Actualités / Vivre en Ville

Cinq week-ends inoubliables, en train (au départ de Tel-Aviv)

Cinq week-ends inoubliables, en train (au départ de Tel-Aviv)
© Shutterstock

Vous aimez l'agitation de la ville, vous appréciez ce qu'il y a de plus israélien au milieu d'un de rues bruyantes et effervescentes, mais quand même, parfois, vous avez envie d'un peu de paix et de tranquillité. C'est le moment de vous laisser embarquer par le système ferroviaire israélien - Israel Railways - , possiblement le seul endroit du pays où vous ne vous sentirez plus en Israël, mais dans un endroit un peu plus civilisé. Prenez place sur l'une des larges et confortable banquettes, et laissez-vous bercer par le bruit sourd du train, d'où vous verrez défiler des paysages à couper le souffle. A seulement une heure de Tel-Aviv, explorez les magnifiques jardins Baha'i de Haïfa ou profitez d'un service porte à porte dans l'autre direction – vers le zoo biblique de Jérusalem.

Jérusalem

L'ancienne capitale d'Israël se doit d'être la première destination de cette liste. Rien ne vaut les paysages de la montée vers Jérusalem : des collines rouges, des vallées rocheuses et de nombreuses forêts vous accompagnent tout au long de votre trajet. Ce beau voyage va plus vite que les voitures coincées dans les bouchons de la route 1, tous les jours de la semaine. Seul inconvénient : le train vous dépose près de Malha, qui se trouve à une certaine distance du centre-ville de Jérusalem. Mias les environs de la gare méritent en eux-mêmes une pleine journée, que ce soit au zoo biblique, qui regroupe la faune de Jérusalem dans un habitat pastoral, ou bien à Ein Yael, la réserve naturelle du zoo, situé en face de la vallée.

Le zoo de Jérusalem ne ressemble à aucun autre pour de nombreuses raisons, notamment parce que tous les animaux sont référencés en fonction des passages qui font allusion à eux dans la Bible, mais aussi parce qu'il applique un programme de reproduction pour les espèces en voie de disparition. Ein Yael est un musée vivant qui mêle l'Histoire et la nature, en permettant aux visiteurs de parcourir les anciennes routes romaines, de partir à la rencontre des artisans d'époque et de participer à de nombreux ateliers interactifs.

Billet de train aller-retour: Tel-Aviv--Jérusalem

Adultes : 32 NIS

Séniors / étudiants / enfants de moins de 10 ans : 27 NIS

Durée approximative du trajet: 1h20, sans arrêt

 

Akko (Egalement appelé Acre ou Saint-Jean d'Acre)

 

© Shutterstock

 

 

 

 

Un séjour en Israël n'est pas complet sans une visite à Akko. Le trajet d'une heure quarante offre une vue imprenable sur le nord d'Israël, avec ses vergers en fleurs et son littoral. La ville d'Akko en elle-même est imprégnée d'Histoire, avec ses vestiges de la Cité des Croisés datant des Xe et XIe siècles, qui sont restés plus ou moins intacts jusqu'à aujourd'hui. En 2001, la pittoresque Vieille Ville d'Akko a été intégrée au patrimoine mondial de l'UNESCO.

 

© Shutterstock

 

 

 

 

 

Avec ses mosquées, ses caravansérails et bains turcs construits par les Ottomans, ses halls et tunnels appartenant autrefois aux Templiers et ses ruines de l'époque des Croisés, l'histoire d'Akko et de ses paysages exceptionnels sont dignes d'un film d'Indiana Jones. Ne passez pas à côté de la promenade autour du marché animé de la ville, avant de faire une pause au restaurant de poissons et de fruits de mer du chef Uri Buri, pour déguster la pêche du jour. Vous prévoyez de passer la nuit sur place? L'hôtel Efendi est un joyau caché.

Billet de train aller-retour: Tel-Aviv--Akko

Adultes : 57 NIS

Séniors / étudiants / enfants de moins de 10 ans : 48 NIS

Environ. Heure du train: 1.37 - 1.53 heures (selon le train), aucun changement

Durée approximative du trajet: 1h37-1h53, sans arrêt


Zikhron Yaakov

 

© PR

 

 

 

 

Il n'y a pas de train direct pour Zikhron Yaakov (il vous faudra descendre à Binyamina et prendre le bus n°872 pour un trajet de 20 minutes, ou monter dans un taxi pour une courte distance), mais ce petit effort supplémentaire vaut vraiment le coup. Construit à l'extrémité sud du Mont Carmel, cette ville pittoresque surplombe la Mer Méditerranée. L'artère principale de la ville, la rue HaMeyasdim, regorge de restaurants et de boutiques de charme. Dans les magasins, les trésors s'amoncellent. On y trouve aussi bien de l'artisanat façonnées par des artisans locaux que des meubles cools et chics.

 

© PR

 

 

 

 

Zikhron Yaakov est un paradis pour les connaisseurs de vin, avec ses visites gratuites dans les vignobles à proximité du Carmel Mizrahi (04-6391788). Vous aurez également la chance de remplir votre propre bouteille aux caves Tishbi (04-6380434). Le vigneron Golan Tishbi présente chaque vin dans un verre de cristal Riedel, accompagné par un chocolat français et gourmet Valrhona.

Billet simple: Tel-Aviv--Binyamina

Adultes : 35 NIS

Séniors / étudiants / enfants de moins de 10 ans : 29,5 NIS

Durée approximative du trajet: 0h39-0h53, (selon le train), sans arrêt, puis prendre le bus 872.

 

Rehovot

 

© PR

 

 

 

C'est le genre de voyage que vous ne trouverez pas dans votre Guide du Routard. À un peu plus de 20 minutes de train de Tel-Aviv, Rehovot abrite un trésor peu connu : le Jardin des Sciences Clore de l'Institut Weizmann. 800 mètres carrés de pelouses vertes qui constituent le seul musée des sciences à ciel ouvert dans le monde. 

Plus de 90 expositions interactives vous démontrent les lois de la physique, de l'énergie solaire et de l'eau de manière très ludique, pour le plus grand plaisir des enfants comme des adultes. En 2005, l'EcoSphère, récompensée par un prix, a été ouverte au public. Construite par l'architecte Dan Peleg et conçue par le professeur Hanan Da Langeh, la structure en dôme abrite un large éventail d'éléments du système écologique, tels que végétation sèche et humide, air, terre, eau et poissons.

Billet simple: Tel-Aviv--Rehovot

Adultes : 21,5 NIS

Séniors / étudiants / enfants de moins de 10 ans : 18,5 NIS

Durée approximative du trajet: 0h23-0h27, (selon le train), sans arrêt.

 

Haïfa

 

 

© Itamar Grinberg

 

 

 

 

 

Haifa est la troisième plus grande ville d'Israël, et peut-être la plus jolie. Comme Jérusalem, Haïfa a été gâtée par la nature avec ses collines et ses montées raides. Et comme Tel-Aviv, elle dispose de belles plages et d'un port animé.

 

© PR

 

 

 

 

Haïfa s'est forgée une réputation de bastion de la coexistence, avec une population issue des trois religions monothéistes vivant côte à côte. La ville abrite également le Centre Mondial de la foi Baha'ie. La visite des magnifiques Jardins Baha'is sur le domaine est incontournable.

 

© Itamar Grinberg

 

 

 

Au centre des Jardins, vous trouverez le sanctuaire de Bab, où repose le fondateur de la foi Bahai'e. La ville de Haïfa regorge également de musées et de galeries de renommée internationale. Allez faire un tour du côté de la Colonie allemande et du charmant quartier de Wadi Nisnas, ou bien dirigez-vous vers le Kartel, sur le port du centre-ville, où des artistes de rues locaux et internationaux viennent tour à tour illuminer la ville avec leurs palettes.

 

Billet aller-retour : Tel-Aviv--Haïfa

Adultes : 44 NIS

Séniors / étudiants / enfants de moins de 10 ans : 37 NIS

Durée approximative du trajet: 0h55-1h11, (selon le train), sans arrêt.

 

Alternatives à la conduite

La simple idée de conduire à Tel-Aviv peut vous terroriser. Et vos craintes ne sont pas infondées : les conducteurs israéliens semblent être tous suicidaires, et vendre son âme au diable en échange d'une place de parking semble peu cher payé. Heureusement, Tel-Aviv offre une myriade de possibilités pour se déplacer. C'est d'ailleurs peut-être la ville qui offre le plus d'options!

 

Tel-O-Fun

Tout d'abord, il y a les vélo verts Tel-O-Fun omniprésents dans la ville, équivalent des vélib's parisiens. Pour 17 NIS ( 23 NIS le week-end), vous pouvez profiter d'un vélo durant 24 heures. Les stations sont réparties partout à travers la ville, ce qui soulage d'emblée la corvée du cadenas. Vous pouvez également vous surclasser, en louant un vélo électrique pour la journée (environ 120 NIS). Ces petits engins très pratiques connaissent un véritable succès ces dernières années à Tel-Aviv. Pour l'heure, il n'y a pas de réglementation (et s'il y en a une, personne n'y fait attention) alors n'hésitez pas à vous frayer un chemin entre les routes et les trottoirs, à vos risques et périls.

 

Segways

Autre mode de transport intéressant : le Segway. Le coût : 300 NIS pour 24 heures. C'est un peu cher, mais très amusant. Vous recevrez une leçon de dix minutes avec un instructeur avant de prendre la route seul. Les Segways sont un moyen suprême pour se frayer un chemin dans les bouchons de Tel-Aviv ou les ruelles de Jaffa.

 

Rollerblades

Autre alternative : retournez à l'adolescence et louez une paire de rollers au Sportek du Parc Hayarkon. Ce n'est pas le moyen de transport le plus commode : vous risquez d'avoir mal aux pieds après un certain temps (après tout, on n'a plus 15 ans!) et vous allez devoir trimballer vos chaussures toute la journée. Mais si vous avez envie de vous amuser, vous pouvez vous joindre à ce groupe qui fait du roller à travers la ville tous les mardis soir.

 

Crokinette

Si vous avez vraiment envie de vous la jouer cool, faites monter la température -et la vitesse - en louant une Crokinette  (environ 170 NIS par jour). Crokinette, c'est le nom local donné aux trottinettes massives et électriques. Elles sont très puissantes et peuvent atteindre des vitesses allant jusqu'à 25 km/h.

 

Pour les locations de vélos, de vélos électriques, de scooters et de Segway, appelez le centre de locations Rent Center: * 9559, 42 rue Derech Salame, Tel-Aviv

 

Et si vous n'êtes pas tenté par ces moyens de transport sophistiqués pour vous déplacer d'un point à un autre, vous pouvez toujours compter sur ce que vous avez de plus fidèle : vos pieds. Tel-Aviv est si petite que plus ou moins 20 minutes de marche vous amènera en son centre. C'est le meilleur moyen de découvrir la ville, et les chances d'accidents sont moindres. L'autre bonne nouvelle, c'est que la marche à pied ne vous coûte pas un sou ! 

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments