Le meilleur du moment

Films, concerts, expos, pièces, restos : la crème de l'actu vue par la rédaction • • •

0

Commentaires

Ajouter +

Expo • De Giotto à Caravage

  • Note: 4/5
  • notre sélection

Tandis que de plus en plus d'expositions se contentent de dérouler des monographies bêtement chronologiques et d'afficher les plus grands noms possibles pour attirer tout le monde, il convient, une fois encore, de tirer son chapeau au musée Jacquemart-André. Pour 'De Giotto à Caravage', l'hôtel particulier du boulevard Haussmann propose un parcours original doublé d'une vraie réflexion,

  1. Musée Jacquemart-André 158 boulevard Haussmann, 8e
  2. Jusqu'au lundi 20 juillet
Plus d'infos

Bar • Chez Rosette

  • Note: 4/5
  • prix: 2/4

Été 2014 : Rosette débarque rue d'Enghien dans le 10e. Rosette, elle est chouette pour plusieurs raisons. Elle pense au confort de ses invités et veille à ce qu’ils se sentent bien dans son deux-pièces aux ambiances différentes. D’abord dans le salon : murs bleu pétrole, luminaires en bois, mobilier sombre, cactus, tableaux photo et bougies en-veux-tu-en-voilà donnent un ton

  1. 40 rue d'Enghien, 10e
Plus d'infos

Expo • Pierre Bonnard

  • Note: 4/5
  • notre sélection

On le croyait peintre de la douceur de vivre. Témoin des petits bonheurs bourgeois, simples comme une bouchée de tarte aux fraises engloutie au fond du jardin ; sensuels comme une femme nue qui prend un bain d’eau et de lumière. Et on n’avait pas tort : Pierre Bonnard a bien passé sa vie d’artiste à sublimer des scènes du quotidien, peignant le plus souvent ses proches dans des lieux

  1. Musée d'Orsay 62 rue de Lille, 7e
  2. Jusqu'au dimanche 19 juillet
Plus d'infos

Expo • Miroir, ô mon miroir

  • Note: 4/5
  • notre sélection
  • Gratuit

Une exposition collective inespérée, intelligente, (gratuite) et qui fonctionne sur plusieurs niveaux de lecture : c’est suffisamment rare pour être salué à coups de clins d’œil frétillants et de pouces vigoureusement levés. En allant faire un tour au Pavillon Carré de Baudouin, on ne s’attendait pas à tomber sur des œuvres de Bertille Bak, Julien Salaud ou Virginie Barré,

  1. Pavillon Carré de Baudouin 121 rue de Ménilmontant, 75020
  2. Jusqu'au samedi 23 mai
Plus d'infos

Film • Le Président

  • Note: 4/5
  • notre sélection

Le Printemps arabe a beau avoir secoué l’actualité mondiale en 2011, il lui aura fallu quatre ans pour remuer à son tour celui du cinéma. Car, hormis quelques documentaires plus ou moins intéressants (du récent ‘Eau argentée’ au terrible ‘Le Serment de Tobrouk’ de Bernard-Henri Lévy) et un joli film satellite (‘C’est eux les chiens…’), les évènements de la place Tahrir

  1. En salles

Café • Cream

  • Note: 4/5
  • prix: 1/4
  • notre sélection

Un café en pente douce, perché à mi-chemin sur la colline de Belleville. Cinq lettres immenses et joliment courbées : CREAM, comme une boisson chaude qui réveille avec tendresse. Un espace malin, douillet, où le soleil a pris ses libertés, se faufilant sans manière à travers l’immense vitre qui sert de façade au lieu. Assis là, à sa merci, on savoure l’instant, le matin qui agite

  1. 50 rue de Belleville, 20e
Plus d'infos

Bar • Bespoke

  • Note: 4/5
  • prix: 2/4

C’est avec un large sourire que le serveur nous accueille. Il reste une table. Chouette, elle sera pour nous. En anglais, Bespoke signifie « sur-mesure », un terme qui s’explique ici par le soin tout particulier apporté aux plats et aux breuvages confectionnés derrière le superbe comptoir. Attention, le Bespoke n’est pas un bar ordinaire : oubliez donc les mojitos, les whiskys-cocas

  1. 3 rue Oberkampf, 11e
Plus d'infos

Expo • Jan Fabre : Congo

  • Note: 3/5
  • notre sélection
  • Gratuit

Une fois de plus, il nous en fait voir de toutes les couleurs. Vert émeraude, mordoré, violet irisé, bleu métallique… Avec ses élytres de scarabées, la partie cornée qui recouvre les ailes de l'insecte, Jan Fabre a trouvé une matière changeante, insaisissable, à la croisée de la peinture et de la sculpture. Il a beau les utiliser depuis maintenant une vingtaine d'années (on se

  1. Galerie Daniel Templon 30 rue Beaubourg, 3e
  2. Jusqu'au samedi 11 avril
Plus d'infos

Film • Crosswind : la croisée des vents

  • Note: 4/5
  • notre sélection

Audace, radicalité, distance critique, le tout au service d’une esthétique tout bonnement incroyable : à tout juste 27 ans, le jeune Estonien Martti Helde fait une entrée fracassante sur la scène du cinéma d’auteur européen, avec ce premier long métrage aussi inattendu qu’époustouflant. D’autant plus impressionnant, d’ailleurs, qu’il s’attaque à un sujet complexe – et

  1. En salles

Resto • Dersou

  • Note: 4/5
  • prix: 3/4
  • notre sélection

Mon premier sert, de bon matin, d'excellents cafés et autres éternels du petit-déjeuner (cakes et brioches, toasts et céréales, entre 3,50 et 5 €). Mon deuxième est une jolie cantine, moderne et cosmopolite, où l'on vient à midi découvrir les assiettes du jour et leurs pimpants accompagnements (plats entre 12 et 15 €, sides entre 4 et 9 €). Mon troisième est un restaurant dans

  1. 21 rue Saint-Nicolas, 12e
Plus d'infos

Expo • Terry Richardson

  • Note: 3/5
  • notre sélection
  • Gratuit

Que se passe-t-il lorsque le roi de la photo underground new-yorkaise des années 1990 s'aventure dans le Far West américain ? Quand Terry Richardson, toujours prompt à photographier sa bi** et à provoquer le bourgeois en imaginant des clichés salaces ou grotesques (au point d'être aujourd'hui sous le coup de plusieurs plaintes pour agression sexuelle), s’aventure dans la photographie de

  1. Galerie Emmanuel Perrotin 76 rue de Turenne, 3e
  2. Jusqu'au samedi 11 avril
Plus d'infos

Film • L'Ennemi de la classe

  • Note: 4/5

Dans un entretien récent, Laurent Peretjatko, réalisateur de 'La Fille du 14 juillet', s’interrogeait sur le « peu d’adaptations de fables de La Fontaine (au cinéma) ». Bien que le format de celles-ci n’aide pas leurs éventuelles transpositions cinématographiques, l’interrogation ne manque pas de souligner la difficulté que le septième art peut ressentir face aux questions

Shopping • Ami Paris

  • prix: 3/4

Si le Normcore devait avoir une marque emblématique, elle s’appellerait sans aucun doute AMI, d'Alexandre Mattiussi, un créateur de talent au bonnet parfois rouge (emblème de l’enseigne) qui remet la mode masculine au goût du jour, grâce à des collections simples et efficaces.  Les mannequins issus de ses défilés ou de ses campagnes de pub reflètent la société, moderne et

  1. 109 boulevard Beaumarchais, 3e
Plus d'infos

Expo • David Bowie Is

  • Note: 4/5
  • notre sélection

« Même si je donne l’impression de beaucoup changer, il semble y avoir un lien ténu entre toutes les choses que je fais. Ce lien, c’est moi. » Oui, d’accord, mais qui est « moi », David Bowie ? Un extraterrestre androgyne apparu à la télé britannique le 6 juillet 1972 pour révolutionner la culture pop ? Ponce Pilate en toge, poursuivi par la caméra de Martin Scorsese ? Ziggy

  1. Cité de la musique 221 avenue Jean Jaurès, 19e
  2. Jusqu'au 31 mai
Plus d'infos

Shopping • Tout s'arrange

  • prix: 2/4
  • notre sélection

« Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort » aurait dit Nietzsche. Une phrase qui n’est pas étrangère à Nathalie, joyeuse propriétaire de la boutique-atelier Tout s’arrange. C’est après plusieurs accidents graves et un licenciement que la jeune femme a décidé de changer son quotidien, et de regarder la vie du bon côté. « Je m’étais fabriqué un petit bracelet avec

  1. 27 rue Delambre, 14e
Plus d'infos

Expo • Antony Gormley : Second Body

  • Note: 3/5
  • notre sélection
  • Gratuit

Au commencement, il y avait l’homme moderne d’Antony Gormley. Une masse compacte, charpentée par un tronc vertical. Un assemblage d’atomes cubiques faits de bois ou d’acier, qui dégage quelque chose d’étrangement organique. Un corps conditionné par la vie urbaine, ses lignes droites, ses échelles monumentales. Et vice-versa. Car nos villes n'ont-elles pas été bâties, elles

  1. Galerie Thaddaeus Ropac - Pantin 69 avenue du Général Leclerc, 93500
  2. Jusqu'au samedi 18 juillet
Plus d'infos

Film • Birdman

  • Note: 5/5

Avant, Riggan Thomson était Birdman. Un super-héros de blockbuster adulé par des millions de fans. Un homme-oiseau redoutable qui pouvait sauver le monde et faire exploser plein de trucs en un battement d’ailes. Mais ça, c’était avant. Désormais, Riggan Thomson est juste Riggan Thomson : un type lunaire et dégarni, un ex-mari ingérable, un amant pataud, un père paumé de junkie

  1. En salles

Expo • Pieter Hugo : Kin

  • Note: 3/5
  • notre sélection

Dans la série 'Kin', commencée à la naissance de son premier enfant, Pieter Hugo pose la question de la cohabitation, de la famille, du « home », du chez-soi. Ou comment trouver sa place au sein d'une société asphyxiée par le poids du passé, dans laquelle chaque geste porte en lui les terribles erreurs des générations précédentes. Comme le dit le photographe dans la petite

  1. Fondation Henri Cartier-Bresson 2 impasse Lebouis, 14e
  2. Jusqu'au dimanche 26 avril
Plus d'infos

Expo • Taryn Simon

  • Note: 4/5
  • notre sélection

Tout commence sur une scène de crime. Celle, plantée parmi les arbres d’une bourgade de Virginie, où Troy Webb aurait volé, violé et kidnappé, avant d’être condamné à sept ans de prison. Celle, planquée au bord d’une rivière éclairée par les phares d’un pick-up, où Charles Irvin Fain aurait perpétré le meurtre qui l’a précipité derrière les barreaux pendant dix-huit

  1. Jeu de Paume 1 place de la Concorde, 8e
  2. Jusqu'au dimanche 17 mai
Plus d'infos

Film • Vincent n'a pas d'écailles

  • Note: 4/5

Participez ici à notre jeu-concours pour gagner 5x2 places pour 'Vincent n'a pas d'écailles' Si le Monstre du Loch Ness a des nageoires, et le minotaure une tête de taureau, Vincent, lui, n’a pas d’écailles. Loin d’être une créature monstrueuse, ce drôle de super-héros voit ses forces se décupler lorsque son corps entre en contact avec l’eau ; c’est ainsi que le surnaturel fait

  1. En salles

Théâtre • Ivanov

  • Note: 4/5

N'arrivez pas en retard : le spectacle a déjà commencé. Alors que vous vous enfoncez dans votre mœlleux fauteuil rouge, vous réalisez qu'Ivanov est déjà là, sur le devant de la scène. Assis sur un petit tabouret vert abîmé, il vous tourne le dos, la face collée au grand mur de métal planté comme un rideau. Il ne dit pas un mot. Mais sa silhouette voutée, sa tête appuyée contre

  1. L'Odéon, théâtre de L'Europe Place de l'Odéon, 6e
  2. Jusqu'à Mer avr 29
Réservez

Expo • Jérôme Zonder

  • Note: 4/5
  • notre sélection

Dans une forêt qu'on dirait sortie d'un conte illustré par Gustave Doré, recouverte du sol au plafond par une végétation sombre, des feuilles d’arbre et de papier s'entremêlent. La Maison Rouge s'est transformée en labyrinthe gris : un enchaînement inquiétant de salles biscornues où le dessin s'échappe des cimaises pour contaminer tout le bâtiment. Plus qu'une exposition, c'est une

  1. Maison Rouge 10 boulevard de la Bastille, 12e
  2. Jusqu'au dimanche 10 mai
Réservez

Film • Réalité

  • Note: 5/5

A force d’absurde, Quentin Dupieux a su se faire un non. Un non ferme, comme celui de « non-sens », de ‘Nonfilm’, son très confidentiel premier long métrage, et du « no reason » expédié en ouverture de ‘Rubber’. Une négation absolue des logiques de narration traditionnelles, que le réalisateur a répétée tel un mantra tout au long du triptyque irréel conclu par ‘Wrong

  1. En salles

Expo • La Toilette : Naissance de l'intime

  • Note: 4/5
  • notre sélection

Non, ceci n’est pas une exposition du BTP sur les systèmes de verrouillage qui ont permis, au fil des siècles, aux usagers de water closet de laisser libre cours à leur nature profonde en toute tranquillité. ‘La Toilette : naissance de l’intime’ nous a été pondu par le musée Marmottan-Monet qui, après un très beau parcours autour des ‘Impressionnistes en privé’ l’an

  1. Musée Marmottan-Monet 2 rue Louis Boilly, 16e
  2. Jusqu'au dimanche 5 juillet
Plus d'infos

Shopping • Melindagloss

  • prix: 3/4

Un nom à consonance féminine pour une enseigne bel et bien destinée à la gent masculine. Nous sommes chez Melindagloss, l’une des deux boutiques de la marque fondée par Mathieu de Ménonville et Rémi de Laquintane. Ce qui frappe avant tout, c’est la beauté du lieu : un espace clair et précis où se mélangent des pièces à la fois modernes, traditionnelles, créatives et inspirantes.

  1. 10 boulevard des Filles du Calvaire, 11e
Plus d'infos

Expo • Cherchez l'erreur

  • Note: 4/5
  • notre sélection
  • Gratuit

Dans le panier de fruits de Shadi Ghadirian, parmi les pommes et les oranges, trône une grenade – celle qui explose, pas celle qui régale. Chez Gohar Dashti c’est un peu pareil : quand la photographe étend son linge, elle le fait sur des fils barbelés, au milieu d'un territoire hostile quadrillé par des soldats menaçants. Et lorsque Raeda Saadeh passe l'aspirateur, avec l'abnégation

  1. Institut des cultures d'islam 56 rue Stephenson, 18e
  2. Jusqu'au dimanche 19 avril
Plus d'infos

Film • Les Merveilles

  • Note: 4/5

Petites ou grandes, les jolies choses sont souvent faites de simplicité. C’est à n’en pas douter dans ce dernier long métrage d’Alice Rohrwacher, bijou poétique façonné de petites merveilles d’images, de jeux de lumières, d’animaux et de secrets d’enfance, où la douce candeur des dialogues et l’ingénuité esthétique se révèlent des armes redoutables. Dans une minuscule

  1. En salles

Film • Frank

  • Note: 4/5

Dans un petit univers sensible et décalé, à une planète et demie de celle de Gondry et à quelques lieues du cartoon, se trouve ‘Frank’, le quatrième film du réalisateur irlandais Lenny Abrahamson, que la tête ronde et clownesque de son héros ballotte entre réel et irréel avec la précision d’un métronome.    Bien que le scénario soit inspiré de la vie de Frank Sidebottom

  1. En salles

Film • It Follows

  • Note: 4/5

Tronçonneuses, vampires, exorcisme, fous furieux sanguinaires, monstres, Jack Nicholson, un type traumatisé par sa mère qui se déguise en elle : pas besoin de tout ça pour faire frissonner de terreur une salle de cinéma. Avec ‘It Follows’, vous serez cramponné à votre fauteuil à cause… de gens qui marchent. Qui suivent quelqu’un, plus exactement. Et ce ne sont pas vraiment des

  1. En salles

Théâtre • Voyages avec ma tante

  • Note: 3/5

Au fond de la scène, une fresque représentant grossièrement un wagon de train. Ici, une vieille canne en bois, là, un grand parapluie noir. Quatre hommes en costume sombre, chapeau melon sur la tête, se saluent. Nul besoin d'indices supplémentaires dans ces premières secondes de spectacle pour comprendre l'essentiel : d'une, que nous sommes en Angleterre, de deux, que nous n'allons pas y

  1. Théâtre de la Pépinière 7 rue Louis Le Grand, 2e
  2. Jusqu'à Sam avr 4
Plus d'infos

Expo • Les Cahiers dessinés

  • Note: 4/5
  • notre sélection

« Le dessin est le parent pauvre des beaux-arts. On l'appelle brouillon, croquis, esquisse – ou gribouillis. (…) Accroché à un récit, à un poème, à un fait divers ou à une opinion politique, le dessin s'est ménagé. En vérité, il a obéi et s'est tu. » Commissaire de la nouvelle exposition de la Halle Saint-Pierre, Frédéric Pajak résume simplement l'ambition de ses Cahiers

  1. Halle Saint-Pierre 2 rue Ronsard, 18e
  2. Jusqu'au vendredi 14 août
Plus d'infos

Expo • Grégoire Korganow : Prisons

  • Note: 4/5
  • notre sélection

On en a vu, des reportages sur la vie carcérale. Mais rarement de ce calibre. Rarement aussi édifiants, justes, indignés, profonds. Grégoire Korganow n’a pas passé une petite après-midi en « zonzon » à photographier des couloirs vides, une scène de fouille improvisée pour épater la galerie et quelques bastons qu’on surjoue un peu par habitude, un peu parce qu’à côté, il y a

  1. Maison Européenne de la Photographie 5-7 rue de Fourcy, 4e
  2. Jusqu'au dimanche 5 avril
Plus d'infos

Film • Snow Therapy

  • Note: 3/5

En Suède, une blague courante veut que le maître local de la comédie ne soit autre qu’Ingmar Bergman. Avec autant d’esprit et d’autodérision, il peut paraître étonnant que le pays d’origine du grand dramaturge ait aussi longtemps patiné dans le domaine du comique et de la satire, tandis que le Danemark donnait de son côté une véritable leçon d’humour noir avec ‘Festen',

Shopping • Argument & Killygrind

  • prix: 3/4

Vous êtes fatigué des boutiques de bijoux girly et des uniformes hipster ou liberty ? Vous aimerez sûrement le design multi-style de cette boutique ouverte en 2014. Argument et Killygrind, c’est l’alliance des bijoux géométriques d’Anne Sophie et du prêt-à-porter retouché (non sans dérision !) par Ingrid. Un univers mixte et excentrique qui trouve bien sa place rue des Ecouffes.

  1. 15 rue des Ecouffes, 4e
Plus d'infos

Film • Imitation Game

  • Note: 3/5

Voilà un cas d’école assez typique : une idée originale, un mélange des genres (en l’occurrence biopic et film d’espionnage), des interprètes à la fois solides et dans l’air du temps, mais une réalisation tellement plate et attendue – presque pataude, parfois – qu’elle limite terriblement le film, surlignant maladroitement ce qui aurait dû rester plus suggestif, délicat ou

Resto • 6036

  • Note: 4/5
  • prix: 2/4

Entre Couronnes et Parmentier foisonnent les restaurants asiatiques en tout genre. En haut de la rue Jean-Pierre Timbaud, le tout petit 6036 vaut particulièrement le détour : il propose une formule izakaya, tradition japonaise comparable aux tapas espagnoles. A la fois bar et restaurant, on vient y boire entre amis quelques verres de vin minéral, tout en goûtant aux savoureux mélanges

  1. 82 rue Jean-Pierre Timbaud, 11e
Plus d'infos

Film • Listen up Philip

  • Note: 5/5

Au cinéma, les misanthropes ont toujours la côte. Et pour cause ! Que ce soit Jean Yanne dans ‘Que la bête meure’ ou Jack Nicholson dans ‘As Good As It Gets’, les vrais salauds sont (la morale nous pardonnera ce jugement qui ne peut bien valoir qu’au cinéma ou en politique) les plus beaux êtres qui puissent être. Fabuleux affabulateurs, culpabilisateurs sans faille, atroces

Expo • Carte blanche à Christian Lacroix

  • Note: 4/5
  • notre sélection

« Viens, on se fait une expo au musée Cognacq-Jay ! » Cette phrase, vous n'avez pas dû l'entendre – ni la prononcer – bien souvent. Il faut dire que, coincé au cœur du Marais entre un paquet de galeries chics, le musée Picasso, le MAHJ ou Carnavalet, l'établissement de la rue Elzévir pâtissait, jusqu’ici, d'une sérieuse concurrence et d'une image poussiéreuse. Consacré à

  1. Musée Cognacq-Jay 8 rue Elzévir, 3e
  2. Jusqu'au dimanche 19 avril
Réservez

Resto • La Cave de l'Insolite

  • Note: 4/5
  • prix: 2/4
  • notre sélection

Derrière ce nom un peu fourre-tout – mais qu’est-ce qui est vraiment insolite aujourd’hui ? – se cache un lieu idéal pour dîner durant l’hiver ou l’automne. Au fond de cette cave à vin et restaurant néo-rustique, le voyageur endolori par le froid et la fatigue ira volontiers se réfugier au coin de l’âtre fumant. Près du radiateur en somme, le repaire des cancres qui

  1. 30 rue de la Folie Méricourt, 11e
Plus d'infos

Bar • Pile ou Face

  • Note: 4/5
  • prix: 2/4

Visiblement, la reconversion d’anciens bars à hôtesses semble être de mode à Pigalle. On avait le Dirty Dick, le Glass et le Lipstick, on a désormais le Pile ou Face. Ici, plus de filles dénudées (quoique), mais une façade gardée intacte et un décor intérieur revisité sans être non plus castrateur du style de la maison. Ambiance boudoir, banquettes de velours, lumières tamisées,

  1. 4 rue de Douai, 9e
Plus d'infos

Film • Whiplash

  • Note: 4/5
  • notre sélection

Il paraît que la musique adoucit les mœurs. Le réalisateur Damien Chazelle semble en désaccord complet sur la question. Avec 'Whiplash', ce jeune cinéaste filme la musique, le jazz plus précisément, sous l’angle de la performance, du conflit et de l’excellence, voire du défi physique. Certains spectateurs s’étonneront peut-être de ne pas voir de joie, de camaraderie,

Bar • Le Syndicat

  • Note: 4/5
  • prix: 2/4
  • notre sélection

« Rendez-vous au 51 rue du Faubourg Saint-Denis. Demandez le Syndicat. » Dans un souffle, nous avions l’adresse. Nous savions qu’il y avait là un bastion de la résistance. Une organisation très secrète qui luttait contre l’oubli. Des éléments ? Nous n’en avions pas plus. C’est donc le pas pressé et le col de notre imper remonté jusqu’au menton que nous nous sommes hâtés

  1. 51 rue Faubourg St Denis, 10e
Plus d'infos

Film • Timbuktu

  • Note: 4/5
  • notre sélection

Gagnez des places pour 'Timbuktu' en participant à notre jeu-concours Malgré la complexité et la contemporanéité de son thème politique (l’occupation de la ville de Tombouctou par des troupes de mercenaires djihadistes), Abderrahmane Sissako parvient à trouver un ton inattendu et étonnamment équilibré, à la fois gracile et profond. Avec humour et délicatesse, c’est en effet par

  1. En salles

Resto • Ibaji

  • Note: 3/5
  • prix: 2/4
  • notre sélection

C’est beau, c’est bon. Comme sur le papier. Parce qu’après tout, c’est ce que nous avait promis Cédric Naudon, le milliardaire à l’origine du projet de la Jeune Rue. Alors, chez Ibaji, on a soigné la décoration en la confiant à Paola Navone, fantasque designeuse italienne. Le résultat, que l’on aime ou pas, est efficace et original. Il tape l’œil et se démarque des

  1. 13 rue du Vertbois, 3e
Plus d'infos

Film • Wake in Fright

  • Note: 4/5
  • notre sélection

Film-culte (l’un des favoris de Martin Scorsese ou Nick Cave), ‘Réveil dans la terreur’ a tout du chef-d’œuvre maudit : détraqué, ivre, bancal, jusqu’au-boutiste, resté invisible pendant près de quatre décennies, pendant lesquelles même son réalisateur, Ted Kotcheff, le considérait comme perdu. Pourtant, si sa résurrection constitue aujourd’hui un bel événement, le film

  1. En salles le 3 décembre

Shopping • Poule mouillette

  • prix: 2/4

Un magasin de jouets, un salon de thé et des ateliers pour éveiller les sens des bébés, Poule mouillette c'est tout ça : un cadre rassurant où les mamans peuvent passer du temps avec leur(s) bout(s) de chou(x). La boutique est particulièrement intéressante : des mini-instruments de musique côtoient des hochets en coton de création française, des produits d'épicerie fine se disputent

  1. 13 rue des Récollets, 10e
Plus d'infos

Resto • Tempero

  • Note: 5/5
  • prix: 1/4
  • notre sélection

Souvent, elle se plaint. Simplement mauvais, trop imposant ou a contrario minimaliste, vieillot, trop moderne… Au déjeuner comme au dîner, l’épreuve est toujours de taille. Mais la découverte de Tempero vient changer la donne : voici l’un des très rares lieux ayant réussi à convaincre mon insatisfaite de mère. Et pour cause, la pétillante Alessandra Montagne fait des

  1. 5 rue Clisson, 13e
Plus d'infos

Film • Baal

  • Note: 3/5

La résurrection d’une adaptation inédite de la pièce de Brecht, mise en scène par Volker Schlöndorff avec Rainer Werner Fassbinder dans l’un de ses tout premiers rôles au cinéma : voici donc une curiosité vintage drôlement barrée. Interdit de diffusion pendant près de 45 ans par les ayants droit de Bertolt Brecht, 'Baal' refait donc surface aujourd’hui, avec de bonnes vieilles

Film • Atlas

  • Note: 4/5

« Le processus d'érosion des discours esthétiques et des langages documentaires figés rend nécessaire l'invention de formes hybrides ou inédites qui renouvellent ainsi notre perception du réel. » C'est en effet un objet hybride que nous propose Antoine d'Agata. Documentaire construit comme un journal intime, film enchaînant des plans fixes qui se déploient au ralenti, images

  1. En salles

Shopping • Trolls et puces

  • prix: 2/4

La brocante Trolls et puces c’est l’aventure des trois acolytes Nathalie, Philippe et Bruno, passionnés depuis leur jeunesse par les années 1950, 60 et 70, bien avant que le vintage ne vienne envahir les vitrines parisiennes. La boutique propose un mobilier petit format bien choisi et minutieusement restauré, parfaitement adapté aux petites surfaces parisiennes. La gamme de prix est

  1. 5 rue du Marché Popincourt, 11e
Plus d'infos

Film • Interstellar

  • Note: 5/5

Inutile de tourner autour du pot, ‘Interstellar’ est bien ce qu’il paraît être : un film qui vous en met plein la gueule – mais avec une certaine classe – pendant près de trois heures. D’ailleurs, si vous vous souvenez du délire visuel intergalactico-psychédélique à la fin de ‘2001, l’Odyssée de l’espace’, sachez que Christopher Nolan s’en souvient fort bien lui

Film • Fils de

  • Note: 4/5

Quel que soit le genre dans lequel il se lance, Hervé-Pierre Gustave reste HPG, dur et fantasque égocentrique au parler cru. Figure tutélaire du porno des années 1990, aventureux réalisateur d'œuvres non-licencieuses telles que 'Les Mouvements du Bassin' ou 'On ne devrait pas exister', l'ancien hardeur a choisi pour ce nouvel essai filmique de camper son habituel personnage, dans un

  1. En salles

Shopping • Dante & Maria

  • prix: 3/4
  • notre sélection

Décidément, les bonnes adresses sont légion au bord du canal Saint-Martin. La preuve encore avec 'Dante & Maria', boutique insolite pleine de caractère dans la très sympathique rue de la grange aux belles. Aux commandes de ce cabinet de curiosité/galerie à ses heures, la talentueuse Agnès Sinelle, diplômée du Studio Bercot, autrefois chez Givenchy et Karine Arabian. « Je suis

  1. 3 rue de la grange aux belles, 10e
Plus d'infos

Film • Bande de filles

  • Note: 4/5

Elles sont sympathiques comme tout et débordantes de naturel, les filles de la bande à Sciamma. A travers elles, la réalisatrice parvient même à saisir assez joliment ce qui constitue l’éphémère harmonie d’un groupe : des personnalités parfois divergentes, mais qui s’épaulent, s’entraident à un moment de leur vie, sur un pied d’égalité, jusqu’à constituer une

  1. En salles

Film • Le Sel de la Terre

  • Note: 4/5

Lire aussi notre interview de Juliano Ribeiro Salgado Qu’on apprécie ou non le travail photographique de Sebastião Salgado, ‘Le Sel de la Terre’ s’affirme avant tout comme le portrait d’un homme à la recherche de ce qui, précisément, pourrait définir son humanité. Autrement dit, la photo n’est ici que le point de départ, l’impulsion d’un humanisme qui se cherche, se

  1. En salles

Film • L'Institutrice

  • Note: 4/5

L’art sur l’art n’est jamais évident. Réussir à faire exister la poésie au cinéma, c’est la délicate arabesque que vient pourtant de réaliser Nadav Lapid. Dans son dernier film, 'L’Institutrice', le réalisateur israélien met en scène l’histoire d’un enfant poète de 5 ans, dont les talents se trouvent dévoilés et cultivés par son institutrice. Cette dernière, amatrice

Film • Casse

  • Note: 4/5

Belle surprise, ce documentaire de Nadège Trebal aurait sans doute pu s’appeler ‘Holy Motors’. Ou ‘Crash’. Ou ‘L’Argent’. Ceci dit, ‘Casse’ reste un titre évocateur qui correspond habilement à la polysémie du film : où il est autant question de casse sociale que de casse automobile. Dans l’étendue grisâtre d’un cimetière de bagnoles au sud de l’aéroport

  1. En salles

Film • Les Combattants

  • Note: 3/5

Le Festival de Cannes aime visiblement les Adèle. Après ‘La Vie d’Adèle’ d’Abdellatif Kechiche, Palme d’or 2013, Thomas Cailley présentait cette année à la Quinzaine ‘Les Combattants’ – qu’il serait tentant de sous-titrer ‘La Survie d’Adèle’. Adèle Haenel y interprète Madeleine, une ado pas très bien dans ses baskets qui se met sans cesse à l’épreuve. Son

Shopping • Sauver le monde des hommes

  • prix: 2/4
  • notre sélection

Force est de constater que la mode masculine est à la mode en général ce que Donald est à Picsou : un parent pauvre. Peu de boutiques, peu de choix, peu d’audace. Alors quand bien même Sauver le monde des hommes ne révolutionne pas le genre, on ne peut que saluer sa récente naissance. Ici, on trouvera surtout des classiques de l’élégance XY, symbolisés par les intemporels Stan

  1. 8 rue Beaurepaire, 10e
Plus d'infos

Bar • La Venus noire

  • Note: 4/5
  • prix: 2/4

A Saint-Michel, les bars intimistes ne sont pas légion. Et si vous n’êtes pas du genre à boire votre demi dans une brasserie-paquebot ou que vous n’avez pas besoin de revendre vos livres de poche, le séjour dans le coin peut vite tourner court. C’était sans compter sur cette petite rue presque invisible où autrefois on venait s’engourdir les sens à grand renfort de fée verte.

  1. 25 rue de l'hirondelle, 6e
Plus d'infos

Film • Palma Real Motel

  • Note: 4/5

'L'Education sentimentale' sur une plage de Veracruz : voilà ce que le destin (ou le hasard) propose au jeune Sebastian (Krystian Ferrer), 17 ans, alors qu'il remplace son oncle à la réception du Palma Real Motel. Ensemble de bungalows discrets en bord de mer, l'hôtel est un lieu où se retrouvent des couples adultères - ou des jeunes n'ayant nulle part où se retrouver en catimini. Parmi

Shopping • Walrus

  • prix: 2/4

Le réchauffement climatique a parfois des effets inattendus. Depuis avril 2014, un morse (« walrus » en anglais) a en effet élu domicile près de la gare du Nord, dans une rue passante plus habituée aux décollages de pigeons. Comme son congénère mammifère, cette adresse fait figure d’exception à Paris : un disquaire certes, mais aussi un bar où il fait bon venir boire un café et

  1. 34 ter rue de Dunkerque, 10e
Plus d'infos

Bar • Kiez

  • Note: 4/5
  • prix: 1/4

Quand on nous a dit qu’un biergarten venait d’ouvrir près de Guy Môquet, on s’est dit, l’œil humide et le cœur battant : « Un biergarten ? Ici ? A Paris ? » Tous nos souvenirs (et nos non-souvenirs) de Berlin ont afflué dans une zone de notre cerveau assimilée à la fête et à un alcoolisme latent, déclenchant par la même occasion les muscles de nos zygomatiques. C’est

  1. 24 rue Vauvenargues, 18e
Plus d'infos

Resto • Floyd's Bar & Grill

  • Note: 4/5
  • prix: 2/4

Ne vous fiez pas à la façade discrète du Floyd’s Bar & Grill, car ce nouveau-né du quartier Saint-Denis cache plusieurs surprises de taille. A commencer par la pièce principale, presque dissimulée derrière le bar et ouverte sur une cour intérieure. Une grande pièce lumineuse, à la décoration moderne et épurée, où seules quelques plantes viennent parer les recoins. De là,

  1. 11 rue d’Enghien, 10e
Plus d'infos

Shopping • Edwin

  • prix: 3/4

Si la marque de prêt-à-porter ne s’est installée à Paris qu’en octobre 2013, Edwin existe au Japon depuis plus de soixante ans. Passionné de denim américain, son créateur M. Tsunemi a d’abord commencé par importer des jeans des Etats-Unis, avant de se lancer dans la fabrication en 1961. Devenu une référence ultime en la matière, Edwin cartonne dans son pays natal, laissant

  1. 33 rue de Charonne, 11e
Plus d'infos

Film • Maestro

  • Note: 4/5

Réconcilier la poésie du cinéma d’auteur et la comédie grand public : le nouveau film de Léa Fazer avait a priori tout du pari casse-gueule. Et pourtant, ‘Maestro’ tient fort bien la route. A partir d’un scénario autobiographique du regretté Jocelyn Quivrin, traitant de sa rencontre et de son travail avec Eric Rohmer sur son dernier film, ‘Les Amours d’Astrée et Céladon’

  1. En salles

Film • Under the Skin

  • Note: 5/5

« Fantastique », le film de Jonathan Glazer l’est dans tous les sens du terme. D’abord parce qu’il mêle les genres avec brio : sous couvert de science-fiction, ‘Under the Skin’ en appelle ainsi tour à tour au road movie, au thriller, au survival, avec de jolis détours par l’érotisme et l’horreur onirique, le tout avec une cohérence, à la fois visuelle et narrative,

Film • Sunhi

  • Note: 4/5
  • notre sélection

Voir le nouveau film de Hong Sang-soo, 'Sunhi', c’est faire l’expérience d’une impression de déjà-vu dans toute sa splendeur. Parce que les films du réalisateur sud-coréen font non seulement référence à son œuvre antérieure, mais ils ne cessent également de renvoyer à eux-mêmes à travers des dialogues, des situations, de la musique diégétique (qui fait partie de l’action

Resto • Les Sardignac sur le toit

  • Note: 3/5
  • prix: 2/4

Si l’année dernière, Catherine Kluger et ses fameuses tartes avaient investi les 300 m2 de la terrasse du cinéma Etoile Lilas, cet été, c’est au tour des Sardignac, un couple de scénaristes aux manettes d’un bistrot éponyme situé en face des Folies Bergere, de prendre le relais. Ce n’est pas vraiment haut perché et la vue n’est pas à couper le souffle mais l’espace aéré et

  1. 2 place du Maquis du Vercors, 20e
Plus d'infos

Expo • Tatoueurs, tatoués

  • Note: 4/5

Après avoir orchestré deux expositions à la Halle Saint-Pierre (en 2011 et en 2013), Anne et Julien, fondateurs de la revue HEY! dédiée à l'art « outsider », font entrer le tatouage au musée du quai Branly. En réunissant des vestiges millénaires et des réalisations contemporaines, les commissaires se proposent d'interroger l'évolution du tatouage au fil des siècles, depuis les

  1. Musée du Quai Branly quai Branly, 75007
  2. Jusqu'au samedi 18 octobre 2015
Plus d'infos

Film • Adieu au langage

  • Note: 5/5

A travers son titre comme à travers les idées qu’il lance à la cantonade, ‘Adieu au langage’ ressemble à une révérence, à une ultime pirouette de Jean-Luc Godard. Et disons-le tout de suite : ce qu’on peut trouver dans cette courte missive d'à peine une heure dix est tout simplement incroyable. D'abord d'un point de vue formel, où Godard paraît inventer une inédite 3D

  1. En salles

Film • Bird People

  • Note: 4/5

En transit dans un hôtel international de Roissy, Gary Newman (Josh Charles), ingénieur en informatique travaillant pour une grosse boîte américaine, craque. Laissant filer l’avion qui devait le conduire à Dubaï pour une réunion de première importance, il décide, brusquement, de poser sa démission. Sans préavis. Puis, tant qu’à faire, de quitter femme et enfants – qu’importe

  1. En salles à partir du 4 juin

Bar • Le Lock Groove

  • Note: 4/5
  • prix: 1/4

Encore relativement confidentiel, le Lock Groove représente depuis son ouverture en septembre (2013) une bien sympathique alternative au désormais désuet Café Tournesol – qui soit dit en passant est devenu quasiment insupportable. Mais n’aie crainte Montparnasse, te voici parée d’une adresse digne des meilleurs bars de la rue Oberkampf. Un lieu plein de caractère où l’on boit de

  1. 15 rue Roger, 14e
Plus d'infos

Film • The Homesman

  • Note: 4/5

Relais privilégié des mythes fondateurs américains, le cinéma hollywoodien a longtemps eu tendance à raconter des histoires de héros aux commandes de leur destin, ayant permis à un immense pays de devenir l’un des plus prospères au monde. Comme s’il fallait sans cesse réécrire et rejouer ces pages de l’histoire des Etats-Unis pour que les possibles derrière le fameux « rêve

Théâtre • Situation Rooms

  • Note: 4/5

Au parc de la Villette jusqu'au 25 mai Pendant que la Croisette brillait sous le soleil, à Paris nous étions tous rivés devant 'Situation Rooms', dernière création du collectif Rimini Protokoll. Un spectacle interactif dans lequel 20 spectateurs jouent 10 personnages à l'aide d'un iPad et dans un décor entièrement monté pour l'occasion. Une aventure peu ordinaire que nos deux

Cinéma • La Frappe

  • Note: 4/5

Les amitiés adolescentes contiennent presque toutes une dose de sadomasochisme, une tension latente, qui peut faire basculer l’équilibre précaire des sentiments. C’est le cœur de ce noyau atomique instable qu’étudie le cinéaste sud-coréen Yoon Sung-hyun dans son premier film, ‘La Frappe’, réalisé à la fin de ses études avec un budget ridicule. Il faut croire que la frugalité

Resto • Le Ruisseau

  • Note: 4/5
  • prix: 1/4

Depuis que la capitale française a découvert, trois siècles après le reste de l’humanité, les joies et les vertus du burger, on en a vu défiler à toutes les sauces et surtout, à tous les prix. Le fameux sandwich, revu et corrigé en version boboïsée, avec des ingrédients qui jouent au name dropping et des temps d’attente plutôt ironiques pour un concept qui répond au doux nom de

  1. 65 rue du Ruisseau, 18e
Plus d'infos

Cinéma • Joe

  • Note: 3/5

Quand on connaît la propension d'Hollywood à saboter des bons romans, on ne pouvait que se mordre les doigts d'inquiétude en apprenant l'adaptation d'un remarquable texte, ‘Joe’ de Larry Brown. Grand écrivain de l'Amérique rurale des années 1980-90, Larry Brown (1951-1994) a signé avec ‘Fay’, ‘Sale boulot’, ‘L'Usine à lapins’ ou ‘Joe’, des textes bruts et pénétrants,

Shopping • Maison DoDuDinDon

  • prix: 2/4

Il n’y a pas encore de pancarte sur la porte mais déjà plein de vie dans cette nouvelle boutique amarrée à quelques mètres du canal Saint-Martin. Des jouets en pyramide, des barboteuses pendues aux murs, une cabane en bois dans un coin… Un véritable royaume pour petits humains et adultes guillerets. L’histoire commence en 2009, lorsque la jeune créatrice Anouchka Protopopoff décide

  1. 3 rue Alexandre Parodi, 10e
Plus d'infos

Cinéma • Rétrospective Yasujiro Ozu

L'errance, la famille, les contraintes sociales, l'âge, la picole... Les thèmes qui traversent l'œuvre de Yasujiro Ozu paraissent universels. Pourtant, contrairement à Akira Kurosawa ou Kenji Mizoguchi, Ozu n'aura jamais été connu en Occident de son vivant : ce n'est par exemple qu'en 1978, quinze ans après sa mort, qu'on le découvre en France. La raison de cette longue ignorance du

Film • Métabolisme

  • Note: 5/5

Ce n’est plus un secret : depuis le milieu des années 2000, le cinéma roumain a clairement su émerger comme l’un des plus intéressants et vivants d’Europe, grâce à des réalisateurs comme Cristi Puiu (‘La Mort de Dante Lazarescu’), Cristian Mungiu (‘4 mois, 3 semaines, 2 jours’, ‘Au-delà des collines’), et surtout Corneliu Porumboiu, pour lequel on a vraiment un petit

Film • My Sweet Pepper Land

  • Note: 4/5

La chute de Saddam Hussein n’a pas tout résolu au Kurdistan, mais elle a déjà beaucoup influencé le cinéma d’Hiner Saleem. Après plusieurs années d’exil et de films sur la diaspora kurde de par le monde, le réalisateur retourne, pour la deuxième fois après ‘Dol ou la Vallée des Tambours‘, dans le « triangle des Bermudes » : cette région de non-droit à la frontière entre

  1. En salles

Resto • Paperboy

  • Note: 4/5
  • prix: 1/4

« Demandez, demandez les nouvelles fraîches ! » Chez Paperboy (le petit livreur typique de journaux américains, héros d'un vieux jeu vidéo), ce sont plutôt les produits qui sont frais. En effet, pas de titres de presse dans ce bel espace lumineux mais de la grignote simple, soignée et savoureuse.On s'installe sur l'une des jolies tables en bois clair, à côté d'une cagette de fruits

PAPERBOY,fresh,Homemade,Bakery,Teatime,sandwiches,soupe,Salades,Brunch,co-working place Tuesday to Sunday,10am-6pm
  1. 137 rue Amelot, 11e
Plus d'infos

Film • L'Etrange Petit Chat

  • Note: 4/5

Jolie réussite que cet étonnant film de fin d’études, d’une économie de moyens joyeuse (plutôt qu’austère), jouant avec malice et inventivité sur la fixité de ses plans. Dans un appartement berlinois, une famille se retrouve : le frangin fait la grasse mat’, sa grande sœur taquine la petite dernière, l’oncle – ou peut-être s’agit-il d’un voisin, ou de l’ex de la

  1. En salles

Shopping • Debeaulieu

  • prix: 3/4

Boutique élégante et épurée, Debeaulieu jongle entre le pastel des fleurs des champs et les couleurs vives de plantes plus classiques. C’est en novembre 2013 que Pierre, trentenaire fraîchement sorti de l’école des fleuristes de Paris, lance son affaire. Cet ancien chasseur de têtes issu de l’industrie pharmaceutique aura choisi les plantes pour exprimer son goût pour la décoration

  1. 30 rue Henry Monnier, 9e
Plus d'infos

Shopping • Papier Tigre

  • Note: 4/5
  • prix: 2/4

Même si Papier Tigre peut évoquer à l'oreille le mot papeterie, l'origine du nom de cette boutique provient de l'expression chinoise « un tigre de papier ». Cet aphorisme renvoie à quelque chose ou quelqu'un qui semble menaçant mais se révèle inoffensif en réalité, il « fait référence à un mélange étonnant – la légèreté et la fragilité du papier combinées aux messages et

  1. 5 rue des Filles du Calvaire, 3e
Plus d'infos

Film • Les Chiens errants

  • Note: 4/5

Le cinéma du Taïwanais Tsaï Ming-liang (‘La Saveur de la pastèque’, ‘Visage’) constitue une expérience esthétique, mais c’est aussi et surtout une exploration de la temporalité dans son étirement le plus large, dans sa linéarité profonde, quasi-musicale. Au même titre qu’un morceau de Sunn O))) ou un film de Bela Tarr, ‘ Les Chiens errants’ aplatit ainsi le spectateur,

  1. En salles

Shopping • Tombées du Camion

  • prix: 2/4

Avis aux amoureux du bric-à-brac : une petite perle d’enseigne existe dans la capitale. Exit les brocantes trop chères et autres vide-greniers sans fin. Des petits bidules en tout genre sont à découvrir chez Tombées du Camion. Depuis huit ans, Charles, ancien brocanteur, parcourt les vieilles usines désaffectées à la recherche de lots d’objets oubliés pour alimenter ses trois

  1. 17 rue Joseph de Maistre, 18e
Plus d'infos

Film • Un week-end à Paris

  • Note: 4/5

Après ‘The Mother’ (2003) et ‘Venus’ (2007), voici la troisième collaboration entre le réalisateur de ‘Coup de foudre à Notting Hill’, Roger Michell, et l’écrivain Hanif Kureishi. Et autant vous le dire tout de suite : cette nouvelle comédie romantique est leur meilleure. ‘Un week-end à Paris’ raconte l’histoire de Nick (Jim Broadbent) et Meg (Lindsay Duncan), un

  1. En salles

Shopping • L'illustre Boutique

  • prix: 3/4

Depuis 2011, Marguerite Villotte, jadis commerciale, tient l’illustre Boutique, une petite échoppe nichée dans le passage du Grand Cerf. Son but ? Démocratiser l’illustration. Car, comme l’explique la maîtresse des lieux, si l’illustration est partout (nos magazines préférés, les plus grands jeux vidéo, nos sites web favoris, les livres de nos bambins, etc.), seules quelques

  1. 1 passage du Grand Cerf, 2e
Plus d'infos

Shopping • Le Roi de la Capote

  • prix: 2/4

Ouverte à l’automne 2013 au bord du canal Saint-Martin, la boutique le Roi de la Capote n’est pas un sex-shop mais la première parapharmacie française spécialisée dans la vente de préservatifs. Une vaste gamme s’offre à vous à des prix défiant toute concurrence : des petits, des grands, des vibrants, des parfumés, des colorés, pour homme ou pour femme, renforcés ou très fins,

  1. 106 boulevard Richard Lenoir, 11e
Plus d'infos

Shopping • Le Sept Cinq

  • prix: 2/4

A l’origine de ce concept store du 9e arrondissement, deux amies de longue date diplômées d’école de commerce qui ont compris que l’union faisait la force. D’un côté il y a Audrey qui, après un séjour enrichissant en Pologne, rêvait de créer un salon de thé-librairie en France. De l’autre, Lorna, une vraie passionnée de mode dont l’objectif ultime était d’ouvrir une

  1. 54 rue Notre-Dame de Lorette, 9e
Plus d'infos

Salon de massage • Yuzuka

  • Note: 4/5
  • prix: 3/4

Si vous n’aviez pas pour habitude de fréquenter le 7e arrondissement, voilà un salon de massage qui pourrait bien bousculer votre routine. Depuis son ouverture à la rentrée 2013, Yuzuka apporte un peu d’esprit zen dans un quartier plutôt réputé pour son musée de l’Armée et ses avenues un brin inhospitalières. Une fois à l’intérieur de la boutique, tout devient agréable,

  1. 62 avenue Bosquet, 7e
Plus d'infos

Shopping • The Nines

  • prix: 2/4

Boutons de manchettes, nœuds papillon, chaussettes, foulards... Messieurs, tout l’attirail du parfait petit dandy se trouve actuellement au 162 rue du Faubourg Saint-Honoré, chez The Nines. « Tout a commencé en Suède il y a cinq ans, explique Erwan un des deux fondateurs, avec l'ouverture de la boutique en ligne de La Maison du Bouton de Manchette, le premier site français spécialisé en

  1. 162 rue du Faubourg Saint-Honoré, 8e
Plus d'infos

Resto • Roca

  • Note: 4/5
  • prix: 2/4

Ce n’est pas parce que ça miaule et que ça boit du lait, que c’est un chat. Un peu comme chez Roca. Ce n’est pas parce que le décor, pourtant bien dans l’air du temps – murs en pierres brutes, tables noires et bois blanc –, est un peu trop sage pour être vraiment réjouissant, que les assiettes, elles, manquent de couleur ou de piquant.La carte affiche une sélection de plats

  1. 31 rue Guillaume Tell, 17e
Plus d'infos

Resto • Flat Iron

  • Note: 4/5
  • prix: 2/4

Le restaurant Flat Iron a ouvert début juillet 2013, à l’angle de la rue Sainte-Marthe et de la rue de Sambre-et-Meuse. A New York, Flatiron est un petit quartier de Manhattan situé autour d’un building du même nom. Les propriétaires s’en sont donc inspirés pour imaginer la déco : murs en brique rouge, suspensions en aluminium, chaises en bois, bar recouvert de céramique noire,

  1. 38 rue de Sambre-et-Meuse, 10e
Plus d'infos

Resto • Caillebotte

  • Note: 5/5
  • prix: 2/4

Il aura fallu attendre plus de deux ans pour que l’équipe de notre très aimé bistrot Le Pantruche (une de nos adresses parisiennes favorites) s’exporte et ouvre, à quelques rues à peine, sa seconde adresse. Elle s’appelle Caillebotte, comme le peintre du même nom (Gustave, 1848-1894), conférant aux lieux un doux parfum de modernisme XIXe et ancrant un peu plus encore l’amour du

  1. 8 rue Hippolyte Lebas, 9e
Plus d'infos

Shopping • WAIT

  • prix: 2/4

WAIT est une bouffée d’air frais en plein cœur de la capitale. Ici, ça sent bon la Californie, le sable chaud et les vagues salées de l’été. Spécialisée dans le surf, cette boutique est tenue par les deux créateurs de la marque de lunettes 100 % bois Waiting For The Sun, Julien Tual et Antoine Mocquard. Mais implanter un surf shop à Paris, là où le béton règne en maître,

  1. 9 rue Notre‐Dame de Nazareth, 3e
Plus d'infos

Resto • Professore

  • Note: 4/5
  • prix: 3/4

Le Professore, c’est un peu le nouvel italien qui vous veut du bien. Colonnes romaines, tables de cantines napolitaines, lumière douce et chaude. On est à peine entré, et déjà cela respire le goût et le bon. La carte, elle, invite au voyage. Pour les entrées, le choix se fait facilement, ce sera deux mille-feuilles, l’un aux aubergines gratinées (9 euros), l’autre au pain sarde,

  1. 7 rue Choron, 9e
Plus d'infos

Shopping • Liquides

Voilà une adresse qui vient s'ajouter à la liste des bars branchés du Marais. Liquides est un spot qui détonne avec sa devanture en noir laqué, son comptoir en laiton, et ses miroirs en guise de décoration, le tout pensé par le célèbre designer Philippe Di Méo. Sauf qu’ici, on sert… des parfums. Accoudé au comptoir, on suit les conseils de la « barmaid » qui nous propose un

  1. 9 rue de Normandie, 3e
Plus d'infos

Street food • Food trucks

Il aura fallu qu'une Californienne bien avisée prenne les manettes d'un camion fumant pour que Paris se pique de la lubie des food trucks. Ainsi depuis deux ans, ils se multiplient comme des petits pains, proposant pizzas, burgers, fish & chips, glaces, petits plats du terroir, spécialités asiatiques ou encore argentines. Ils sont désormais tellement que nous n'avons pas encore eu le temps de

Bar • Le Perchoir

  • Note: 5/5
  • prix: 3/4

Le tout Paris en parle, et pourtant, rares sont les élus à avoir goûté au charme du Perchoir, ce nouveau bar démentiel à Ménilmontant ouvert sur un large rooftop avec vue panoramique à 360° sur la capitale. Découvrir un tel endroit, ça se mérite, et comme tout nouveau lieu parisien victime de son succès, le monde se bouscule au portillon alors que les places sont limitées.

  1. 14 rue Crespin du Gast, 11e
Plus d'infos

L’avis des utilisateurs

0 comments