Art contemporain en banlieue

Ces lieux d'exposition et de création qui fleurissent au-delà du périph'

© Laetitia Tura
Tadashi Kawamata, 'Gandamaison', La Maréchalerie, Versailles, 2008

Ceux qui estiment qu'art contemporain (« = fumiste, intello, bobo, parigot ») et banlieue (« = caille-ra, émeutes, incultes, insultes ») sont condamnés à faire mauvais ménage feraient bien de traverser le périph' de temps en temps. En une vingtaine d'années, de la petite ceinture accessible en métro jusqu'aux terminus ô si lointains des lignes de RER, les centres et galeries d'art contemporain ont poussé comme des champignons magnétiques, rivalisant d'audace et de qualité. Résidences d'artistes, espaces d'exposition flambants neufs, monuments historiques réhabilités : c'est ici, entre béton et campagne, que bourgeonnent et s'épanouissent certaines des meilleures adresses d'art contemporain d'Ile-de-France. De quoi bousculer quelques bons vieux a priori...

Les musées et centres d'art

MAC/VAL - Vitry

Le musée d’art contemporain du Val-de-Marne ouvre ses portes à Vitry-sur-Seine quelques jours seulement après les émeutes de 2005, à l’heure où la stigmatisation des banlieues est à son comble. Quelques années plus tard, sa réputation n’est plus à faire. Le MAC/VAL, symbole du dynamisme culturel d’une périphérie de plus en plus émancipée de l’emprise parisienne, s’impose comme l'un des meilleurs rendez-vous de la création actuelle.

En savoir plus
Paris

Crédac - Ivry

Après avoir résidé au centre Jeanne Hachette pendant près de vingt-cinq ans, le centre d'art contemporain d'Ivry a déménagé en septembre 2011 : direction la manufacture des Oeillets pour une nouvelle vie, ourlée de briques rouges et de baies vitrées. L'excellente exposition de Mircea Cantor a fait office de pendaison de crémaillère, suivie de celle de Mathieu Mercier : signe, sans aucun doute, que le Crédac a de biens beaux jours devant lui.

En savoir plus
Val-de-Marne

CNEAI - Chatou

Perché sur l'île des impressionnistes, au cœur de la toute chic toute propre banlieue ouest, le Centre National Edition Art et Images de Chatou compte parmi les plus beaux ovnis culturels de la région parisienne. Véritable laboratoire d'art contemporain, il héberge des artistes en résidence dans sa maison flottante (une péniche qui roupille au fond du jardin) et accueille des expositions tout au long de l'année. Des expositions expérimentales et intelligentes, plus précisément, qui cherchent à bousculer la perception du visiteur en multipliant les points de vue et en chamboulant les sens.

En savoir plus
Yvelines

Domaine de Chamarande - Chamarande

La rédaction a le béguin pour le Domaine de Chamarande. Voilà, ça c'est dit, et sans rougir. Ce château d'Essonne et son parc splendide, nichés à l'orée d'un bois et d'un petit village rattaché au RER C, sont le lieu idéal pour croquer un peu d'art et de saucisson sur une nappe à carreaux. Une pelouse à n'en plus finir, des expositions d'art contemporain en plein air (ainsi que dans le château du XVIIe siècle et son orangerie) : ici, culture rime avec art de vivre, et on prend un malin plaisir à papillonner d'une installation à l'autre.

En savoir plus

Les Eglises - Chelles

A l’origine, il était deux églises mitoyennes : Sainte-Croix et Saint-Georges sauvées de la destruction par une municipalité bien décidée à faire de ce lieu un espace de diffusion de l’art contemporain. Une réhabilitation époustouflante : vitraux transparents pour accroître la surface lumineuse, jasmins plantés dans le petit jardin du curé attenant aux églises, lignes épurées et dépouillement extrême en font, depuis 2008, un centre d’art unique en son genre, avec 200 m2 de surface d'exposition.

En savoir plus

La Galerie - Noisy-le-Sec

C’est dans une ancienne maison de notaire nichée au milieu des HLM de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) que la Galerie s’installe en 1999. Dirigé depuis 2005 par Marianne Lanavère, cet espace où se croisent allégrement tous les supports (peinture, installation, photo, vidéo...) est devenu un des centres d'art contemporain les plus foisonnants de la banlieue parisienne. Ne ratez pas « le thé du samedi », une visite commentée et agrémentée d’une boisson chaude.

En savoir plus

Maubuisson - Saint-Ouen-l'Aumône

Ici, s’élevait jadis une abbaye cistercienne de femmes. De cette époque, subsistent quelques bâtiments et toute la superbe de l’architecture médiévale : voûtes d’ogive, vitraux, etc. Devenu propriétaire du site dans les années 1970, le Conseil général du Val-d’Oise a uni le Moyen Age et l’ère contemporaine dans une même dynamique culturelle en faisant de ce lieu un centre d'art contemporain. De François Daireaux à Olga Kisseleva, tous les artistes qui passent par l'Abbaye de Maubuisson jonglent entre création actuelle et patrimoine.

En savoir plus

Mains d'Œuvres - Saint-Ouen

Ce lieu culturel hébergeait autrefois un centre social et sportif pour les employés d’une usine de composants automobiles. Aujourd'hui, il abrite des ateliers, une scène, des espaces d'exposition, des studios de répétition et même un restaurant... Côté art contemporain, les Mains d'Œuvres, en plus d’accueillir des résidences d’artistes, se distinguent par leur programmation participative et leur ouverture à l’expérimentation, organisant par exemple des séances de 'Food'Art' (un déjeuner suivi d’une visite d'exposition) et, pour la première fois en 2011, une vente aux enchères à prix cassés.

En savoir plus
Paris

Maison des arts - Créteil

Une programmation innovante et hybride au Sud-Est de Paris ? Vous êtes bien à la MAC (Maison des arts de Créteil). Un espace où théâtre, danse, musique et arts plastiques se côtoient avec bonheur. Des artistes du monde entier viennent ici exposer leur travail ou montrer leur spectacle pour une bouchée de pain. Visionnaire, la direction artistique du lieu met l'accent depuis déjà dix ans sur les arts numériques.

En savoir plus
Paris

Ferme du Buisson - Noisiel

Si la Ferme du Buisson était autrefois un lieu d'innovation technologique sous la direction de la chocolaterie Menier, cette ancienne friche marnovallienne a été métamorphosée en 1990 en scène nationale. Une grange de 800 places pour accueillir des spectacles vivants, un « abreuvoir » pour les concerts, deux salles de cinéma et un centre d’art contemporain étiré sur trois étages : la Ferme abrite aujourd'hui une véritable plateforme artistique.

En savoir plus

Galerie Manet - Gennevilliers

Ceci n’est pas un lieu dédié aux premiers balbutiements de la peinture moderniste. Malgré son nom emprunté au père de l’impressionnisme, la galerie Edouard Manet abrite en réalité l’un des plus anciens espaces consacrés à l’art contemporain en Ile-de-France. Inauguré en 1994, ce Fonds municipal d’art contemporain (Fmac) soutient la diffusion et la production d’œuvres depuis près de vingt ans. Loris Gréaud, Marlène Mocquet et Daniel Firman sont passés par là, participant au foisonnement de cette adresse atypique.

En savoir plus

Centre des arts - Enghien-les-Bains

Carrefour culturel ? Métissage ? Art pluriel ? Le Centre des arts d’Enghien (cda), c’est un peu tout cela à la fois. Depuis 2002, date de son inauguration, l’établissement se veut pluridisciplinaire, empruntant tour à tour les voies des arts plastiques et numériques, de l’audiovisuel ou du spectacle vivant. Le « cda » sert une programmation aussi éclectique que les disciplines qu’il abrite. Le point d’orgue pourrait bien être les Bains numériques – premier festival français de l’innovation internationale dédié à la création digitale.

En savoir plus

Parc culturel de Rentilly

Rattaché au FRAC Ile-de-France depuis novembre 2014, le château de Rentilly, tout récemment converti à l'art contemporain donc, réserve de belles surprises derrière sa nouvelle façade miroitante, imaginée par l'artiste Xavier Veilhan. Au programme : des expositions temporaires entre les murs et en plein air, ainsi que des festivals, des résidences d'artistes et un bel agenda d'arts vivants.

En savoir plus
Seine-et-Marne

Maison des arts - Malakoff

Christian Boltanski est passé par là. Jacques Monory, Claude Viallat et Laure Tixier ont, eux aussi, exposé leurs oeuvres au sein de cette propriété où Louis XV venait jadis chasser son gibier. Bâtisse érigée au XVIIIe, la Maison des arts de Malakoff se voue, depuis 1997, exclusivement à l’art contemporain, enchaînant les expositions personnelles d'artistes affirmés ou émergents. Une adresse assez survoltée, à retenir.

En savoir plus

La Maréchalerie - Versailles

Ce n’est plus le bruit sourd du marteau du maréchal-ferrant qui résonne dans les allées de la Maréchalerie, mais le pas de l'amateur d'art. Situé derrière le château de Versailles, le lieu accueille aujourd’hui un centre d’art contemporain. Une transformation impulsée par l’Ecole nationale d’architecture (Ensa-v) qui lui fait face. Vous ne serez donc pas surpris d'y découvrir des expos où se côtoient art et archi, comme celle de Tadashi Kawamata en 2008.

En savoir plus

Maison populaire - Montreuil

A quelques encablures à peine de la mairie de Montreuil, s’élève la Maison populaire. Cette association dédiée à la culture et aux loisirs abrite également – depuis 1995 – le centre « Mira Phalaina » d’art contemporain. Un espace qui se veut d’abord un laboratoire où les expositions donnent lieu à de nouvelles hypothèses ; hypothèses que des conférences entre le public et les professionnels de la culture se proposent d'interroger ou d'approfondir.

En savoir plus

CPIF - Pontault-Combault

Qu’elle soit fixe ou animée, l’image contemporaine est au cœur de ce centre créé en 1989. Recherche, production et diffusion de projets artistiques et documentaires forment le triptyque qui anime le Cpif (centre photographique d'Ile-de-France). Ainsi la photographie est-elle ici un point de départ autour duquel gravitent les diverses pratiques liées à l'art des chambres noires. De quoi assurer une programmation riche et éclectique.

En savoir plus

La Terrasse - Nanterre

Aux Terrasses de Nanterre, les buildings, les banques, les agences d'assurance et les fast-foods poussent comme des champignons. Pas les centres d'art contemporain. A priori, ce quartier blotti entre les bureaux de La Défense, les autoroutes de banlieue et l'université de Nanterre avait tout du terreau hostile à une quelconque initiative culturelle. Et pourtant, c'est ici, sur un coin de pelouse paumé au milieu de l'axe Louvre-Concorde-Arc-de-Triomphe-Grande-Arche-château-de-Saint-Germain-en-Laye, que l'ancienne équipe de la Villa des Tourelles a décidé de planter une petite graine artistique.

En savoir plus
Hauts-de-Seine

Les galeries

4 galeries qui font vibrer la banlieue

On ne dirait pas comme ça, mais en termes d'art contemporain, la banlieue n'a pas grand-chose à envier au Marais ou à Belleville. Ici, c'est la qualité, pas la quantité qui compte. Et si les adresses se font rares, elles prennent (presque) toutes un soin fou à faire venir la crème de la création actuelle de l'autre côté du périph', pour en faire profiter un public moins gâté en offre culturelle. Après les centres d'art, sont récemment arrivées quelques galeries privées (et pas des moindres), bien décidées à ouvrir de petites enseignes excentrées ou à retaper, au contraire, de grandes friches industrielles pour y loger toutes ces œuvres monumentales qui se sentaient trop à l'étroit entre leurs murs parisiens. De Thaddaeus Ropac-Pantin à Gagosian-Bourget et de la Galleria Continua des Moulins à Lumière des Roses à Montreuil, c'est ici que bourgeonnent certaines des meilleures adresses d'art contemporain d'Ile-de-France.

En savoir plus

Escapades

Huit pique-niques culturels en région parisienne

Le monde se divise en deux catégories : ceux qui pensent que le pique-nique est une affaire de knackis, de beuverie ou de survie, et ceux qui ont l'intime conviction qu'on peut manger et boire en plein air tout en se nourrissant l'esprit. En ouvrant cette page, vous êtes tombés dans la deuxième catégorie. Bienvenue. Et félicitations. Vous allez bientôt pouvoir vous libérer des pelouses estivales des Buttes-Chaumont, où vous sirotiez pas plus tard que l'année dernière du rosé tiède, en regardant le gros orteil de votre voisin faire des allers-retours dans votre assiette de saucisson. Vous allez bientôt pouvoir briller en société le lundi matin en expliquant que lors de votre pique-nique dominical, vous, vous êtes tombé sur une installation d'art moderne en pleine forêt, une péniche qui héberge des artistes ou des fresques de street art plantées au milieu d'un paysage de ruines industrielles. Bref, vous aurez traversé le périph' pour prendre un bon bol d'art frais en Essonne, en Seine-Saint-Denis, dans les Yvelines ou dans le Val-de-Marne en explorant un de ces lieux improbables où l'art contemporain, la musique et l'architecture cohabitent avec la nature.

En savoir plus

Ovni-sous-bois

Le Cyclop

Au milieu des arbres, reflétant les quelques rayons de soleil qui parviennent à traverser le feuillage, surgit soudain une tête sans corps de 23 mètres de haut, assemblage hétéroclite de 300 tonnes de ferraille et de mécanismes divers. Voici le 'Cyclop' de Jean Tinguely et Niki de Saint Phalle, fruit d'un travail titanesque, aléatoire, spontané et collectif. Vingt-cinq ans d'un labeur « cauchemardesque et enchanteur », comme le qualifia un jour Tinguely. En 1969, le couple commence à assembler des matériaux de récupération pour composer une sculpture monumentale, un peu comme le Facteur Cheval édifia son 'Palais idéal'. Et ils demandent à leurs amis de participer à l'aventure : César, Arman, Pierre Marie Lejeune, Jesus Rafael Soto ou Rico Weber répondent à l'invitation. En tout, ils seront une quinzaine d'artistes à collaborer à cette œuvre.

En savoir plus

Commentaires

0 comments