Orchestral Manœuvres in the Dark

Notre sélection

A la fin des années 1970, OMD fait partie des duos qui lancent la synthpop, en transposant dans la musique dite commerciale les expériences qu’ils réalisaient jusqu’alors de manière plus souterraine. A côté de ceux de Soft Cell, Eurythmics et Depeche Mode, leurs premiers albums réussissent parfaitement cet amalgame entre grand public et exigences artistiques, à tel point que certaines chansons deviennent des hits planétaires, comme "Electricity" ou "Enola Gay". Jusqu’au milieu des années 1980, OMD ne lève pas le pied, enchaînant les bons albums. La suite sera moins brillante, même si le groupe mettra des années avant de se séparer. Sans surprise, une reformation a lieu en 2006, avec à la clé un nouvel album qui reçoit des critiques positives. La machine est bien relancée, puisque OMD passera au Trianon en mai et annonce un 'English Electric' pour avril 2013.

Téléphone de l'événement 01.44.92.78.00
Site Web de l'événement http://www.letrianon.fr