Théâtre à Paris : les 3 spectacles à voir cette semaine

Vous avez du pain sur les planches !

© EP

A chaque fois, c'est le même casse-tête. Vous avez envie d'aller au théâtre, de voir un beau spectacle, mais vous ne savez pas ni quand, ni quoi, ni comment. Vous hésitez, vous cherchez quelques micro-minutes, puis vous abandonnez en faveur d'une petite série en streaming avec un pot de crème glacée et la couette douillette sur vos pieds. Halte à l'engourdissement des neurones. Mort à la paresse et à l'édredon. Chaque semaine Time Out vous aide à choisir parmi la pléthore de spectacles qu'accueille la capitale. Trois spectacles pour tous les goûts, pour tous les âges et même pour ceux qui oseraient ne pas aimer le théâtre.

Du 8 au 14 février

Traces

De la toile pour cacher le fond de scène, des chaises pour habiller le plateau, deux mâts chinois… Le décor de ‘Traces’ échappe à la sophistication, il est spartiate, réduit à l’essentiel. Une sorte de squat-refuge qui plonge le spectateur dans une forme d’ambiance d’urgence, caméra de surveillance à l’appui. Très vite, les sept acrobates (six garçons, une fille) envahissent le plateau, ils s’évitent, se bousculent, enchaînent les sauts périlleux. Ils sont une meute. A des années-lumières du Cirque du Soleil (auquel on les compare souvent), les 7 doigts de la main imaginent un art du cirque à taille humaine. 

En savoir plus
Bobino , 14e arrondissement Jusqu'au samedi 23 avril 2016

Cuando vuelva a casa voy a ser otro

Deux tapis roulants scindent le plateau dans sa largeur. Scène mouvante sur laquelle défile lentement comédiens, accessoires, décors et souvenirs. 'Cuando vuelva a casa voy a ser otro' (en français : quand je rentrerai à la maison je serai un autre), spectacle archéologique signé Mariano Pensotti, raconte en une heure vingt le destin de quatre personnages. Quatre individualités qui témoignent de leur génération, de leur époque, de leurs rêves enfouis ou en devenir... 

En savoir plus
Théâtre des Amandiers mercredi 17 février 2016 - samedi 20 février 2016

Verein...

La plupart du temps, lorsque j'emmène quelqu'un avec moi au théâtre, il faut que je rassure. « Ne t'inquiète pas, c'est court », « C'est moderne, ça va être vivant » ou bien « La scéno a l'air géniale. » Il faut convaincre et vendre le spectacle. La plupart du temps le théâtre effraie parce que l'on craint de s'y ennuyer, parce qu'au théâtre, parfois (souvent ?), on voit le temps passer. La faute au quatrième mur ? A la diction théâtralisée ? Au format ? Les explications sont nombreuses. En France, encore aujourd'hui, le public est souvent oublié dans l'acte théâtral, on le place dans l'ombre, assis et dans un silence quasiment religieux.

En savoir plus
Par Elsa Pereira

Commentaires

0 comments