Fête du cinéma

Du 29 juin au 2 juillet 2014

0

Commentaires

Ajouter +

Fritz Lang, Jack Palance, Michel Piccoli et Giorgia Moll dans 'Le Mépris' de Jean-Luc Godard (DR)

Du dimanche 29 juin au mercredi 2 juillet inclus, la Fête du cinéma rempile pour sa trentième édition, pour laquelle toutes les séances, sans exception, seront à 3,50 €. Du coup, Time Out ne résiste pas à vous concocter sa sélection du moment, pour vous orienter vers les meilleurs films actuellement en salles.


Plus d'infos sur le site officiel de l'événement.


Notre sélection des meilleurs films du moment

Eden

  • Note: 4/5

Nouveau coup de casque du duo robotique Daft Punk. Un an et demi après avoir joué le parfait remake médiatique de 'Rencontres du Troisième Type' sur l'ensemble des plateaux télévisés français et américains, les rois versaillais de l'électronique créent... Lire la suite

Une nouvelle amie

  • Note: 4/5

François Ozon en semble convaincu : « On ne naît pas femme, on le devient. » Avec ce dernier film audacieux et réussi, le réalisateur fait l’éloge de la féminité dans ce qu’elle a de plus insaisissable. Les acteurs sont d’une crédibilité... Lire la suite

Atlas

  • Note: 4/5

« Le processus d'érosion des discours esthétiques et des langages documentaires figés rend nécessaire l'invention de formes hybrides ou inédites qui renouvellent ainsi notre perception du réel. » C'est en effet un objet hybride que nous propose Antoine d'Agata. Lire la suite

Interstellar

  • Note: 5/5

Inutile de tourner autour du pot, ‘Interstellar’ est bien ce qu’il paraît être : un film qui vous en met plein la gueule – mais avec une certaine classe – pendant près de trois heures. D’ailleurs, si vous vous souvenez du délire visuel intergalactico-psychédélique à la fin de... Lire la suite

Vie sauvage

  • Note: 4/5

Ne vous fiez trop à son affiche – qui évoque étrangement un ‘Mud’ à la française, où Matthew McConaughey aurait été remplacé par Mathieu Kassovitz : ‘Vie sauvage’ est avant tout l’histoire d’une famille française, inspirée d’un authentique fait divers... Lire la suite

Fils de

  • Note: 4/5

Quel que soit le genre dans lequel il se lance, Hervé-Pierre Gustave reste HPG, dur et fantasque égocentrique au parler cru. Figure tutélaire du porno des années 1990, aventureux réalisateur d'œuvres non-licencieuses telles que 'Les Mouvements du Bassin' ou... Lire la suite

Que ta joie demeure

  • Note: 4/5

Un an après une angoissante fiction à l’humour noir et cruel (‘Vic+Flo ont vu un ours’), Denis Côté revient avec un documentaire dans la veine de son surprenant ‘Bestiaire’ de 2012. Sauf qu’ici, le parc zoologique a cédé la... Lire la suite

Bande de filles

  • Note: 4/5

Elles sont sympathiques comme tout et débordantes de naturel, les filles de la bande à Sciamma. A travers elles, la réalisatrice parvient même à saisir assez joliment ce qui constitue l’éphémère harmonie d’un groupe : des personnalités parfois divergentes... Lire la suite

Le Paradis

  • Note: 4/5

Trois ans après avoir offert à Vincent Lindon un ‘Pater’ politiquement incisif, drôle et inventif, Alain Cavalier revient avec ‘Le Paradis’, film minimal et follement touchant, mêlant journal filmé et relecture de mythes fondateurs de la Bible ou d’Homère. Bien que classé... Lire la suite

The Tribe

  • Note: 4/5

Un premier long métrage ukrainien sans concession, multi-primé à la Semaine de la Critique à Cannes, tourné dans un établissement pour sourds-muets et en langue des signes : l’un des films-chocs de la rentrée. Myroslav Slaboshpytskiy a un nom imprononçable. Ça tombe bien... Lire la suite

Saint Laurent

  • Note: 5/5

En général, le biopic (ce fameux biographical picture qu’on pourrait souvent traduire par « hagiographie du pauvre ») est un genre à fuir. Lourdaud, pléonastique, parfois mystificateur. Heureusement, quelques contre-exemples, rares... Lire la suite

Le Sel de la Terre

  • Note: 4/5

Qu’on apprécie ou non le travail photographique de Sebastião Salgado, ‘Le Sel de la Terre’ s’affirme avant tout comme le portrait d’un homme à la recherche de ce qui, précisément, pourrait définir son humanité. Autrement dit, la photo n’est ici... Lire la suite

Leviathan

  • Note: 4/5

Si ‘Leviathan’ paraît débuter comme un classique film russe estampillé Cannes (où il reçut, d’ailleurs, le prix du Scénario), son caractère contemplatif, hiératique, se voit bientôt battu en brèche par un montage surprenant, haché, et des accélérations du temps narratif qui pourraient... Lire la suite

Casse

  • Note: 4/5

Belle surprise, ce documentaire de Nadège Trebal aurait sans doute pu s’appeler ‘Holy Motors’. Ou ‘Crash’. Ou ‘L’Argent’. Ceci dit, ‘Casse’ reste un titre évocateur qui correspond habilement à la polysémie du film : où il est autant question de casse sociale que de... Lire la suite

Mange tes morts

  • Note: 4/5

Entre fable initiatique, polar à la sauce Pieds Nickelés et docu-fiction chez les Manouches, ‘Mange tes morts’ réussit à slalomer avec une cohérence inattendue et un ton d’une drôlerie inédite, en marge d’une tension dramatique qui pourrait... Lire la suite

L'Institutrice

  • Note: 4/5

L’art sur l’art n’est jamais évident. Réussir à faire exister la poésie au cinéma, c’est la délicate arabesque que vient pourtant de réaliser Nadav Lapid. Dans son dernier film, 'L’Institutrice', le réalisateur israélien met en scène l’histoire d’un enfant poète de 5 ans... Lire la suite

Sils Maria

  • Note: 4/5

Bienvenue à bord du dernier film d’Olivier Assayas, qui nous embarque en Suisse, aux côtés d’une actrice en pleine introspection. Maria Anders, jouée par Juliette Binoche, a connu la célébrité au théâtre dans la pièce de Wilhem Melchior, ‘Maloja Snake’. Lire la suite

Winter Sleep

  • Note: 5/5

Après 'Il était une fois en Anatolie' en 2011, le cinéaste turc Nuri Bilge Ceylan revient avec 'Winter Sleep', dernière Palme d'Or à Cannes et subtil monument de vertige psychologique, qui en appelle à Tchekhov et Bergman. Un métrage long de... Lire la suite

Enemy

  • Note: 4/5

Avec son pitch minimal et son atmosphère trouble, épaisse et sourdement lynchienne, ‘Enemy’ pourrait être à Jake Gyllenhaal ce que fut, il y a peu, ‘Under the Skin’ pour Scarlett Johansson : un ovni indé en forme de one-(wo)man-show.
Lire la suite

Mister Babadook

  • Note: 4/5

Il existe manifestement deux types de films de genre. Au moins. D’une part, ceux qui relèvent directement du cinéma d’exploitation (blaxploitation, chambara, giallo, slasher…), et se contentent en général de jouer sur des... Lire la suite



L’avis des utilisateurs

0 comments