Les spectacles à voir en juin 2014

1/9
2/9
© Bea Borgers
3/9
© Balthazar Maisch
4/9
© Lucie Jansch
5/9
© Angélica Liddell
6/9
© Lucie Jansch
7/9
© Grégory Batardon
8/9
© Viehoff
9/9
© Urban Jörén

Monsieur Belleville

Tous les habitants du quartier vous le diront, la rue de Belleville a une âme bien à elle. Orient et Extrême-Orient, habitués et néophytes, européens bobos et ouvriers s’y côtoient. Elle est comme un petit microcosme qui se plaît à surprendre les passants, frontière accueillante entre les 19e et 20e arrondissements de Paris. C’est ce foisonnement culturel et ce bouillonnement d’énergie que l’auteur et acteur Thibault Amorfini nous offre en ce moment au théâtre de Belleville. Un texte drôle, poétique et tranchant, qui nous embarque en télégraphe depuis les Pyrénées jusqu’à « un champ de lilas plein de promesses ». Lire la suite

En savoir plus
Théâtre de Belleville Jusqu'au dimanche 13 juillet

Les Serments indiscrets

Que ceux qui ont souffert du marivaudage et des alexandrins au collège se rassurent : on peut avoir détesté Marivaux dans son enfance et parvenir rire avec toute une salle pleine d’adultes des années plus tard. La preuve au TGP avec ‘Serments indiscrets’, comédie écrite par le dramaturge et mise en scène plusieurs siècles après au TGP par le maître des lieux, Christophe Rauck. L’histoire d’amour alambiquée de Damis et Lucile. Parce qu’ils ne se connaissent pas, les deux jeunes gens refusent, contre l’avis de leur père, de se marier. Accord tacite qui va pourtant leur mener la vie dure. Lire la suite

En savoir plus
Théâtre Gérard Philipe Du mercredi 4 au dimanche 15 juin

Palermo, Palermo

C’est sous le soleil doré de la Sicile et au terme d’une résidence de trois semaines que Pina Bausch a monté ‘Palermo, Palermo’. Une œuvre à part entière dans son parcours de chorégraphe puisqu’il s’agit de sa première création réalisée hors des murs de Wuppertal. Scénographiée par Peter Pabst, ‘Palermo, Palermo’ commence par l’explosion d’un mur de parpaings sur toute la longueur de la scène. Un mur de ruines sur lequel les danseurs évolueront pendant les deux heures de spectacle. Nous sommes en 1989. Depuis l’île italienne, la chorégraphe allemande ressent la pression des habitants de RDA. Lire la suite

En savoir plus
Théâtre de la Ville Du samedi 21 juin au samedi 5 juillet

L'Annonce faite à Marie

Il faut un sacré cran pour oser mettre en scène 'L’Annonce faite à Marie' de Paul Claudel aujourd’hui. Ou peut-être faut-il simplement être belge et ne pas sentir le poids insoutenable de la tradition peser sur ses épaules en touchant à l’un des géants de la littérature française. Yves Beaunesne, metteur en scène et directeur du CDN de Poitou-Charentes, a déjà mis les pieds dans le territoire claudelien et sait nous transmettre avec une grande modernité cette langue riche et profonde. La pièce raconte le parcours de Violaine, une femme très pieuse. Elle s’écarte volontairement du monde après avoir embrassé un lépreux et contracté la maladie. Lire la suite

En savoir plus
Théâtre des Bouffes du Nord Du mardi 24 juin au samedi 19 juillet

+ de spectacles en juin à Paris

La Veuve et le Lettré

Cela fait déjà plusieurs saisons que la MC93 tisse un lien tout particulier avec la Chine. En 2006, les étudiants de l’école de l’Opéra de Pékin foulaient la scène de la grande salle. Cette saison, c’est une toute autre forme spectaculaire qui investira la salle Oleg Efremov : le théâtre Liyuan de la province du Fujian. Loin du bourdonnement de la capitale, ce théâtre-opéra plus subtil, datant du XIIIème siècle, est aujourd’hui remis à neuf avec la troupe du Théâtre expérimental de Liyuan. Avec à sa tête l’artiste Zeng Jingping, une femme - il est toujours bon de le souligner - cette troupe propose des spectacles d’une grande qualité technique et artistique, alliant respect de la tradition et touches audacieuses de modernité. A l’hiver de sa vie, un conseiller souhaite confier sa femme à quelqu’un de son entourage. Il choisira un érudit, qui devra veiller à ce que la veuve ne se remarie jamais et soit fidèle à sa mémoire. Le lettré aura un rapport à effectuer chaque mois sur la tombe du défunt pour rendre compte de l’accomplissement de sa mission. Mais évidemment, rien ne se passe comme prévu. Tiraillés entre l’amour et la promesse faite au vieillard, les personnages déroulent sous nos yeux un fantastique éventail d’émotions. Un spectacle parlé, chanté, dansé, pour s’évader encore un peu plus loin que d’habitude.

En savoir plus
MC 93 Bobigny Du vendredi 6 juin au dimanche 15 juin

Nourrir l’humanité, c’est un métier

Amis écologistes, militants verts et autres sympathisants du monde agricole, le temps est venu pour vous de connaître la compagnie belge Art & Tça. Au-delà de ce splendide jeu de mots que je ne peux que saluer bien bas, ces artistes ont une énergie absolument contagieuse. Et renouvelable bien sûr. Charles Culot (et il en a !), un des créateurs du spectacle et fils d’agriculteur, ne pouvait que rendre hommage, à travers le théâtre, au dur labeur familial. 'Nourrir l’humanité, c’est un métier' nous emmène donc en voyage agriculturel depuis le Luxembourg belge jusqu’à la Lozère gauloise. Au gré de cette ballade européenne, que dis-je, internationale, ces amoureux des champignons interrogent quelques agriculteurs sur leur quotidien. Ces différents entretiens ont permis de structurer un « spectacle-reportage » simple et gorgé de sensibilité. Sur scène, une toile cirée posée sur la table suffit à camper le décor. Un couple raconte l’amour du métier, mais surtout les difficultés et la misère sociale dans laquelle ils se voient jetés. Le monde paysan, à la sincérité presque désuète, désenchanté face au pouvoir écrasant des industriels, est présenté avec douceur et bienveillance. Quand les métallurgistes accueillent les agriculteurs, un léger parfum d’insoumission flotte dans le 11 e arrondissement…

En savoir plus
Maison des Métallos Du mercredi 11 au dimanche 15 juin

Dialogue with Rothko

Dans 'Dialogue with Rothko', Carolyn Carlson rend hommage au maître de l'expressionnisme abstrait Mark Rothko. La chorégraphe et danseuse cherche à retranscrire les émotions suscitées par un tableau, au travers des chorégraphies inspirées des œuvres du peintre américain. Couleurs chaudes, formes éclatantes et danses lumineuses ; le duo composé de l'esprit du peintre et du corps de la danseuse américaine sera forcément brillant.

En savoir plus
Théâtre Jean Vilar Dimanche 8 juin

Blanche Neige

C’est depuis l’an 2000 que le Festival du futur composé a lieu dans la capitale, investissant des lieux culturels aussi divers que l’Académie Fratellini, le Cabaret Sauvage ou le Théâtre Monfort. Pour ne citer qu’eux, Denis Podalydès, Grand Corps Malade et Philippe Starck sont parmi les nombreux artistes ayant contribué à cet événement qui s’est même déjà offert le luxe de s’expatrier en Italie et en Espagne. Ce festival permet de présenter les travaux de l’association du Futur Composé, qui réunit pour l’occasion plusieurs structures associatives et institutions spécialisées dans le domaine de l’autisme. L’idée étant de permettre à des acteurs amateurs et professionnels, autistes ou non, de se rencontrer autour d’un même projet artistique et de le rendre visible d’un large public. Outre le spectacle, vous pourrez d’ailleurs profiter d’expositions et de déambulations à l’Académie Fratellini où le cirque et les arts plastiques seront mis à l’honneur. Le spectacle 2014 est une Blanche Neige revue et corrigée par Gilles Roland-Manuel, médecin et fondateur de l’association. A travers le théâtre, l’acrobatie, la danse et la musique, cette comédie musicale moderne est bien moins machiste que la version originale. Notre héroïne, loin de se contenter des carcans que l’histoire lui impose, en fera baver à tout son entourage, y compris au prince charmant qui n’est pas au bout de ses surprises. Ce genre d’initiatives, même si elles tendent à se développer, restent encore marginales et il

En savoir plus
Théâtre Monfort Du mardi 24 au dimanche 29 juin

Mexican Corner

'Mexican Corner' est une plongée dans la violence quotidienne mexicaine. Entre danses ethniques et urbaines, Kubilai Khan Investigation et Inside the Body proposent de délier les langues par les mouvements du corps, de faire parler un pays que l'argent des narcos inonde au point de le noyer. Un regard critique sur cette société centre-américaine qui nous renvoie, aussi, aux méfaits de la mondialisation.

En savoir plus
Théâtre de la Tempête samedi 14 juin 2014

Où ? Quoi ? Quand ?

Théâtre de la Ville

Dressé fièrement face au théâtre du Châtelet (et oui, ne vous trompez pas de trottoir !), le théâtre de la Ville est devenu en quelques décennies le temple incontesté de la création chorégraphique. Visionnaire hors-pair, son ancien directeur Gérard Violette y invita dès les années 1980 la crème de la danse contemporaine qu’elle soit allemande (Pina Bausch), flamande (Anne-Teresa de Keersmaeker) ou encore française (Maguy Marin). Si la danse à elle seule fait la réputation du lieu, sa programmation théâtrale ne démérite pourtant pas : Luc Bondy, le Berliner Ensemble ou encore la Nature Theater of Oklahoma y sont attendus en 2012. En 1996, une seconde salle de 400 places ouvre dans le 18e arrondissement, le théâtre des Abbesses y invite de jeunes chorégraphes et petites compagnies de théâtre afin de désengorger la place du Châtelet. Toutefois, il est bien possible qu’il vous faille vous armer de courage pour obtenir un siège hors abonnement (notamment pour le Tanztheater Wuppertal). Mais rassurez-vous, le jeu en vaut définitivement la chandelle.

En savoir plus
Le Marais

Théâtre national de Chaillot

En arrivant quelques minutes avant le lever du rideau, vous aurez tout le loisir d’admirer depuis le lobby la scintillante Tour Eiffel, voisine du théâtre de Chaillot. Ancien siège de l’ONU, c’est dans la grande salle qu’en 1948 fut signée la Déclaration universelle des droits de l’homme. Jean Vilar, Antoine Vitez et Jérôme Savary feront rejouer des comédiens sur son plateau, rendant les 1 670 places de Chaillot à ses premières amours : le théâtre populaire. Depuis peu presque exclusivement consacré à la danse contemporaine, Chaillot se dessine dorénavant comme le pendant moins international du théâtre de la Ville. Un large espace découpé en deux salles et qui rend hommage à toutes les écritures chorégraphiques, qu’elles soient influencées par le flamenco ou enracinées dans la culture urbaine. Egalement lieu d’apprentissage, le théâtre organise des rencontres, des ateliers et même une formation continue en histoire des arts !

En savoir plus
Champs-Élysées & l'Ouest de Paris

Théâtre de Gennevilliers

Vous cherchez le théâtre de Gennevilliers ? Suivez les flèches. Imaginés par Daniel Buren, ces panneaux rouges et blancs jalonnent le chemin du métro jusqu’aux portes du bâtiment. Après le règne du fondateur Bernard Sobel, c’est le metteur en scène Pascal Rambert qui tire aujourd’hui les ficelles de ce centre national entièrement dédié à la création contemporaine. Nouvelle identité visuelle, propositions interdisciplinaires et organisation de nombreux festivals : le T2G met le cap sur la rencontre artistique. Amoureux de Molière ou Racine, passez votre chemin, Pascal Rambert ne pioche pas ces auteurs dans le répertoire. En revanche, vous n’y trouverez pas que du théâtre mais également de l’opéra (Oscar Bianchi et Joël Pommerat), de l’art (Nan Goldin), du cinéma, de la littérature et même de la philosophie (Emmanuel Alloa) ! Sachez enfin que certaines répétitions sont ouvertes aux Gennevillois.

En savoir plus

Théâtre du Rond-Point

A quelques mètres de la plus célèbre avenue parisienne, le Rond-Point met un point d'honneur à ne diffuser que des auteurs vivants : François Bégaudeau, Tatiana Vialle ou encore Jean-Marie Piemme faisaient ainsi partie de la programmation de la saison 2010-2011. Métamorphosé au début des années 2000, le Rond-Point est devenu un lieu multitâches décoré par Patrick Dutertre. Un espace qui s’articule autour d’une abondante librairie, d’un salon de thé et d’un restaurant au cas où la faim se ferait sentir. Ces trois salles baptisées Topor, Tardieu et Renault-Barrault n’accueillent pas seulement du théâtre mais aussi du cirque (Eloize, Le Cirque invisible) et parfois même quelques humoristes satiriques (Guy Bedos, Christophe Alévêque).

En savoir plus
Champs-Élysées & l'Ouest de Paris

Théâtre national de la Colline

Cap à l’Est ! Niché dans une étroite ruelle du 20e arrondissement, le théâtre national de la Colline étonne au premier abord par son imposante façade transparente de 12 mètres de haut. Un décor de béton et de verre qui accueille en son sein un joli échantillon de la dramaturgie, du XIXe siècle à nos jours. Des étoiles de l’écriture dramatique – Norén, Pirandello, Bernhard, Brecht – mise au goût du jour par des ténors de la mise en scène tels que Krystian Lupa, Bernard Sobel ou encore Stanislas Nordey. Aujourd’hui dirigée par le metteur en scène Stéphane Braunschweig, la Colline propose en parallèle de ses spectacles des ateliers, des stages et des week-ends gratuits de formation pour les jeunes passionnés de théâtre.

En savoir plus
20e arrondissement

L'Odéon, théâtre de L'Europe

« Temple absolu du théâtre » selon les termes de son directeur Olivier Py, l’Odéon ne compte pas que son théâtre à l’italienne au centre de Paris mais également un entrepôt de décors de spectacles construit en 1895 par Charles Garnier pour l'Opéra de Paris. Les Ateliers Berthier à l’extrême nord de la capitale sont devenus en mai 2005 la nouvelle salle de l’Odéon, gagnant ainsi près de 400 places. Anciennement sous le joug de la Comédie-Française, l’Odéon s’est affranchi au début des années 1990 en devenant le théâtre de l’Europe. Des metteurs en scène des quatre coins de l’Europe sont invités à présenter leurs productions en langue originale sur-titrée. Parmi eux Deborah Warner, Peter Zadek, Giorgio Strehler, Robert Wilson, Frank Castorf ou encore Thomas Ostermeier.

En savoir plus
Saint-Germain-des-Prés

MC93 Bobigny

Il faut d’abord parcourir la ligne 5 du métro puis marcher quelques minutes avant d’arriver à la Maison de la culture de Bobigny. Mais le temps passé dans les transports en commun sera loin d'être perdu, surtout si vous avez choisi d’assister à un spectacle du Standard Idéal. Ce festival inauguré en 2004 invite chaque hiver sur ses planches la fine fleur des metteurs en scène européens. L’occasion de faire le plein de spectacles hongrois, allemands, anglais ou encore italiens. Un écrin de verre dans lequel se tient également l’Atelier des 200. Le temps d’un week-end, 200 amateurs sont invités à découvrir en compagnie des metteurs en scène de la saison l’envers du décor, notamment le jeu d’acteur. Il ne reste plus qu’à vaincre sa timidité et se lancer !

En savoir plus
France

Théâtre de Vanves

Aux manettes de cette scène conventionnée pour la danse, il y a José Alfarroba. Homme de théâtre actif, qui ne se contente pas d’ouvrir les portes de son lieu aux chorégraphes mais invite jeunes compagnies de théâtre, plasticiens en herbe (huit expositions par saison) et musiciens de tous bords. Spectacles jeune public, projections de films et festivals tous azimuts : le théâtre de Vanves émerveille par la richesse de sa programmation. Découpé en deux salles – le théâtre et la panopée –, le lieu se mobilise tout particulièrement à promouvoir les écritures contemporaines, mais sans frontières : « cette saison seront présentées des tragédies, un mélodrame, une grande fresque historique, des pièces "sociales"... et quelques ovnis » explique son directeur. Un espace de qualité qui accueille en son sein depuis quinze ans l’excellent festival de théâtre et danse Artdanthé. Un must en matière de rendez-vous culturel.

En savoir plus

Commentaires

0 comments