonne dose de passion. Kilchoman Machir Bay, 46 % (59 €) Le vent, la mer, l’iode et les vagues. Mais surtout, une belle place dans un...

    Playlist méditation

    Ven janv 23

    8 morceaux pour se ressourcer A l'occasion du Festival de la méditation (malheureusement complet), qui se tient du 23 au 25 janvier 2015 au Centre Tao dans le 19e, nous avons réuni nos meilleurs yogis et maîtres zen de l'équipe pour vous concocter une playlist calme, inspirante et propice à l'exploration de votre être intérieur (si si, sans rire). Courte mais intense, avec ses huit morceaux atmosphériques, électro voire même (soft) rock, elle devrait permettre aux débutants de s'initier, et aux expérimentés de fuir un moment le silence pour s'aider de ces bonnes vibrations. Fermez les yeux, respirez, on s'occupe de tout. Le blog reste toujours zen

    La continuité dans le changement

    Ven janv 23

    Critique de l'album 'Computer Controlled Acoustic Instruments pt2' d'Aphex Twin Après 13 ans de silence sous le nom Aphex Twin, Richard D. James a l'air plus que jamais enclin à partager sa musique avec un large public, au lieu de garder tout ça pour lui dans les méandres de quelque disque dur - qui s'en plaindrait ? Pour preuve, ce 'Computer Controlled Acoustic Instruments pt2' sorti aujourd'hui, EP au titre programmatique puisqu'élaboré grâce à des instruments contrôlés depuis ordinateur. Là où Squarepusher s'était récemment cassé les dents, plus obsédé par ses robots-musiciens que par sa musique devenue de plus en plus kitsch et inintéressante ('Music for Robots'), Aphex Twin trouve une voie médiane entre technique et musicalité. L'omniprésence de claviers (piano, orgue), de percussions (dont certaines commandées à l'ingénieur-musicien Godfried-Willem Raes) et de cordes place inévitablement ce 'Computer Controlled...' du côté des albums les plus...

    La Louve est entrée dans Paris

    Ven janv 23

    Questions à Tom Boothe, le co-fondateur du premier supermarché coopératif parisien Pour en savoir plus Lire aussi... Boutiques alimentaires Vous cherchez ce que l'on appelle un « delicatessen » ? Une épicerie fine, caverne d'Ali Baba des temps modernes où il est possible d'acheter mille et une merveilles gastronomiques ? Cette corne d'abondance existe au cœur de Paris ! On trouve dans certains magasins des produits exotiques rares ramenés du fin fond de l'Amazonie comme des baies d'açaï ou des fruits de guarana bourrés de vitamines, des produits bio et végétariens, des vins bio et biodynamiques, des pâtisseries divines à base de cacao millésimé, de l'huile d'olive vierge première pression... Gourmands, régalez-vous ! La Grande Epicerie de Paris Le temple du bon goût se situe au rez-de-chaussée du magasin multimarques Le Bon Marché, rive gauche de Paris. Boulangerie, pâtisserie, charcuterie, boucherie et fromagerie vous feront succomber à la tentation...

    Un beau jour... Ou était-ce une nuit ?

    Ven janv 23

    Vincent Van Gogh, 'La Nuit étoilée', 1889 / New York, MoMA / © DR

    Voilà qui est bien connu : la nuit a toujours inspiré les artistes. Shakespeare, Baudelaire, ou encore Gautier s'en sont fait des manteaux de poésie, tandis que Chopin s'en est longtemps sustenté pour composer ses nocturnes. De nombreux peintres en ont longuement cherché les couleurs, les nuances, tandis que bien des philosophes ont interrogé ses mystères. Même si Céline reste le grand maître en matière de voyage au bout de la nuit, la mairie de Paris a eu la merveilleuse idée d'organiser un petit festival de musique sur ce thème. Jusqu'au 7 février, de joyeuses mélodies viendront illuminer l'obscurité de vos soirées glaciales, avec un programme d'hiver et varié.>>> Festival 'Un beau jour... Ou était-ce une nuit', jusqu'au samedi 7 février au Conservatoire à rayonnement régional de Paris (CRR), 14 rue de Madrid, 8e. Entrée libre. - Mardi 27 janvier à 19h : La nuit madrigalesque- Jeudi 29 janvier à 19h : Nuits d’été- Vendredi 30 janvier à 19h : Songe(s)-...
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 40