Hors-piste / Histoires de clowns à l'hôpital

© Philippe Cibille

Il y a des thèmes qui vous rebutent d'office ; pour ma part, les clowns sont en tête de liste, sûrement le vestige d'une enfance terrorisée par ces personnages dont l'humour m'a toujours laissé de marbre. Quand j'ai appris que ‘Hors-piste’ était l'œuvre de l'association Le Rire Médecin et qu'elle mettait en scène des clowns, qui plus est dans un hôpital, ce combo a donné quelques sueurs froides au cynique que je suis.

Il faut bien l’avouer, c'est donc avec grand scepticisme que je me suis rendu à la Maison des Métallos. Histoire de voir si ma clownophobie était toujours d'actualité.

Autant le dire tout de suite, ‘Hors-piste’ est une réussite, et sur de nombreux points. Le thème, aussi délicat soit-il  (nous parlons de clowns qui viennent donner un peu de joie à des enfants malades quand même !), évite tous les écueils dans lesquels la pièce aurait pu allègrement tomber (excès de pathos, sempiternelle image du clown triste) pour nous offrir un patchwork tantôt amusant, tantôt émouvant d'instants de vie.

Côté mise en scène, l’art est brillant. Patrick Dordoigne, à l'origine du projet, réussit de manière extrêmement simple et efficace les changements de tableaux. Immaculée dans un premier temps, la scène se transforme devant nos yeux : tour à tour salle d'accueil, couloir, puis chambre d'enfant, cela sans aucun temps mort et avec une vitalité qui souligne la justesse du texte.

Et de la vitalité, les 5 comédiens en ont à revendre : musique, mime, danse, poésie, ils se jouent de nos émotions, endossant les rôles de médecins, infirmières, enfants, parents et clowns avec une fluidité et une qualité rares (mention spéciale aux rôles masculins, absolument délicieux). 1h40 qui vous réconcilieront assurément avec les clowns.

Alors, pour un soin complet, c'est à la Maison des Métallos que ça se passe, du 4 au 22 décembre, et en tournée dans toute la France en 2013.

 

LiveReviews|0
2 people listening