Kaija Saariaho

© Maarit Kytöharjn

Un nouveau Forum dans l'amphithéâtre de la Cité de la musique, nous présente quelques œuvres de la grande compositrice finlandaise, amoureuse du violoncelle, passionnée de musique électronique et d'opéra Kaija Saariaho. Lors de ce triptyque, vous pourrez assister à la diffusion du documentaire de Kiviniemi sur le sombre et troublant opéra ‘Adriana Mater’, digne d'une tragédie grecque. Dans un autre registre, Kaija Saariaho a composé des musiques de film. Vous pourrez ainsi profiter de ses commentaires sur des extraits de ‘Cris et chuchotements’ d'Ingmar Bergman et de Tarkovski, dont elle a composé la musique. L'interprétation mélodique des images est bien son domaine, car Kaija Saariaho est aussi une femme peintre. La musicologue Corinne Schneider participera à l'analyse esthétique des projections. La troisième partie fait place aux solistes de l'Ensemble intercontemporain et à la musique elle-même. Une progression musicale et chronologique est prévue, avec deux des maîtres classiques de la compositrice, puis avec ses œuvres propres. La formation propose ainsi un Trio pour alto, violoncelle et piano de Chopin, une sonate de Debussy, suivi des compositions finlandaises avec piccolo, flûte, alto, piano et bien sûr violoncelle. Comme à l'habitude de Kaija Saariaho, l'électronique jouera aussi un rôle...

LiveReviews|0
1 person listening