Badaboum

1/8
©DR
2/8
©DR
3/8
©DR
4/8
©DR
5/8
©DR
6/8
©DR
7/8
©DR
8/8
©DR
11e arrondissement

La Scène Bastille dégringole et paf : voilà le Badaboum. La presque mythique salle de concert a refait peau neuve sous la direction des détenteurs du Panic Room en 2013. Divisé en plusieurs pièces, toutes ayant une athmosphère distincte et particulière, le club fait fureur.

Avec son appartement à l'étage configuré comme un appartement cosy avec une pointe de vintage, son club au très bon sound-system qui fait vibrer l'installation plafonnière en néons, son bar à cocktails et tapas fait de murs bruts et d'étagères en bois (ouvert dès 19h), on peut dire que le Badaboum a réussi le pari de donner un nouveau souffle à cet espace.

Au programme : des concerts en premières parties de soirées avec des artistes rock / électro / pop sélectionnés par l'agence SUPER! (sous le nom L'Amour Fou), puis, pour la partie clubbing, les gros noms de la scène techno et house française et internationale. On aime l’ambiance au top, la qualité du son, et l'originalité de ce lieu qui, mérite bien ces cinq étoiles. Le Badaboum a d'ailleurs figuré en 3e position dans le Top 10 des nouveaux clubs européens par le magazine DJ Broadcast, à peine un an après son ouverture. Foncez-y !

Nom du lieu Badaboum
Contact
Adresse 2 bis rue des Taillandiers
11e
Paris

Heures d'ouverture Mardi et mercredi de 19h à 2h, du jeudi au samedi de 19h à 7h, dimanche de 19h à 2h
Transport Métro : Ledru-Rollin ou Bastille
Prix De 10 à 20 euros l'entrée

Choisir une date

à

Average User Rating

1 / 5

Rating Breakdown

  • 5 star:0
  • 4 star:0
  • 3 star:0
  • 2 star:0
  • 1 star:2
LiveReviews|2
2 people listening
Elsa Robillard

"title"


Super moyen. Le lieu sympa, la musique sympa. Mais les conso une cata : payer 10€ un cocktail bien trop audacieux, pour ne pas dire imbuvable, dans une tasse. Sérieux ? On ne m'y reprendra plus.

charles p

Le lieu est sympathique  certes, mais l'equipe qui gere la sécurité n'hésite pas faire preuve d'abus d'autorité. Si un client ose bouger un petit doigt vous pouvez vous faire virer manu militari. Au lieu d'être un lieu de fête, on a l'impression d'être surveillé et on se sent oppressé. Voila. la sécurité a prit le pas sur la bonne humeur et la liberté. On ne peut pas trouver un endroit de fête sur Paris ou l'on se sent bien ?