Le meilleur du moment

Films, concerts, expos, pièces, restos : la crème de l'actu vue par la rédaction • • •

0

Comments

Add +

Resto • L'Atelier Ramey

  • Note: 4/5
  • prix: 2/4
  • notre sélection

Les alentours de la rue Ramey sont devenus le porte-étendard de ce nouveau 18e, fier de ses couleurs et de plus en plus audacieux. La preuve, s’il en fallait une de plus, avec cet Atelier Ramey, ouvert par le chef Nicolas Boissière et son compagnon Dani Maini. Dans la tendance factory aux murs briqués, le bistrot industriel fait son effet. Mais l’usine ne fait pas dans le taylorisme. Ici,

  1. 23 rue Ramey, 18e
Plus d'infos

Shopping • Maison DoDuDinDon

  • prix: 2/4

Il n’y a pas encore de pancarte sur la porte mais déjà plein de vie dans cette nouvelle boutique amarrée à quelques mètres du canal Saint-Martin. Des jouets en pyramide, des barboteuses pendues aux murs, une cabane en bois dans un coin… Un véritable royaume pour petits humains et adultes guillerets. L’histoire commence en 2009, lorsque la jeune créatrice Anouchka Protopopoff décide

  1. 3 rue Alexandre Parodi, 10e
Plus d'infos

Expo • Dans les prisons de Lyon

  • Note: 4/5
  • Gratuit

Certains murs n’ont pas d’oreilles, mais des souvenirs éclatés. Sourds. Comme les prisons Saint-Paul et Saint-Joseph à Lyon, qui, depuis leur construction au XIXe siècle, ont vu défiler la guillotine, la police de Pétain, Klaus Barbie, les matraques, les matons, les rituels, les petits trafics de vivres, de tabac et de drogue. N’ont connu que la misère de l’enfermement.

  1. Galerie Fait & Cause 58 rue Quincampoix, 4e
  2. Jusqu'au samedi 17 mai
Plus d'infos

Film • Métabolisme

  • Note: 5/5

Ce n’est plus un secret : depuis le milieu des années 2000, le cinéma roumain a clairement su émerger comme l’un des plus intéressants et vivants d’Europe, grâce à des réalisateurs comme Cristi Puiu (‘La Mort de Dante Lazarescu’), Cristian Mungiu (‘4 mois, 3 semaines, 2 jours’, ‘Au-delà des collines’), et surtout Corneliu Porumboiu, pour lequel on a vraiment un petit

Resto • Paperboy

  • Note: 4/5
  • prix: 1/4

« Demandez, demandez les nouvelles fraîches ! » Chez Paperboy (le petit livreur typique de journaux américains, héros d'un vieux jeu vidéo), ce sont plutôt les produits qui sont frais. En effet, pas de titres de presse dans ce bel espace lumineux mais de la grignote simple, soignée et savoureuse.On s'installe sur l'une des jolies tables en bois clair, à côté d'une cagette de fruits

  1. 137 rue Amelot, 11e
Plus d'infos

Expo • Henri Cartier-Bresson

  • Note: 4/5

Lorsque le XXe siècle a vu sa vie défiler, juste avant de s’éteindre dans un éclat de bulles de champagne, de feux d’artifice et de bugs informatiques, ses dernières pensées ne devaient pas être loin de ressembler à une déflagration de photos de Cartier-Bresson. Les avant-gardes des années 1920. L’Afrique française. La guerre d’Espagne. Le Front Populaire. Les premiers congés

  1. Centre Pompidou Rue Saint-Martin, 4e
  2. Jusqu'au lundi 9 juin
Réservez

Film • My Sweet Pepper Land

  • Note: 4/5

La chute de Saddam Hussein n’a pas tout résolu au Kurdistan, mais elle a déjà beaucoup influencé le cinéma d’Hiner Saleem. Après plusieurs années d’exil et de films sur la diaspora kurde de par le monde, le réalisateur retourne, pour la deuxième fois après ‘Dol ou la Vallée des Tambours‘, dans le « triangle des Bermudes » : cette région de non-droit à la frontière entre

  1. En salles

Film • Computer Chess

  • Note: 4/5

Une ironique et bienveillante archéologie du geek : voilà comment on pourrait résumer ce ‘Computer Chess’ drôle, ludique et malin. A l’aube des années 1980, plusieurs équipes de programmeurs se retrouvent dans un hôtel de luxe, autour d’un tournoi d’échecs où leurs ordinateurs s’affrontent. Cheveux gras, lunettes épaisses, moustaches à la Tom Selleck et soirées codage :

  1. En salles

Expo • Les Impressionnistes en privé

  • Note: 4/5
  • notre sélection

On croyait avoir fait et refait le tour de l’impressionnisme, sans doute l’un des mouvements artistiques les plus médiatisés de tous les temps. Ce qu’on est naïfs ! De la Suisse au Mexique en passant par l’Italie et la Grande-Bretagne, quelques perles rares roupillent encore dans l’ombre de collections privées, prêtes à remonter à la surface le temps d’une exposition –

  1. Musée Marmottan-Monet 2 rue Louis Boilly, 16e
  2. Jusqu'au dimanche 6 juillet
Réservez

Film • Nebraska

  • Note: 4/5

Réalisateur habile et discret, Alexander Payne revient avec 'Nebraska', une comédie mélancolique reprenant avec habileté les thèmes qui traversent son œuvre : l’âge adulte face au vieillissement, la fuite en avant et l’indicible beauté des folies douces. Un road movie en noir et blanc avec un vieil irascible qui perd la boule ? Effectivement. Et pourtant il s’agit bien d’une

Expo • Robert Adams

  • Note: 5/5

Colorado, Oregon, Californie du Sud… L’œuvre de Robert Adams est indissociable du décor dans lequel elle s’inscrit, qu’on dirait sorti d’un roman de Jim Harrison, James Crumley ou Edward Abbey. Des plaines à perte de vue, des paysages à couper le souffle, un horizon grandiose, des lignes de fuite infinies. Et, posé en plein milieu, insouciant et tapageur : l’homme. Chroniqué

  1. Jeu de Paume 1 place de la Concorde, 8e
  2. Jusqu'au dimanche 18 mai
Réservez

Film • L'Etrange Petit Chat

  • Note: 4/5

Jolie réussite que cet étonnant film de fin d’études, d’une économie de moyens joyeuse (plutôt qu’austère), jouant avec malice et inventivité sur la fixité de ses plans. Dans un appartement berlinois, une famille se retrouve : le frangin fait la grasse mat’, sa grande sœur taquine la petite dernière, l’oncle – ou peut-être s’agit-il d’un voisin, ou de l’ex de la

  1. En salles

Expo • Martin Parr : Paris

  • Note: 3/5
  • notre sélection

Quand Martin Parr photographie sa chère et tendre Angleterre, il en montre les rades miteux, les rideaux de grand-mère vernis au graillon et les bourrelets qui dégoulinent au ras des minijupes. Pince-sans-rire au possible, le grand témoin de la vie ordinaire s’est toujours contrefiché du « beau » et aime appuyer là où ça fait mal : notamment sur le légendaire manque de classe de

  1. Maison Européenne de la Photographie 5-7 rue de Fourcy, 4e
  2. Jusqu'à Dim mai 25
Plus d'infos

Shopping • Debeaulieu

  • prix: 3/4

Boutique élégante et épurée, Debeaulieu jongle entre le pastel des fleurs des champs et les couleurs vives de plantes plus classiques. C’est en novembre 2013 que Pierre, trentenaire fraîchement sorti de l’école des fleuristes de Paris, lance son affaire. Cet ancien chasseur de têtes issu de l’industrie pharmaceutique aura choisi les plantes pour exprimer son goût pour la décoration

  1. 30 rue Henry Monnier, 9e
Plus d'infos

Expo • Le Musée imaginaire d'Henri Langlois

  • Note: 3/5

Parce que rien ne remplacera jamais le visionnage des films, les expositions de la Cinémathèque se retrouvent souvent dans une position délicate. Quand elles ne s'attaquent pas à des sujets aussi riches que l'expressionnisme allemand, ou aussi atypiques que ‘Brune/Blonde’, elles frisent parfois le bonus DVD ou la biographie pas très intéressante. Cette fois, avec Henri Langlois

  1. Cinémathèque française 51 rue de Bercy, 12e
  2. Jusqu'au dimanche 3 août
Réservez

Théâtre • Le Cercle des illusionnistes

  • Note: 4/5

Ceux qui avaient l’an passé pu voir l’excellent ‘Porteur d’histoire’ se laisseront aisément convaincre : le théâtre d’Alexis Michalik, plein d’humanité et de poésie, offre une parenthèse enchantée à ses spectateurs. Une sorte de voyage dans le temps pendant lequel les histoires se croisent comme par magie. Eh oui, ‘Le Cercle des illusionnistes’ n’a pas volé son

  1. Théâtre de la Pépinière 7 rue Louis Le Grand, 2e
  2. Jusqu'au samedi 3 mai
Réservez

Expo • De Watteau à Fragonard

  • Note: 4/5

C'est seulement lorsqu'un peintre du calibre d'Antoine Watteau s'y intéresse que les fêtes galantes finissent par se faire remarquer, dans la France des Lumières. Les fêtes galantes, c'est un art de l'évocation, de la poésie et de la sensualité – comme le rappellera d'ailleurs Verlaine au XIXe siècle en leur consacrant un recueil : « Trompeurs exquis et coquettes charmantes, / Cœurs

  1. Musée Jacquemart-André 158 boulevard Haussmann, 8e
  2. Jusqu'au lundi 21 juillet
Réservez

Film • Real

  • Note: 4/5

Après le récent ‘Her’ de Spike Jonze, voici à nouveau une histoire d’amour impossible sur fond de futur proche et (presque) crédible, cette fois mise en scène par Kiyoshi Kurosawa, moins d’un an après la sortie française de son diptyque ‘Shokuzai’. Dessinatrice de mangas à succès, Atsumi (Haruka Ayase) se retrouve ici plongée dans le coma, après une tentative de suicide

  1. En salles

Film • Aimer, boire et chanter

  • Note: 4/5

Un jour de mai, dans la campagne du Nord de l'Angleterre. Les vies de trois couples vont se retrouver bouleversées par l'annonce de la mort prochaine de leur ami commun, George Riley. Peu à peu, la pièce de théâtre répétée par ces six personnages – fil conducteur de l'histoire – va alors se révéler comme un magnifique prétexte à l'étude du comportement humain. Amours cachées,

  1. En salles

Expo • Des hommes, des mondes

  • Note: 5/5
  • Gratuit

« Des. » Article indéfini. Aussi indéfini que les frontières culturelles ou les flux de populations qui traversent notre XXIe siècle bourgeonnant. « Des hommes, des mondes. » Des croyances qui se mêlent et se confondent. L'univers globalisé sur lequel se penchent les artistes réunis au Collège des Bernardins ressemble à un improbable cocktail créolisé. Une bouillabaisse de

  1. Collège des Bernardins 20 rue de Poissy, 5e
  2. Jusqu'au dimanche 15 juin
Plus d'infos

Film • Her

  • Note: 4/5

‘Her’, le dernier long métrage de Spike Jonze (en salles le 19 mars 2014) est tout simplement phénoménal. C’est sans doute le premier film de science-fiction dont l’univers futuriste sert uniquement de contexte à l’histoire – une comédie romantique entre un homme et un système informatique. Ni utopique, ni dystopique, le monde qu’il crée est plutôt une version sensiblement

Shopping • Papier Tigre

  • Note: 4/5
  • prix: 2/4

Même si Papier Tigre peut évoquer à l'oreille le mot papeterie, l'origine du nom de cette boutique provient de l'expression chinoise « un tigre de papier ». Cet aphorisme renvoie à quelque chose ou quelqu'un qui semble menaçant mais se révèle inoffensif en réalité, il « fait référence à un mélange étonnant – la légèreté et la fragilité du papier combinées aux messages et

  1. 5 rue des Filles du Calvaire, 3e
Plus d'infos

Film • Les Chiens errants

  • Note: 4/5

Le cinéma du Taïwanais Tsaï Ming-liang (‘La Saveur de la pastèque’, ‘Visage’) constitue une expérience esthétique, mais c’est aussi et surtout une exploration de la temporalité dans son étirement le plus large, dans sa linéarité profonde, quasi-musicale. Au même titre qu’un morceau de Sunn O))) ou un film de Bela Tarr, ‘ Les Chiens errants’ aplatit ainsi le spectateur,

  1. En salles

Expo • Dries Van Noten

  • Note: 4/5

Yves Klein, Francis Bacon, Damien Hirst… Leur point commun ? Eh non, ça n’est pas la pêche à l’huître, mais (bon d’accord vous l’aviez deviné) Dries Van Noten. Pour son exposition aux Arts décoratifs, le créateur de mode belge a pioché dans les collections du musée pour s’entourer d’œuvres des artistes dont il s’inspire – entre abstractions géométriques de Victor

  1. Musée des Arts décoratifs 107 rue de Rivoli, 1er
  2. Jusqu'au dimanche 31 août
Réservez

Shopping • Tombées du Camion

  • prix: 2/4

Avis aux amoureux du bric-à-brac : une petite perle d’enseigne existe dans la capitale. Exit les brocantes trop chères et autres vide-greniers sans fin. Des petits bidules en tout genre sont à découvrir chez Tombées du Camion. Depuis huit ans, Charles, ancien brocanteur, parcourt les vieilles usines désaffectées à la recherche de lots d’objets oubliés pour alimenter ses trois

  1. 17 rue Joseph de Maistre, 18e
Plus d'infos

Film • Un week-end à Paris

  • Note: 4/5

Après ‘The Mother’ (2003) et ‘Venus’ (2007), voici la troisième collaboration entre le réalisateur de ‘Coup de foudre à Notting Hill’, Roger Michell, et l’écrivain Hanif Kureishi. Et autant vous le dire tout de suite : cette nouvelle comédie romantique est leur meilleure. ‘Un week-end à Paris’ raconte l’histoire de Nick (Jim Broadbent) et Meg (Lindsay Duncan), un

  1. En salles

Film • La Femme du ferrailleur

  • Note: 4/5

De l’avis d’un ancien critique passé derrière la caméra, le cinéma serait la vérité 24 fois par seconde. A mi-chemin entre fiction et documentaire, ‘La Femme du ferrailleur’ tend à démontrer cette maxime. La dernière création de Danis Tanovic, vainqueur du Grand Prix du jury à Berlin, est un récit reconstitué, filmé comme un combat, caméra au point. Le cinéaste avoue

Théâtre • Blond and Blond and Blond

  • Note: 4/5

Blonds comme les blés, directement en provenance des tréfonds de la campagne suédoise, To, Mar et Glar forment un trio chantant, de comiques malgré eux. Amoureux de la « chonson » (comme ils le prononcent) française sous toutes ses coutures, d’Ophélie Winter à Jean-Pierre Mader, en passant par Lord Kossity ou encore la Compagnie Créole, sans oublier Barbara, les Blond and Blond and

  1. Le Sentier des Halles 50 rue d'Aboukir, 2e
  2. Jusqu'au lundi 30 juin
Réservez

Film • Only Lovers Left Alive

  • Note: 4/5

Le charme essentiel des films de genre, c’est qu’on y met ce qu’on veut. Aussi Jim Jarmusch vampirise-t-il ici le film de vampire (amusant cannibalisme), dont il reprend les codes dans une décontraction totale, pour explorer la part la plus romantique du mythe. 'Only Lovers Left Alive' se résume en une idée simple, mais assez suggestive pour le faire tenir. A savoir : immortel, le

  1. En salles

Film • Ida

  • Note: 4/5

Au début des années 1960, en Pologne, Ida (Agata Trzebuchowska) est une jeune religieuse prête à prononcer ses vœux. Orpheline, elle a passé sa vie au couvent : sa mère supérieure lui conseille donc de rendre visite à Wanda (Agata Kulesza), sa tante, qu’Ida n’a jamais rencontrée, afin d’en savoir plus sur son identité avant de s’engager définitivement dans les ordres.

  1. En salles

Film • Le Quépa sur la Vilni !

  • Note: 4/5

« Au cinéma, tout est possible », y compris réunir un quintuple vainqueur du tour de France, un vieux troubadour du cinéma français et un chanteur lunaire et noctambule. Si le trio ressemble à une drôle de rencontre dans un film de Buster Keaton, il s’agit pourtant bien du casting à l’affiche de 'Le Quépa sur la Vilni !', second moyen métrage de Yann Le Quellec après 'Je sens

  1. En salles

Expo • Mathieu Pernot : La Traversée

  • Note: 4/5

Photographier l’inphotographiable. Des gens invisibles. Un cri. Un passé que personne n’a jamais écrit, jamais documenté. Une barre d’immeubles transformée, pour quelques instants seulement, en une fumée opaque. C’est ce que Mathieu Pernot s’acharne à faire depuis une vingtaine d’années, se posant en témoin d’une autre histoire contemporaine – celle des marges, des Roms,

  1. Jeu de Paume 1 place de la Concorde, 8e
  2. Jusqu'au dimanche 18 mai
Réservez

Film • Tonnerre

  • Note: 4/5

Vincent Macaigne est décidemment un acteur bien inspirant. Muse masculine de toute une génération de nouveaux réalisateurs, l’acteur à la voix de velours est encore une fois au centre de l’écriture chez Guillaume Brac, qui l’emploie pour la troisième fois après 'Un monde sans femmes' et 'Le Naufragé'. Comme à son habitude, le trentenaire incarne un personnage ultra-sentimental,

  1. En salles

Shopping • L'illustre Boutique

  • prix: 3/4

Depuis 2011, Marguerite Villotte, jadis commerciale, tient l’illustre Boutique, une petite échoppe nichée dans le passage du Grand Cerf. Son but ? Démocratiser l’illustration. Car, comme l’explique la maîtresse des lieux, si l’illustration est partout (nos magazines préférés, les plus grands jeux vidéo, nos sites web favoris, les livres de nos bambins, etc.), seules quelques

  1. 1 passage du Grand Cerf, 2e
Plus d'infos

Expo • Guido Guidi

  • Note: 3/5

De la peinture qui se fendille, des tiges d’herbe bien droites dans le béton, un baril dévoré par la rouille : les paysages capturés par le photographe Guido Guidi ont cette mélancolie des lieux hantés par l’industrialisation. Des clichés pris, pour certains entre 1993 et 1996, lorsqu’il entreprend avec l’urbaniste Marco Venturi de parcourir en voiture une ancienne route menant de

  1. Fondation Henri Cartier-Bresson 2 impasse Lebouis, 14e
  2. Jusqu'au dimanche 27 avril
Plus d'infos

Film • Dallas Buyers Club

  • Note: 4/5

C’est le monde à l’envers. Alors que des films comme '40 ans : mode d’emploi' se permettent de durer 2h15 et que le sens du mot « montage » semble être tombé dans l’oubli, c’est 'Dallas Buyers Club', l’histoire très hollywoodienne et pourtant vraie d’un cowboy homophobe devenu militant LGBT (sic), qui paradoxalement frappe par sa sobriété. Loin du tire-larmes sirupeux

  1. En salles

Shopping • Le Roi de la Capote

  • prix: 2/4

Ouverte à l’automne 2013 au bord du canal Saint-Martin, la boutique le Roi de la Capote n’est pas un sex-shop mais la première parapharmacie française spécialisée dans la vente de préservatifs. Une vaste gamme s’offre à vous à des prix défiant toute concurrence : des petits, des grands, des vibrants, des parfumés, des colorés, pour homme ou pour femme, renforcés ou très fins,

  1. 106 boulevard Richard Lenoir, 11e
Plus d'infos

Film • 12 Years a Slave

  • Note: 5/5

Le souci principal de ‘Twelve years a slave’, c’est qu’il s’avance avec un gros panneau « chef-d’œuvre » sur le front. Du coup, comme quand un premier de la classe passe au tableau, on l’attend au tournant. Voyez donc : un réalisateur rare – dont ce n’est que le troisième film – à l’esthétique maîtrisée, venu de l’art contemporain avec le bon goût de

  1. En salles

Film • L'amour est un crime parfait

  • Note: 4/5

Etrange, sombre, parfois fascinant, le dernier film des frères Larrieu est parcouru de détours et d’énigmes, de chausse-trappes qui le rendent finalement aussi déceptif que passionnant. Adaptation du roman ‘Incidences’ de Philippe Djian, ‘L’amour est un crime parfait’ se déroule en Suisse, à Lausanne, sous une neige omniprésente jusqu’à l’angoisse. Charismatique prof de

  1. En salles

Film • Le Loup de Wall Street

  • Note: 4/5

Des tonnes de drogues, de grandes gueules, d'impeccables acteurs et une durée épique de trois heures : 'Le Loup de Wall Street' a tout d'un bon Scorsese à l'ancienne. Sauf qu'en plus, le film est tordant de rire, et s'affirme sans conteste comme le plus drôle de la carrière du réalisateur. La tragédie contemporaine d'un escroc de la finance s'y voit ainsi tournée en dérision, comme une

  1. En salles

Shopping • Le Sept Cinq

  • prix: 2/4

A l’origine de ce concept store du 9e arrondissement, deux amies de longue date diplômées d’école de commerce qui ont compris que l’union faisait la force. D’un côté il y a Audrey qui, après un séjour enrichissant en Pologne, rêvait de créer un salon de thé-librairie en France. De l’autre, Lorna, une vraie passionnée de mode dont l’objectif ultime était d’ouvrir une

  1. 54 rue Notre-Dame de Lorette, 9e
Plus d'infos

Salon de massage • Yuzuka

  • Note: 4/5
  • prix: 3/4

Si vous n’aviez pas pour habitude de fréquenter le 7e arrondissement, voilà un salon de massage qui pourrait bien bousculer votre routine. Depuis son ouverture à la rentrée 2013, Yuzuka apporte un peu d’esprit zen dans un quartier plutôt réputé pour son musée de l’Armée et ses avenues un brin inhospitalières. Une fois à l’intérieur de la boutique, tout devient agréable,

  1. 62 avenue Bosquet, 7e
Plus d'infos

Shopping • The Nines

  • prix: 2/4

Boutons de manchettes, nœuds papillon, chaussettes, foulards... Messieurs, tout l’attirail du parfait petit dandy se trouve actuellement au 162 rue du Faubourg Saint-Honoré, chez The Nines. « Tout a commencé en Suède il y a cinq ans, explique Erwan un des deux fondateurs, avec l'ouverture de la boutique en ligne de La Maison du Bouton de Manchette, le premier site français spécialisé en

  1. 162 rue du Faubourg Saint-Honoré, 8e
Plus d'infos

Resto • Roca

  • Note: 4/5
  • prix: 2/4

Ce n’est pas parce que ça miaule et que ça boit du lait, que c’est un chat. Un peu comme chez Roca. Ce n’est pas parce que le décor, pourtant bien dans l’air du temps – murs en pierres brutes, tables noires et bois blanc –, est un peu trop sage pour être vraiment réjouissant, que les assiettes, elles, manquent de couleur ou de piquant.La carte affiche une sélection de plats

  1. 31 rue Guillaume Tell, 17e
Plus d'infos

Resto • Flat Iron

  • Note: 4/5
  • prix: 2/4

Le restaurant Flat Iron a ouvert début juillet 2013, à l’angle de la rue Sainte-Marthe et de la rue de Sambre-et-Meuse. A New York, Flatiron est un petit quartier de Manhattan situé autour d’un building du même nom. Les propriétaires s’en sont donc inspirés pour imaginer la déco : murs en brique rouge, suspensions en aluminium, chaises en bois, bar recouvert de céramique noire,

  1. 38 rue de Sambre-et-Meuse, 10e
Plus d'infos

Resto • Caillebotte

  • Note: 5/5
  • prix: 2/4

Il aura fallu attendre plus de deux ans pour que l’équipe de notre très aimé bistrot Le Pantruche (une de nos adresses parisiennes favorites) s’exporte et ouvre, à quelques rues à peine, sa seconde adresse. Elle s’appelle Caillebotte, comme le peintre du même nom (Gustave, 1848-1894), conférant aux lieux un doux parfum de modernisme XIXe et ancrant un peu plus encore l’amour du

  1. 8 rue Hippolyte Lebas, 9e
Plus d'infos

Shopping • WAIT

  • prix: 2/4

WAIT est une bouffée d’air frais en plein cœur de la capitale. Ici, ça sent bon la Californie, le sable chaud et les vagues salées de l’été. Spécialisée dans le surf, cette boutique est tenue par les deux créateurs de la marque de lunettes 100 % bois Waiting For The Sun, Julien Tual et Antoine Mocquard. Mais implanter un surf shop à Paris, là où le béton règne en maître,

  1. 9 rue Notre‐Dame de Nazareth, 3e
Plus d'infos

Resto • Professore

  • Note: 4/5
  • prix: 3/4

Le Professore, c’est un peu le nouvel italien qui vous veut du bien. Colonnes romaines, tables de cantines napolitaines, lumière douce et chaude. On est à peine entré, et déjà cela respire le goût et le bon. La carte, elle, invite au voyage. Pour les entrées, le choix se fait facilement, ce sera deux mille-feuilles, l’un aux aubergines gratinées (9 euros), l’autre au pain sarde,

  1. 7 rue Choron, 9e
Plus d'infos

Shopping • Liquides

Voilà une adresse qui vient s'ajouter à la liste des bars branchés du Marais. Liquides est un spot qui détonne avec sa devanture en noir laqué, son comptoir en laiton, et ses miroirs en guise de décoration, le tout pensé par le célèbre designer Philippe Di Méo. Sauf qu’ici, on sert… des parfums. Accoudé au comptoir, on suit les conseils de la « barmaid » qui nous propose un

  1. 9 rue de Normandie, 3e
Plus d'infos

Expo • Raw Vision

  • Note: 5/5

On pourrait parler pendant des heures des quatre-vingts artistes réunis à la Halle Saint-Pierre par la revue Raw Vision. Créé à Londres en 1989 par le peintre John Maizels, ce trimestriel est devenu, en vingt-cinq ans, la référence des courants alternatifs de l'art, participant à la médiatisation et à la reconnaissance d'une autre approche de la création – cet art brut, ou populaire

  1. Halle Saint-Pierre 2 rue Ronsard, 18e
  2. Jusqu'au vendredi 22 août
Plus d'infos

Street food • Food trucks

Il aura fallu qu'une Californienne bien avisée prenne les manettes d'un camion fumant pour que Paris se pique de la lubie des food trucks. Ainsi depuis deux ans, ils se multiplient comme des petits pains, proposant pizzas, burgers, fish & chips, glaces, petits plats du terroir, spécialités asiatiques ou encore argentines. Ils sont désormais tellement que nous n'avons pas encore eu le temps de

Bar • Le Perchoir

  • Note: 5/5
  • prix: 3/4

Le tout Paris en parle, et pourtant, rares sont les élus à avoir goûté au charme du Perchoir, ce nouveau bar démentiel à Ménilmontant ouvert sur un large rooftop avec vue panoramique à 360° sur la capitale. Découvrir un tel endroit, ça se mérite, et comme tout nouveau lieu parisien victime de son succès, le monde se bouscule au portillon alors que les places sont limitées.

  1. 14 rue Crespin du Gast, 11e
Plus d'infos

Shopping • By Modzik x Galerie Simone

  • prix: 2/4

Pour le meilleur du design, de la mode et de la création, le pop-up store By Modzik x Galerie Simone s'installe pendant trois mois aux Docks – Cité de la mode et du design. Cette boutique éphémère accueille de jeunes créateurs qui misent sur l’originalité et le travail des matières. Pendant quelques semaines, deux tout au plus, les créateurs installent leur stand pour y présenter

  1. 34 quai d'Austerlitz, 13e
Réservez

Bar • Moonshiner

  • Note: 4/5
  • prix: 2/4

Curieusement, rares sont les bars parisiens à avoir eu la même idée que le Moonshiner. Le concept est pourtant simple et existe depuis longtemps à New York, Londres ou Berlin : le secret. Derrière une cabine téléphonique, au sous-sol d’un kébab ou de l’autre côté d’un frigidaire Smeg, ces bars appelés « speakeasy », c’est-à-dire des lieux clandestins nés pendant la

  1. 5 rue Sedaine, 11e
Plus d'infos

Resto • Frenchie To Go

  • Note: 4/5
  • prix: 2/4

Au royaume des sandwichs, il y a maintenant un nouveau roi. Un monarque au pastrami, au cheddar et au coleslaw, qui ne se déplace qu’avec ses french fries, les fleurs de la frite, fines et croustillantes.Vous connaissiez Frenchie, l’inréservable restaurant de Grégory Marchand et sa petite sœur en forme de cave à vin ? Eh bien, la famille vient d’accueillir un petit dernier. Celui-là

  1. 9 rue du Nil, 2e
Plus d'infos

Shopping • Joy

  • prix: 3/4

Petite boutique perdue dans le quartier des fripes, Joy s'efforce, depuis sept ans, de mettre à l'honneur créateurs internationaux et français avec des grands noms comme See by Chloé, Sonia By Sonia Rykiel, ou encore Cacharel, pour les vêtements, Velvetine côté maroquinerie, et Les Délices de Candice pour les bijoux. Dans cet espace très cosy s’alignent belles robes et jolis hauts


L’avis des utilisateurs

0 comments