Le Très Particulier

Notre sélection
Ajoutez à votre coupes de coeur
0 J'aime
1/8
2/8
3/8
4/8
5/8
6/8
7/8
8/8
Montmartre

Un voiturier en livrée vous accueille au niveau d'un portail de la discrète avenue Junot : dommage, vous êtes venus en Vélib'. Pas grave, vous êtes bien décidé à pénétrer dans ce lieu plutôt méconnu des Parisiens, et pour cause. L'hôtel Particulier Montmartre est un hôtel de luxe à 400 € la nuit, caché sur les hauteurs de la butte et qui a décidé depuis peu d'ouvrir les portes de son bar aux Parisiens. Enfin aux initiés, car pour boire un verre ici, il faut montrer patte blanche à l'interphone, puis savoir où sonner entre toutes les grilles des villas cossues de cette ruelle privée et discrète. Après avoir contourné le « rocher de la sorcière » (comme on l'appelle ici) et la très sélecte Amicale des boulistes de Montmartre, de larges grilles noires s'ouvrent enfin sur le jardin.

Remarquablement conçu par Louis Benech (c'est lui qui a rénové le Jardin des Tuileries), ce bel eden est presque un sous-bois luxuriant et sauvage, planté de grands arbres, de fougères folles, de lierre grimpant et de tables rondes en fer forgé. Le service est feutré et attentionné comme le veut une maison de ce standing, et la clientèle un mix contrasté entre bourgeoisie à l'ancienne et jeunesse branchée. A l'intérieur de cette magnifique bâtisse historique, on découvre le restaurant très classieux et une belle petite bibliothèque dont la cheminée est surmontée d'une tête de cerf empaillée. Tout en bas, une salle intimiste et un paisible jardin d'hiver vous attendent. Vous voici enfin arrivé au Très Particulier. A l'heure de l'après-midi, on vous servira du thé, mais dès 18h n'hésitez pas à siroter un cocktail : ils sont frais, artisanaux et audacieux sans jouer les m'as-tu-vu, malgré des noms à réjouir un cinéphile.  

Goûtez l'Égoïste (gin thym citron, sirop maison de camomille et pamplemousse, bitter au citron, thé fumé) ou le Laura Palmer (Americano Cocchi, Mastica, absinthe, jus de citron vert, sucre blanc, sauge), vous ne le regretterez pas. Dans ce décor de pavillon de chasse en forêt domaniale si calme et beau, difficile de se croire en plein Paris, à deux pas du Montmartroland suffoquant de cars de touristes. La véranda étale au sol son damier qui se reflète dans le socle doré des fauteuils en velours rouge, second clin d'œil à David Lynch et 'Twin Peaks', tandis que le papier peint ressemble à une jungle du Douanier Rousseau à laquelle répondent les plantes tropicales intérieures. Une décoration signée Pierre Lacroix, diplômé de la prestigieuse école Camondo à Paris.

Ce luxe a un prix, ici assez classique : à partir de 7 € le verre de vin, 13 € le cocktail ou 14 € la flûte de champagne (de bon brut évidemment). Si vous êtes trois ou quatre, la carafe de punch offre une bonne alternative. Loin d'être guindée, l'atmosphère favorise autant les conversations que la méditation. Au fond d'un jardin caché montmartrois, au sous-sol d'un hôtel particulier, dissimulé derrière un saule pleureur à siroter un Malaparte, vous appréhenderez le temps d'un instant un certain aspect de la vie parisienne.

Nom du lieu Le Très Particulier
Contact
Adresse Pavillon D, 23 avenue Junot
18e
Paris

Heures d'ouverture Tous les jours jusqu'à minuit
Transport Métro : Lamarck-Caulaincourt
Prix Cocktail entre 13 et 15 €
LiveReviews|0
1 person listening