Nos dernières critiques de restos

Les tables parisiennes testées anonymement par la rédaction de Time Out.

© Time Out

Tannat

Cette savoureuse cantine française aux influences asiatiques tire son nom d'un cépage rouge du sud-ouest de la France.

En savoir plus
Canal Saint-Martin

Le Barlu

Alliant bon goût et convivialité, voilà une adresse idéale pour paresser au bord des quais après un déjeuner.

En savoir plus
Bassin de la Villette

Fich

Oubliez l’Eurostar et Kate Middleton, plus besoin de traverser la Manche pour engloutir poisson pané et frites qui craquent sous la dent.

En savoir plus
3e arrondissement

Vivant

Vivant est hors du temps, et vous invite à prendre le vôtre.

En savoir plus
Gare du Nord/ Gare de l'Est

Le Verre Volé sur Mer

Ancré rue de Lancry, le Verre Volé sur Mer fait chavirer papilles et palais avec ses plats tournés vers l'Asie et, bien sûr, les coquillages et crustacés.

En savoir plus
République

Heimat

Nouvelle table de Pierre Jancou, entre belles réussites et approximations.

En savoir plus
Palais Royal

East Mamma

Notre sélection

Quelques semaines seulement après son ouverture, East Mamma ravit déjà les amateurs de cuisine napolitaine qui se bousculent pour y avoir une table. Le succès de ce nouveau repaire gourmand du Faubourg Saint-Antoine est loin d’être une énigme : ici, « pas de réservation, seulement de l’amour » et une équipe chaleureuse (principalement italienne) qui se démène pour nos beaux yeux. Et s’il n’y a plus de table disponible, son long comptoir, duquel on peut observer la préparation des mets, s’avère tout aussi agréable et convivial. Alors que nos esprits naviguent déjà du côté de la Botte, l’incontournable Spritz (vin blanc pétillant, eau de Seltz, Campari) annonce le début des festivités. Ensuite, « les fabuleux produits », sortes d’antipastis généreux, pourront faire office de repas (7 €), sans oublier les bruschettas (environ 8 €), des pâtes fraîches maison servies dans une casserole en cuivre (à partir de 12 €), des pizzas copieuses et croustillantes (de 9 à 15 €) – également servies au mètre pour les grandes faims (22 €) –, ou encore, des insalatas (de 8 à 15 €). L'authenticité des produits importés ne fait pas de doute : nous sommes bien au cœur de Napoli, en train de déguster un jambon San Daniele à tomber, une fantastique burrata crémeuse et une fraîche ricotta di bufala au miel accompagnée de bresaola, en sirotant des vins de pays. Le voyage se poursuit avec des desserts tout aussi renversants (environ 7 €), comme la pana cotta arrosée d’une goutte de grappa, il tigramis

En savoir plus
Bastille
Afficher plus

Commentaires

0 comments