Diego Carrasco & Concha Vargas : Fiesta de la Buleria

Ajoutez à votre coupes de coeur
0 J'aime
© Jean Louis Duzert

Déguster le bon vin de Jerez, se prélasser à l'ombre des dattiers, en attendant que les portes de la plaza de Toro s'ouvrent et se mettent à claquer au rythme du flamenco ancestral, c'est tout cela la Fiesta de la Bulería. Oui mais voilà, nous sommes à Paris... La session Mémoires au présent, consacrée à L'Andalousie gitane, nous permet au cœur du mois de février, de désirer l'ombre des « chants » d'oliviers et le claquement des guitares qui l'accompagne. Diego Carrasco, Juana de la Pipa, Tomasa « La Mecanita » et autres pieds et mains percussionnistes, vous feront découvrir la force et la complexité des schémas rythmiques des bulerías. Une variante rapide des soleas de flamenco, clamée, dansée, frappée. Autant préciser d'office que les simples trois ou quatre temps qui envahissent les ondes, ont de quoi rougir devant les douze temps plus ou moins accentués qui marquent les phrasés.

Dans la buleria, le chant et la danse semblent jaillir directement des guitares. Il s'agit bien d'un art global. La brillante Concha Vargas, passionnée jusqu'à l'orage, expressive, ardente, est l'antidote rêvé contre la fraîcheur un peu niaise et l'insipidité de certaines chanteuses interprètes... actuelles. A force de télévision, on aurait pu croire que les femmes artistes ont toutes 20 ans et que le talent va de pair avec le style des poupées. Danseuse d'un certain âge et d'un charisme certain, Concha Vargas incarne la sagesse de l'art et de la culture gitane. Saluons la tradition du flamenco, qui aime laisser sortir la force et la beauté de certaines rides, et qui apprécie les artistes comme le bon vin, toujours plus fort et meilleur avec les années.

Téléphone de l'événement 01.44.84.44.84
Site Web de l'événement http://www.citedelamusique.fr
LiveReviews|0
2 people listening