La Chambre d'Isabella

© Le Monfort

Il y a quelque chose de périlleux à assister à un spectacle largement couronné par la presse. D’abord parce que l’on y vient souvent la tête déjà pleine d’images, d’avis, et de témoignages. Puis parce qu’il y a toujours la possibilité d’être violemment déçu dès le lever de rideau. ‘La Chambre d'Isabella’ ne nous épargne pas ce petit pincement au cœur. Après avoir lu et entendu tant d’éloges, comment pourrait-il en être autrement ?

Pièce kaléidoscopique, la saga de Jan Lauwers est d’abord étourdissante par sa nature transgenre. Pendant deux heures, les neufs artistes chantent, dansent, jouent et circulent entre des statuettes en bois, des fétiches à clou et autres vases de libation. Une dizaine de trésors ethnographiques piochés par Lauwers dans la collection privée de son propre père. Un décor de musée qui tranche avec un sol immaculé parfois éclairé à outrance.  Puis au fur et à mesure que l’intrigue avance, elle se noie dans les monologues. Perdu dans une narration qui s’étire, on essaye de jeter un coup d’œil rapide à sa montre, de reprendre le fil de l’histoire en rattrapant les sous-titres. Et on y parvient. Il faut bien dire que le metteur en scène ne nous ménage pas. Dans un pêle-mêle de chansons, de monologues et de pas de danse se croisent, entre autres, les parents adoptifs d’Isabella, Arthur et Anna, ses amants, les ambassadeurs de ses lobes frontaux droit et gauche et sa zone érogène… Tous fourmillent autour d’elle, personnage central campé par une Viviane De Muynck lumineuse, charismatique, parfaite. Maladroitement perchée sur de hauts talons,elle aspire littéralement l’attention du spectateur. Alors oui, au cœur de la fable, le récit s’enlise. Parfois, il est vrai, on court après les sous-titres tantôt en français tantôt en anglais, mais il ne fait aucun doute que la magie opère.

On ressort envoûté par les pirouettes et courses-poursuites des danseurs, par la présence puissante de l’actrice-vedette, par l’ivresse du spectacle.  Avoir la chance d’assister à un tel spectacle vaut bien quelques bâillements.

 

 

 

 

 

Téléphone de l'événement 01.56.08.33.88
Site Web de l'événement http://www.lemonfort.fr/