0 J'aime
Epingler

Notre sélection de concerts

Guide des concerts à ne pas manquer !

Hypnotic Brass Ensemble

Les sept frères d'Hypnotic Brass Ensemble viennent de Chicago pour enflammer la scène parisienne ce vendredi 29 juillet. De Prince à Mos Def en passant par Damon Albarn, les collaborations du groupe de jazz en disent long sur leur diversité et leur puissance musicale. De la trompette en-veux-tu-en-voilà, des rythmes funk sublimés par un rap subtil, et surtout une énergie folle à vivre au moins une fois en live. Ça va transpirer !

En savoir plus
Musique

Bagarre

Bagarre, groupe de cinq Parisiens qui n’ont de belliqueux que le nom, sont en concert gratuit et en plein air dans le cadre du festival Paris Quartier d’été organisé par Patrice Martinet et Carole Fierz. Ils investiront différents parcs de Paris avec leur musique au genre hybride, alliant sonorités pop et futuristes, chansons à texte et mélodies avant-gardistes. Originaux et innovants, ils gardent une ambiance dancefloor qu’ils affectionnent tout particulièrement, leur prochain et deuxième EP s’intitulant ‘Musique de club’. On ira donc taper dans nos mains cet été gratuitement au rythme de "Claque-le", ode à la baffe ou encore sur "Macadam", qui raconte une soirée-catastrophe.  - Le mardi 2 août 2016 à 20h : Parc de Bercy (12e)- Le mercredi 3 août 2016 à 20h : Jardin des Tuileries - Carré des Sangliers (1er)- Le jeudi 4 août 2016 à 19h30 : Parc André Citroën (15e)- Le vendredi 5 août 2016 à 19h30 : Parc de Belleville (20e)Durée: 1 heureGratuit

En savoir plus
Musique

Retard Mag : 5 years bday party w/ Loukoko

Loukoko, c’est une productrice, musicienne et compositrice française dont on ne connaît que le prénom (Romy). A l’instar de son mentor SBTRKT, son identité importe moins que sa personnalité musicale, qu’elle a choisi de manifester derrière son ordinateur et un synthétiseur. Ses sons chillwave branchés et envoûtants évoquent Fakear, et le tout est magnifié par une lancinante et mélodieuse voix féminine porteuse de nostalgie. Elle livre des compositions personnelles et dans l’air du temps, lui permettant, malgré ses efforts de discrétion, d’être comparée à des artistes confirmés de la scène électro du moment comme The Avener ou Synapson. En attendant de la découvrir un peu plus lors de son concert au Point Ephémère et de la soirée d'anniversaire du magazine Retard le 5 août prochain, voici le clip de son single "Down", titre mystérieux et sensuel à l’image de son EP sorti en 2015.    

En savoir plus
Musique

Psychic Ills

Signés sur Sacred Bones Record, les New-Yorkais de Psychic Ills n'en finissent pas de convoquer tous les dieux du psyché pour consacrer leur musique. Sur leur dernier album, le cinquième, 'Inner Journey Out', on retrouve la voix suave de Tres Warren et ses mélodies lanscinantes, limite érotiques, évoquant un Anton Newcombe pré-désintox. Pas mal de slide aussi sur ce dernier opus et un sublimissime duo avec Hope Sandoval, à savourer sans aucune modération. On aura plaisir à les retrouver sur la scène du Point Ephémère le 17 août, pour un concert à tout petit prix (5 €). 

En savoir plus

Godspeed You! Black Emperor

Véritable collectif artistique (musique, photographie, vidéo…), Godspeed You ! Black Emperor (GSBE pour les intimes) est un groupe montréalais avant-gardiste qui se plaît à échapper aux genres et aux étiquettes. Leurs collages et compositions sonores nous transportent dans une galaxie électronique à la fois intemporelle et infinie. Dans ‘Asunder, Sweet and Other Distress’, leur cinquième et dernier album sorti en 2015, batterie, cordes saturées et samples rock s’enchaînent en quatre pièces créant une horde sonique ininterrompue et expérimentale. Un voyage intérieur fait de contrastes et d’explorations pour un groupe au style aussi inqualifiable que son nom. Ils seront en concert le 17 août au Trianon : on attend grandement le rendu de leurs performances dans ce cadre de la Belle Epoque qui saura combler nos yeux comme nos oreilles.

En savoir plus
Musique

Exploded View

La voix nonchalante d'Anika, qui rappelle par endroits la froideur désarmante de Nico, a trouvé dans le projet Exploded View un refuge idéal pour l'envelopper de ses sonorités cold wave. On découvre un album envoûtant qui tire sur le krautrock (pas si étonnant pour la Berlinoise), assorti de bidouillage indus et calé sur des rythmiques interrompues. Un déséquilibre dérangeant mais maîtrisé à savourer le 18 août sur la scène du Point Ephémère (5 €) avec en première partie l'ambiant planante de Pointe du Lac.

En savoir plus
Musique

Morgan Delt

"I Don't Wanna See What's Happening Outside", c'est un peu notre tube psych-pop de l'été, quand enfermé chez nous, on ne voulait pas voir la flotte qui se déversait dans les rues de Paris. De la pluie, le Californien Morgan Delt ne doit pas en voir souvent lui qui compose des mélodies aériennes et lumineuses calibrées pour les après-midi de paresse ensoleillés. On y trouve des effluves du Tame Impala des débuts et des similitudes avec Jacco Gardner. Pas étonnant nous direz-vous, puisque les deux songwriters aux cheveux longs sont signés sur le même label : Trouble in Mind. La première partie de cette soirée du 19 août sera confiée à Anna et son garage-pop de fille pas sage.  

En savoir plus

Neue Grafik à la Manufacture 111

Révélé par le label Beat X Changers, Neue Grafik est aujourd'hui une figure estimée de la scène électronique parisienne. Avec sa musique influencée par le jazz, le hip hop et la house garage UK, il peut facilement être comparé avec l'Allemand Max Graef. Beaucoup de chaleur, de beats destructurés et des basses sourdes; les lives de Neue Grafik sont efficaces et pleins de surprises. Il est plus rare de le voir en concert intimiste qu'en club, foncez donc le 27 août prochain à la très chouette Manufacture 111 !

En savoir plus
Musique

Jimmy Whispers

Quand on l'entend pour la première fois, on pense instinctivement à Daniel Johnston pour le côté lo-fi essentiellement puisque Jimmy Whispers s'enregistre tout seul et s'accompagne d'un vieil orgue grésillant. Dans l'intention, on pense à Sean Nicholas Savage, dans la forme, on se fait happer par la voix mélancolique de ce natif de Chicago et on n'en ressort pas indemne. Pour preuve, "Summer in Pain" qui vous retourne le cœur en deux minutes et vingt-cinq secondes. Un joli rendez-vous à ne pas manquer le 31 août sur la scène du Point Ephémère.

En savoir plus
Musique

Thee Oh Sees

Aussi stakhanoviste que le camarade Ty Segall, John Dwyer (11 albums en 8 ans et au moins 100 concerts par an tout de même) orchestre Thee Oh Sees avec une classe et une énergie sans pareilles depuis 2007. Réputée pour être actuellement l’un des meilleurs groupes sur scène, la bande à John livrera probablement un set tendu comme un string californien – oh, le joli pogo ! Soirée badass en perspective. 

En savoir plus

Louise Attaque

Il y a des moments comme ça, où les astres sont tous alignés. En 1997, c'est ce qui est arrivé à Louise Attaque, sympathique groupe dont le succès fulgurant a dépassé l'entendement. Dans les cours de récré ou à la fac, il n'était soudain plus question que d'invitation acceptée par erreur, de soirées belles à Sienne, de « je voudrais que tu te rappelles notre amour est éternel et pas... artificiel », de « elle est pas jolie, elle est pas belle non plus » et tutti quanti. Matraqué sur toutes les antennes radio (mais mieux vaut ça que Maître Gims), le premier album de Gaëtan Roussel et ses copains se vend à 2,8 millions d'exemplaires. Est-ce que c'est bien ? Il s'agit de la cinquième meilleure vente d'albums français de tous les temps.Entre hiatus et projets parallèles (on pense à Tarmac de Gaëtan Roussel), le groupe connaîtra ensuite une activité plus erratique, même si les fidèles suivent toujours et les ventes restent bonnes. En 2007, tout s'arrête naturellement. C'est un peu le paradoxe de Louise Attaque, ils resteront à jamais identifiés à une époque et chacun se remémore toujours une partie de sa vie en écoutant leurs anciennes chansons. Un ancrage dans le temps qui les rend finalement éternels. Le nouveau single "Anomalie", pas désagréable, n'a pas suffisamment de force pour faire table rase du passé, et les fans qui se presseront en masse aux concerts réclameront sans faillir leur dose de "Léa" ou de "La Brune".

Votre avis
  • 2 sur 5 étoiles
En savoir plus

Commentaires

0 comments