101 choses à faire à Paris : shopping

Découvrez le meilleur de Paris grâce à notre liste des 101 incontournables de la capitale

Trouver LE magasin parisien qui vous va comme un gant, c’est un peu comme chercher sa pointure en bottes (« Un 34,5 italien s’il vous plaît ») dans un magasin de fripes : il y en a tellement qu’on finit par jeter l’éponge et se rabattre sur ses vieux classiques. Pour vous aider à faire vos emplettes sans passer par la case H&M et Zara, nous avons donc dégotté quelques-unes des meilleures enseignes de Paris. Et ce quelle que soit la taille de votre porte-monnaie (et de votre porte-jarretelles).

Le plein de concept-store

Impossible de faire l’impasse sur ces boutiques parisiano-parisiennes, véritables Mecque pour les fashionistas en mal de shopping. Des adresses où l’on trouve absolument de tout : des badges en forme de moustache (French touche), des coques d’iPhone motif sirène, des bijoux romantiques (Les Fleurs), ou encore des lampes sérigraphiées (Pop Market).

 

En savoir plus

Marché Beauvau

Gavez votre vieux cabas fané de légumes frais et croquants dans le 12e arrondissement, sous les glapissements des grossistes du marché Beauvau. C’est pas cher, c’est plein de bons produits fermiers, ça sent bon les fruits et mauvais le poisson. Autrement dit : un vrai marché au cœur de Paris.

En savoir plus sur le marché Beauvau

En savoir plus

Se perdre au Centre Commercial

Oubliez les escalators interminables, les musiques d’ascenseur et l’odeur de friture. Ce Centre Commercial n’a rien en commun avec ceux que vous avez déjà croisé. Adepte du « made in France » et ardent défenseur de la sape consciente des enjeux sociaux et écologiques, le maître des lieux propose une belle sélection de fringues griffées (Bleu de Paname, Valentine Gauthier, Veja).

En savoir plus sur le Centre Commercial

En savoir plus

Tournée des librairies

Si Londres est le paradis des petits disquaires et Berlin celui des galeries underground, alors Paris est sans aucun doute le nirvana des librairies indépendantes. En plus du trifouillage « classique » parmi les livres, il n’y a que dans la Ville Lumière que l’on peut se permettre de feuilleter des bouquins au beau milieu de la nuit (La Hune, fermeture à minuit), en anglais (Shakespeare & Co, I love my Blender), sur un coin de trottoir (les bouquinistes des quais de Seine) et au fond d’une exposition de dessinateurs de BD, à Ménilmontant (Le Monte-en-l’air). Le tout dans une même journée.

En savoir plus

Montée des enchères à Drouot

Après avoir feuilleté la Gazette de l’Hôtel Drouot et fait ses repérages, comme il se doit, dans les salles d’exposition de la maison de vente parisienne, il est temps de passer aux choses sérieuses. Au rythme du marteau du commissaire-priseur, assistez à une vente chez Drouot pour jouer les fins collectionneurs, quelques gouttes de sueur au front lorsque s’envolent les enchères sur le vieux collier de perles sur lequel vous aviez enchéri, juste pour la forme.

En savoir plus sur l'Hôtel Drouot

En savoir plus

Refaire sa déco grâce à Fleux'

La morosité de votre commode Hemmes vous déprime ? Le minimalisme strict de votre armoire ELGÅ vous glace ? Pas de panique, il y a une vie après la Suède. Direction le Marais et ses larges boutiques Fleux'. Des appliques colorées, des paillassons en forme de moustache, du mobilier de designer… Faites vos adieux à votre appartement témoin.

En savoir plus sur Fleux'

En savoir plus

Pique-nique chez Causses

So-Pi oblige, voilà une boutique d’alimentation générale qui n’a rien de commun avec l’épicerie du coin. Sel fumé au goût de Lapsang Souchong, crème de Salidou ou encore thon d’Ortiz : vous ne croiserez ici aucun additif synthétique mais des aliments sains et des produits locaux. Car le hipster soigne aussi bien son frigo que son look.

En savoir plus sur Causses

En savoir plus

Tour des disquaires

Paris ne manque pas de boutiques de disques, malgré les fermetures en série ces cinq dernières années, que ce soit dans le 9e (Planet Rock), le 18e (Planet Music) ou le très sinistré 5e arrondissement (les cinq Jussieu Music, Dysphorie). Un sombre constat qui fait oublier un peu vite les récentes ouvertures de très bonnes crèmeries, comme Ground Zero (10e) en 2005, Souffle Continu (11e) en 2008, Music Fear Satan (9e) et Fargo (11e) en 2010 et All Access (17e) en 2011. Ces cinq-là ont su investir leurs quartiers respectifs avec un positionnement net, et se complètent plus qu'ils ne se concurrencent.

En savoir plus

Commentaires

0 comments