Petit guide des opticiens

Des adresses pour y voir plus clair

1/7
2/7
Technique et raffinement

Comme pour de nombreuses boutiques, c’est le bouche-à-oreille qui m’a menée chez Milan Lunetier, situé au cœur du quartier de la Bastille. Milan, créateur de cette boutique, a choisi un emplacement qui lui ressemblait : « Je suis mordu de musique, de voyage et d’art sous toutes ses formes, explique-t-il. C’est pourquoi je me suis installé dans le Carré Bastille, un quartier singulier, loin des grandes enseignes, où designers, artistes, commerçants, artisans, restaurateurs s’unissent pour offrir le meilleur. » Et effectivement, le jeune homme se plie en quatre pour le client. Lorsque j’y suis allée pour la première fois, je ne savais pas vraiment ce dont j’avais envie. Il a su m’écouter et me guider vers trois paires qui me correspondaient parfaitement.

Lire la suite

3/7
Chic et luxe

Lorsque j’ai compris que je ne pouvais plus passer ma vie à plisser les yeux pour tenter d’y voir clair, j’ai dû me résoudre à partir à la conquête d’une paire de lunettes. Alors, pour tenter de trouver la monture parfaite, j’ai décidé de me rendre au 16 rue du Pont-Neuf dans une boutique au nom plutôt évocateur : Les Plus Belles Lunettes Du Monde. Fondé en 2006 par un opticien et un designer, ce concept-store propose une vaste sélection de montures de lunettes optiques et solaires pour homme, femme et enfant.

Lire la suite

4/7
Passion vintage et qualité

Créé par Parisima en 2009, Parici se détache des autres opticiens qui ont envahi le quartier du Marais. Par son concept d’abord : en plus d’exposer quelques 70 lunetiers, Parisima expose les œuvres d’artistes pour lesquels elle a des coups de cœur. « J’aime les objets, confie-t-elle... surtout les lunettes. » En me tournant vers les dizaines de portants qui ornent cette grande pièce tout en bois, je comprends en effet que Parisima est une passionnée de binocles. Une amoureuse, même.

Lire la suite

5/7
La mode au bout du nez

Avec ses boutiques de lunettes réinventées comme de vrais magasins de mode, la maison Marc Le Bihan est devenue LA boutique trendy de la capitale en matière de binocles. En bonne addict du shopping que je suis, il m’arrive bien trop souvent de lécher les vitrines de cet opticien et d'y scruter les dizaines de modèles complètement fous exposés. Si Marc Le Bihan est devenu le chéri des modeuses, c’est que la maison propose les designers les plus en vogue du moment et leurs modèles les plus extravagants, souvent en exclusivité : Thierry Lasry, Opening Ceremony, Mykita, Thom Browne ou encore Alexander Wang. Ils sont tous là !

Lire la suite

6/7
Solidaire

Certainement le plus gros fournisseur oculaire de hipsters à barbe, Jimmy Fairly a longtemps été un site Internet (lancé en 2011) avant de devenir une « vraie » boutique, ouverte en mai 2012 dans le Marais. Médiatisé par des blogueurs philanthropes, cet opticien du web 3.0 propose une trentaine de modèles. Des paires de lunettes un brin rétro produites en Italie mais baptisées à l’anglo-saxonne : Monroe, Hamilton ou encore Watson pour la modique somme de 95 euros, verres inclus. Verres inclus ?

Lire la suite

7/7
© Time Out Paris

Des lunettes de vue de qualité entre 10 € et 300 €, c’est le pari lancé par cette jeune boutique en plein cœur de Paris. Paul Morlet, 24 ans, électricien de formation casse les prix du marché de la lunette, comme Xavier Niel l’avait fait avec les forfaits pour mobiles. Le nouveau concept part d’un constat : il y a plus d’opticiens en France que de boulangeries, et pourtant 2 millions de personnes ne peuvent pas se payer de paire de lunettes. La France est de loin le pays d’Europe le plus cher en matière d’optique, marques aux prix exhorbitants et fraudes aux mutuelles en toile de fond...

Lire la suite 

Tout bon bigleux le sait : trouver une paire de lunettes à son goût, c'est un peu comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Car en matière de binocles, ce n'est pas le choix qui manque sur la capitale... Alors, pour tenter de trouver la paire qui se posera parfaitement sur le bout de votre nez, voici quelques adresses qui pourraient bien vous sauver la vue.

+ de shopping

Accessoires

De l'essentiel au superflu 5 adresses à mettre dans le sac Ma Demoiselle Pierre, Paul & Jacques Si la réputation nocturne de la rue Amelot n'est plus à faire, il semblerait pourtant qu'il vaille la peine de s'y promener quelques heures avant la tombée de la nuit, au moins pour découvrir Ma Demoiselle Pierre, Paul & Jacques, une nouvelle enseigne de bijoux parisiens. A n'en pas douter, le genre masculin s'y sentirait mal à l'aise tant sa décoration rappelle un intérieur de (vraie) fille, avec toute l'attention aux détails et le goût des belles choses inutiles qu'il suppose. Lire la suite  La Boutique de Louise Louise c’est la grand-mère d’Ariane, qui a ouvert la boutique en 2009 en compagnie de son amie Florence. Autant dire que c’est une histoire de filles, et les rayonnages aux motifs et aux couleurs girly viennent corroborer la légende. Si vous n’avez pas pris peur à la vue des coussins gourmands aux imprimés macarons ou cupcakes (25 à 42€), et si c’est même ça qui vous a fait entrer, alors vous êtes prêts à vous aventurer plus avant sans risquer l’hyperglycémie. Car ‘La Boutique de Louise’, mélangeant allègrement les tons flashy et pastels, est l’endroit idéal pour dénicher des cadeaux originaux et à prix doux. Lire la suite Sophie sacs Jalonnée de boutiques, la rue de Rennes avait autrefois des allures de chemin de croix. Coudes dans les côtes, orteils écrasés et coups de sacs en plastique participaient alors au rituel du samedi dans cette artère mouvementée de Montparna

En savoir plus

20 créateurs français

Plein feu sur la mode tricolore • Ils ont pignon sur rue Pigalle Paris A quelques mètres de l’Hôtel Amour, la boutique Pigalle propose un choix pointu de marques streetwear et de belles sapes de créateur. Lire la suite Balibaris La rue de Marseille dans le 10e arrondissement de Paris s’est transformée depuis trois ans en terrain de jeu pour fashion victims. Lire la suite 9km Après 5 ans passés sous le nom de Kolam, la boutique d’Aurélien, Paul et Marie fait peau neuve et réinvente son concept. Lire la suite Médecine douce A deux pas de Chez Prune, en plein milieu de la rue de Marseille, coincée entre Maje, A.P.C. et Claudie Pierlot, Médecine douce ne fait pas tache. Lire la suite Ma Demoiselle Pierre Si la réputation nocturne de la rue Amelot n'est plus à faire, il semblerait pourtant qu'il vaille la peine de s'y promener quelques heures avant la tombée de la nuit. Lire la suite Heimstone Imaginée en compagnie de Delphine Delafon en 2007 (cette dernière quitte la marque en 2009), Heimstone propose un vestiaire féminin coloré, riche de soie, de dentelles. Lire la suite Vanina Escoubet Un dimanche de flânerie vous avait mis sur la piste : le 9e arrondissement se mue en véritable repaire de petites boutiques sympathiques. Celles que votre banquier déteste. Lire la suite Jancovek Si Sandie Jancovek rêvait depuis ses 10 ans d’intégrer le monde de la mode, elle n’a pas eu beaucoup à attendre pour s’immerger dans le milieu. Lire la suite Ysasu Il y a des boutiques dont on s

En savoir plus

Nos 100 boutiques préférées

Nos dossiers shopping Petit guide des boutiques vintage Petit guide des boutiques pour enfants Petit guide des boutiques de déco Petit guide des librairies Les meilleurs disquaires indépendants de Paris Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le shopping n'est pas une question futile. Grand Dieu non. C'est un art de vivre, une philosophie de la ville, un sens aigu du rapport qualité/prix. Mais face à lui, nous ne sommes pas tous égaux. Il y a ceux qui ne savent jamais où aller, ceux qui attendent les soldes comme le père Noël, ceux qui refusent catégoriquement de sortir au métro Chaussée-d'Antin, ceux qui vouent un culte au lèche-vitrine, et enfin ceux qui ne veulent pas l'admettre mais qui adorent rentrer les bras chargés de sacs. Bref le shopping est une question hautement métaphysique. Une problématique universelle à laquelle Time Out Paris apporte sa contribution (en toute subjectivité) en vous offrant ses 100 adresses préférées. Des boutiques magiques, torrides, cachées et évidemment étonnantes. Classées selon 15 catégories (créateurs, accessoires, enfants, livres...), ce serait bien le diable si vous n'y dénichiez pas un point de chute pour votre prochain samedi. Plus de lecture ? Nos 100 boutiques préférées Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le shopping n'est pas une question futile. Grand Dieu non. C'est un art de vivre, une philosophie de la ville, un sens aigu du rapport qualité/prix. Mais face à lui, nous ne sommes pas tous égaux. Il y a ceux qu

En savoir plus

Commentaires

0 comments