Hans was Heiri

© Mario Del Curto / Strates

Avec ‘Hans was Heiri’, le duo Zimmerman et de Perrot présente une pièce à la croisée des genres, entre musique, cirque, danse et théâtre. Sur scène, un cube ouvert géant coupé en quatre, qui tourne à la manière d’une roue. A l’intérieur, des hommes qui évoluent au fil de sa rotation, tentant de braver les lois de la gravitation. Le résultat ? Sept personnes sur les planches, de Perrot à la musique, Zimmerman aux commandes de la chorégraphie, également danseur, et cinq autres artistes. Un spectacle autant acrobatique qu’esthétique qui ne sort pas totalement de nulle part, puisqu’il renvoie à la signification du titre de la pièce, l’équivalent en suisse-allemand de « blanc bonnet et bonnet blanc ». Les deux metteurs en scène entendent en effet montrer à quel point il est vain de se penser unique, et donc d’essayer d’agir comme tel, alors que les hommes sont finalement tous pareils. Si l’idée est belle (tous les hommes, même combat), on doute cependant de pouvoir faire preuve d’autant de souplesse que les performeurs qui nous font face. Et peu importe d'ailleurs, tant leurs prouesses s'annoncent impressionnantes. 

Téléphone de l'événement 01.42.74.22.77