Actualités / Art

L'Homme derrière le mur : les bijoux architecturaux d'Israël et leurs concepteurs

L'Homme derrière le mur : les bijoux architecturaux d'Israël et leurs concepteurs
© Shutterstock

Lorsque que l'on pense «architecture israélienne», la première chose qui vient à l'esprit, ce sont les immeubles Bauhaus de Tel-Aviv qui ont valu à la Ville Blanche son surnom. Alors bien sûr, ces sites classés au patrimoine mondial de l'UNESCO sont à voir, mais ils sont loin d'être les seuls bâtiments en Israël à mériter qu'on s'y arrête. Voilà plus d'un siècle que la toute première bâtisse de Tel-Aviv a vu le jour. A cette époque, des architectes incroyablement innovants ont conçu et bâti des structures modernes qui repoussent encore aujourd'hui les limites de l'architecture israélienne. Voici cinq architectes et immeubles remarquables qui valent le détour.

Preston Scott Cohen-Le bâtiment Herta et Paul Amir (Musée d'Art de Tel-Aviv)

© PR

 

Aile du Musée d'Art de Tel-Aviv, le bâtiment Herta et Paul Amir a été conçu par l'architecte Preston Scott Cohen. Avec ses angles acérés et ses formes linéaires, ce modèle en forme de « radiateur » horizontal est une œuvre d'art géométrique. Professeur à l'Ecole du Design de Harvard, Preston mêle dans ses travaux des techniques modernes à la géométrie descriptive du 17e siècle. Le résultat est saisissant : une structure architecturale complexe qui bouscule les concepts de l'architecture traditionnelle. La façade, sous forme de plis, a été construite à partir de 430 panneaux de ciment poli fabriqué sur place, tandis que les espaces du bâtiment sont tous réunis par une chute de lumière naturelle verticale.

27, blvd Shaul Hamelech, Tel-Aviv

 

Ron Arad- Le Musée du Design de Holon

© PR

 

Il a rejoint les « nouvelles merveilles du monde » dans le classement du magazine Conde Nast Traveler, le Musée du Design de Holon a été conçu par Ron Arad. Le projet aura coûté un investissement de 17 millions de dollars. Flanqué de bandes d’acier de cinq teintes de rouille, le bâtiment affiche une structure fascinante et élégante, à l'image des expositions de mode qu'il abrite. En imaginant ce bâtiment qui englobe et reflète les principes de l'architecture, Ron Arad a relevé le défi bien au delà des attentes. Le résultat : une association parfaite de textures, d'espaces et de visions qui captivent le regard du visiteur avant même qu'il ne soit entré dans le musée lui-même.

8 rue Pinkhas Eilon, Holon

 

Moshé Safdie - Yad Vashem, Centre commercial Mamilla, Hôtel David Citadel

© Shutterstock

 

Moshé Safdie a toujours pensé que « l'architecture devait se tourner vers l'avenir tout en intégrant le passé». En retravaillant des structures existantes et en intégrant des pierres de bâtiments anciens dans ses nouveaux projets,  Moshé Safdie ne se contente pas seulement de rester fidèle au caractère de Jérusalem : il le magnifie. Le crédo de son œuvre : juxtaposer l'ancien au nouveau. Et c'est sans doute la raison pour laquelle il a choisi l'une des villes les plus anciennes pour concevoir ses œuvres architecturales les plus emblématiques. En tant qu'architecte du centre commercial Mamilla, de l'hôtel David Citadel et du musée de Yad Vashem, ce génie a lentement développé une dynastie du design qui a conquis Jérusalem. Ce n'est pas tout : il est également réputé à l'échelle internationale pour avoir crée des icônes architecturales comme l'Habitat67 de Montréal.

Blvd Alrov, 6 rue Yitshak Kariv, Jérusalem

 

Haïm Dotan – Le Centre des Arts et des Spectacles d'Ashdod

© Shutterstock

 

En matière d'architecture moderne, le centre des Arts et des Spectacles d'Ashdod est unique en son genre. Certains y voient la forme d'une baleine s'élançant dans les airs, d'autres le ressac des vagues. C'est tout le génie du pionnier de l'architecture Haïm Dotan, qui met toute son âme dans ses créations urbaines avant-gardistes. Dotan invente constamment de nouveaux langages dans le paysage architectural mondial. Langages que les designers du monde entier passent des années à tenter de déchiffrer. Chacun des chefs-d'œuvre de Dotan met en scène son propre récit. Un récit dont l'intrigue varie en fonction de la perspective du passant. La salle de concerts  a bénéficié d'un investissement de 100 millions de dollars. Elle capte la luminosité et la légère brise de la mer environnante. Le spectacle est encore plus beau la nuit.

Ashdod, Israel

 

Urich Plesner - Beit Gabriel

Dans le cadre pittoresque de la Mer de Galilée, Beit Gabriel affiche un design aussi paisible que son histoire. Car ce centre social et culturel situé dans la Vallée du Jourdain, et qui borde les rives du lac de Tibériade, fut le cadre de la signature du traité de paix entre la Jordanie et Israël en novembre 1994. Le contraste unique entre la pierre beige du bâtiment et les jardins verdoyants reflète la philosophie d'Ulrich Plesner et de son équipe d'architectes. Un talent récompensé par le prix Rechter, très convoité dans le milieu. Cette structure en pierre est une véritable œuvre d'art, au même titre que les pièces exposées dans la galerie qu'elle abrite.

Vallée du Jourdain, sur le lac de Tibériade 

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments