Clichés de défilés

Mini-reportages 2.0

1/8
2/8
3/8
4/8
5/8
6/8
7/8
8/8
Photographies prises sur le vif.

+ de mode

Le cool selon MAMAMA

Rencontres avec les fondateurs de la marque de fringues MAMAMA Tout plaquer pour monter sa petite entreprise à soi, on en a tous rêvé. Sauf que devant les business plan et les rendez-vous à la Chambre de commerce, l'enthousiasme s'évanouit généralement aussi vite qu'il était apparu. C'est donc avec respect et une forme d'admiration que nous avons rencontré Charles, Jean et Reynald, jeune trio plein d'avenir. Ensemble, ces jeunes ingénieurs venus du Sud de la France (Biarritz, Aix) ont imaginé MAMAMA. Une marque de fringues inspirée et originale qui démonte nos idées reçues en matière de t-shirts, de tote bags et d'imprimés. Où trouver MAMAMA ? Sur leur site. A Paris :The Rolling Shop En ligne :WeshopTeeyourselfMonsieurtshirt Pourquoi « MAMAMA » ? On cherchait un nom qui soit hyper simple avec des lettres qui puissent être reconnaissables partout, peu importe les classes sociales. Et « MAMAMA » c'est finalement prononçable partout dans le monde. Et puis il y a aussi le fait qu'il y ait trois syllabes et que nous sommes trois. La graphie du logo nous plaisait bien. Comment a été élaborée la première collection ?Reynald venait de quitter son taf et avait prévu de partir quatre mois en voyage... Nous n'avons donc pas eu beaucoup de temps pour la mettre en place. Mais pendant un mois, on a fait que ça... Notre point de chute était le 20 décembre 2012, jour où nous devions présenter la collection chez Sergeant Paper. C'était un peu tendu. On a reçu notre écran de sérigraphie

En savoir plus

Les marchés de créateurs

Des pop up stores pour s'en mettre plein les penderies Ils fleurissent un peu partout et affolent les orpailleurs de la mode : les concept-stores fugaces font le shopping d'aujourd'hui. Des galeries qui, le temps d'un week-end ou d'une semaine, se transforment en marché pour le plus grand plaisir des parisiennes dépensières. Le Marché rétro d'Oberkampf Si vous cherchiez un marché où tester vos antihistaminiques, passez votre chemin. Point de bibelots vieillots, de pulls poussiéreux et de foulards de grand-mère au Marché rétro d’Oberkampf. Ici, tout est lustré et soigné, coquettement mis en vitrine. Des trouvailles d’hier et d’aujourd’hui, mais qui ont toute en commun leur amour du vintage. Meubles sixties, bijoux d’époque, bibis clinquants… Une charmante idée malheureusement tributaire de ses exposants. • Pour qui ? Les nostalgiques de la maille • Quand ? Une fois par mois • Combien ? 1 euro • Dates et infos sur leur site   Des Filles en aiguille Voilà dix ans que Jennifer et Alix aiguillent les parisiennes dans la bonne direction. Quatre fois par an, les deux jeunes femmes invitent leurs copines créatrices à exposer leurs trésors : des pulls sertis de plumes en cuir, des ceintures colorées, des bijoux romantiques… L’occasion de mettre la main sur des griffes que l’on ne trouve parfois que sur le Net et à des prix atelier. A chaque session, une nouvelle cuvée de marques et de pièces uniques. Une séance shopping agrémentée d’ateliers, de tombolas et même du bientôt célèbre s

En savoir plus

20 créateurs français

Plein feu sur la mode tricolore • Ils ont pignon sur rue Pigalle Paris A quelques mètres de l’Hôtel Amour, la boutique Pigalle propose un choix pointu de marques streetwear et de belles sapes de créateur. Lire la suite Balibaris La rue de Marseille dans le 10e arrondissement de Paris s’est transformée depuis trois ans en terrain de jeu pour fashion victims. Lire la suite 9km Après 5 ans passés sous le nom de Kolam, la boutique d’Aurélien, Paul et Marie fait peau neuve et réinvente son concept. Lire la suite Médecine douce A deux pas de Chez Prune, en plein milieu de la rue de Marseille, coincée entre Maje, A.P.C. et Claudie Pierlot, Médecine douce ne fait pas tache. Lire la suite Ma Demoiselle Pierre Si la réputation nocturne de la rue Amelot n'est plus à faire, il semblerait pourtant qu'il vaille la peine de s'y promener quelques heures avant la tombée de la nuit. Lire la suite Heimstone Imaginée en compagnie de Delphine Delafon en 2007 (cette dernière quitte la marque en 2009), Heimstone propose un vestiaire féminin coloré, riche de soie, de dentelles. Lire la suite Vanina Escoubet Un dimanche de flânerie vous avait mis sur la piste : le 9e arrondissement se mue en véritable repaire de petites boutiques sympathiques. Celles que votre banquier déteste. Lire la suite Jancovek Si Sandie Jancovek rêvait depuis ses 10 ans d’intégrer le monde de la mode, elle n’a pas eu beaucoup à attendre pour s’immerger dans le milieu. Lire la suite Ysasu Il y a des boutiques dont on s

En savoir plus

Commentaires

0 comments