Ajoutez à votre coupes de coeur
0 J'aime

Les 50 spectacles à voir en 2013/2014

Armez-vous de votre agenda : les hostilités reprennent !

1/9
2/9
© Bea Borgers
3/9
© Balthazar Maisch
4/9
© Lucie Jansch
5/9
© Angélica Liddell
6/9
© Lucie Jansch
7/9
© Grégory Batardon
8/9
© Viehoff
9/9
© Urban Jörén

De ces milliers de spectacles joués de septembre à juin, nous en avons choisi cinquante. Cinquante spectacles sélectionnés avec enthousiasme, confiance et parfois avec un esprit d'aventure. Des metteurs en scène choisis pour ce qu'ils disent de la scène théâtrale actuelle et pour ce qu'ils défendent. Des chorégraphes qui nous émeuvent et nous éveillent. Des acteurs qui nous enchantent. De la danse avec Blanca Li, du cabaret burlesque avec Mimi Le Meaux, du théâtre en compagnie de Joël Pommerat, Pippo Delbono ou encore Angélica Liddell, des grands noms et des petits théâtres. Des créations et des re-créations. Cinquante suggestions pour une vision hétéroclite du spectacle vivant en 2013/2014. Bonne saison !

SEPTEMBRE

Danse • Le Centaure et l'animal Ambiance kafkaïenne sur le plateau noir de jais de la MC93. Après avoir bouleversé des centaines de spectateurs à son passage en 2010 à Chaillot, ‘Le Centaure et l’animal’ revient en ouverture de saison à Bobigny. Le spectacle de Bartabas et Kô Murobushi mêle avec virtuosité l’art équestre et la danse butô pour une plongée torturée dans les eaux troubles de « l’animanité ». Un dialogue chorégraphique traversé par la métamorphose, qui prend naissance dans les entailles creusées par ‘Les Chants de Maldoror’, le chef-d’œuvre fantastique de Lautréamont. Lire la suite Théâtre musical • Memories from the Missing Room Un album transformé en pièce de théâtre. Voici en substance, l’idée qui traverse Marc Lainé, metteur en scène, à l’écoute de ‘The Missing Room’, le dernier album du groupe franco-américain Moriarty. Des ballades entraînantes ("Isabella"), et des histoires chantées ("I Will Do"). A partir de ce matériau musical, ils ont imaginé ensemble ‘Memories from the Missing Room’, un spectacle au carrefour entre musique, théâtre et dessin. Des scènes de crime parfois macabres, souvent dramatiques jouées par trois comédiens et mises en écho avec la voix de Rosemary Stanley. Lire la suite Musical • Sister Act Reno, Californie. Deloris Van Cartier, une médiocre chanteuse de cabaret voit son petit ami abattre un homme sous ses yeux. Terrifiée, elle se rend au poste de police où elle découvre que son cher Vince n’en est pas à son premier meurtre. Témoin oculaire, elle est donc forcée de se cacher… dans un couvent, déguisée en religieuse. A sa sortie en 1992, c’est l’actrice oscarisée Whoopi Goldberg qui avait été choisie pour jouer le rôle de Doloris dans le film d’Emile Ardolino. Pour sa production française, c’est une jeune québécoise nommée Kania Allard qui a été sélectionnée pour interpréter le rôle. Lire la suite Cirque • De nos jours (notes on the circus) Ivan Mosjoukine était au cinéma russe ce que Jean Marais fut au français, à quelques détails près. Un acteur charismatique au visage sculptural capable de dompter les lumières du cinématographe. En un mot, ‘The Artist’ avant l’heure. C’est d’ailleurs à partir d’extraits de films de Mosjoukine que Lev Koulechov (un compatriote à n’en pas douter) créera son fameux effet : une succession d’images montées ensemble pour souligner émotions et expressions du visage. Un patronyme iconique repris comme nom de compagnie un siècle plus tard, par quatre jeunes artistes fraîchement diplômés des écoles nationales. Lire la suite Cabaret • Obludarium Le chapiteau n’est pas grand et pourtant, à l’intérieur, les monstres les plus bizarres et les êtres les plus difformes y fourmillent… Une femme à barbe, des hydrocéphales maladroits, un inquiétant monsieur loyal. Des couteaux sont jetés, le feu est craché, les funambules s’élancent dans le ciel. La musique tzigane y est tonitruante, l’univers merveilleux, la précision technique virtuose. Dans cet univers chamarré peuplé de « freaks », les marionnettes des frères Forman (fils jumeaux du cinéaste Milos Forman) deviennent des êtres à part entière, singuliers et effrayants, capables en quelques mouvements de nous faire vivre les roulottes ambulantes des années 1930. Lire la suite

En savoir plus

NOVEMBRE

Danse • Sous apparence / Un jour ou deux Hommage évident et nécessaire cette saison à l’incroyable travail chorégraphique de Merce Cunningham. Première et seule pièce créée par l’Américain hors de sa compagnie, le ballet ‘Un jour ou deux ‘avait bouleversé le Palais Garnier à l’occasion du Festival d’Automne en 1973. Il faut dire que la musique de John Cage, mi-écrite mi-improvisée et jouée entre autres sur des boîtes en carton, ne laisse guère indifférent. Une soirée qui sera aussi l’occasion de découvrir le travail de chorégraphe de la plus médiatique danseuse étoile du moment : Marie-Agnès Gillot. Lire la suite Théâtre • Nouveau roman Christophe Honoré est un auteur, réalisateur et metteur en scène prolifique. A raison de huit longs métrages, au moins quatre pièces et autant de livres jeunesse en dix ans, il est clair que le Breton, parisien d’adoption, a un grand besoin de s’exprimer. Metteur en scène de l’intime, amoureux de l’amour, contemporain nihiliste, sa sensibilité et son ton filtrent à travers toutes ses œuvres. S’ils frôlent parfois la naïveté, dans une extrême joie, ou un ultime désarroi, ses films tendres, rythmés par la cadence poétique de la musique d’Alex Beaupain, cherchent toujours à atteindre une certaine vérité... Lire la suite  Théâtre • Antigone A l’évidence, certaines pièces de théâtre traversent les âges sans perdre ni de leur force ni de leur pertinence. Grecque ou Palestinienne, l’Antigone de Sophocle parle au présent. Jouée par les acteurs de la troupe du Théâtre national palestinien sous la direction du metteur en scène français Adel Hakim, la pièce écrite 441 années avant notre ère, résonne tout particulièrement dans ce coin orageux du Moyen-Orient. Le texte de Sophocle met en scène Antigone, condamnée à mourir emmurée vive pour avoir jeté quelques poignées de terre sur la dépouille de son frère, ceci contre la volonté de Créon. Lire la suite Théâtre • Artaud se souvient d'Hitler et du Romanische Café A l’origine de la pièce, il y a cette étrange lettre d’Artaud datant de 1943 et adressée à Hitler. Le poète est alors interné à l’hôpital psychiatrique de Rodez, où il subit régulièrement des séances d’électrochocs qui l’affecteront durablement (en plus de la malnutrition et de l’isolement). Plus que jamais mystique, plus que jamais tourmenté et habité par les événements qui secouent le monde, il écrit au bourreau nazi, qu’il prétend avoir rencontré dix ans plus tôt au Romanische Café de Berlin. « Je lève aujourd’hui, Hitler, les barrages que j’avais mis ! Les Parisiens ont besoin de gaz. Je suis vôtre », précise-t-il notamment au détour de ces huit lignes manuscrites. Lire la suite Théâtre • Nosferatu Les canines acérées ont la cote ! Ces dernières années, on a pu voir des vampires végétariens prônant l’abstinence avant le mariage (‘Twilight’), raconter leurs états d’âmes dans des journaux intimes (‘Vampire Diaries’) et même sortir du cercueil pour revendiquer la même égalité de droits que les humains (‘True Blood’). En gros, le mythe du buveur de sang cruel et redouté a bien changé depuis Bram Stoker. C’est pourtant en se basant sur le roman originel de celui-ci, ‘Dracula’ (1897), que le metteur en scène polonais Grzegorz Jarzyna adapte ‘Nosferatu’. Créé en 2011 au théâtre national de Varsovie, 'Nosferatu' se veut l’élément perturbateur qui nous met face à nos tourments indicibles. Lire la suite Théâtre • Que la noce commence Didier Bezace n’est peut-être connu du grand public que pour ses furtives apparitions cinématographiques, il n’en est pas moins un metteur en scène respectable. Un artiste qui sait choisir les histoires qu’il va raconter, qui s’entoure de comédiens talentueux et surtout qui n’a pas peur de renouer avec un théâtre social comme le concevait Jean Vilar. « A travers ces créations, j’ai tenté de fabriquer (…) un répertoire de théâtre populaire dont les enjeux dramaturgiques se situent résolument au croisement de l’Histoire et de la vie intime des personnages » raconte-t-il. Lire la suite Cirque • Wunderkammer En allemand, « wunderkammer » signifie « chambre à merveilles ». Autant dire qu’avec un titre pareil, de notre côté de la salle, les attentes sont plutôt élevées. D’autant que la compagnie australienne C!rca traîne une sacrée réputation derrière elle. Encensée par la critique, plébiscitée par le public, la troupe originaire de Brisbane menée par le charismatique Yaron Lifschitz, dépoussière avec ce qu’il faut d’acrobaties et d’érotisme le cirque nouveau. Sept acrobates sculptés par leurs muscles qui enchaînent les numéros de voltige avec électricité et hardiesse. Lire la suite Danse • Cendrillon Créé en 1985 au Ballet de l’Opéra de Lyon, le ‘Cendrillon’ de Maguy Marin est devenu au fil du temps aussi célèbre et mythique que ‘May B’ (1981), chef-d’œuvre beckettien de la chorégraphe française. De fait, ce spectacle a traversé le monde, de la Scandinavie à l’Australie en passant par l’Amérique latine, comptabilisant au total près de 500 représentations. Sous les doigts de la scénographe Montserrat Casanova, cette pièce maîtresse du répertoire contemporain prend des allures de maison de poupée. Une superbe scénographie qui fait disparaître les danseurs derrière des costumes acidulés et des masques de poupins. Lire la suite

En savoir plus

DECEMBRE

Danse • Ballet de l'opéra de Lyon Les détracteurs de la délocalisation n’ont qu’à bien se tenir. L’Opéra de Lyon, connu pour son répertoire richissime (Trisha Brown, William Forsythe, Mats Ek, Maguy Marin), prend rendez-vous avec le CND pour deux belles soirées, les 4 et 5 décembre. Une soirée articulée autour de deux moments. D’abord à 19h pour une session de travail en bonne et due forme, extraits de cours et répétitions commentées en guise d’entrée. Lire la suite Humour • Gaspard Proust Gaspard Proust, c’est le nom que depuis quelques mois tout le monde se refile comme un bon tuyau. Adoubé par des médias unanimes, ce comique suisse de 32 ans conquiert les foules et se voit couronner du titre de « nouveau Desproges ». Il faut dire que Gaspard Proust dénote autant qu’il détonne. Né en Slovénie, élevé en Algérie, ancien banquier et quintilingue (comprendre : qui parle cinq langues), il offre un mélange d’humour noir, d’érudition... et d’audace. « Je suis un cartésien désabusé : je pense, donc je suis, mais je m'en fous ! », résume-t-il dans son spectacle ‘Enfin sur scène ?’. Lire la suite Danse • Octopus Danseur et chorégraphe français mondialement célébré depuis les JO d'Albertville, Philippe Decouflé a décidément le vent en poupe. Après avoir signé le spectacle 'Désirs' du Crazy Horse, et quelque temps avant le Cirque du soleil, il présente 'Octopus' une création en collaboration avec le compositeur rock Nosfell. Avec des thèmes aussi universels que l'amour, la jalousie et la beauté, le chorégraphe évoque la versatilité du corps, sa métamorphose dans un espace-temps élastique. Ce peintre du mouvement sait assurément mettre en scène la poésie du corps. Si vous l'aviez raté à Chaillot, il est grand temps de vous rattraper. Théâtre • Meine Faire Dame Après avoir été acclamé au Festival d’Avignon, le maître suisse de l'absurde vient conquérir la capitale avec ‘Meine Faire Dame’. S'inspirant librement du film musical de Frederick Loewe ‘My Fair Lady’, dans lequel un linguiste émérite décide d’initier une jeune fleuriste issue d’un milieu populaire à une langue « correcte » et dépourvue de « fautes », Christoph Marthaler imagine un dispositif scénique constitué uniquement d’imperfections. A commencer par le titre, victime de déformation dans sa traduction en allemand. Le « fair » du titre anglais écope d’un « e » qui ne fait pas sens en allemand et la belle « lady » se transforme en « dame ». Lire la suite Théâtre • The Second Woman Couronnée meilleure création musicale 2010/2011 par le Grand prix de la critique, 'The Second Woman' met l’eau à la bouche. Et l'enfant chéri du TNS Guillaume Vincent n'y est pas pour rien. Attendue avec jubilation, la reprise de l’opéra contemporain par ce metteur en scène et le compositeur Frédéric Verrières reviendra cet hiver à l’occasion de trois dates exceptionnelles. Noël avant l’heure, en somme.Librement inspiré du chef-d’œuvre de John Cassavetes ‘Opening Night’, le spectacle d’une heure et demie en français et en anglais nous emmène le temps de quatre actes dans les coulisses de la création d’un opéra. Lire la suite

En savoir plus

MARS

Musical • Carousel Cela fait près de soixante-dix ans que le 'Carousel' tourne sans aucun incident. La comédie musicale américaine créée par le couple star Richard Rodgers (musique) et Oscar Hammerstein II (paroles) vient enchanter la scène du Châtelet le temps de huit représentations. Adapté de la pièce hongroise 'Liliom' de Ferenc Molnár, 'Carousel' est l’une des comédies musicales majeures de Broadway. L’histoire n’a pourtant rien de très comique : Julie Jordan, une jeune ouvrière, et Billy Bigelow, un forain, sont amoureux l’un de l’autre. Lire la suite Danse • De quoi tenir jusqu'à l'ombre Une chose est sûre, Christian Rizzo n’est pas un chorégraphe ordinaire. Créateur de costumes chez Mathilde Monnier, leader d’un groupe de rock, enseignant, danseur et scénographe : le Cannois ne compte plus les cordes à son arc. Pluridisciplinaire certes, mais aussi particulièrement prolixe puisqu’il propose chaque année avec son association Fragile un voire plusieurs spectacles dans différents lieux (opéra de Lyon, théâtre de Vanves...). En résidence depuis 2007 à l’opéra de Lille, Rizzo présente à Roubaix puis la Villette en 2013 ‘De quoi tenir jusqu'à l'ombre’. Lire la suite

En savoir plus

AVRIL

Théâtre • J'ai couru comme dans un rêve Que feriez-vous s’il ne vous restait que quelques jours à vivre ? Cette question morbide que tout le monde se pose un jour est au cœur de ‘J’ai couru comme dans un rêve’, montée au théâtre de l’Atalante et reprise au printemps par le TGP. Une pièce au synopsis mélodramatique mais écrite sans effusion de larmes par la compagnie Les Sans Cou et mise en scène par Igor Mendjisky. Martin, futur papa, découvre brutalement qu'il est atteint d'une foudroyante tumeur au cerveau. Il tente alors de joindre son amie, en tournée à l’étranger, pour lui annoncer la nouvelle. Lire la suite Théâtre • The Tempest Après ‘Le Songe d’une nuit d’été’, le Teatro Praga de Lisbonne revient hanter la scène de la MC93 pour un nouvel épisode shakespearien. Et cette fois-ci c’est à ‘La Tempête’ que les Portugais se sont attaqués. Des pièces quasi mythologiques qu’ils s’évertuent à transcender. « Les textes sont pour nous des prétextes pour parler des thèmes qui nous sont chers, comme celui du pouvoir par exemple » raconte André Godinho. Résolument expérimental, leur théâtre n’a pas peur de faire cohabiter sur scène le moderne (la vidéo en temps réel) et le baroque (l’opéra), le loufoque et la tragédie. Lire la suite Théâtre • The Four Seasons Restaurant Pourquoi va-t-on au théâtre ? Est-ce pour le texte, pour le jeu des acteurs, pour la scénographie...? Ou est-ce dans l’espoir, impalpable, d’assister à un événement unique, qui nous chamboulerait véritablement ? Dans une ère artistique où les frontières entre les genres s’estompent jusqu’à ne plus vraiment exister, le théâtre est parfois transcendé par des artistes aux aspirations exigeantes.Le théâtre de Romeo Castellucci a ceci de radical qu’il place son ambition très haut dans la sphère de l’art. Bien sûr il vient des arts plastiques et cela seul suffirait à justifier l’esthétisme très poussé de ses œuvres. Lire la suite Théâtre • Urbik / Orbik Bonsoir. Installez-vous tranquillement sur les fauteuils. Dépliez le plaid bleu sur vos jambes, relaxez-vous, laissez-vous bercer par la voix. Vous êtes maintenant dans une société futuriste tragiquement soumise à la surpopulation. Auteur de science-fiction célébré sur tous les continents, Philip K. Dick n’a cessé de questionner le réel en imaginant des alternatives à notre réalité. Joris Mathieu s’inspire de son histoire et de son œuvre visionnaire pour nous offrir une expérience théâtrale unique. Et quel spectacle ! Que ceux qui trouvent qu’on n’invente plus rien au théâtre, que l’on s’ennuie à observer des comédiens postillonner sur les premiers rangs se ravisent. Lire la suite Théâtre • Troïlus et Cressida ‘Troïlus et Cressida’ n’est pas la pièce la plus connue de Shakespeare, loin de là. Et pourtant, elle mérite largement une oreille attentive. Ecrit juste après ‘Hamlet’ et inspiré par un poème de Geoffrey Chaucer et ‘L’Iliade’ d’Homère, ce drame en cinq actes convoque sur scène une vingtaine de personnages (les Troyens d’un côté, les Grecs de l’autre) dans une querelle qui mêle prisonniers de guerre et amoureux transis. Au cœur de l’intrigue, l’amour de Troïlus, fils de Priam, pour Cressida, la fille du prêtre grec Calchas… Lire la suite

En savoir plus

MAI

Cirque • Vortex et L'après-midi d'un foehn Il ne faut parfois pas grand-chose pour que la magie naisse. Un courant d’air, un sac plastique et voilà que la poésie opère et que l’histoire se raconte. Jongleuse hors pair et scénographe de génie, la metteur en scène Phia Ménard a bien compris que le corps n’est pas forcément affaire de chair et d’os mais qu’il se joue ailleurs, dans les mystères de l’imagination. Au centre d’un espace circonscrit par des ventilateurs, le spectateur assiste alors à un ballet improbable de marionnettes surprenantes. Quelques sachets de polymère habités d’air et voilà que la valse prend vie. Lire la suite Danse • Rayahzone Pour leur premier spectacle conçu ensemble, les frères Thabet ont misé sur la musique soufie pour nous envoûter. Des textes pour la plupart extraits du Coran et chantés par cinq musiciens tunisiens tantôt dos au mur tantôt perchés, jambes dans le vide. Au centre de la scène, trois danseurs entre chorégraphie et acrobatie répondent au rythme des percussions. Chacun interprétant par les gestes et le souffle une figure emblématique et transcendantale : la mort, la folie et la raison. Ils s’élancent dans le ciel, plient leur corps, se portent réciproquement dans une harmonie puissante et sereine. Lire la suite Théâtre • Cendrillon Un père dépressif, une belle-mère accro à la chirurgie esthétique et une fée qui s’ennuie… Les contes racontés par Pommerat n’ont vraiment rien en commun avec les romances apprises par cœur à l’école. Ici, Cendrillon n’est pas une princesse mais une gamine un brin masculine, affublée d’un costume orthopédique. Découpée en brèves séquences ponctuées de noirs, cette version moderne et argotique de ‘Cendrillon’ témoigne une nouvelle fois de la profonde sensibilité esthétique du metteur en scène français. Car ce qui plaît d’abord chez Joël Pommerat, c’est cet univers onirique empreint de magie. Lire la suite

En savoir plus
Afficher plus

Un petit tour du côté des festivals...

Où ? Quoi ? Quand ?

Théâtre de la Ville

Dressé fièrement face au théâtre du Châtelet (et oui, ne vous trompez pas de trottoir !), le théâtre de la Ville est devenu en quelques décennies le temple incontesté de la création chorégraphique. Visionnaire hors-pair, son ancien directeur Gérard Violette y invita dès les années 1980 la crème de la danse contemporaine qu’elle soit allemande (Pina Bausch), flamande (Anne-Teresa de Keersmaeker) ou encore française (Maguy Marin). Si la danse à elle seule fait la réputation du lieu, sa programmation théâtrale ne démérite pourtant pas : Luc Bondy, le Berliner Ensemble ou encore la Nature Theater of Oklahoma y sont attendus en 2012. En 1996, une seconde salle de 400 places ouvre dans le 18e arrondissement, le théâtre des Abbesses y invite de jeunes chorégraphes et petites compagnies de théâtre afin de désengorger la place du Châtelet. Toutefois, il est bien possible qu’il vous faille vous armer de courage pour obtenir un siège hors abonnement (notamment pour le Tanztheater Wuppertal). Mais rassurez-vous, le jeu en vaut définitivement la chandelle.

En savoir plus
Le Marais

Théâtre national de Chaillot

En arrivant quelques minutes avant le lever du rideau, vous aurez tout le loisir d’admirer depuis le lobby la scintillante Tour Eiffel, voisine du théâtre de Chaillot. Ancien siège de l’ONU, c’est dans la grande salle qu’en 1948 fut signée la Déclaration universelle des droits de l’homme. Jean Vilar, Antoine Vitez et Jérôme Savary feront rejouer des comédiens sur son plateau, rendant les 1 670 places de Chaillot à ses premières amours : le théâtre populaire. Depuis peu presque exclusivement consacré à la danse contemporaine, Chaillot se dessine dorénavant comme le pendant moins international du théâtre de la Ville. Un large espace découpé en deux salles et qui rend hommage à toutes les écritures chorégraphiques, qu’elles soient influencées par le flamenco ou enracinées dans la culture urbaine. Egalement lieu d’apprentissage, le théâtre organise des rencontres, des ateliers et même une formation continue en histoire des arts !

En savoir plus
Champs-Élysées & l'Ouest de Paris

Théâtre de Gennevilliers

Vous cherchez le théâtre de Gennevilliers ? Suivez les flèches. Imaginés par Daniel Buren, ces panneaux rouges et blancs jalonnent le chemin du métro jusqu’aux portes du bâtiment. Après le règne du fondateur Bernard Sobel, c’est le metteur en scène Pascal Rambert qui tire aujourd’hui les ficelles de ce centre national entièrement dédié à la création contemporaine. Nouvelle identité visuelle, propositions interdisciplinaires et organisation de nombreux festivals : le T2G met le cap sur la rencontre artistique. Amoureux de Molière ou Racine, passez votre chemin, Pascal Rambert ne pioche pas ces auteurs dans le répertoire. En revanche, vous n’y trouverez pas que du théâtre mais également de l’opéra (Oscar Bianchi et Joël Pommerat), de l’art (Nan Goldin), du cinéma, de la littérature et même de la philosophie (Emmanuel Alloa) ! Sachez enfin que certaines répétitions sont ouvertes aux Gennevillois.

En savoir plus

Théâtre du Rond-Point

A quelques mètres de la plus célèbre avenue parisienne, le Rond-Point met un point d'honneur à ne diffuser que des auteurs vivants : François Bégaudeau, Tatiana Vialle ou encore Jean-Marie Piemme faisaient ainsi partie de la programmation de la saison 2010-2011. Métamorphosé au début des années 2000, le Rond-Point est devenu un lieu multitâches décoré par Patrick Dutertre. Un espace qui s’articule autour d’une abondante librairie, d’un salon de thé et d’un restaurant au cas où la faim se ferait sentir. Ces trois salles baptisées Topor, Tardieu et Renault-Barrault n’accueillent pas seulement du théâtre mais aussi du cirque (Eloize, Le Cirque invisible) et parfois même quelques humoristes satiriques (Guy Bedos, Christophe Alévêque).

En savoir plus
Champs-Élysées & l'Ouest de Paris

Théâtre national de la Colline

Cap à l’Est ! Niché dans une étroite ruelle du 20e arrondissement, le théâtre national de la Colline étonne au premier abord par son imposante façade transparente de 12 mètres de haut. Un décor de béton et de verre qui accueille en son sein un joli échantillon de la dramaturgie, du XIXe siècle à nos jours. Des étoiles de l’écriture dramatique – Norén, Pirandello, Bernhard, Brecht – mise au goût du jour par des ténors de la mise en scène tels que Krystian Lupa, Bernard Sobel ou encore Stanislas Nordey. Aujourd’hui dirigée par le metteur en scène Stéphane Braunschweig, la Colline propose en parallèle de ses spectacles des ateliers, des stages et des week-ends gratuits de formation pour les jeunes passionnés de théâtre.

En savoir plus
20e arrondissement

L'Odéon, théâtre de L'Europe

« Temple absolu du théâtre » selon les termes de son directeur Olivier Py, l’Odéon ne compte pas que son théâtre à l’italienne au centre de Paris mais également un entrepôt de décors de spectacles construit en 1895 par Charles Garnier pour l'Opéra de Paris. Les Ateliers Berthier à l’extrême nord de la capitale sont devenus en mai 2005 la nouvelle salle de l’Odéon, gagnant ainsi près de 400 places. Anciennement sous le joug de la Comédie-Française, l’Odéon s’est affranchi au début des années 1990 en devenant le théâtre de l’Europe. Des metteurs en scène des quatre coins de l’Europe sont invités à présenter leurs productions en langue originale sur-titrée. Parmi eux Deborah Warner, Peter Zadek, Giorgio Strehler, Robert Wilson, Frank Castorf ou encore Thomas Ostermeier.

En savoir plus
Saint-Germain-des-Prés

MC93 Bobigny

Il faut d’abord parcourir la ligne 5 du métro puis marcher quelques minutes avant d’arriver à la Maison de la culture de Bobigny. Mais le temps passé dans les transports en commun sera loin d'être perdu, surtout si vous avez choisi d’assister à un spectacle du Standard Idéal. Ce festival inauguré en 2004 invite chaque hiver sur ses planches la fine fleur des metteurs en scène européens. L’occasion de faire le plein de spectacles hongrois, allemands, anglais ou encore italiens. Un écrin de verre dans lequel se tient également l’Atelier des 200. Le temps d’un week-end, 200 amateurs sont invités à découvrir en compagnie des metteurs en scène de la saison l’envers du décor, notamment le jeu d’acteur. Il ne reste plus qu’à vaincre sa timidité et se lancer !

En savoir plus
France

Théâtre de Vanves

Aux manettes de cette scène conventionnée pour la danse, il y a José Alfarroba. Homme de théâtre actif, qui ne se contente pas d’ouvrir les portes de son lieu aux chorégraphes mais invite jeunes compagnies de théâtre, plasticiens en herbe (huit expositions par saison) et musiciens de tous bords. Spectacles jeune public, projections de films et festivals tous azimuts : le théâtre de Vanves émerveille par la richesse de sa programmation. Découpé en deux salles – le théâtre et la panopée –, le lieu se mobilise tout particulièrement à promouvoir les écritures contemporaines, mais sans frontières : « cette saison seront présentées des tragédies, un mélodrame, une grande fresque historique, des pièces "sociales"... et quelques ovnis » explique son directeur. Un espace de qualité qui accueille en son sein depuis quinze ans l’excellent festival de théâtre et danse Artdanthé. Un must en matière de rendez-vous culturel.

En savoir plus

Commentaires

0 comments